[Google]

Catégories

Liens

La politique québécoise un 31 décembre

  • 31 décembre 1992: Le Mouvement socialiste perd le statut de parti politique autorisé.
  • 31 décembre 1983: Le Parti national populaire perd le statut de parti politique autorisé.
  • 31 décembre 1968: En vertu de la «Loi concernant le Conseil législatif» (L.Q., 1968, c.9), la chambre haute du Parlement, le Conseil législatif, est abolie.
  • 31 décembre 1909: Le député de Drummond, Joseph Laferté (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 8 juin 1908. Son élection est annulée et le siège de Drummond devient vacant.
  • 31 décembre 1892: Élection partielle dans Chambly, remportée sans opposition par Louis-Olivier Taillon (CON), premier ministre du Québec.
  • 31 décembre 1821: L’élection du député de Bedford, John Jones (n.a.), est invalidée par la Chambre d’assemblée du Bas-Canada en raison des nombreuses illégalités survenues lors du scrutin. Le siège de Bedford devient vacant.

Sondage CROP de décembre 2010

Pour faire du remplissage de pages pendant les congés des Fêtes, La Presse a trouvé un truc plus pertinent que le bilan de fin d’année ou le guide de survie du Boxing Day: publier un sondage de fin d’année (réalisé par CROP en l’occurrence). Les sondages d’opinion menés en décembre ne sont pas monnaie courante; le dernier sondage CROP fait entièrement en décembre remonte à 2005. Après répartition proportionnelle des indécis (nombre inconnu), les intentions de vote sont les suivantes (les chiffres entre parenthèses indiquent les variations par rapport au sondage CROP de novembre 2010):

  • PQ: 41% (+3)
  • LIB: 25% (+2)
  • ADQ: 16% (+1)
  • QS: 12% (=)
  • VRT: 6% (-4)
  • Autres: 1% (-2)

Intentions de vote au Québec (CROP) décembre 2010

Les résultats publiés dans les journaux sont incomplets, alors pour l’instant, les autres faits saillants connus du sondage sont:

  • Taux de satisfaction: 28% (+12) des répondants affirment être «très» ou «plutôt» satisfaits à l’endroit du gouvernement Charest tandis que 70% (-8) qui se disent «très» ou «plutôt» insatisfaits. 2% sont indécis.
  • Meilleur premier ministre: Pauline Marois (PQ): 29% (+9), Jean Charest (LIB): 18% (+5), Gérard Deltell (ADQ): 13% (+5), Amir Khadir (QS): 13%.

Il y aura une mise à jour à cet article si le rapport d’analyse de la firme CROP est mis en ligne.

Le sondage, dont la méthode de cueillette (sondage téléphonique ou Web) n’a pas été divulguée, a été réalisé du 10 au 19 décembre 2010 auprès de 1 002 répondants.

La politique québécoise un 30 décembre

  • 30 décembre 2009: Le Parti république du Québec perd le statut de parti politique autorisé.
  • 30 décembre 1937: Le député de Bagot, Cyrille Dumaine (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 17 août 1936. Son élection est annulée et le siège de Bagot devient vacant.
  • 30 décembre 1890: Prorogation de la 1re session du 7e Parlement du Québec.
  • 30 décembre 1889: Le député d’Ottawa (Outaouais), Alfred Rochon (LIB), est reconnu coupable par la Cour supérieure de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection partielle du 14 septembre 1887. Son élection est annulée et le siège d’Ottawa devient vacant.
  • 30 décembre 1889: Élection partielle dans Québec Ouest, remportée par Owen Murphy (LIB).
  • 30 décembre 1880: Élection partielle dans Berthier, remportée par Joseph Robillard (CON).

La politique québécoise un 29 décembre

  • 29 décembre 1981: Le député de Louis-Hébert et ministre des Affaires intergouvernementales, Claude Morin (PQ), démissionne comme député. Il démissionnera comme ministre le 8 janvier 1982.
  • 29 décembre 1948: Le député de Lévis, Joseph-Théophile Larochelle (UN), démissionne comme député en raison de sa nomination prochaine comme conseiller législatif.
  • 29 décembre 1922: Sanction de la «Loi amendant les Statuts refondus, 1909, relativement à la division territoriale de la province» (S.Q., 1922, sess. 2 (12 Geo. V), c.13), qui remanie les limites des circonscriptions électorales et fait passer leur nombre de 81 à 85.
  • 29 décembre 1922: Prorogation de la 4e session du 15e Parlement du Québec.
  • 29 décembre 1910: Élection partielle dans St. Jean, remportée par Marcellin Robert (LIB).
  • 29 décembre 1812: Ouverture de la 4e session du 7e Parlement du Bas-Canada.

La politique québécoise un 28 décembre

  • 28 décembre 1974: Prorogation de la 2e session du 30e Parlement du Québec.
  • 28 décembre 1908: Élections partielles dans Châteauguay, Laval, Montréal division No. 6 et Québec-Centre, remportées par Honoré Mercier (fils) (LIB), Joseph-Wenceslas Lévesque (LIB), Michael James Walsh (LIB) et Eugène Leclerc (LIB).
  • 28 décembre 1876: Prorogation de la 2e session du 3e Parlement du Québec.
  • 28 décembre 1848: Joseph-Ovide Turgeon (ind.) est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 28 décembre 1841: Élection partielle dans Verchères, remportée par James Leslie (PAT).
  • 28 décembre 1820: Le conseiller législatif John Hale (BUR), le député de Montréal (quartier ouest) et orateur de la Chambre d’assemblée, Louis-Joseph Papineau (CAN), et John Ready (n.a.) sont nommés au Conseil exécutif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 27 décembre

  • 27 décembre 1985: Le Parti du socialisme chrétien perd le statut de parti politique autorisé.
  • 27 décembre 1918: Élections partielles dans Matane, Montréal–St-Laurent et Napierville, remportées par Octave Fortin (LIB), Henry Miles (LIB) et Amédée Monet (LIB).
  • 27 décembre 1904: Le chef du Parti conservateur, Edmund James Flynn (CON), annonce son retrait de la vie politique. Il annonce également la tenue prochaine d’un congrès à la direction afin de lui désigner un successeur.
  • 27 décembre 1888: Élections partielles dans L’Assomption et Mégantic, remportées par Ludger Forest (LIB) et William Rhodes (LIB), commissaire de l’Agriculture et de la Colonisation dans le gouvernement Mercier.
  • 27 décembre 1867: Ouverture de la 1re session du 1er Parlement du Québec.
  • 27 décembre 1859: Le conseiller législatif Joseph Dionne (ind.) décède en fonction.
  • 27 décembre 1837: Le conseiller législatif John Forsyth (BUR) décède en fonction.

La politique québécoise un 26 décembre

  • 26 décembre 1934: Le député d’Argenteuil, Georges Dansereau (LIB), décède en fonction.
  • 26 décembre 1801: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Hugh Finlay (BUR) décède en fonction.
  • 26 décembre 1791: Entrée en vigueur de l’«Acte constitutionnel de 1791» (31 Geo. III, c. 31, R.-U.), loi du Parlement britannique en vertu duquel est créée la Chambre d’assemblée du Bas-Canada.

La politique québécoise un 24 décembre

  • 24 décembre 1996: Le député de Beauce-Sud, Paul-Eugène Quirion (LIB), décède en fonction.
  • 24 décembre 1971: Prorogation de la 2e session du 29e Parlement du Québec.
  • 24 décembre 1889: Le député de Berthier, Louis Sylvestre (LIB), démissionne comme député en raison de sa nomination prochaine comme conseiller législatif.
  • 24 décembre 1875: Prorogation de la 1re session du 3e Parlement du Québec.
  • 24 décembre 1872: Prorogation de la 2e session du 2e Parlement du Québec.
  • 24 décembre 1870: Prorogation de la 4e session du 1er Parlement du Québec.
  • 24 décembre 1863: Le conseiller législatif Adam Ferrie (ind.) décède en fonction.
  • 24 décembre 1851: Retour des brefs d’élection de la 4e élection générale à l’Assemblée législative de la Province du Canada. Le gouvernement «Tory» de Hincks et Morin obtient une majorité de sièges.
  • 24 décembre 1838: Le conseiller exécutif John Hale (BUR) décède en fonction.
  • 24 décembre 1836: Élection partielle dans Bonaventure, remportée par James McCracken (BUR).
  • 24 décembre 1832: Le député de Rouville, Rémi-Séraphin Bourdages (PAT), décède en fonction.
  • 24 décembre 1830: George Moffatt (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 23 décembre

  • 23 décembre 2009: Le député de Rivière-du-Loup, Jean D’Amour (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec.
  • 23 décembre 1976: Prorogation de la 1re session du 31e Parlement du Québec.
  • 23 décembre 1969: Prorogation de la 4e session du 28e Parlement du Québec.
  • 23 décembre 1891: Émission d’élection des brefs de la 8e élection générale à l’Assemblée législative du Québec.
  • 23 décembre 1872: Élection partielle dans Montmorency, remportée sans opposition par Joseph-Édouard Cauchon (CON).
  • 23 décembre 1871: Prorogation de la 1re session du 2e Parlement du Québec.
  • 23 décembre 1835: Le député de Saguenay, François-Xavier Tessier (PAT), décède en fonction.

La politique québécoise un 22 décembre

  • 22 décembre 1977: Prorogation de la 2e session du 31e Parlement du Québec.
  • 22 décembre 1973: Prorogation de la 1re session du 30e Parlement du Québec.
  • 22 décembre 1923: Le député de Sherbrooke, Moïse O’Bready (LIB), décède en fonction.
  • 22 décembre 1921: Élections partielles dans Montréal–Sainte-Marie, Témiscouata et Verchères, remportées par Joseph Gauthier (OUV), Eugène Godbout (LIB) et Jean-Marie Richard (LIB).
  • 22 décembre 1916: Prorogation de la 1re session du 14e Parlement du Québec.
  • 22 décembre 1897: Élections partielles dans Bonaventure, Lévis et Yamaska, remportées par William Henry Clapperton (LIB), Nazaire-Nicholas Ollivier (LIB) et L.-Jules Allard (LIB).
  • 22 décembre 1891: Dissolution du 7e Parlement du Québec.
  • 22 décembre 1843: Le conseiller législatif René-Joseph Kimber (PAT) décède en fonction.

La politique québécoise un 21 décembre

  • 21 décembre 1990: Le député de Montmorency et ex-ministre du Revenu, Yves Séguin (LIB), démissionne comme député.
  • 21 décembre 1988: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB) à la suite de la démission de 3 ministres, soit le député de D’Arcy-McGee et ministre responsable de la Protection du consommateur, Herbert Marx (LIB), le député de Westmount et ministre des Communications, Richard French (LIB), et le député de Nelligan et ministre de l’Environnement, Clifford Lincoln (LIB), qui avaient voté contre le projet de loi 178 portant sur la langue d’affichage. Deux autres députés libéraux, la députée de Jacques-Cartier, Joan Dougherty (LIB), et le député de Notre-Dame-de-Grâce, Harold P. Thuringer (LIB), avaient également voté contre le projet de loi.
  • 21 décembre 1972: Sanction de la «Loi modifiant la Loi de la division territoriale» (L.Q., 1972, c.4), qui remanie les limites des circonscriptions électorales et fait passer leur nombre de 108 à 110.
  • 21 décembre 1917: Le député de Lotbinière, Joseph-Napoléon Francoeur (LIB) dépose à l’Assemblée législative du Québec la «motion Francoeur», proposant « la rupture du pacte fédératif de 1867-1875 si, dans les autres provinces, on croit qu’elle est un obstacle à l’union, au progrès et au développement du Canada ». Cette motion sera retirée avant le vote en janvier 1918.
  • 21 décembre 1912: Prorogation de la 1re session du 13e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1908: Élection partielle dans Montréal division No. 1, remportée sans opposition par Napoléon Séguin (LIB).
  • 21 décembre 1895: Sanction de la «Loi constituant en district électoral les Iles de la Madeleine» (S.Q., 1895 (59 Vict.), c.6), qui stipule que cet archipel formera dorénavant une circonscription électorale.
  • 21 décembre 1895: Prorogation de la 5e session du 8e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1894: Discours sur le budget.
  • 21 décembre 1891: À la suite du «Scandale de la baie des Chaleurs», le lieutenant-gouverneur du Québec, Auguste-Réal Angers, démet le député de Bonaventure, Honoré Mercier (père) (LIB), de ses fonctions de premier ministre du Québec et nomme le conseiller législatif de la division de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), à ce poste.
  • 21 décembre 1838: Prorogation de la 3e session du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 21 décembre 1811: Charles William Grant (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 20 décembre

  • 20 décembre 2000: Pauline Champoux-Lesage est désignée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protectrice du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 20 décembre 1984: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 20 décembre 1979: Le premier ministre du Québec et député de Taillon, René Lévesque (PQ), dépose à l’Assemblée nationale le libellé de la question qui sera posée lors du référendum sur la souveraineté-association devant avoir lieu le 20 mai 1980.
  • 20 décembre 1978: Le député de Jean-Talon et ex-ministre dans le gouvernement Bourassa, Raymond Garneau (LIB), démissionne comme député.
  • 20 décembre 1895: Le député de Jacques-Cartier, Joseph-Adélard Descarries (CON), démissionne comme député.
  • 20 décembre 1887: Le député de Missisquoi, Elijah Edmund Spencer (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Missisquoi devient vacant.
  • 20 décembre 1864: Le député de Trois-Rivières, Joseph-Édouard Turcotte (BLE), décède en fonction.
  • 20 décembre 1832: Élection partielle dans Rouville, remportée par Théophile LeMay (n.a.).
  • 20 décembre 1831: Élection partielle dans Lac des deux Montagnes, remportée par Jean-Joseph Girouard (PAT).
  • 20 décembre 1830: Louis Guy (n.a.) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 20 décembre 1804: Le député de Montréal (quartier ouest), John Richardson (BUR) est nommé au Conseil exécutif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 19 décembre

  • 19 décembre 1979: Le député de Johnson et ex-chef de l’Union nationale, Maurice Bellemare (UN), démissionne comme député.
  • 19 décembre 1975: Prorogation de la 3e session du 30e Parlement du Québec.
  • 19 décembre 1970: Sanction de la «Loi concernant les districts électoraux» (L.Q., 1970, c.7), qui abolit les «circonscriptions protégées», circonscriptions électorales établies au bénéfice de la minorité anglo-québécoise et dont les frontières ne pouvaient être modifiées qu’avec l’accord d’une double majorité de députés (majorité de l’ensemble des députés et majorité des députés représentant les «circonscriptions protégées»).
  • 19 décembre 1970: Prorogation de la 1re session du 29e Parlement du Québec.
  • 19 décembre 1934: Le député de Gatineau, Augustin-Armand Legault (LIB), décède en fonction.
  • 19 décembre 1898: Élections partielles dans Beauharnois, Lévis, Missisquoi et Verchères, remportées par Arthur Plante (CON), Charles Langelier (LIB), Cédric-Lemoine Cotton (LIB) et Étienne Blanchard dit Rainaud (LIB).
  • 19 décembre 1877: Ouverture de la 3e session du 3e Parlement du Québec.
  • 19 décembre 1876: Le député de Bonaventure, Pierre-Clovis Beauchesne (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 7 juillet 1875. Son élection est annulée et le siège de Bonaventure devient vacant.
  • 19 décembre 1863: Le conseiller législatif de la division de Rougemont, Louis-Antoine Dessaulles (ROU), démissionne comme conseiller législatif à la suite de sa nomination comme greffier de la couronne et greffier de la paix pour le district de Montréal.
  • 19 décembre 1851: Le député de Deux-Montagnes, William Henry Scott (n.a.), décède en fonction.
  • 19 décembre 1813: Le conseiller exécutif James McGill (BUR), décède en fonction.
  • 19 décembre 1809: Le député d’Orléans, Jérôme Martineau (n.a.), décède en fonction.

La politique québécoise un 18 décembre

  • 18 décembre 2008: Remaniement ministériel du sein du gouvernement Charest (LIB).
  • 18 décembre 1997: Le député d’Argenteuil, Régent L. Beaudet (LIB), démissionne comme député.
  • 18 décembre 1968: Sanction royale de la «Loi concernant le Conseil législatif» (L.Q., 1968, c.9), qui prévoit l’abolition de la chambre haute du Parlement québécois.
  • 18 décembre 1968: Prorogation de la 3e session du 28e Parlement du Québec.
  • 18 décembre 1946: Élection partielle dans Bagot, remportée par J. F. Daniel Johnson (père) (UN).
  • 18 décembre 1833: Le député de Bellechasse, Augustin-Norbert Morin (BUR), démissionne comme député.
  • 18 décembre 1811: Le député de Warwick, James Cuthbert (BUR), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 18 décembre 1792: Élection du premier président de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, Jean-Antoine Panet.

La politique québécoise un 17 décembre

  • 17 décembre 2002: Le Rassemblement pour l’alternative progressiste perd le statut de parti politique autorisé à la suite de sa fusion au sein de l’Union des forces progressistes.
  • 17 décembre 1991: Guy Breton est désigné à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de vérificateur général pour un mandat de 10 ans.
  • 17 décembre 1984: Le Parti nationaliste humain du Québec perd le statut de parti politique autorisé.
  • 17 décembre 1962: Marcel Chaput quitte le Rassemblement pour l’indépendance nationale, qui n’était pas encore un parti politique à l’époque, et fonde le Parti républicain du Québec.
  • 17 décembre 1931: Sanction de la «Loi modifiant la loi des élections contestées de Québec» (S.Q., 1931-1932 (22 Geo. V), c.20), communément appelée «Loi Dillon», déposée par le député de Montréal–Sainte-Anne, Joseph-H. Dillon (LIB), en réaction contre la contestation en bloc de l’élection de 63 députés libéraux lors de l’élection générale de 1931. Par cette loi, les contestations d’élections sont rendues caduques rétroactivement.
  • 17 décembre 1929: Le député de Maskinongé, Joseph-William Gagnon (LIB), décède en fonction.
  • 17 décembre 1923: Ouverture de la 1re session du 16e Parlement du Québec.
  • 17 décembre 1919: Discours sur le budget.
  • 17 décembre 1885: Le député de Drummond et Arthabaska, William John Watts (LIB), démissionne comme député en raison d’un désaccord avec son parti dans l’affaire Riel.
  • 17 décembre 1877: Élection partielle dans Québec Ouest, remportée par Richard Alleyn (CON).
  • 17 décembre 1848: Le conseiller législatif Gabriel Roy (ind.) décède en fonction.
  • 17 décembre 1831: L’élection des députés de Rimouski, François Corneau (PAT) et Paschal Dumais (n.a.), est invalidée par la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour corruption électorale. Les sièges de Rimouski deviennent vacants.
  • 17 décembre 1811: Le greffier de la couronne en chancellerie, Herman Witsius Ryland (BUR), est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 17 décembre 1792: Ouverture de la première séance de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada.

La politique québécoise un 16 décembre

  • 16 décembre 1985: Ouverture de la 1re session du 33e Parlement du Québec.
  • 16 décembre 1982: Sanction de la «Loi sur l’intégration de l’administration du système électoral» (L.Q., 1982, c. 54), en vertu de laquelle les postes de Directeur général des élections, de Directeur général du financement des partis politiques et de Directeur général de la représentation électorale sont fusionnés en un seul poste, celui de Directeur général des élections du Québec.
  • 16 décembre 1907: Élection partielle dans Châteauguay, remportée par Honoré Mercier (fils) (LIB).
  • 16 décembre 1892: À la suite de la démission de Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON) le même jour, Louis-Olivier Taillon (CON) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 16 décembre 1873: Élection partielle dans Montmagny, remportée par François-C. Langelier (LIB).
  • 16 décembre 1867: Élection partielle dans Champlain, remportée sans opposition par Jean-Charles Chapais (CON). Il s’agit de la première élection partielle de l’histoire de l’Assemblée législative du Québec.
  • 16 décembre 1861: Le député de Montcalm, Jean-Louis Martin (n.a.), décède en fonction.

La politique québécoise un 15 décembre

  • 15 décembre 2009: L’Union du centre perd le statut de parti politique autorisé.
  • 15 décembre 1998: Assermentation du nouveau gouvernement Bouchard (PQ) à la suite de l’élection générale du 30 novembre 1998.
  • 15 décembre 1978: Le député d’Argenteuil, Zoel Saindon (LIB), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1968: Antonio Barrette (UN), premier ministre du Québec de janvier à juin 1960, décède à l’âge de 69 ans.
  • 15 décembre 1965: Le député de Montréal-Mercier, Jean-Baptiste Crépeau (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 15 décembre 1955: Le député de Hull et orateur de l’Assemblée législative du Québec, Alexandre Taché (UN), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1921: Élections partielles dans Beauce, Richmond, Trois-Rivières et Wolfe, remportées sans opposition par Joseph-Hugues Fortier (LIB), Jacob Nicol (LIB), ministre des Affaires municipales dans le gouvernement Taschereau, Louis-Philippe Mercier (LIB) et Joseph-Pierre-Cyrénus Lemieux (LIB).
  • 15 décembre 1917: Élections partielles dans Dorchester, Labelle, Nicolet et Ottawa, remportées sans opposition par Joseph-Charles-Ernest Ouellet (LIB), J.-Honoré Achim (LIB), Joseph-Alcide Savoie (LIB) et Joseph Caron (LIB).
  • 15 décembre 1842: Le député de Rimouski, Michel Borne (PAT), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1811: Le député de Dorchester, John Caldwell (BUR), démissionne comme député à la suite de sa nomination au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 15 décembre 1805: Élection partielle dans Québec (Haute-Ville), remportée par John Blackwood (n.a.).

D’autres données sur le baromètre politique de décembre 2010

Nous l’avions promis, voici quelques statistiques additionnelles sur le baromètre des personnalités politiques de Léger Marketing diffusé hier. Comme nous l’avons fait lors du baromètre précédent publié en juin, nous nous concentrerons sur 3 types de données:

  1. Le taux de bonne opinion: à peu près tous les analystes se sont limités à cette statistique, mais nous y ajouterons ici une dimension temporelle puisqu’il s’agit du 3e sondage du genre réalisé par Léger Marketing au cours des 3 dernières années.
  2. Le ratio bonne/mauvaise opinion: cet indice consiste prendre le taux de bonne opinion envers une personne donnée, puis d’y soustraire le taux de mauvaise opinion. Il s’agit, en quelque sorte, d’un taux d’approbation net (qui pourra aller dans le négatif dans certains cas). Notons que pour cet indicateur, nous avons réalisé nous-mêmes les calculs.
  3. Le taux de notoriété: cet indice consiste à additionner les pourcentages de bonne et de mauvaise opinion pour obtenir le nombre total de répondants qui «connaissent» une personnalité politique donnée (sachant que les autres choix de réponse sont «ne connaît pas» ou «ne sait pas»). Là encore, nous avons réalisé nous-mêmes les calculs.

Bonne opinion

Baromètre des personnalités politiques - Bonne opinion - sept. 2007-déc. 2010

Le top 10 des «bonne opinion» est assez constant depuis 2007. Parmi ceux qui y figurent ce mois-ci, 5 ont fait partie du top 10 à chacun des 5 baromètres politiques réalisés depuis 2007 (Curzi, Marois, Beaudoin, Blais et Drainville) et 2 autres l’ont été 4 fois sur 5 (Khadir et Kotto).

Ratio bonne/mauvaise opinion

Baromètre des personnalités politiques - Ratio bonne/mauvaise opinion - sept. 2007-déc. 2010

Ici, nous avons fait un «top 5» des meilleurs et des pires ratio.

Notoriété

Baromètre des personnalités politiques - Notoriété - sept. 2007-déc. 2010

Cet indice s’adresse à ceux qui croient en de la maxime «parlez-en en bien ou en mal, mais parlez-en». C’est sans surprise que les chefs des 2 principaux partis se distinguent en tête de peloton au chapitre de la notoriété. Notons également que 5 politiciens font partie du top 10 de la notoriété sans interruption depuis septembre 2007 (Charest, Marois, Curzi, Beaudoin et Blais).

Le sondage Internet a été réalisé du 6 au 9 décembre 2010 auprès de 1 000 répondants. Les données finales du sondage ont été pondérées selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité, la composition du foyer (avec ou sans enfant) et la région, de façon à garantir un échantillon représentatif de la population québécoise.

La politique québécoise un 14 décembre

  • 14 décembre 1993: À l’issue d’une course à la direction, le député de Vaudreuil-Soulanges et président du Conseil du trésor, Daniel Johnson (fils) (LIB), est proclamé élu, sans opposition, chef du Parti libéral du Québec par le conseil exécutif du Parti.
  • 14 décembre 1976: Ouverture de la 1re session du 31e Parlement du Québec.
  • 14 décembre 1975: Le député de Beauce-Sud, Fabien Roy (ind.), et le député d’Outremont, Jérôme Choquette (ind.), annoncent la fondation du Parti national populaire. Jérôme Choquette sera le chef du parti.
  • 14 décembre 1963: Le député de Saguenay, Rodrigue Thibault (LIB), décède en fonction.
  • 14 décembre 1961: Élections partielles dans Chambly et Jacques-Cartier, remportées par Pierre Laporte (LIB) et Marie-Claire Kirkland (LIB). Pour la première fois, une femme est élue à l’Assemblée législative du Québec.
  • 14 décembre 1936: Le député de Beauce, Raoul Poulin (UN), démissionne comme député.
  • 14 décembre 1905: Élection partielle dans Napierville, remportée par Cyprien Dorris (LIB).
  • 14 décembre 1897: Discours sur le budget.
  • 14 décembre 1869: Discours sur le budget.
  • 14 décembre 1858: Élection partielle dans Maskinongé, remportée par George Caron (BLE).
  • 14 décembre 1820: Ouverture de la 1re session du 11e Parlement du Bas-Canada.
  • 14 décembre 1818: Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

Sondage Léger Marketing de décembre 2010: baromètre des personnalités politiques

Le sondage Léger Marketing publié dans les pages du Devoir ce matin, en plus de porter sur le climat politique au Québec, comportait le désormais traditionnel baromètre des personnalités politiques au Québec où on demandait aux répondants s’ils ont une opinion favorable ou défavorable envers un certain nombre d’hommes et de femmes politiques (58 en tout). C’est la 5e fois ces dernières années que Léger Marketing réalise un tel exercice puisqu’un sondage similaire avait été réalisé en septembre 2007, mars 2009, novembre 2009 et juin 2010.

En attendant une analyse plus fine des résultats du baromètre (ce soir ou demain matin), voici les résultats tels que publiés dans Le Devoir (format pdf).

Bonne opinion Mauvaise opinion Ne connaît pas NSP/ Refus
1. Amir Khadir (QS) 45,0 18,0 23,0 15,0
2. Pierre Curzi (PQ) 43,0 19,0 24,0 14,0
3. François Legault (non élu) 42,0 14,0 26,0 17,0
4. Pauline Marois (PQ) 36,0 49,0 4,0 11,0
5. Gérard Deltel (sic) (ADQ) 35,0 20,0 30,0 15,0
6. Louise Beaudoin (PQ) 34,0 21,0 33,0 13,0
7. Marguerite Blais (LIB) 33,0 20,0 30,0 17,0
8. Bernard Drainville (PQ) 32,0 11,0 42,0 15,0
9. Joseph Facal (non élu) 32,0 14,0 40,0 15,0
10. Line Beauchamp (LIB) 31,0 19,0 33,0 18,0
11. Maka Kotto (PQ) 28,0 10,0 46,0 17,0
12. Nathalie Normandeau (LIB) 27,0 24,0 34,0 16,0
13. Yolande James (LIB) 27,0 15,0 42,0 16,0
14. Françoise David (QS) 26,0 16,0 44,0 14,0
15. Lisette Lapointe (PQ) 26,0 17,0 40,0 17,0
16. Christine St-Pierre (LIB) 25,0 20,0 39,0 16,0
17. Pierre Paradis (LIB) 25,0 15,0 42,0 18,0
18. Raymond Bachand (LIB) 25,0 33,0 25,0 17,0
19. Agnès Maltais (PQ) 24,0 12,0 47,0 16,0
20. Jean Charest (LIB) 24,0 65,0 2,0 9,0
21. Sam Hamad (LIB) 24,0 21,0 37,0 18,0
22. François Gendron (PQ) 22,0 7,0 55,0 16,0
23. Michelle Courchesne (LIB) 22,0 29,0 33,0 16,0
24. Yves Bolduc (LIB) 22,0 28,0 33,0 16,0
25. Éric Caire (ind.) 20,0 15,0 48,0 17,0
26. Marie Malavoy (PQ) 19,0 12,0 52,0 17,0
27. Pierre Arcand (LIB) 18,0 16,0 45,0 21,0
28. François Bonnardel (ADQ) 16,0 11,0 56,0 18,0
29. Monique Gagnon-Tremblay (LIB) 16,0 22,0 43,0 19,0
30. Nicole Léger (PQ) 16,0 8,0 61,0 16,0
31. Sylvie Roy (ADQ) 15,0 10,0 61,0 14,0
32. Jacques Dupuis (LIB) 14,0 26,0 42,0 18,0
33. Julie Boulet (LIB) 13,0 28,0 41,0 17,0
34. Robert Dutil (LIB) 13,0 13,0 55,0 18,0
35. Stéphane Bédard (PQ) 13,0 6,0 65,0 17,0
36. Sylvain Simard (PQ) 12,0 7,0 63,0 18,0
37. Clément Gignac (LIB) 11,0 11,0 61,0 17,0
38. Kathleen Weil (LIB) 11,0 13,0 60,0 16,0
39. François Rebello (PQ) 10,0 6,0 70,0 14,0
40. Monique Richard (PQ) 10,0 7,0 67,0 16,0
41. Stéphane Bergeron (PQ) 10,0 5,0 69,0 16,0
42. Laurent Lessard (LIB) 9,0 13,0 60,0 18,0
43. Scott McKay (PQ) 9,0 7,0 66,0 17,0
44. Nicolas Girard (PQ) 8,0 3,0 74,0 15,0
45. Pierre Corbeil (LIB) 8,0 12,0 62,0 18,0
46. Lise Thériault (LIB) 7,0 10,0 66,0 18,0
47. Nicolas Marceau (PQ) 7,0 6,0 72,0 16,0
48. Nicole Ménard (LIB) 7,0 7,0 69,0 17,0
49. Norman MacMillan (LIB) 7,0 15,0 61,0 16,0
50. Serge Simard (LIB) 7,0 7,0 69,0 17,0
51. Dominique Vien (LIB) 6,0 8,0 70,0 16,0
52. Marc Picard (ind.) 6,0 4,0 75,0 15,0
53. David Whissell (LIB) 5,0 18,0 61,0 16,0
54. Janvier Grondin (ADQ) 5,0 5,0 75,0 14,0
55. Martin Lemay (PQ) 5,0 4,0 77,0 15,0
56. Bernard St-Arnaud (PQ) 4,0 4,0 78,0 14,0
57. Jean-Martin Aussant (PQ) 3,0 3,0 79,0 14,0
58. Tony Tomassi (ind.) 3,0 43,0 39,0 14,0

Le sondage Internet a été réalisé du 6 au 9 décembre 2010 auprès de 1 000 répondants. Les données finales du sondage ont été pondérées selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité, la composition du foyer (avec ou sans enfant) et la région, de façon à garantir un échantillon représentatif de la population québécoise.