[Google]

Catégories

Liens

Ralliement créditiste du Québec

Ralliement créditiste, 1970

 

 

 

 

Renseignements généraux

  • Idéologie: Droite créditiste et conservatrice
  • Autorisation par le DGE: du 23 février 1978 au 16 novembre 1985 (parti fondé en 1970)

Historique

L’idéologie du Crédit social est née des théories économistes d’un ingénieur britannique, le major Douglas, selon lesquelles l’État devait offrir aux gens un crédit (le crédit social) leur permettant de consommer davantage et, ce faisant, de relancer la production et l’économie. C’est un instituteur de l’Alberta, William Aberhart, qui a fait connaître ce mouvement au Canada durant les années 30. Au-delà des théories économiques et monétaires de Douglas, le Crédit social était de tendance de droite et conservateur, à l’image du milieu rural dont il est issu.

Union des électeurs

Le mouvement créditiste a été promu au Québec sous la bannière de deux grands partis politiques. D’abord, un mouvement social et d’éducation populaire, l’Union des électeurs, fut fondé en 1939 par Louis Even et Gilberte Côté-Mercier. Dirigée sur la scène électorale par Réal Caouette et Ernest Grégoire, l’Union des électeurs présenta des candidats aux élections fédérales de 1945 et 1949, ainsi qu’aux élections québécoises de 1944 et 1948, sans réussir à faire élire un député à l’Assemblée législative. L’Union des électeurs disparut du paysage électoral vers la fin des années 50, après qu’un parti politique, le Ralliement des créditistes, eut été fondé sur la scène fédérale par Réal Caouette en 1957. Des candidats furent présentés lors des élections fédérales durant les années 50 et 60.

Ralliement créditiste du Québec

Le 25 janvier 1970, une aile québécoise du Ralliement des créditistes fut créée sous le nom de «Ralliement créditiste du Québec», son premier chef, Camil Samson, étant élu lors d’un congrès à la direction tenu en mars de la même année. Ce parti, qui prit momentanément le nom de «Parti créditiste» entre septembre et décembre 1973, parvint à faire élire des députés lors des élections générales de 1970, 1973 et 1976. Un autre parti politique d’idéologie créditiste, le Parti national populaire, parvint également à faire élire un député lors de l’élection générale de 1976.
Le Ralliement créditiste fut sabordé par le chef du Parti, Camil Samson, en novembre 1978 après avoir créé, de concert avec l’ex-ministre fédéral Pierre Sévigny, le parti «Les Démocrates», qui fut rebaptisé «Parti démocrate créditiste» en janvier 1980(1). Ce parti fut à son tour mis en veilleuse après que Camil Samson ait joint le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec en septembre 1980. Pierre Sévigny demeura nominalement chef du parti jusqu’au retrait par le DGE du statut de parti politique autorisé en 1985.

Anciens chefs

Nom Mandat
M. Camil Samson 22 mars 1970 /
13 février 1972
M. Armand Bois (par intérim) 13 février 1972 /
4 février 1973
M. Yvon Dupuis 4 février 1973 /
5 mai 1974
M. Camil Samson 5 mai 1974 /
2 septembre 1980
M. Pierre Sévigny 2 septembre 1980 /
16 novembre 1985

Anciens logos

Autres partis politiques d’idéologie créditiste

Crédit social uni (1969-1994)

Voir Parti Crédit social uni (Québec).

Parti présidentiel (1974-1975)

Le Parti présidentiel fut fondé en mai 1974 par Yvon Dupuis, ex-ministre fédéral, après avoir démissionné de la direction du Parti créditiste, dont il avait été élu chef un an plus tôt. Dupuis démissionna comme chef du Parti présidentiel en octobre de la même année et fut remplacé par l’ex-député Yvon Brochu. Le Parti présidentiel fusionna avec l’Union nationale en mai 1975 sans avoir participé à aucune élection.

Anciens chefs

Nom Mandat
M. Yvon Dupuis 5 mai 1974 /
21 octobre 1974
M. Yvon Brochu 21 octobre 1974 /
31 mai 1975

Parti réformateur (1974-1975)

Le Parti réformateur fut fondé en décembre 1974 par l’ex-député Armand Bois. Ce parti fusionna avec le Ralliement créditiste en novembre 1975 sans avoir participé à aucune élection.

Anciens chefs

Nom Mandat
M. Armand Bois 1er décembre 1974 /
18 novembre 1975

Parti national populaire (1975-1983)

Voir Parti national populaire.

Performances électorales

Élection générale Votes (%) Candidats (n) Élus (n)
8 août 1944 (UE) 1,14 11/90 0
28 juillet 1948 9,24 91/91 0
16 juillet 1952 Pas de candidat
20 juin 1956 Pas de candidat
22 juin 1960 Pas de candidat
14 novembre 1962 Pas de candidat
5 juin 1966 Pas de candidat
29 avril 1970 (CS) 11,19 99/108 12
29 octobre 1973 9,92 109/110 2
15 novembre 1976 (CS/PNP) 4,63
0,92
109/110
36/110
1
1
13 avril 1981 (CSU) 0,04 16/122 0
2 décembre 1985 0,05 12/122 0
25 septembre 1989 0,09 11/125 0
Historique des performances électorales du Crédit social

Historique des performances électorales du Crédit social

Membership du parti

Revenus d’adhésion perçus par le Ralliement créditiste du Québec et ses instances.

Année(2) Revenus d’adhésion ($)(3) Nombre de membres estimé(4)
1978 0 $ ND
1979 0 $ ND
1980 0 $ ND
1981 112 $ ND
1982 92 $ ND
1983 0 $ ND
1984 0 $ ND
1985 0 $ ND

Contributions financières

Contributions des électeurs au Ralliement créditiste du Québec et à ses instances.

Année(2) Contributions ($)(3) Contributions (N) Contributions ($ constants)(5)
1978 9 620 $ ND 26 285 $
1979 14 326 $ ND 35 815 $
1980 4 276 $ ND 9 718 $
1981 2 100 $ ND 4 242 $
1982 300 $ ND 546 $
1983 300 $ ND 516 $
1984 0 $ ND 0 $
1985 0 $ ND 0 $

Notes:

  1. Légalement parlant, le Ralliement créditiste, Les Démocrates et le Parti démocrates créditiste ont formé un seul et même parti politique autorisé par le DGE. ()
  2. Les exercices financiers des partis politiques québécois débutent le 1er janvier et se terminent le 31 décembre de chaque année. () ()
  3. Source: Directeur général des élections, Rapports financiers des partis politiques, 1978-2009, www.electionsquebec.qc.ca. Sauf indication contraire, les revenus affichés sont en dollars courrants. () ()
  4. Calculé à partir du coût annuel d’adhésion lorsque cette information est disponible. ()
  5. Calculé à partir de l’indice des prix à la consommation (IPC) annuel établi par la Banque du Canada pour les mois de décembre (IPC de 2002 = 100). ()

La fonction commentaires est désactivée pour cet article.