Discours de démission

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Voici le texte de la déclaration du chef de l’Action démocratique du Québec, Gilles Taillon, à l’occasion de l’annonce de sa démission comme chef du parti le 10 novembre 2009.

(Treize heures trente minutes)

Le Modérateur: Alors, bonjour tout le monde. Évidemment, bienvenue. M. Taillon va faire une déclaration et il n’y aura pas de questions après.

M. Chartrand (Yves): Pourquoi il n’y a pas de questions, monsieur?

Le Modérateur: Il n’y aura pas de questions, alors, sans plus…

M. Taillon (Gilles): Bien, parce que je…

M. Chartrand (Yves): …

M. Taillon (Gilles): Bien, j’en ai décidé ainsi, M. Chartrand. Donc, mesdames messieurs, bonjour. Ça me fait plaisir d’être là. D’abord, permettez-moi de déplorer le départ de Me Charpentier comme président de l’ADQ…

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

32-Imprimé le 10 novembre 2009 à 14:11 Fin R-PP1110.090

M. Taillon (Gilles): Donc, mesdames, messieurs, bonjour. Ça me fait plaisir d’être là.

D’abord, permettez-moi de déplorer le départ de Me Charpentier comme président de l’ADQ. Me Charpentier s’est investi dans ce parti de façon incroyable, mais les chicanes incessantes des derniers jours l’ont convaincu de partir. Alors, c’est avec beaucoup de regret que j’ai accepté sa démission.
Dans le même sens, pour mettre fin aux luttes intestines stériles qui détournent l’ADQ de son vrai objectif, c’est-à-dire interroger, interpeller, amener le gouvernement à agir dans les scandales sur les enquêtes publiques, dans les scandales de la construction, j’ai annoncé à mon caucus, ce matin, mon intention d’aviser les autorités du parti de préparer une course au leadership. Compte tenu du vote démocratique et de ma légitimité de chef élu, hein, j’ai gagné par trois voix, je tiens à le dire parce qu’on parle d’une voix, mais en réalité, j’ai accepté que les deux voix de bénévoles de M. Caire qui avait voté pour mes bénévoles comptent pour lui, c’est trois voix, le gain, donc de préparer une course au leadership, et d’ici là, je reste chef, compte tenu de ma légitimité.
Je reste chef jusqu’à ce que le parti nomme un nouveau chef au suffrage universel des membres, tel que le prévoit notre constitution. D’ici là, donc, comprenez que je conserve la direction du parti. J’ai remanié les fonctions et responsabilités, bien sûr, suite au départ des deux députés, MM. Caire et Picard, et j’ai confirmé François comme chef parlementaire. François pourra vous confirmer dans les prochains jours la répartition des fonctions et responsabilités, mais comprenez qu’en gros les gens ont récupéré les fonctions économiques en fonction de leur grand mandat, et la grande différence, c’est M. Deltell qui va s’occuper désormais de la santé et des relations intergouvernementales, qui va siéger comme vice-président de la Commission de l’administration publique et que j’ai nommé aussi adjoint au chef parlementaire, compte tenu de l’importance de la période de questions et de la préparation des questions.
Dans la gestion interne du parti, évidemment je vais seconder Jean L’Écuyer qui est D.G. à demi-temps. Vous savez que, compte tenu des finances très précaires du parti, moi, je travaille sans salaire, on ne rembourse que mes dépenses, et on n’a pas les moyens, malgré cela, de se payer un D.G. à temps plein. Alors, j’ai fait l’analyse complète des finances, M. L’Écuyer a accepté cela. Donc, je vais le seconder bien sûr dans son travail interne et d’organisation.
Depuis trois semaines, j’ai aussi découvert, je dirais, certains aspects un peu troublants dans la gestion…

16-Imprimé le 10 novembre 2009 à 14:11 Fin R-PP1110.091

M. Taillon (Gilles): …interne et d’organisation.
Depuis trois semaines, j’ai aussi découvert, je dirais, certains aspects un peu troublants dans la gestion des finances, du financement du parti depuis 2003, et j’ai l’intention de pousser plus avant mon analyse et de probablement demander une rencontre avec les autorités de la Sûreté du Québec, qui actuellement enquête dans les affaires que vous savez.
Alors, voilà le sens de la décision que j’ai annoncée au caucus. Je reste jusqu’à ce qu’on trouve un chef selon la voie démocratique. Ça va me faire plaisir de vous voir, d’assister à l’occasion à de l’action ici. Vous savez que pour les deux prochains mois je suis mes traitements de radiothérapie. J’avais déplacé cela à Québec, donc on reste à Québec, et, dans les périodes de fin de semaine et certains jours de semaine, je vais faire des sauts à Montréal. Bref…

Une voix: Pensez-vous que l’ADQ va survivre?

M. Taillon (Gilles): Non, il n’y a pas de questions. Merci beaucoup, messieurs!

Une voix: Au revoir.

(Fin à 13 h 37)