[Google]

Catégories

Liens

Géographie: Saint-Louis

La circonscription(1)

Aperçu historique

La circonscription électorale de Saint-Louis fut créée en 1890. Elle fut connue sous les noms de «Montréal division No. 3» de 1890 à 1912, puis de «Montréal–Saint-Louis» de 1912 à 1966.

De 1867 à 1890, le territoire qui constitue aujourd’hui la circonscription électorale de Saint-Louis était inclus dans la circonscription de Montréal Est.

En 1994, la circonscription de Saint-Louis fut fusionnée à la circonscription de Westmount pour former la circonscription électorale de Westmount–Saint-Louis.

Origines de la désignation(2)

Ce toponyme évoque l’ancien faubourg Saint-Louis de la Ville de Montréal, situé dans cette circonscription, nommé ainsi en référence au coteau Saint-Louis, butte fortifiée qui se trouvait alors dans l’axe de la rue Notre-Dame à l’est de la rue Bonsecours, parfois désignée «colline de la Citadelle».

Carte électorale de 1988

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1988 GOQ 2, 3055), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 20 mai 1988, la circonscription électorale de Saint-Louis est décrite comme suit:

«105. SAINT-LOUIS

La circonscription électorale de Saint-Louis comprend le territoire délimité comme suit:

partant du point de rencontre de la ligne médiane de l’avenue du Mont-Royal et de la ligne médiane de la rue Saint-Hubert; de là, successivement, les lignes suivantes: la ligne médiane de ladite rue jusqu’à la ligne médiane de la rue Saint-Antoine; la ligne médiane de ladite rue jusqu’à ln ligne médiane de la rue Berri; la ligne médiane de ladite rue jusqu’à la ligne médiane de la rue de la Commune; la ligne médiane de ladite rue jusqu’au prolongement de la ligne médiane de la rue Bonsecours; ledit prolongement jusqu’à une ligne irrégulière dans le fleuve passant à mi-distance entre l’île Sainte-Hélène et l’île de Montréal; ladite ligne irrégulière et la ligne médiane du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la ligne médiane du pont Victoria; la ligne médiane du pont Victoria jusqu’à la ligne médiane de l’autoroute Bonaventure (no 10); la ligne médiane de ladite autoroute jusqu’au prolongement de la ligne médiane de la rue de la Commune; le prolongement et la ligne médiane de ladite rue jusqu’à la ligne médiane de la rue McGill; la ligne médiane de la rue McGill jusqu’à la ligne médiane de la rue Saint-Antoine; la ligne médiane de la rue Saint-Antoine jusqu’à la ligne médiane de l’avenue Atwater; la ligne médiane de ladite avenue jusqu’à la ligne médiane de la rue Dorchester; la ligne médiane de ladite rue jusqu’à la ligne séparative des cadastres de la ville de Montréal (Quartier Saint-Antoine) et de la paroisse de Montréal; ladite ligne séparative de cadastres jusqu’à la ligne médiane de la rue Sherbrooke ouest; ladite ligne médiane jusqu’à la ligne médiane de la rue Saint-Mathieu; ladite ligne médiane et son prolongement jusqu’à la ligne médiane du chemin de la Côte-des-Neiges; la ligne médiane dudit chemin jusqu’à la ligne médiane de l’avenue Cedar; une ligne droite dans une direction N. 45°00′ O., jusqu’à la ligne médiane du chemin Remembrance; la ligne médiane dudit chemin et la ligne médiane de la voie Camillien-Houde jusqu’à la ligne médiane de l’avenue da Mont-Royal; enfin, la ligne médiane de ladite avenue jusqu’au point de départ.

Cette circonscription comprend la partie de la ville de Montréal délimitée comme suit: le chemin Remembrance, la voie Camillien-Houde, l’avenue du Mont-Royal, la rue Saint-Hubert, la rue Saint-Antoine, la rue Berri, la rue de la Commune, le prolongement de la rue Bonsecours, le fleuve Saint-Laurent en allant vers le sud-est et en excluant le quai Victoria et les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, le pont Victoria, l’autoroute Bonaventure, la rue de la Commune, la rue McGill, la rue Saint-Antoine, la limite des villes de Montréal et Westmount, la rue Sherbrooke, la rue Saint-Mathieu, le chemin de la Cote-des-Neiges jusqu’à l’intersection de ce chemin avec l’avenue Cedar, de cette intersection une ligne droite de 45°00′ de direction nord-ouest jusqu’au chemin Remembrance.»

Notes:

  1. Pour alléger le texte, nous employons ici le terme «circonscription électorale», même s’il n’a pas toujours été employé dans la législation électorale et qu’il constitue, dans certains contextes, un anachronisme. ()
  2. Les informations contenues dans la rubrique «Origines de la désignation» proviennent de plusieurs sources dont les principales sont: les rapports de la Commission de la représentation électorale, le site Web de la Commission de toponymie, le Dictionnaire biographique du Canada en ligne ainsi que l’ouvrage «La toponymie électorale au fil de l’histoire de la carte électorale du Québec», publié par le Directeur général des élections. ()

La fonction commentaires est désactivée pour cet article.