Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Géographie: Blainville

La circonscription(1)

Aperçu historique

La circonscription électorale de Blainville fut créée en 1994 à partir de la partie est de la circonscription de Groulx et de la partie ouest de la circonscription de Terrebonne.

De 1867 à 1981, le territoire qui constitue aujourd’hui la circonscription électorale de Blainville était compris dans la circonscription électorale de Terrebonne. Puis, de 1981 à 1994, il était partagé entre les circonscriptions électorales de Terrebonne et de Groulx.

Origines de la désignation(2)

Ce toponyme fait référence à la Ville de Blainville, située dans cette circonscription, dont le nom honore la mémoire d’un des premiers seigneurs de la seigneurie de Blainville Louis-Jean-Baptiste Céloron de Blainville (1696-1756), originaire du hameau de Blainville, situé près de Dieppe, en France.

Carte électorale de 2011

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2011 GOQ 2, 4631A), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 20 octobre 2011, la circonscription électorale de Blainville est décrite comme suit(3):

«La circonscription de Blainville comprend les municipalités suivantes : Bois-des-Filion (V), Lorraine (V) et Sainte-Anne-des-Plaines (V).

Elle comprend aussi la Ville de Blainville sauf la partie de cette ville située à la fois au sud des boulevards de la Seigneurie Ouest et de la Seigneurie Est et à l’ouest de la voie ferrée de l’Agence métropolitaine de transport.»

Blainville

Circonscription électorale de Blainville, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de Blainville est située dans la partie sud de la région administrative des Laurentides. Elle est entourée des circonscriptions de Terrebonne et de Masson à l’est, de Rousseau au nord, de Mirabel à l’ouest, de Groulx au sud ainsi que de la rivière des Mille Îles au sud-est.

Laurentides

Région administrative des Laurentides, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 2001

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2001 GOQ 2, 8181a), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 18 décembre 2001, la circonscription électorale de Blainville est décrite comme suit:

«La circonscription de Blainville comprend les villes de Blainville, de Bois-des-Filion, de Lorraine et de Sainte-Anne-des-Plaines.»

Blainville

Circonscription électorale de Blainville, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de Blainville est située dans la partie sud de la région administrative des Laurentides. Elle est entourée des circonscriptions de Masson et de Rousseau au nord, de Mirabel à l’ouest, de Groulx au sud et de Terrebonne à l’est.

Laurentides

Région administrative des Laurentides, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 1992

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1992 GOQ 2, 4373), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 12 juin 1992, la circonscription électorale de Blainville est décrite comme suit:

«La circonscription de Blainville comprend les villes de Blainville, de Bois-des-Filion, de Lorraine et de Sainte-Anne-des-Plaines.»

Blainville

Circonscription électorale de Blainville, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

Laurentides

Région administrative des Laurentides, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Notes:

  1. Pour alléger le texte, nous employons ici le terme «circonscription électorale», même s’il n’a pas toujours été employé dans la législation électorale et qu’il constitue, dans certains contextes, un anachronisme. ()
  2. Les informations contenues dans la rubrique «Origines de la désignation» proviennent de plusieurs sources dont les principales sont: les rapports de la Commission de la représentation électorale, le site Web de la Commission de toponymie, le Dictionnaire biographique du Canada en ligne ainsi que l’ouvrage «La toponymie électorale au fil de l’histoire de la carte électorale du Québec», publié par le Directeur général des élections. ()
  3. Les lieux géographiques mentionnés dans les descriptions des circonscriptions sont ceux existant au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle carte électorale. ()

La fonction commentaires est désactivée pour cet article.