[Google]

Catégories

Liens

André Simard, candidat du PQ dans Kamouraska-Témiscouata

Le Parti québécois a annoncé aujourd’hui la tenue d’une assemblée d’investiture dans Kamouraska-Témiscouata en vue de l’élection partielle qui doit y avoir lieu d’ici avril 2011. Or, plus tard en soirée, on apprenait via Radio-Canada que M. André Simard, ex-directeur général de l’Institut de technologie agroalimentaire maintenant à la retraite, sera candidat «à l’élection partielle», ce qui laisse croire qu’il sera seul candidat à l’investiture.

M. Simard est le premier candidat déclaré à cette élection partielle.

Élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata – Le Parti Québécois tiendra son assemblée d’investiture le 13 novembre

QUÉBEC, le 30 sept. /CNW Telbec/ – En vue de l’élection partielle qui doit se tenir dans la circonscription de Kamouraska-Témiscouata, le conseil exécutif national du Parti Québécois annonce la tenue de l’assemblée d’investiture qui désignera le candidat ou la candidate du parti. Cette assemblée se déroulera à 14 h 30 le 13 novembre prochain au Complexe municipal de Saint-Alexandre de Kamouraska.

AIDE-MÉMOIRE

DATE : Le 13 novembre 2010

LIEU : Complexe municipal de Saint-Alexandre
Salle Univers
629, Route 289
Saint-Alexandre de Kamouraska

HEURE : 14 h 30

Source : Parti Québécois

Renseignements : Manuel Dionne
Parti Québécois
514 207-8303

Sondage CROP de septembre 2010

Belle journée pour être coupée des Internets; c’est en plein à ce moment-là et en raison de [insérer votre théorie du complot favorite] que La Presse s’est décidée à publier les résultats de son 1er sondage CROP en 8 mois (mais le 2e cette semaine). Or, donc, après répartition proportionnelle des indécis (dont le nombre est inconnu), les intentions de vote sont les suivantes (les chiffres entre parenthèses indiquent les variations par rapport au sondage CROP de janvier 2010):

  • PQ: 40% (+2)
  • LIB: 31% (-9)
  • ADQ: 13% (+7)
  • QS: 9% (+1)
  • VRT: 7% (-1)
  • Autres: 0% (=)

Intentions de vote au Québec (CROP) septembre 2010

Les résultats publiés dans les journaux sont assez fragmentaires et on ne sais pas si le rapport d’analyse complet va sortir un jour, mais pour l’instant, les autres faits saillants connus du sondage sont:

  • Vote francophone: PQ 45%, LIB 25%, ADQ 15%, QS 10%.
  • Taux de satisfaction: 36% (-10) des répondants affirment être «très» ou «plutôt» satisfaits à l’endroit du gouvernement Charest tandis que 63% (+13) se disent «très» ou «plutôt» insatisfaits (1% sont sans opinion).
  • Meilleur premier ministre: Jean Charest (LIB): 25% (-18), Pauline Marois (PQ): 25% (-7), Gérard Deltell (ADQ): 10%, Françoise David (QS): 7%. C’est la première fois qu’un porte-parole de Québec solidaire figure parmi les choix du «meilleur premier ministre» chez CROP. Quant à Gérard Deltell, c’est la 1re fois qu’il figure dans les choix de réponse chez CROP depuis son accession à la direction de l’ADQ.
  • Souveraineté: Le Soleil rapporte que
    L’option souverainiste reste stable à 34 %, après répartition.

    C’est tout.

Il y aura une mise à jour à cet article si le rapport d’analyse de la firme CROP sera en ligne. Si les bonnes vieilles traditions se sont maintenues, le rapport restera confidentiel.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 22 au 27 septembre 2010 auprès de 1 001 répondants. La marge d’erreur est de +/- 3,1%, 19 fois sur 20. Les résultats ont été pondérés sur la base du Recensement du Canada de 2006 afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l’âge, la région de résidence des répondants et leur langue d’usage à la maison.

Sondage Angus Reid de septembre 2010

(Cet article a été mis à jour après que le rapport d’analyse d’Angus Reid (format pdf) ait été rendu public en début de soirée.)

La Presse a dévoilé ce matin les résultats d’un sondage Angus Reid portant sur la politique québécoise. Après répartition des indécis (dont le nombre est inconnu), les intentions de vote au Québec seraient les suivantes (les chiffres entre parenthèses indiquent la variation par rapport au dernier sondage Angus Reid réalisé en août 2010):

  • PQ: 40% (+1)
  • LIB: 26% (-5)
  • ADQ: 11% (-1)
  • QS: 10% (+2)
  • VRT: 8% (=)
  • Autres: 5% (+2)

Intentions de vote au Québec (Angus Reid) septembre 2010

Parmi les autres faits saillants du sondage, mentionnons:

  • Avenir politique de Jean Charest: 24% des répondants croient que le premier ministre Jean Charest devrait «rester» en fonction tandis que 56% estiment qu’il devrait «quitter».
  • Prochain chef du PLQ: à la question «Si Jean Charest devait démissionner ou que des élections devaient être déclenchées, quelle personne parmi les suivantes vous paraît la plus apte à diriger le Parti libéral du Québec?», les répondants ont opté pour:
    • Denis Coderre: 13%
    • Jean Lapierre: 9%
    • Nathalie Normandeau: 7%
    • Jean-Marc Fournier: 4%
    • Monique Leroux: 4%
    • Raymond Bachand: 3%
    • Michael Fortier: 3%
    • Martin Cauchon: 2%
    • Jacques Ménard: 2%
    • Aucun: 23%
    • NSP/RR: 29%
  • Prochain chef du PQ: à la question «Si Pauline Marois devait être remplacée, quel candidat parmi les suivants vous paraît le plus apte à diriger le Parti québécois?», les répondants ont opté pour:
    • Gilles Duceppe: 19%
    • Lucien Bouchard: 11%
    • François Legault: 9%
    • Joseph Facal: 7%
    • Pierre Curzi: 5%
    • Bernard Drainville: 5%
    • Jean-François Lisée: 3%
    • Aucun: 0%
    • NSP/RR: 20%
  • Des juges élus?: 32% des répondants seraient «fortement en accord» avec l’idée que la nomination des juges se fasse par suffrage universel. 36% seraient «moyennement en accord», 13% «moyennement en désaccord» et 12% «fortement en désaccord».

Le rapport d’analyse d’Angus Reid n’est pas encore disponible. Ici (format pdf).

Le sondage Internet a été réalisé du 24 au 26 septembre 2010 auprès de 804 répondants. La marge d’erreur est de 3,4%, 19 fois sur 20. Les résultats ont été statistiquement pondérés conformément aux plus récentes données de recensement sur la scolarité, l’âge, le sexe et la région, de façon à assurer un échantillonnage représentatif de la population adulte du Québec.

Sondage Léger Marketing de septembre 2010

Le Devoir a publié ce matin les résultats du sondage Léger Marketing mensuel sur le climat politique au Québec. Après répartition proportionnelle des 18% d’indécis, les intentions de vote au Québec seraient les suivantes (les chiffres entre parenthèses indiquent la variation par rapport au sondage Léger Marketing d’août 2010):

  • PQ: 40% (-1)
  • LIB: 32% (+1)
  • QS: 11% (+2)
  • ADQ: 10% (+1)
  • VRT: 6% (-1)
  • Autres: 2% (=)

Intentions de vote au Québec (Léger Marketing) septembre 2010

Avant répartition proportionnelle des indécis (18%), les intentions de vote sont: PQ 33%, LIB 26%, QS 9%, ADQ 8%, VRT 5%, autres 1%.

Parmi les autres faits saillants du sondage, mentionnons:

  • Vote francophone: PQ 48%, LIB 24%, QS 11%, ADQ 10%, VRT 5%, autres 1%.
  • Vote non-francophone: LIB 63%, VRT 11%, PQ 10%, ADQ 6%, QS 5%, autres 5%.
  • Satisfaction envers le gouvernement: 23% (+3) des répondants sont «très satisfaits» ou «satisfaits» du gouvernement du Québec dirigé par Jean Charest tandis que 73% (-3) se disent «très insatisfaits» ou «insatisfaits» de ce gouvernement.
  • Meilleur premier ministre: Pauline Marois (PQ): 22% (+2), Jean Charest (LIB): 19% (+1), Amir Khadir (QS): 11% (-1), Gérard Deltell (ADQ): 7% (-1), Guy Rainville (VRT): 2% (+1). 39% ne savent pas ou n’en préfèrent aucun.

Le rapport d’analyse est disponible ici (format pdf).

Le sondage Internet a été réalisé du 13 au 16 septembre 2010 auprès de 1 000 répondants. Les données finales du sondage ont été pondérées selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité, la composition du foyer (avec ou sans enfant) et la région, de façon à garantir un échantillon représentatif de la population québécoise.

Les premiers ministres dans la carte électorale

La Commission de l’Assemblée nationale siège ces jours-ci afin d’étudier le rapport préliminaire de la Commission de la représentation électorale sur la prochaine refonte de la carte électorale québécoise (pour plus de détails sur le processus de refonte, voir notre section spéciale). Tandis qu’on envisage la possibilité de baptiser une circonscription en l’honneur de Robert Bourassa (ce serait les actuelles circonscriptions de Mercier ou d’Ungava, c’est selon), nous avons un prétexte idéal pour faire un peu d’histoire politique et de faire un topo sur l’importance des anciens premiers ministres dans notre géographie électorale. En effet, sur les 29 personnes ayant occupé le poste de premier ministre du Québec depuis la Confédération, 12 ont été honorés en baptisant une des 125 circonscriptions électorales à leur nom (ça fait tout de même 10% des circonscriptions baptisées en l’honneur d’un premier ministre). En voici la liste:

  • Bertrand: Jean-Jacques Bertrand (UN), premier ministre de 1968 à 1970(1)
  • Bourassa-Sauvé: Joseph-Mignault-Paul Sauvé (UN), premier ministre de 1959 à 1960(2)
  • Chapleau: Joseph-Adolphe Chapleau (CON), premier ministre de 1879 à 1882
  • Chauveau: Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (CON), premier ministre de 1867 à 1873(3)
  • Duplessis: Maurice Le Noblet Duplessis (UN), premier ministre de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959
  • Gouin: Lomer Gouin (LIB), premier ministre de 1905 à 1920
  • Jean-Lesage: Jean Lesage (LIB), premier ministre de 1960 à 1966
  • Johnson: Daniel Johnson (père) (UN), premier ministre de 1966 à 1968(4)
  • Mercier: Honoré Mercier (père) (LIB), premier ministre de 1887 à 1891
  • René-Lévesque: René Lévesque (PQ), premier ministre de 1976 à 1985
  • Taillon: Louis-Olivier Taillon (CON), premier ministre en 1887 et de 1892 à 1896(5)
  • Taschereau: Louis-Alexandre Taschereau (LIB), premier ministre de 1920 à 1935

Quant à la circonscription de Lobtinière, elle n’a pas été rebaptisée en l’honneur de Henri-Gustave Joly de Lotbiniere (LIB), premier ministre de 1878 à 1879.Elle portait déjà ce nom lorsque M. Joly de Lotbiniere, qui était également seigneur de cette seigneurie, fut député de cette circonscription.

Notes:

  1. Fait à noter, 2 circonscriptions portèrent le nom de «Bertrand». La 1re, située en Montérégie, fut rebaptisée Marguerite-D’Youville lors de la refonte de 1992. Lors de cette même refonte, une 2e circonscription de Bertrand fut créée dans les Laurentides. ()
  2. Selon la Commission de toponymie, le «Bourassa» honoré dans le nom de cette circonscription est Henri Bourassa, politicien et journaliste de la fin du 19e et du début du 20e siècle, et non Robert Bourassa (LIB), premier ministre de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994. Merci à nos nombreux abonnés sur Twitter (@QuebecPolitique) de nous l’avoir souligné. Notons qu’avant 2001, Bourassa et Sauvé étaient 2 circonscriptions distinctes. ()
  3. M. Chauveau était député de Chauveau (qui s’appelait Québec-Comté à l’époque) durant sa carrière politique. ()
  4. M. Johnson était député de Johnson (qui s’appelait Bagot à l’époque) durant sa carrière politique. ()
  5. M. Taillon était député de Chambly durant une partie de sa carrière politique (le territoire de l’actuelle circonscription de Taillon était inclus dans Chambly à l’époque). ()

Évolution du vote dans Saint-Laurent

Maintenant que les résultats officiels et finaux de l’élection partielle dans Saint-Laurent sont connus, voici l’évolution des résultats électoraux dans cette circonscription tout au long de son histoire.

Nous avons décidé d’innover cette fois-ci en ajoutant, aux résultats en pourcentage des bulletins valides calculés par le DGE, les résultats en pourcentage des électeurs inscrits.

Élections dans Saint-Laurent, 1900-2010
Élections dans Saint-Laurent, 1900-2010 (% des électeurs inscrits)

Partielle dans Saint-Laurent: évolution des suffrages

Résultats dans Saint-Laurent selon le DGE (212 bureaux de vote sur 212)
LIB PQ ADQ QS VRT aut.
En pourcentage des bulletins valides
Élection générale: 8 décembre 2008 74,39% 16,65% 4,79% 3,47% 0,70%
Élection partielle: 13 septembre 2010 63,89% 17,98% 8,38% 5,11% 4,64%
Diff. -10,50% +1,33% +3,59% +1,64% +4,64% -0,70%
En pourcentage des électeurs inscrits
Élection générale: 8 décembre 2008 30,04% 6,72% 1,94% 1,40% 0,28%
Élection partielle: 13 septembre 2010 13,70% 3,85% 1,80% 1,10% 0,99%
Diff. -16,34% -2,87% -0,14% -0,30% +0,99% -0,28%

Taux de participation: élection partielle dans Saint-Laurent

Voici les taux de participation lors du vote par anticipation comparés avec ceux de la dernière élection générale ainsi que les taux de participation tels que publiés par le DGE durant la journée:

Taux de participation dans Saint-Laurent
8 décembre 2008 13 septembre 2010
Vote par anticipation 4 192 8,06% 2 100 4,03%
13 septembre, 11h30 1 963 3,77% 1 178 2,26%
15h30 6 219 11,94% 3 513 6,73%
17h30 9 582 18,39% 5 018 9,62%
Total 21 317 40,89% À venir
Électeurs inscrits 52 132 52 186

La soirée électorale dans Saint-Laurent

Bienvenue la soirée électorale de QuébecPolitique.com.

Ce billet sera alimenté directement à partir des mises à jour de notre compte Twitter. Pour mettre à jour l’affichage de ce billet, activez régulièrement la fonction «actualiser» de votre fureteur.

Bon match!

Accédez directement à notre profil Twitter

Soirée électorale dans Saint-Laurent à 20h

Aujourd’hui est jour de vote dans la circonscription électorale de Saint-Laurent. Comme d’habitude, nous couvrirons en direct le dépouillement des suffrages de cette élection partielle:

La votation prendra fin autour de 20h. Le dépouillement des bulletins de vote devrait débuter à peu près à cette heure là.

Guy Rainville quitte la direction du Parti vert

Le chef du Parti vert du Québec, Guy Rainville (VRT), a annoncé ce midi par voie de communiqué qu’il ne sollicitera pas de nouveau mandat à la tête de ce parti.

M. Rainville a été élu chef du PVQ lors du dernier congrès du parti en 2008 à l’issue d’un vote qui l’opposait au chef sortant de l’époque, Scott McKay, par un score de 268 à 225 votes (54,4% à 45,6%)(1). M. Rainville a également été candidat défait dans Deux-Montagnes lors des élections générales de 2007 et de 2008 ainsi que lors de l’élection partielle de 2009 dans Rousseau.

L’identité du prochain chef du Parti vert devrait être connue à l’issue du congrès qui doit avoir lieu en novembre prochain.

L’actuel chef du Parti vert du Québec ne sollicitera pas de deuxième mandat

ven, 10/09/2010 – 12:03

Sujets:Politique interne

Après plus de 6 ans d’implication bénévole au sein du Parti vert du Québec, l’actuel chef du Parti, Guy Rainville, a pris la décision de ne pas solliciter de deuxième mandat. ‘’Il est temps pour moi de céder ma place à une personne qui saura donner une nouvelle dynamique au Parti » mentionne-t-il.

Une course à la chefferie aura donc lieu et trouvera son point culminant le 20 novembre prochain lors du Congrès du PVQ, au cours duquel seront dévoilés les résultats. Le poste est donc ouvert aux candidatures.

« Je tiens à remercier tous ceux et celles qui m’ont accompagné et encouragé dans cette aventure et expérience humaine enrichissante au sein du Parti vert du Québec. Je souhaite tout le succès possible au Parti vert du Québec » conclut-il.

Notes:

  1. Quelques mois plus tard, M. McKay était élu dans L’Assomption sous la bannière du Parti québécois. ()

Claude Béchard, 1969-2010

Claude Béchard

Biographie

Né à Saint-Philippe-de-Néri (Bas-Saint-Laurent) le 29 juin 1969

Formation

  • Baccalauréat en science politique, Université Laval, Québec (1991)
  • Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional, Université Laval, Québec (1994)
  • Études doctorales en administration publique, Université Laval, Québec (1999)

Expérience professionnelle

  • Agent de recherche, ministère du Conseil exécutif, Secrétariat de la capitale (1991-1993)
  • Auxiliaire d’enseignement, Département d’aménagement, Université Laval (1993)
  • Conseiller politique au cabinet du premier ministre du Québec (1993-1994)
  • Conseiller politique au cabinet du chef de l’opposition officielle (1994-1996)
  • Conseiller, firme d’affaires publiques, Québec (1996-1997)

Engagement communautaire et politique

  • Membre de la Commission politique du Parti libéral du Québec (depuis 1993)
  • Membre de l’Association canadienne des diplômés en science politique (depuis 1994)
  • Vice-président du Parti libéral du Québec (1997)

Fonctions parlementaires et ministérielles

  • Député de Kamouraska-Témiscouata (1997-2010)
  • Ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille (2003-2005)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Côte-Nord (2003-2007)
  • Ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (2005-2006)
  • Ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (2006-2007)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la région de la Côte-Nord (2007-2008)
  • Ministre des Ressources naturelles et de la Faune (2007-2009)
  • Ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Réforme des institutions démocratiques (2009-2010)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent (2008-2010)
  • Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (2009-2010)
  • Ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne (2010)

Source: Assemblée nationale du Québec et QuébecPolitique.com