Sondage CROP dans Kamouraska-Témiscouata

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La Presse et Le Soleil ont dévoilé ce matin les résultats d’un sondage CROP réalisé dans la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata à l’occasion de l’élection partielle qui aura lieu le 29 novembre prochain. Il s’agit, à notre connaissance, du premier sondage «public» réalisé dans le cadre de la présente campagne électorale, bien que des infos parcellaires sur les sondages internes des partis politiques circulent de temps à autre dans les médias.

Ce n’est pas pratique courante, mais il arrive parfois que des sondages portant spécifiquement sur une circonscription soient réalisés lors de campagnes électorales. En supposant que ces sondages sont réalisés dans les règles de l’art (et nous n’avons pas de raisons d’en douter), divers facteurs méthodologiques (échantillon de petite taille, délai entre la période de cueillette et le jour du scrutin, etc.) font en sorte que ces sondages de circonscription ne donnent pas toujours un indice entièrement fiable du résultat du scrutin, surtout si les résultats du sondage et/ou du scrutin sont serrés. Néanmoins, ils peuvent fournir un éclairage intéressant dans une campagne électorale.

Or, donc, après répartition proportionnelle des 13% d’indécis, les intentions de vote dans Kamouraska-Témiscouata sont les suivantes:

  • France Dionne (LIB): 34%
  • André Simard (PQ): 32%
  • Gérald Beaulieu (ADQ): 25%
  • Serge Proulx (QS): 6%
  • Frédéric Brophy Nolan (VRT): 3%
  • Autres(1): 1%

Les sondeurs ont testé la volonté des répondants d’exercer leur droit de vote le 29 novembre prochain ce qui, croisé avec les intentions de vote, donne un éclairage intéressant. Logiquement, une «intention de vote» de quelqu’un qui «n’a pas l’intention d’aller voter» n’a aucun effet, ultimement, sur le résultat du scrutin. En répartissant les intentions de vote en fonction des intention de voter (!!!), ça donne les résultats suivants:

  • Taux de participation: 59% des répondants affirment qu’ils iront voter lors de cette élection partielle. On présume que ce chiffre combine les gens qui iraient «certainement» et «probablement» voter, mais malheureusement, c’est impossible à vérifier.
  • «Irait certainement voter»: LIB 37%, PQ 31%, ADQ 22%, QS 8%, VRT 2%, autres 0%.
  • «Irait probablement voter»: ADQ 33%, PQ 31%, LIB 27%, VRT 5%, QS 3%, autres 1%.
  • «N’a pas l’intention d’aller voter»: PQ 40%, LIB 31%, ADQ 22%, QS 4%, VRT 3%, autres 0%.

Il y aura une mise à jour à cet article si le rapport d’analyse de la firme CROP est mis en ligne.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 18 au 20 novembre 2010 auprès de 400 répondants. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte de la circonscription de Kamouraska-Témiscouata selon le sexe, l’âge, la région de résidence. Un échantillon probabiliste de cette taille (n=400) comporte une marge d’erreur maximale de 4,9 points de pourcentage.

Notes:

  1. Étrangement, bien qu’il n’y ait aucun candidat indépendant ou d’un autre parti en lice lors de cette élection partielle, il y a 1% des répondants qui affirment qu’ils voteraient pour un autre candidat que ceux qui ont bel et bien déposé un bulletin de mise en candidature. Erreur du questionnaire ou gens qui ont choisi cette option en dépit d’un choix de réponse fermé? Puisque le rapport d’analyse et le questionnaire ne sont pas rendus publics, impossible de répondre à cette question. ()

Sondages Segma Recherche dans 6 comtés

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La firme Segma Recherche a déalisé ces derniers jours une série de sondages dans les circonscriptions. Ce matin, on pouvait prendre connaissance des résultats dans 3 quotidiens de la chaîne Gesca, soit La Voix de l’Est, Le Nouvelliste et Le Quotidien (avec un wrap-up dans La Presse). Après répartition proportionnelle des indécis, les intentions de vote sont:

Dubuc (500 répondants)

  • André Michaud (PQ): 45%
  • Serge Simard (LIB): 39%
  • Robert Émond (ADQ): N.D.
  • Marie Francine Bienvenue (QS): N.D.
  • Fernand Bouchard (ind.): N.D.

Jonquière (500 répondants)

  • Sylvain Gaudreault (PQ): 47%
  • Martine Girard (LIB): 37%
  • Marc Jomphe (ADQ): N.D.
  • Gabrielle Desbiens (QS): N.D.

Roberval (500 répondants)

  • Denis Trottier (PQ): 55%
  • Georges Simard (LIB): 36%
  • Jacques L. Cadieux (ADQ): N.D.
  • Nicole Schmitt (QS): N.D.
  • Sébastien Girard (DUR): N.D.

Saint-Maurice (500 répondants)

  • Claude Pinard (PQ): 45%
  • Céline Trépanier (LIB): 32%
  • Robert Deschamps (ADQ): 13%
  • Allison Molesworth (QS): 4%
  • Stéphane Normandin (VRT): 4%
  • Yves Demers (ind.): 2%

Shefford (500 répondants)

  • François Bonnardel (ADQ): 36%
  • Jean-Claude Tremblay (LIB): 27%
  • Jean-François Arsenault (PQ): 27%
  • Ginette Moreau (QS): 5%
  • Martin Giard (VRT): 4%
  • Lucie Piédalue (ind.): 2%

Trois-Rivières (500 répondants)

  • Yves St-Pierre (PQ): 38%
  • Danièle St-Amand (LIB): 36%
  • Sébastien Proulx (ADQ): 18%
  • Alex Noël (QS): 5%
  • Louis Lacroix (VRT): 3%

Plus de détails si le rapport d’analyse est mis en ligne par Segma Recherche.

Les sondages téléphoniques ont été réalisés du 28 novembre au 3 décembre auprès de 500 répondants par circonscription. La marge d’erreur est de 4,4%, 19 fois sur 20.

Sondage Cible Recherche en Mauricie, prise 2

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

TVA Trois-Rivières (CHEM-TV) a rendu public mardi et mercredi les résultats d’un sondage Cible Recherche dans les circonscriptions électorales de Champlain, Saint-Maurice et Trois-Rivières. C’est la 2e fois de la campagne que Cible Recherche sonde l’opinion publique dans ces 3 circonscriptions.

Après répartition proportionnelle des indécis (dont le pourcentage n’est pas précisé), les intentions de vote dans les 3 circonscriptions seraient les suivantes:

Champlain (600 répondants)

  • Noëlla Champagne PQ: 48%
  • Pierre Michel Auger LIB: 30%
  • Luc Arvisais ADQ: 19%
  • Autres: 3%

Saint-Maurice (600 répondants)

  • Claude Pinard PQ: 40%
  • Céline Trépanier LIB: 35%
  • Robert Deschamps ADQ: 15%
  • Autres: 10%

Trois-Rivières (810 répondants)

  • Yves St-Pierre PQ: 37%
  • Danielle St-Amand LIB: 34%
  • Sébastien Proulx ADQ: 19%
  • Louis Lacroix VRT: 6%
  • Alex Noël QS: 4%

Plus de détails méthodologiques lorsque le rapport d’analyse sera disponible.

Sondage Segma Recherche dans Saint-François

Ça nous était passé sous le radar, mais La Tribune avait publié hier les résultats d’un sondage de la firme Segma Recherche dans la circonscription électorale de Saint-François (tellement sous le radar en fait qu’il n’y a même pas d’article en ligne). Après répartition proportionnelle des 15% d’indécis, les intentions de vote dans Saint-François sont:

Saint-François (500 répondants)

  • Monique Gagnon-Tremblay (LIB): 43%
  • Réjan Hébert (PQ): 41%
  • Vincent Marmion (ADQ): 8%
  • Sandy Tremblay (QS): 8%
  • François Mailly (ind.): 1%

Le rapport d’analyse de Segma Recherche est disponible en ligne (format pdf).

Le sondage téléphonique a été réalisé du 28 novembre au 1er décembre 2008 auprès de 500 répondants de la circonscription électorale de Saint-François. La marge d’erreur est de 4,4%, 19 fois sur 20.

Sondage Segma Recherche dans Sherbrooke

On continue de vider nos fonds de tiroirs aujourd’hui avec ce sondage Segma Recherche qui avait été publié la semaine dernière dans La Tribune. Or, donc, après répartition proportionnelle des indécis (14%), les intentions de vote dans Sherbrooke seraient les suivantes:

Sherbrooke (500 répondants)

  • Jean Charest (LIB): 50%
  • Laurent-Paul Maheux (PQ): 33%
  • Christian Bibeau (QS): 6%
  • Jacques Joly (ADQ): 5%
  • Steeve Dubois (VRT): 5%
  • Hubert Richard (ind.): 1%

Le rapport d’analyse de Segma Recherche est disponible en ligne (format pdf).

Le sondage téléphonique a été réalisé du 19 au 23 novembre 2008 auprès de 500 répondants. La marge d’erreur dans chaque circonscription est de 4,4%, 19 fois sur 20.

Sondage Segma Recherche dans 3 comtés gaspésiens

La Presse rapportait ce matin les résultats d’un sondage UniMarketing/Segma Recherche réalisé dans la circonscription électorale de Gaspé. Notons que ce sondage a été commandé initialement par le mensuel culturel Graffici et publié le 28 novembre.

Malheureusement, l’article original n’est pas disponible en ligne, mais par chance, on peut avoir les résultats dans le blogue Le cartable nouvelles (photos à l’appui) avec en prime les résultats de 2 autres sondages dans Bonaventure et Matane.

Or, donc, les résultats dans les 3 circonscriptions sont:

Bonaventure (M.E.: 4,9%)

  • Nathalie Normandeau (LIB): 67%
  • Marcel Landry (PQ): 31%
  • Patricia Chartier (QS): 2%
  • Denise Porlier (ADQ): 1%

Gaspé (M.E.: 4,9%)

  • Georges Mamelonet (LIB): 50%
  • Annie Chouinard (PQ): 45%
  • Marcelle Guay (ADQ): 4%
  • Autre: 1%

Matane (M.E.: 11,3%)

  • Pascal Bérubé (PQ): 61%
  • Éric Plourde (LIB): 31%
  • Denis Paquette (ADQ): 7%
  • Gilles Arteau (QS): 2%

Malheureusement, le rapport d’analyse n’est pas disponible en ligne et il n’y a pas beaucoup de détails méthodologiques non plus, si ce n’est que la marge d’erreur est de 4,9%, 19 fois sur 20 dans Bonaventure et Gaspé et qu’elle est de 11,3%, 19 fois sur 20 dans Matane.

Retour sur le dernier sondage Léger Marketing (MàJ)

C’est avec quelques jours de retard que nous revenons sur l’hyper-méga-sondage Léger Marketing publié mardi dernier. Comme nous l’avons fait lors de la dernière élection générale (Léger Marketing avait réalisé un sondage similaire avec ventilation par région administrative), nous allons comparer les résultats des sous-échantillons régionaux (voir le rapport d’analyse en format pdf) avec les résultats des 2 dernières élections générales.

Nous y allons toutefois d’un petit disclaimer avant toute chose:

  • avec une marge d’erreur allant de 4 à 7% selon la région, les résultats doivent être pris avec un grain de sel;
  • le territoire des circonscriptions électorales ne coïncide pas nécessairement partout avec celui des régions administratives;
  • le sondage a été réalisé du 18 au 23 novembre, soit de 2 à 3 semaines avant le jour du vote.

Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (01-11): 8 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 39,62% 21,59% 37,54% 1,25%
Élection 2007 33,55% 28,95% 32,82% 1,60% 3,08% 0,00%
Sondage Léger 45% 14% 36% 2% 2% 1%
n=206 marge d’erreur=7%

(N-B: Le territoire des 8 circonscriptions coïncide à peu près complètement avec celui des deux régions administratives.)

Saguenay–Lac-Saint-Jean/Côte-Nord (02-09): 8 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 35,21% 19,79% 42,73% 2,27%
Élection 2007 32,70% 21,85% 41,09% 1,63% 2,69% 0,04%
Sondage Léger 46% 9% 40% 2% 2% 2%
n=254 marge d’erreur=6%

(N-B: Le territoire des 8 circonscriptions coïncide à peu près complètement avec celui des deux régions administratives.)

Capitale-Nationale (03): 11 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 41,20% 27,11% 28,86% 2,83%
Élection 2007 28,03% 41,69% 23,61% 3,42% 2,97% 0,29%
Sondage Léger 45% 20% 29% 2% 3% 1%
n=407 marge d’erreur=5%

(N-B: Le territoire des 11 circonscriptions coïncide à peu près complètement avec celui de la région administrative.)

Mauricie/Centre-du-Québec (04-17): 8 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 38,12% 24,31% 35,99% 1,57%
Élection 2007 27,74% 39,10% 28,45% 1,20% 3,08% 0,43%
Sondage Léger 39% 14% 38% 6% 3% 0%
n=212 marge d’erreur=7%

(N-B: Le territoire des 8 circonscriptions présente des différences marquées par rapport à celui des deux régions administratives (surtout la région 17).)

Estrie (05): 6 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 47,96% 17,26% 33,39% 1,39%
Élection 2007 34,09% 28,05% 29,62% 4,53% 3,58% 0,13%
Sondage Léger 54% 5% 30% 7% 4% 0%
n=197 marge d’erreur=7%

(N-B: Le territoire des 6 circonscriptions présente des différences marquées par rapport à celui de la région administrative.)

Montréal (06): 28 circonscriptions

Montréal-Est LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 47,92% 10,42% 36,21% 5,45%
Élection 2007 35,14% 16,87% 33,04% 5,46% 8,89% 0,60%
Sondage Léger 42% 4% 42% 3% 9% 0%
n=207 marge d’erreur=7%
Montréal-Ouest LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 72,96% 6,44% 17,04% 3,56%
Élection 2007 60,12% 13,37% 14,47% 8,00% 3,60% 0,44%
Sondage Léger 70% 4% 16% 5% 5% 0%
n=197 marge d’erreur=7%

On s’est contenté de reproduire les données du sondage ici, vu l’impossibilité de fusionner les deux échantillons de Léger (Montréal-Est et Montréal-Ouest) et vu notre ignorance des limites géographiques exactes des deux échantillons montréalais de Léger Marketing.

MàJ (30 novembre, 22h): En fin de compte, selon des informations qui nous sont parvenues (voir dans les commentaires), la division entre «l’est» et «l’ouest» de Montréal dans le sondage est la rue Saint-Laurent. Nous avons réparti les comtés de l’île de Montréal qui sont de part et d’autre de cette rue pour les résultats des derniers scrutins. Les limites géographiques ne sont pas entièrement similaires, mais c’est un problème qu’on retrouve déjà dans d’autres régions de toute façon.

Outaouais (07): 5 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 62,41% 11,98% 22,74% 2,86%
Élection 2007 45,41% 21,42% 22,36% 6,79% 3,80% 0,23%
Sondage Léger 53% 10% 27% 6% 3% 1%
n=203 marge d’erreur=7%

(N-B: Le territoire des 5 circonscriptions est identique à celui de la région administrative.)

Abitibi-Témiscamingue (08): 3 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 38,65% 22,58% 37,37% 1,41%
Élection 2007 30,41% 24,95% 39,22% 0,00% 5,42% 0,00%
Sondage Léger 35% 6% 50% 2% 3% 4%
n=105 marge d’erreur=10%

(N-B: Le territoire 3 circonscriptions est identique à celui de la région administrative.)

Chaudière-Appalaches (12): 8 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 38,12% 36,01% 24,36% 1,52%
Élection 2007 28,24% 51,69% 16,37% 1,70% 1,89% 0,10%
Sondage Léger 51% 16% 29% 3% 1% 0%
n=254 marge d’erreur=6%

(N-B: Le territoire des 8 circonscriptions présente des différences marquées par rapport à celui de la région administrative (surtout à l’ouest).)

Laval (13): 5 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 51,66% 12,12% 32,68% 3,54%
Élection 2007 39,38% 28,55% 25,39% 3,95% 2,47% 0,26%
Sondage Léger 56% 13% 25% 4% 2% 0%
n=194 marge d’erreur=7%

(N-B: Le territoire des 5 circonscriptions coïncide parfaitement avec celui de la région administrative.)

Lanaudière/Laurentides (14-15): 16 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 35,42% 20,93% 41,65% 2,00%
Élection 2007 20,46% 38,03% 35,26% 3,46% 2,77% 0,02%
Sondage Léger 27% 19% 42% 6% 6% 0%
n=307 marge d’erreur=6%

(N-B: Le territoire des 14 circonscriptions coïncide parfaitement avec celui des deux régions administratives.)

Montérégie (16): 21 circonscriptions

LIB ADQ PQ VRT QS Aut.
Élection 2003 44,26% 16,07% 37,34% 2,33%
Élection 2007 29,36% 33,82% 30,03% 3,61% 2,96% 0,23%
Sondage Léger 40% 12% 44% 2% 1% 0%
n=302 marge d’erreur=6%

(N-B: Le territoire des 21 circonscriptions présente certaines différences par rapport à celui de la région administrative (à la frontière est).)

Sondage Segma Recherche au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le Quotidien de Saguenay a publié hier et aujourd’hui les résultats d’un sondage Segma Recherche sur la présente campagne au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Maintenant que le rapport d’analyse est public (format pdf), voici les intentions de vote dans les 5 circonscriptions de la région après répartition proportionnelle des indécis (le pourcentage à côté du nom de la circonscription indique le taux d’indécis):

Circonscription LIB PQ ADQ VRT QS Autres
Chicoutimi (13%) 37,0 51,0 6,0 5,0 2,0
Dubuc (12%) 45,0 35,0 13,0 7,0 0,0
Jonquière (12%) 42,0 44,0 9,0 4,0 1,0
Lac-Saint-Jean (16%) 30,0 58,0 5,0 5,0 2,0 0,0
Roberval (14%) 41,0 48,0 6,0 4,0 2,0

Si l’élection générale avait eu lieu la semaine dernière, le Parti québécois l’emporterait dans 4 circonscriptions sur 5 (le PQ avait balayé les 5 circonscriptions en 2007. Notons toutefois que dans Jonquière et Roberval, l’écart séparant le PQ des libéraux est à l’intérieur de la marge d’erreur.

Notons également que si la circonscription de Lac-Saint-Jean est la seule où on compte des intentions de vote pour le Parti vert, c’est tout simplement parce que c’est la seule de la région où ils ont présenté un candidat.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 17 au 21 novembre 2008 auprès de 400 personnes par circonscription. La marge d‘erreur dans chaque circonscription est de 4,9%, 19 fois sur 20. Les données d’ensemble ont été pondérées sur la base du recensement de 2006 en fonction du sexe, de l’âge et dans certains cas du lieu de résidence de la population de façon à rendre les résultats conformes à la situation générale de la population adulte dans chacune des circonscriptions et dans l’ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Sondage Cible Recherche en Mauricie

C’est le temps des sondages de circonscription, et le premier à se commettre est la firme trifluvienne Cible recherche qui a réalisé, pour le compte de TVA Trois-Rivières, 3 sondages dans les circonscriptions de Champlain, Saint-Maurice et Trois-Rivières qui ont été rendus publics mardi et mercredi soir.

Après répartition proportionnelle des indécis (dont le pourcentage n’est pas précisé), les intentions de vote dans les 3 circonscriptions seraient les suivantes:

Champlain (400 répondants)

  • PQ: 50%
  • LIB: 32%
  • ADQ: 15%
  • Autres: 3%

Saint-Maurice (401 répondants)

  • PQ: 41%
  • LIB: 36%
  • ADQ: 20%
  • Autres: 3%

Trois-Rivières (400 répondants)

  • LIB: 37%
  • PQ: 31%
  • ADQ: 21%
  • VRT: 7%
  • QS: 4%

Le rapport d’analyse de Cible recherche est disponible en ligne (format pdf).

Le sondage téléphonique a été réalisé du 10 au 13 novembre 2008 auprès de 1 201 répondants. La marge d’erreur dans chaque circonscription est de 4,9%, 19 fois sur 20.

Sondage Léger Marketing à Québec

Nous avons pris connaissance ce matin sur LCN des résultats d‘un sondage Léger Marketing commandité par le Journal de Québec sur les intentions de vote dans la «région métropolitaine de recensement» de Québec (incluant la partie «Rive-Sud» de l‘agglomération). Après répartition proportionnelle des 17% d‘indécis, les intentions de vote seraient les suivantes:

  • LIB: 41%
  • PQ: 25%
  • ADQ: 24%
  • VRT: 6%
  • QS: 3%
  • Autres: 1%

Avant répartition des indécis, ça donne LIB 34%, PQ 20%, ADQ 20%, VRT 5%, QS 3% et autres 1%.

Le Journal de Québec fait également part des résultats selon les 2 sous-régions «Rive-Nord» et «Rive-Sud» de Québec, mais compte tenu de la taille de chaque sous-échantillon (qui n‘est pas précisée, mais logiquement, 50% de pas beaucoup, ça donne très peu) et de la très grande marge d‘erreur qui en découle, nous n‘avons pas jugé opportun de les reproduire ici. Qu‘il suffise de dire que l‘ADQ passe en 2e place sur la Rive-Sud. Pour la suite, le rapport d‘analyse est ici (format pdf).

Le sondage téléphonique a été réalisé le 15 mai 2008 auprès de 500 répondants. La marge d‘erreur est de 4,4%, 19 fois sur 20. Les données finales ont été pondérées selon le sexe, l‘âge, la scolarité et selon le secteur de résidence de façon à être représentatives de l‘ensemble de la population adulte de la grande région métropolitaine de Québec selon les dernières données de Statistique Canada.

Partielles 2008: nos observations

Eeeh non! il n‘y aura pas eu de résultats surprise lors de ces partielles. Les formations politiques des députés démissionnaires ont conservé leur siège à l‘Assemblée nationale. Par contre, chacun a des raisons de se réjouir ou de s‘inquiéter avec le résultat des élections partielles.

Parti libéral du Québec

  • Positif: les appuis augmentent partout par rapport à 2007; on revient au niveau de 2003 dans Bourget.
  • Négatif: on aurait peut-être pu s‘attendre à plus dans un comté traditionnellement libéral comme Hull.

Parti québécois

  • Positif: Nicole Léger qui obtient son meilleur score à vie dans Pointe-aux-Trembles; le PQ qui passe le cap du 30% dans Hull pour la 1re fois en 10 ans.
  • Négatif: le surplace dans Bourget par rapport à la dernière élection générale.

Action démocratique du Québec

  • Négatif: la baisse dans chaque comté (de 12 à 14%) depuis 2007; la 5e place dans Hull.
  • Positif: l‘épitaphe politique de l‘ADQ a été écrite et effacée à maintes reprises; cette raison suffit pour rester circonspects quant à l‘avenir du parti.

Parti vert du Québec

  • Positif: Scott McKay qui prend la 3e place dans Bourget.
  • Négatif: le plafonnement ailleurs, malgré des candidat ayant une bonne expérience électorale.

Québec solidaire

  • Positif: c‘est stable partout (avec une légère hausse dans Hull); la 3e place dans Hull.
  • Négatif: c‘est stable partout (malgré une légère hausse dans Hull); la 3e place dans Hull par défaut.

Quelques mots sur ce que nous disent ces dernières élections partielles sur les sondages. d‘abord, si on compare les résultats du scrutin dans Hull avec le sondage Segma UniMarketing réalisé au début du mois, on peut voir que le sondeur a sous-évalué l‘appui à Gilles Aubé (-7% par rapport aux résultats réels) et sur-évalué l‘appui à Brian Gibb (+5% par rapport aux résultats réels). Pour les autres – et surtout pour Maryse Gaudreault et Bill Clennett – la firme a visé dans le mille. Compte tenu que 12 jours séparaient les premières entrevues du jour du vote, et compte tenu de la marge d‘erreur de 4,9%, c‘est tout de même honorable. C‘est pas Nostradamus, mais c‘est pas Nostradamouse non plus.

Ensuite, s‘agissant des tiers-partis, si on se fie aux sondages les plus récents, le Parti vert et Québec solidaire devraient être en hausse depuis 1 an (les derniers sondages leur donne entre 6 et 9% chacun). On notera pourtant que lors des 3 partielles, ni l‘un ni l‘autre (à part les Verts dans Bourget) ne sont parvenus à augmenter significativement leurs appuis par rapport à la dernière élection générale. On avait observé le même phénomène dans les mois précédant l‘élection générale de 2007 alors que le score obtenu lors du «vrai sondage» (l‘élection, selon ceux que les sondages désavantagent) était beaucoup moindre que ce que leur donnaient les sondeurs. Cela suffit à rester prudents lorsque des sondages donnent 7 ou 9% à un tiers-parti comme Québec solidaire ou le Parti vert.

Sondage Segma Unimarketing dans Hull

Le journal Le Droit a dévoilé ce matin les résultats d‘un sondage de la firme Segma Unimarketing sur l‘élection partielle qui aura lieu dans la circonscription de Hull lundi prochain. Après répartition proportionnelle des 12% d‘indécis, les intentions de vote se déclineraient comme suit:

  • Maryse Gaudreault (LIB): 45%
  • Gilles Aubé (PQ): 27%
  • Brian Gibb (VRT): 12%
  • Bill Clennett (QS): 10%
  • Jean-Philip Ruel (ADQ): 5%
  • Jean Roch Villemaire (PI): 1%

Si faut être prudents avec ce genre de sondages car la taille relativement faible de l‘échantillon fait en sorte que la marge d‘erreur est élevée, sans compter que le faible taux de participation lors d‘une élection partielle (56 % des électeurs se disent certains d‘aller voter ) et la volatilité de l‘électorat lors d‘un tel scrutin (42 % des répondants songeraient à changer d‘idée d‘ici lundi), rend toute projection hasardeuse. Mais si les résultats du sondage sont exacts et si on les compare avec les résultats de la dernière élection générale, ça annonce un sérieux recul de l‘ADQ dont bénéficieraient tous les autres partis.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 1er au 5 mai auprès de 400 répondants de la circonscription provinciale de Hull. La marge d‘erreur est de +/- 4,9 % 19 fois sur 20.

Sondage UniMarketing dans Charlevoix

Le Soleil a dévoilé ce matin les résultats d‘un sondage de la firme UniMarketing sur l‘élection partielle qui aura lieu dans Charlevoix lundi prochain (La Presse en parle également). Après répartition des 11% d‘indécis, les intentions de vote se répartisaient comme suit dans la circonscription de Charlevoix:

  • Pauline Marois (PQ): 63%
  • Conrad Harvey (ADQ): 31%
  • David Turcotte (VRT): 5%
  • Autres: 1%

Avant répartition des indécis, Pauline Marois obtient 56% de l‘appui des répondants et Conrad Harvey 28%.

En dépit du fait que le rapport d‘analyse d‘UniMarketing n‘était pas en ligne au moment d‘écrire cet article, Le Soleil et La Presse fournissent des renseignements intéressants:

  • Seulement 16% des répondants disent pouvoir changer d‘avis d‘ici le jour du scrutin.
  • Parmi les répondants ayant voté pour les libéraux le 26 mars dernier, 39% appuieront Conrad Harvey et 38% voteront pour Pauline Marois
  • Parmi les répondants ayant voté pour l‘ADQ le 26 mars dernier, 72% voteront pour Conrad Harvey et 18% appuieront Pauline Marois.
  • Il n‘y a pas de chiffres détaillés sur les répondants qui affirment avoir voté pour le PQ le 26 mars dernier, mais Le Soleil avance que « Pauline Marois conserve la plus grande partie du vote obtenu en mars par le député péquiste sortant Rosaire Bertrand ». Notons toutefois que faute de rapport d‘analyse, il nous est impossible de savoir si la répartition du vote lors de la dernière élection générale tel que rapporté par les répondants correspond aux résultats électoraux réels.

Rappelons que lors d‘un autre sondage réalisé par Léger Marketing dans Charlevoix à la fin août, Pauline Marois obtenait (avant répartition des 13% d‘indécis) 47% des appuis contre 32% pour Conrad Harvey et 8% pour les candidats des autres partis.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 15 au 20 septembre auprès de 1 130 répondants de la circonscription électorale de Charlevoix. La marge d‘erreur est de 2,9%, 19 fois sur 20. Les données d‘ensemble ont été pondérées sur la base de recensement de 2001 en fonction du sexe, de l‘âge et du poids démographique des répondants de façon à rendre les résultats conformes à la situation générale de la population adulte de la circonscription. (Mà J 26 septembre 2007: le rapport d‘analyse est disponible ici (format pdf).)

Sondage Léger Marketing dans Charlevoix

(Mise à jour (4 septembre 2007): Léger Marketing a publié ce matin sur son site web le rapport d‘analyse (format pdf) du sondage dont il est question dans cet article. Le texte a donc été réédité en conséquence.)

Le journal de Québec publie dans son édition de samedi les résultats d‘un sondage Léger Marketing portant sur la présente élection partielle dans la circonscription de Charlevoix (la Presse canadienne en parle également). Étant donné que les informations de ces deux articles ne sont pas complètes et que le rapport d‘analyse n‘est pas disponible sur le site de Léger Marketing, il n‘est pas impossible que nous rééditions cet article.

d‘abord, un petit avertissement: 400 répondants pour un sondage, c‘est peu. Ça donne une marge d‘erreur de près de 5% (4,9 pour être plus précis), alors ça demande des écarts assez importants entre les différents choix de réponse pour que les résultats soient significatifs. Sauf que CROP avait fait 21 sondages de circonscription avec environ 400 répondants par comté la veille de la dernière élection générale, et la firme a mis l‘éventuel gagnant en avance 18 fois sur 21 (plus une fois où l‘éventuel gagnant était à égalité). Donc, des résultats à interpréter avec prudence sans nécessairement les rejeter d‘emblée du revers de la main.

Ensuite, ce qui vous intéressera surement le plus, les intentions de vote lors de l‘élection partielle:

  • Pauline Marois (PQ): 47%
  • Conrad Harvey (ADQ): 32%

Mà J: Autres choix de réponse ci-dessous: 

  • Candidat d‘un autre parti: 8%
  • Ne voterait pas/annulerait: 4%
  • Refus de répondre: 9%

Si nos notions d‘arithmétique sont toujours à jour, ça donne 79%, mais les deux articles ne précisent pas en quoi consistent les 21% restants. Des indécis? Des partisans du Parti vert? Ont-ils seulement l‘intention de voter?

Autres infos:

  • Parmi l‘ensemble des répondants, 33% affirment qu‘ils pourraient changer d‘idée d‘ici au scrutin et 65% qualifient leur choix de « définitif », 79% des partisans de l‘ADQ ont fait un choix définitif (21% pourraient changer d‘idée) et 67% des partisans du PQ ont également fait un choix définitif (33% pourraient changer d‘idée). Si on se fie aux sondages de la dernière campagne électorale, notamment le CROP du 10 mars 2007 (de 45 à 58% des répondants croyaient « ne pas changer d‘avis », selon le parti) et le Léger Marketing du 1er mars (52% qualifiaient leur choix de « définitif »; voir le rapport d‘analyse en pdf), le vote semble plus « définitif » lors de cette élection partielle.
  • 65% des répondants accordent peu d‘importance à l‘origine charlevoisienne du candidat (pas de chiffres pour ceux qui y accordent de l‘importance) tandis que 33% jugent cela « important ».
  • 75% des répondants croient que le fait de se retrouver avec un chef de parti comme député constitue d‘un avantage (pas d‘infos sur ceux qui pensent le contraire), 14% croient que c‘est un désavantage et 11% ne savent pas.
  • 59 % approuvent la décision de l‘ADQ de présenter un candidat contre Pauline Marois (pas d‘infos sur ceux qui désapprouvent cette décision), 34% désapprouvent cette décision.
  • Pour ceux qui se demandent ce que feront les électeurs libéraux dans Charlevoix le 24 septembre, Léger Marketing s‘y intéresse également: 36% des supporteurs du Parti libéral du Québec ont l‘intention de voter pour le Parti québécois le 24 septembre, tandis que 32% optent pour l‘Action démocratique (pas d‘infos sur les autres 32%, ni sur ce que sont exactement les « libéraux », ceux qui appuient le Parti libéral en ce moment ou ceux qui ont appuyé le parti le 26 mars dernier? Ça peut sembler anodin, mais ça peut aussi faire la différence), 18% voteraient pour un autre candidat 6% ne voteraient pas ou annuleraient leur vote et 8% ne savent pas. Les « électeurs libéraux » dont il est question dans le sondage sont ceux qui ont voté pour Jean-Guy Bouchard le 26 mars dernier, mais avec un sous-échantillon de 60 répondants, ça donne une marge d‘erreur extrêmement élevée.

Le sondage téléphonique a été réalisé les 29 et 30 août auprès de 400 répondants de la circonscription électorale de Charlevoix. La marge d‘erreur est de 4,9%, 19 fois sur 20. Les données finales ont été pondérées selon le sexe et l‘âge de façon à être représentatives de la population de la circonscription électorale de Charlevoix, selon les dernières données de Statistique Canada.

21 comtés passent au scan

Dans la foulée du sondage sur la circonscription de Saint-Jean dévoilé hier après-midi sur Cyberpresse, La Presse et les journaux de la chaîne Gesca ont dévoilé ce matin les résultats de 21 sondages (incluant Saint-Jean) réalisés dans autant de circonscriptions dites « serrées ».

Après répartition proportionnelle des indécis (mode de répartition qui a tendance à sous-évaluer l’appui au Parti libéral), les intentions de vote seraient les suivantes (le pourcentage à côté du nom de la circonscription indique le taux d’indécis):

Circonscription LIB PQ ADQ VRT QS Autres
Abitibi-Est (19%) 24 40 21 5 1
Chauveau (15%) 27 18 47 5 2 0
Lévis (10%) 29 22 42 3 4 0
Taschereau (10%) 13 48 17 8 14 0
Chambly (11%) 28 27 32 8 5 0
Crémazie (12%) 27 39 15 10 9 0
Fabre (11%) 36 23 30 6 4 0
Mercier (8%) 16 40 7 9 27 0
Vachon (15%) 23 43 27 5 2 1
Berthier (14%) 17 42 31 4 6 0
Chapleau (17%) 40 30 21 7 2 0
Marguerite-D’Youville (13%) 26 33 36 4 1
Sherbrooke (12%) 38 27 19 9 7 0
Saint-Jean (17%) 25 33 36 3 3
Trois-Rivières (19%) 28 31 31 4 4 2
Saint-Maurice (25%) 23 38 30 4 5
Jonquière (25%) 36 37 19 4 3 1
Roberval (27%) 42 39 17 2 0
Chicoutimi (22%) 33 40 19 5 3 0
Lac-Saint-Jean (22%) 33 45 18 3 1 0
Dubuc (21%) 19 40 33 4 4 0

Si on compare la répartition des sièges dans les 21 circonscriptions en 2003 avec le possible résultat du scrutin de lundi prochain on peut constater que les pertes risquent d’être grandes pour le Parti libéral, mais, dans le cas des 21 circonscriptions à l’étude, que le PQ et l’ADQ pourraient se partager les bénéfices à peu près également.

LIB PQ ADQ VRT QS « Trop serré »
(- de 5% d’écart)
2003 13 8 0 0 0  
2007 ? 3 10 2 0 0 6

Dans les six circonscriptions où l’écart entre les 2 premiers candidats est en-deçà de la marge d’erreur, les libéraux et l’ADQ sont en avance deux fois, le PQ une fois et il y a égalité entre le PQ et l’ADQ dans le sixième cas.

Fait intéressant, CROP et UniMarketing ont -pour une fois dans le cas de CROP – rendu public les rapports présentant les données détaillées de l’étude (.pdf):

Les sondages réalisés par CROP l’ont été du 14 au 18 mars 2007 auprès de 400 à 401 personnes (selon les circonscriptions). La marge d’erreur est de 5%, 19 fois sur 20. Quant aux sondages réalisés par UniMarketing, il l’ont été réalisés du 18 au 20 mars 2007 en Mauricie et du 17 au 21 mars 2007 au Saguenay–Lac-Saint-Jean auprès de 390 à 395 personnes (selon les circonscriptions). La marge d’erreur est de 4,9%, 19 fois sur 20.

Sondage dans un comté baromètre

Cyberpresse vient de dévoiler les résultats d‘un sondage réalisé par la firme CROP dans la circonscription électorale de Saint-Jean. Pourquoi Saint-Jean? Tout simplement parce qu‘elle est la circonscription baromète par excellence au Québec. À chaque élection générale québécoise depuis 1944 (1939, si on compte la brève période où elle était incluse dans Saint-Jean-Napierville), elle a élu un député issu du parti formant le gouvernement. La prémisse de base de ce sondage est donc de se fier sur la réputation de « comté baromètre » que l‘on attribue à Saint-Jean afin d‘essayer d‘entrevoir le possible résultat du scrutin de lundi prochain. Ça vaut ce que ça vaut, mais au point où nous en sommes rendus, même la lecture d‘entrailles d‘oies par un devin pourrait s‘avérer une méthode fiable de prédiction. 😉

Après répartition des indécis (le nombre d‘indécis n‘est pas précisé, ni la méthode de répartition), les intentions de vote dans la circonscription seraient les suivantes:

  • ADQ: 36%
  • PQ: 33%
  • LIB: 25%
  • Autres: 6%

Le sondage a été réalisé du 14 au 18 mars 2007 auprès de 400 répondants. La marge d‘erreur est de 4,9%, 19 fois sur 20.

Un autre sondage à Québec

Québec hebdo (les hebdos locaux de Transcontinental dans la région de Québec) a dévoilé hier sur son site web les résultats d‘un sondage sur les intentions de vote dans la région de Québec réalisé par la firme Axiome Marketing. Après répartition des indécis (le nombre d‘indécis n‘est pas précisé, ni la méthode de répartition), les intentions de vote dans la région de Québec seraient les suivantes:

  • ADQ: 41,6%
  • LIB: 29,3%
  • PQ: 21,9%
  • VRT: 3%
  • QS: 3%
  • Autres: 1%

Les données par circonscription semble indiquer une lutte à trois dans les trois circonscriptions de la Haute-Ville et une avance adéquiste dans les six autres, mais en raison de la petite taille des sous-échantillons dans chaque circonscription, les données doivent être interprétées avec une extrême prudence. Par contre l‘analyse de transfert de votes est beaucoup plus intéressante. Elle nous indique que parmi les répondants qui entendent appuyer le Parti libéral du Québec et le Parti québécois en 2007, 85% affirment avoir fait le même choix en 2003. Par contre, pour l‘Action démocratique du Québec, 30% de ses supporters avaient voté libéral en 2003 et 13% avaient appuyé le PQ (ce qui est tout à fait logique: un parti qui fait des gains d‘une élection à l‘autre le fait nécessairement au détriment de ses adversaires et, dans une moindre mesure, parmi ceux qui n‘avaient pas voté lors du scrutin précédent). Évidemment, la marge d‘erreur pour les sous-échantillons ADQ, LIB et PQ varient car ils ne sont pas tous de la même taille.

Le rapport d‘Axiome Marketing peut être consulté ici (pdf).

Le sondage a été réalisé du 14 au 17 mars 2007 auprès de 1 039 répondants des « neuf circonscriptions de Québec » (toutes les circonscriptions de la région de la Capitale-Nationale, sauf Charlevoix et Portneuf). La marge d‘erreur est de 3,04%, 19 fois sur 20.

Sondage régional CROP dans la Capitale-Nationale (2)

La Presse a dévoilé ce matin les résultats d‘un deuxième sondage en cette campagne électorale sur les intentions de vote dans la région de la Capitale-Nationale (le premier datant du 28 février dernier). Le territoire couvert est le même que lors du sondage de février, soit

(…) des circonscriptions du centre-ville comme Jean-Talon, où se présente le libéral Philippe Couillard, et Taschereau, où on retrouve la péquiste Agnès Maltais. L‘ADQ a déjà deux circonscriptions sur les 12 sondées, Vanier et Chutes-de-la-Chaudière. On cou20vre aussi en bonne partie les circonscriptions de Chauveau (où l‘ADQ présente une vedette, Gilles Taillon), Portneuf, Montmorency et Charlesbourg

auxquels s‘ajoutent Jean-Lesage, La Peltrie, Lévis et Louis-Hébert.

Or, donc, après répartition proportionnelle des 15% indécis, les intentions de vote dans la région de Québec seraient les suivantes (les chiffres entre parenthèses indiquent les variations par rapport au précédent sondage CROP de fin février):

  • ADQ: 40% (+10)
  • PQ: 26% (+1)
  • LIB: 24% (-8)
  • VRT: 8% (=)
  • QS: 4% (=)
  • Autres: 0% (-1)

Oui, si on additionne, ça fait 102%, mais ce sont les chiffres qui sont parus dans La Presse. On vous reviendra là -dessus. MISE À JOUR: Dans Le Soleil, on attribue 6% aux verts et 5% à Québec solidaire à un endroit, mais 8% et 4% respectivement à un autre endroit. À suivre…

Comment cela pourrait-il se refléter en termes de sièges? Les responsables de la firme CROP refusent de prédire le nombre de sièges qu‘obtiendra chaque parti, mais fait valoir que la répartition géographique du vote adéquiste pourrait l‘empêcher de « passer la gratte » dans toutes les circonscriptions de la région. En effet,

Dans les circonscriptions du centre-ville, on trouve grosso modo 30 % d‘adéquistes, un appui qui grimpe à 45 % en périphérie et sur la rive sud.

Vote ADQ, 2003Ces chiffres sont en continuité avec d‘autres enquêtes réalisées récemment et qui tendent à démontrer que l‘appui adéquiste se concentre dans les anciennes villes de banlieue de la défunte Communauté urbaine de Québec. C‘est ce qu‘avaient démontré Paul Villeneuve, professeur associé à l‘École supérieure d‘aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), et Yvon Jodoin, professionnel de recherche au Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) de l‘Université Laval, lors d‘une conférence donnée au début de février et dont on avait parlé dans Le Soleil. Selon cette étude, un électeur qui habite dans l‘axe central Québec – Sainte-Foy aurait peu tendance à voter pour un parti prônant une idéologie conservatrice, tandis qu‘un électeur qui vit loin du centre-ville et de la banlieue immédiate, et plus particulièrement dans l‘ouest de la ville, aurait davantage tendance à voter à droite. Il y a d‘autres facteurs qui entrent en ligne de compte, mais il y a un compte rendu un peu plus détaillé dans un journal de campus de l‘Université Laval, Au fil des événements (la carte ci-jointe est d‘ailleurs tirée de cet article).

Le sondage téléphonique a été réalisé du 15 au 18 mars 2007 auprès de 500 répondants. La marge d‘erreur est de 4%, 19 fois sur 20. Continuer la lecture de Sondage régional CROP dans la Capitale-Nationale (2)

Les sondages et le spin – 2e partie

Après que le chef de l‘Action démocratique du Québec, Mario Dumont, ait été l‘objet de sondages contradictoires (quoique réalisés à plusieurs mois de distance) dans Rivière-du-Loup, c‘est au tour du chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, de se faire qualifier de candidat en difficulté dans sa circonscription.

Régional | Lundi 05 mar 2007 | 09:56

Charest en danger dans sa circonscription

(CHLT) – À trois semaines de l‘élection, Jean Charest serait en difficulté dans la circonscription de Sherbrooke.

En entrevue, il y a quelques minutes, sur les ondes de CHLT, le chroniqueur politique Jean Lapierre a révélé qu‘un sondage interne du Parti conservateur du Canada montre que le premier ministre du Québec, Jean Charest, serait battu dans son comté si des élections avaient eu lieu ces jours-ci. On peut l‘écouter dans l‘audio ci-joint.

Francois Jeanson / CHLT

Les résultats du sondage ne sont pas précisés dans l‘extrait audio de CHLT (l‘extrait est accessible via ce lien). Alors à quel point M. Charest est-il vraiment en difficulté dans Sherbrooke? Seuls les conservateurs fédéraux ont la réponse pour l‘instant.

Les sondages et le spin

Depuis le temps que le Parti libéral du Québec tente de véhiculer l‘idée, sondages à l‘appui*, que le chef de l‘Action démocratique du Québec, M. Mario Dumont, est en difficulté dans sa circonscription de Rivière-du-Loup, nous nous demandons si le spin se poursuivra après la diffusion de cette nouvelle:

ACTUALITÉS

Sondage / Rivière-du-loup

Même Dumont sera surpris

Vincent Larouche et Annie Fernandez
Le Journal de Montréal

Alors qu‘une rumeur persistante et plusieurs médias laissaient entendre encore hier soir que Mario Dumont était en difficulté dans son comté de Rivière-du-Loup, un sondage exclusif commandé par le Journal démontre qu‘il n‘en est rien et que le chef adéquiste jouit d‘une confortable avance.Si les élections avaient eu lieu en fin de semaine, Mario Dumont aurait été élu aisément dans son comté avec 51 % des voix, tandis que Jean d‘Amour, du Parti libéral, aurait récolté 34 %, laissant derrière le péquiste Hughes (sic) Belzile avec 14 %.

Selon le sondage mené par Léger Marketing, les électeurs de Rivière-du-Loup se disent satisfaits du travail de Mario Dumont dans une proportion de 77 %. Ils estiment également, dans une proportion de 48 %, que Mario Dumont ferait le meilleur premier ministre, contre 20 % pour Jean Charest et 11 % pour André Boisclair.

(…)

Le sondage montre que contrairement à l‘ensemble de la province, où 43 % des électeurs sont encore prêts à changer d‘avis, la circonscription de Rivière-du-Loup affiche un taux de fidélité de 62 %, culminant à 69 % chez les adéquistes. Ce sont donc 35 % des électeurs qui pourraient encore changer d‘avis.

Ce sondage Léger Marketing a été effectué par enquête téléphonique auprès de 500 Québécois et Québécoises de la circonscription de Rivière-du-Loup, les 2 et 3 mars 2007. Un échantillon de cette taille présente une marge d‘erreur maximale de ± 4,4 %, 19 fois sur 20.

Fait intéressant: la firme Léger Marketing, qui a réalisé ce sondage pour le Journal de Montréal, est également celle qui avait réalisé le fameux « sondage secret » commandé par le Parti libéral dans Rivière-du-Loup l‘automne dernier.

*Les péquistes ne sont pas en reste. À preuve: le candidat du PQ dans La Prairie, M. François Rebello, s‘était empressé lors de son assemblée d‘investiture de diffuser les résultats d‘un sondage démontrant – surprise! surprise! – qu‘il avait une avance de 9% sur le député de l‘endroit, M. Jean Dubuc (LIB), dans les intentions de vote.