Géographie: René-Lévesque

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La circonscription(1)

Aperçu historique

La circonscription électorale de René-Lévesque fut créée en 1948 à partir de la partie est de la circonscription de Charlevoix-Saguenay. De 1948 à 2003, elle fut connue sous le nom de «Saguenay».

De 1867 à 1912, le territoire qui constitue aujourd’hui la circonscription électorale de René-Lévesque était compris dans la circonscription électorale de Chicoutimi et Saguenay. Puis, de 1912 à 1948, il était compris dans la circonscription électorale de Charlevoix-Saguenay.

Origines de la désignation(2)

Ce toponyme honore la mémoire de René Lévesque (1922-1987), journaliste, homme politique et premier ministre du Québec (1976-1985), auquel on doit notamment le développement hydroélectrique de cette région et le harnachement des rivières Bersimis, Manicouagan et aux Outardes.

Pour sa part, le toponyme «Saguenay», utilisé depuis 1829 dans la géographie électorale québécoise, faisait référence à la rivière Saguenay, qui borde cette circonscription, dont le nom, employé par Jacques Cartier dès 1535 pour désigner le «Royaume de Saguenay», provient de l’innu «saki-nip», qui signifie «eau qui sort» ou «source de l’eau».

Carte électorale de 2011

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2011 GOQ 2, 4631A), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 20 octobre 2011, la circonscription électorale de René-Lévesque est décrite comme suit(3):

«La circonscription de René-Lévesque comprend les municipalités suivantes : Baie-Comeau (V), Baie-Trinité (VL), Chute-aux-Outardes (VL), Colombier (M), Forestville (V), Franquelin (M), Godbout (VL), Les Bergeronnes (M), Les Escoumins (M), Longue-Rive (M), Pointe-aux-Outardes (VL), Pointe-Lebel (VL), Portneuf-sur-Mer (M), Ragueneau (P), Sacré-Coeur (M) et Tadoussac (VL).

Elle comprend aussi les réserves indiennes suivantes : Essipit et Pessamit.

Elle comprend enfin les territoires non organisés suivants : Lac-au-Brochet et Rivière-aux-Outardes.»

René-Lévesque
Circonscription électorale de René-Lévesque, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La circonscription électorale de René-Lévesque est située à l’est de la région administrative de la Côte-Nord. Elle est entourée des circonscriptions de Duplessis au nord et à l’est, de Charlevoix–Côte-de-Beaupré au sud-ouest et de Dubuc à l’ouest.

Côte-Nord
Région administrative de la Côte-Nord, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 2001

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2001 GOQ 2, 8181a), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 18 décembre 2001, la circonscription électorale de René-Lévesque est décrite comme suit:

«La circonscription de René-Lévesque comprend les municipalités suivantes : Baie-Comeau (V), Baie-Trinité (VL), Chute-aux-Outardes (VL), Colombier (M), Forestville (V), Franquelin (M), Godbout (VL), Les Bergeronnes (M), Les Escoumins (M), Longue-Rive (M), Pointe-aux-Outardes (VL), Pointe-Lebel (VL), Ragueneau (P), Sacré-Coeur (M), Sainte-Anne-de-Portneuf (M) et Tadoussac (VL).

Elle comprend aussi les réserves indiennes de Betsiamites et d’Essipit, les hameaux de Manic-Deux et de Manic-Cinq et les territoires non organisés de Lac-au-Brochet et de Rivière-aux-Outardes.»

René-Lévesque
Circonscription électorale de René-Lévesque, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de René-Lévesque est située à l’est de la région administrative de la Côte-Nord. Elle est entourée des circonscriptions de Duplessis au nord et à l’est, de Charlevoix au sud-ouest et de Dubuc à l’ouest.

Côte-Nord
Région administrative de la Côte-Nord, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 1992

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1992 GOQ 2, 4373), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 12 juin 1992, la circonscription électorale de Saguenay est décrite comme suit:

«La circonscription de Saguenay comprend les municipalités suivantes: Baie-Comeau v, Baie-Trinité vl, Bergeronnes ct, Chute-aux-Outardes vl, Colombier sd, Forestville v, Franquelin sd, Godbout vl, Grandes-Bergeronnes vl, Les Escoumins sd, Pointe-aux-Outardes vl, Pointe-Lebel vl, Ragueneau p, Sacré-Coeur sd, Sainte-Anne-de-Portneuf sd, Saint-Paul-du-Nord sd, Sault-au-Mouton vl et Tadoussac vl.

Elle comprend aussi les réserves indiennes de Betsiamites et des Escoumins, les hameaux de Manic-Deux et de Manic-Cinq et les territoires non organisés de Lac-au-Brochet et de Rivière-aux-Outardes.»

Saguenay
Circonscription électorale de Saguenay, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

Côte-Nord
Région administrative de la Côte-Nord, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Notes:

  1. Pour alléger le texte, nous employons ici le terme «circonscription électorale», même s’il n’a pas toujours été employé dans la législation électorale et qu’il constitue, dans certains contextes, un anachronisme. ()
  2. Les informations contenues dans la rubrique «Origines de la désignation» proviennent de plusieurs sources dont les principales sont: les rapports de la Commission de la représentation électorale, le site Web de la Commission de toponymie, le Dictionnaire biographique du Canada en ligne ainsi que l’ouvrage «La toponymie électorale au fil de l’histoire de la carte électorale du Québec», publié par le Directeur général des élections. ()
  3. Les lieux géographiques mentionnés dans les descriptions des circonscriptions sont ceux existant au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle carte électorale. ()