Géographie: Kamouraska-Témiscouata

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La circonscription(1)

Aperçu historique

La circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata fut créée en 1973 lors de la fusion des circonscriptions électorales de Kamouraska et de Témiscouata.

De 1867 à 1973, le territoire qui constitue aujourd’hui la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata était partagé entre les circonscriptions électorales de Kamouraska et de Témiscouata.

À partir de la 40e élection générale, la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata sera subdivisée entre les circonscriptions de la Côte-du-Sud et de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

Origines de la désignation(2)

La première partie de ce toponyme est issue du nom de la seigneurie de Kamouraska, située dans cette circonscription, concédée en 1674 à Olivier Morel de La Durantaye (1640-1716), officier de l’armée française, dont le nom provient de l’algonquin «akamaraska» (de «akân», au bord de l’eau, et «ayashaw», jonc), qui signifie «il y a du jonc au bord de l’eau». La deuxième partie fait référence au lac Témiscouata, situé dans cette circonscription, dont le nom, employé sous diverses variantes dès la fin du 17e siècle, provient du micmac «timi» (profond) et «esgateg» (lac), qui signifie «lac profond».

Carte électorale de 2001

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2001 GOQ 2, 8181a), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 18 décembre 2001, la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata est décrite comme suit:

«La circonscription de Kamouraska-Témiscouata comprend les municipalités suivantes : Auclair (M), Cabano (V), Dégelis (V), Kamouraska (M), La Pocatière (V), Lejeune (M), Mont-Carmel (M), Notre-Dame-du-Lac (V), Packington (P), Pohénégamook (V), Rivière-Bleue (M), Rivière-Ouelle (M), Saint-Alexandre-de-Kamouraska (M), Saint-André (M), Sainte-Anne-de-la-Pocatière (P), Saint-Athanase (M), Saint-Bruno-de-Kamouraska (M), Saint-Denis (P), Saint-Elzéar-de-Témiscouata (M), Saint-Eusèbe (P), Saint-Gabriel-Lalemant (M), Saint-Germain (P), Sainte-Hélène (P), Saint-Honoré-de-Témiscouata (M), Saint-Jean-de-la-Lande (M), Saint-Joseph-de-Kamouraska (P), Saint-Juste-du-Lac (M), Saint-Louis-du-Ha! Ha! (P), Sainte-Louise (P), Saint-Marc-du-Lac-Long (P), Saint-Michel-du-Squatec (P), Saint-Onésime-d’Ixworth (P), Saint-Pacôme (M), Saint-Pascal (V), Saint-Philippe-de-Néri (P), Saint-Pierre-de-Lamy (M) et Saint-Roch-des-Aulnaies (P).

Elle comprend aussi les territoires non organisés de Petit-Lac-Sainte-Anne et de Picard.»

Kamouraska-Témiscouata
Circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata est située à l’ouest de la région administrative du Bas-Saint-Laurent. Elle est entourée des circonscriptions de Rivière-du-Loup et de Rimouski au nord et de Montmagny-L’Islet au sud-ouest ainsi que du fleuve Saint-Laurent au nord-ouest, de la province du Nouveau-Brunswick à l’est et de l’État du Maine au sud.

Bas-Saint-Laurent
Région administrative du Bas-Saint-Laurent, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 1992

Description

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1992 GOQ 2, 4373), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 12 juin 1992, la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata est décrite comme suit:

«La circonscription de Kamouraska-Témiscouata comprend les municipalités suivantes: Auclair sd, Cabano v, Dégelis v, Kamouraska sd, La Pocatière v, Lejeune sd, Mont-Carmel sd, Notre-Dame-du-Lac v, Packington p, Pohénégamook v, Rvière-Bleue sd, Rivière-Ouelle sd, Saint-Alexandre p, Saint-André sd, Sainte-Anne-de-la-Pocatière p, Saint-Athanase sd, Saint-Bruno-de-Kamouraska sd, Saint-Denis p, Saint-Elzéar sd, Saint-Eusèbe p, Saint-Gabriel-Lalemant sd, Saint-Germain p, Sainte-Hélène p, Saint-Honoré sd, Saint-Jean-de-la-Lande sd, Saint-Joseph-de-Kamouraska p, Saint-Juste-du-Lac sd, Saint-Louis-du-Ha! Ha! p, Sainte-Louise p, Saint-Marc-du-Lac-Long p, Saint-Michel-du-Squatec p, Saint-Onésime-d’Ixworth p, Saint-Pacôme sd, Saint-Pascal sd, Saint-Pascal v, Saint-Philippe-de-Néri p, Saint-Pierre-de-Lamy sd et Saint-Roch-des-Aulnaies sd.

Elle comprend aussi les territoires non organisés de Petit-Lac-Sainte-Anne et de Picard.»

Kamouraska-Témiscouata
Circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

Bas-Saint-Laurent
Région administrative du Bas-Saint-Laurent, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 1988

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1988 GOQ 2, 3055), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 20 mai 1988, la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata est décrite comme suit:

«49. KAMOURASKA-TÉMISCOUATA

La circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata comprend le territoire délimité comme suit:

partant du point d’intersection de la ligne séparative des cadastres des paroisses de Saint-André et de Notre-Dame-du-Portage et de la rive du fleuve Saint-Laurent; de là, successivement, les lignes suivantes: une ligne brisée séparant les cadastres des paroisses de Saint-André et Saint-Alexandre des cadastres des paroisses de Notre-Dame-du-Portage et Saint-Antonin; partie de la ligne nord-ouest du canton de Parke; la ligne sud-ouest du canton de Whitworth; une ligne brisée séparant le canton d’Armand des cantons de Whitworth et Demers; partie de la ligne nord-ouest du rang VI du canton de Demers jusqu’à la ligne séparative des lots 22 et 23 dudit rang; cette dite ligne séparative vers le sud-est; partie de la ligne nord-ouest du rang VII du canton de Demers jusqu’à la ligne séparative dudit canton et du canton d’Hocquart; partie de ladite ligne séparative de cantons en allant vers le sud-est; une ligne brisée limitant vers le nord-ouest la seigneurie de Madawaska (Lac-Témiscouata) jusqu’à la ligne sud-ouest du rang B Lac Témiscouata du cadastre de la seigneurie de Madawaka; les lignes sud-ouest et sud-est dudit rang; le côté sud-ouest de l’emprise de la route numéro 293 en allant vers le sud-est et son prolongement jusqu’à la ligne médiane du lac Témiscouata; la ligne médiane du lac Témiscouata, de la rivière Ashberish et des Sept Lacs jusqu’à la ligne sud du canton de Raudot; une ligne brisée séparant le cadastre de la seigneurie de Madawaska du canton de Raudot; la ligne nord-ouest du canton de Robitaille; partie de la ligne nord-ouest du canton de Biencourt; dans ce canton, la ligne nord-est du lot 51 des rangs I, II nord-ouest, II sud-est, III nord-ouest et V à VIII; partie de la ligne nord-ouest du canton d’Asselin et en référence à l’arpentage primitif de ce canton, la ligne séparative des lots 27 et 28 des rangs I à VII; partie de la ligne séparative des rangs VII et VIII et partie de la ligne nord-est dudit canton; la ligne frontière Québec/Nouveau-Brunswick en allant vers le sud et le sud-ouest et la ligne frontière Québec/États-Unis en remontant le lac Beau et la rivière Saint-François jusqu’au lac Pohénégamook; la ligne sud-est des cantons de Pohénégamook, Chabot, Painchaud et Chapais; la ligne sud-ouest des cantons de Chapais et d’Ixworth; la ligne séparant le cadastre du canton d’Ashford des cadastres des paroisses de Saint-Onésime et Sainte-Louise jusqu’à son intersection avec une ligne qui traverse les lots 503, 502 et 501 du cadastre de la paroisse de Sainte-Louise et qui contourne le pied de la montagne du Quatrième Rang; dans ce cadastre, ladite ligne à travers les lots 503, 502 et 501 jusqu’au côté nord-est de la route à Bédard passant sur le lot 499; puis suivant les côtés nord-est et nord de ladite route vers le nord-ouest et l’ouest jusqu’à l’arrière-ligne du rang II; ladite arrière-ligne en allant vers le sud-est jusqu’à la limite sud-est du cadastre de la paroisse de Sainte-Louise; la limite sud-est des cadastres des paroisses de Saints-Louise et Saint-Roch-des-Aulnaies et son prolongement jusqu’à la ligne médiane du fleuve Saint-Laurent; la ligne médiane du fleuve en descendant son cours et une ligne irrégulière passant au nord-ouest des îles aux Lièvres et Blanche contournant par le nord-est l’île Blanche et passant au sud-est des îles du Pot à l’Eau-de-Vie et aux Lièvres jusqu’au prolongement de la ligne séparative des cadastres des paroisses de Saint-André et de Notre-Dame-du Portage; enfin, ledit prolongement jusqu’au point de départ.

Cette circonscription comprend les municipalités suivantes: les villes de Cabano, Dégelis, La Pocatière, Notre-Dame-du-Lac, Pohénégamook et Saint-Pascal; les municipalités des paroisses de Packington, Saint-Alexandre, Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Saint-Denis, Saint-Eusèbe, Saint-Germain, Sainte-Hélène, Saint-Joseph-de-Kamouraska, Saint-Louis-du-Hal Ha!, Sainte-Louise, Saint-Marc-du-Lac-Long, Saint-Michel-du-Squatec, Saint-Onésime-d’Ixworth et Saint-Philippe-de-Néri; les municipalités d’Auclair, Kamouraska, Mont-Carmel, Rivière-Bleue. Rivière-Ouelle, Saint-André, Saint-Athanase, Saint-Bruno-de-Kamouraska, Saint-Elzéar, Saint-Gabriel-Lalemant, Saint-Godard-de-Lejeune, Saint-Honoré, Saint-Jean-de-la-Lande, Saint-Juste-du-Lac, Saint-Pacôme, Saint-Pascal, Saint-Pierre-de-Lamy et Saint-Roch-des-Aulnaies.»

Notes:

  1. Pour alléger le texte, nous employons ici le terme «circonscription électorale», même s’il n’a pas toujours été employé dans la législation électorale et qu’il constitue, dans certains contextes, un anachronisme. ()
  2. Les informations contenues dans la rubrique «Origines de la désignation» proviennent de plusieurs sources dont les principales sont: les rapports de la Commission de la représentation électorale, le site Web de la Commission de toponymie, le Dictionnaire biographique du Canada en ligne ainsi que l’ouvrage «La toponymie électorale au fil de l’histoire de la carte électorale du Québec», publié par le Directeur général des élections. ()