Le Québec politique du 28 octobre au 3 novembre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 28 octobre 1851: Formation du ministère Hincks-Morin dans la province du Canada, dirigé par le député d’Oxford et inspecteur général, Francis Hincks (REF), et le député de Bellechasse et secrétaire provincial du Canada, Augustin-Norbert Morin (REF).
  • 28 octobre 1852: Le député de Stanstead, Hazard Bailey Terrill (MOD), décède en fonction.
  • 28 octobre 1858: Élection législative dans la division de Sorel, remportée par Jean-Baptiste Guévremont (LIB).
  • 28 octobre 1929: Élection partielle dans Richelieu, remportée par Joseph-Célestin-Avila Turcotte (LIB).
  • 28 octobre 1998: Dissolution du 35e Parlement du Québec et émission des brefs de la 36e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 30 novembre 1998.
  • 28 octobre 2002: Le député de Louis-Hébert, ministre de la Justice et procureur général, Paul Bégin (PQ), démissionne comme ministre et quitte le groupe parlementaire du Parti québécois afin de siéger comme député indépendant.
  • 29 octobre 1829: Élection partielle dans York, remportée par William Henry Scott (PAT).
  • 29 octobre 1858: Élection législative dans la division d’Alma, remportée par Joseph-Flavien Armand (CON).
  • 29 octobre 1860: Élection législative dans la division de Bedford, remportée par Asa Belknap Foster (CON).
  • 29 octobre 1869: Élection partielle dans Richelieu, remportée par Pierre Gélinas (CON).
  • 29 octobre 1879: Cinq députés, soit le député de Gaspé, Edmund James Flynn (LIB), le député de Lévis, Étienne-Théodore Pâquet (LIB), le député de Missisquoi, Ernest Racicot (LIB), le député de Montmagny, Louis-Napoléon Fortin (LIB), et le député de Rimouski, Alexandre Chauveau (LIB), quittent le groupe parlementaire du Parti libéral pour joindre celui du Parti conservateur, causant ainsi la chute du gouvernement Joly de Lotbinière (LIB) lors d’un vote de non-confiance le même jour. Le député de Sherbrooke et ex-ministre, Joseph Gibb Robertson (CON-I), joint également le Parti conservateur le même jour.
  • 29 octobre 1884: Élection partielle dans Mégantic, remportée par John White (LIB).
  • 29 octobre 1903: Élection partielle dans Brome, remportée par John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), trésorier de la Province dans le gouvernement Parent.
  • 29 octobre 1906: Élection partielle dans L’Assomption, remportée sans opposition par Louis-Joseph Gauthier (LIB).
  • 29 octobre 1958: John Pozer Rowat (UN) et Joseph-Henri-Albiny Paquette (UN) sont nommés conseillers législatifs de Lorimier et de Rougemont respectivement.
  • 29 octobre 1973: 30e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 29 octobre 2009: À la suite de l’élection de Gilles Taillon (ADQ) comme chef de l’Action démocratique du Québec le 18 octobre précédent, le député de Shefford, François Bonnardel (ADQ), est nommé chef du deuxième groupe d’opposition.
  • 30 octobre 1819: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Jenkin Williams (BUR) décède en fonction.
  • 30 octobre 1832: Élection partielle dans Saguenay, remportée par André Cimon (PAT).
  • 30 octobre 1843: Le député de la cité de Montréal, George Moffatt (TOR), démissionne comme député.
  • 30 octobre 1858: Le député de Maskinongé, Louis-Honoré Gauvreau (BLE), décède en fonction.
  • 30 octobre 1877: Joseph Gaudet (CON), Pierre Boucher de la Bruère (CON) et John Hearn (CON) sont nommés conseillers législatifs de Kennebec, de Rougemont et de Stadacona respectivement.
  • 30 octobre 1882: Élections partielles dans Vaudreuil et Laval, remportées par François-Xavier Archambault (CON) et Pierre-Évariste Leblanc (CON).
  • 30 octobre 1894: Le député de Bonaventure et ex-premier ministre du Québec (1887-1891), Honoré Mercier (père) (LIB), décède en fonction à l’âge de 54 ans.
  • 30 octobre 1895: Ouverture de la 5e session du 8e Parlement du Québec.
  • 30 octobre 1904: Le député de Hochelaga, Daniel-Jérémie Décarie (LIB), décède en fonction.
  • 30 octobre 1929: Le député de Montcalm, Joseph-Ferdinand Daniel (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 30 octobre 1935: Dissolution du 18e Parlement du Québec et émission des brefs de la 19e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 25 novembre 1935.
  • 30 octobre 1964: Le député de Saint-Maurice et procureur général, René Hamel (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 30 octobre 1968: Le député de Montmorency, Gaston Tremblay (UN), quitte le groupe parlementaire de l’Union nationale pour siéger comme député indépendant «nationaliste-chrétien».
  • 30 octobre 1995: Référendum sur la souveraineté-partenariat. À la question «Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ?», les résultats sont les suivants:
    • Oui: 49,42 %;
    • Non: 50,58 %.
  • 30 octobre 2012: Ouverture de la 1re session de la 40e législature du Parlement du Québec.
  • 31 octobre 1792: Le député de Leinster, François-Antoine La Rocque (n.a.), décède en fonction.
  • 31 octobre 1832: Le député de Trois-Rivières, Pierre-Benjamin Dumoulin (n.a.), démissionne comme député.
  • 31 octobre 1856: Élection législative dans la division des Mille-Isles, remportée par Édouard Masson (ind.).
  • 31 octobre 1860: Élection législative dans la division de Grandville, remportée par Luc Letellier de Saint-Just (LIB).
  • 31 octobre 1879: Prorogation de la 2e session du 4e Parlement du Québec.
  • 31 octobre 1879: À la suite d’un vote de non-confiance de l’Assemblée législative du Québec contre le gouvernement Joly de Lotbinière (LIB) 2 jours plus tôt, Joseph-Adolphe Chapleau (CON) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 31 octobre 1879: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (LIB), joint à nouveau le Parti conservateur.
  • 31 octobre 1879: Le député de Brome, William Warren Lynch (CON), le député de Gaspé, George Barnard Baker (CON), le député de Laval, Louis-Onésime Loranger (CON), le député de Lévis, Étienne-Théodore Pâquet (CON), le député de Sherbrooke, Joseph Gibb Robertson (CON), et le député de Terrebonne, Joseph-Adolphe Chapleau (CON), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme ministres dans le gouvernement Chapleau.
  • 31 octobre 1882: Élection partielle dans Bonaventure, remportée sans opposition par Henri-Josué Martin (CON).
  • 31 octobre 1882: Le conseiller législatif de Sorel, Pierre-Euclide Roy (CON), décède en fonction.
  • 31 octobre 1887: Le député d’Hochelaga, Joseph-Octave Villeneuve (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège d’Hochelaga devient vacant.
  • 31 octobre 1890: Le député de Vaudreuil, Émery Lalonde (fils) (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 17 juin 1890. Son élection est annulée et le siège de Vaudreuil devient vacant.
  • 31 octobre 1901: Élections partielles dans Drummond, Québec et Vaudreuil, remportées par Joseph Laferté (LIB), Cyrille-Fraser Delâge (LIB) et Hormisdas Pilon (LIB).
  • 31 octobre 1927: Élections partielles dans Kamouraska et Portneuf, remportées par Pierre Gagnon (LIB) et Pierre Gauthier (LIB).
  • 31 octobre 1967: Le conseiller législatif de Repentigny, Édouard Masson (UN), et le conseiller législatif de Rougemont, Joseph-Henri-Albiny Paquette (UN), démissionnent comme membres du Conseil législatif. Le même jour, Marcel Faribault (UN) et Jean-Guy Cardinal (UN) sont nommés conseillers législatifs de Repentigny et de Rougemont respectivement.
  • 31 octobre 1969: Le député de Gouin, Yves Michaud (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député libéral indépendant en protestation contre la position de son parti dans le dossier de la Loi 63.
  • 31 octobre 1985: Le Parti vert du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 31 octobre 1995: À la suite de la défaite du Comité du Oui qu’il présidait lors du référendum sur la souveraineté-partenariat tenu la veille, le premier ministre du Québec et député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ), annonce sa démission comme premier ministre et président du Parti québécois, démission qui deviendra effective après la nomination d’un successeur.
  • Novembre 1838: George Moffatt (BUR), Peter McGill (McCutcheon) (BUR), Toussaint Pothier (BUR) et Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.) sont nommés au Conseil exécutif du Bas-Canada.
  • 1er novembre 1830: Sanction de l’«Acte pour continuer l’existence du Parlement provincial dans le cas du décès ou de la démission de Sa Majesté, de ses héritiers et successeurs», adopté par les deux Chambres en 1829, qui abolit l’obligation de tenir une élection générale lors du décès du souverain.
  • 1er novembre 1866: Le député de Drummond et Arthabaska, Jean-Baptiste-Éric Dorion (ROU), décède en fonction.
  • 1er novembre 1914: Le député de Richmond et trésorier de la Province, Peter Samuel George Mackenzie (LIB), décède en fonction.
  • 1er novembre 1958: (1er au 2 novembre) 4e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Agriculture, travail, éducation».
  • 1er novembre 1979: Le gouvernement Lévesque (PQ) dépose à l’Assemblée nationale du Québec son livre blanc sur le projet de souveraineté-association: «La Nouvelle entente Québec-Canada».
  • 1er novembre 1987: René Lévesque (PQ), premier ministre du Québec de 1976 à 1985, décède à l’âge de 65 ans.
  • 1er novembre 2001: Discours sur le budget.
  • 1er novembre 2002: Le Parti de la démocratie socialiste perd le statut de parti politique autorisé à la suite de sa fusion au sein de l’Union des forces progressistes.
  • 2 novembre 1838: James Cuthbert, Toussaint Pothier, Charles-Étienne Chaussegros de Léry, Peter McGill (McCutcheon), Marc-Pascal de Sales Laterrière, Barthélémy Joliette, Pierre de Rastel de Rocheblave, John Neilson, Amable Dionne, Samuel Gerrard, Jules Quesnel, William Plenderleath Christie, Charles-Eusèbe Casgrain, William Walker (conseiller), Joseph-Édouard Faribault, John Molson (fils), Étienne Mayrand, Paul Holland Knowlton, Turton Penn, Joseph Dionne, Thomas Austin, George Moffat et Dominique Mondelet sont nommés au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 2 novembre 1858: Élection législative dans la division de Montarville, remportée par Alexandre-Édouard Kierzkowski (ROU).
  • 2 novembre 1867: Nomination par le lieutenant-gouverneur du Québec des 24 premiers membres du Conseil législatif. 21 d’entre eux proviennent du Parti conservateur et 3 du Parti libéral.
  • 2 novembre 1867: Le député de Champlain, John Jones Ross (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Shawinigan.
  • 2 novembre 1934: Le député de Montcalm, Médéric Duval (LIB), décède en fonction.
  • 2 novembre 1938: Élections partielles dans Stanstead et Montréal–Saint-Louis, remportées par Henri Gérin (UN) et Louis Fitch (UN).
  • 2 novembre 1971: Le député de Montcalm et ex-ministre, Marcel Masse (UN), quitte le groupe parlementaire du Parti Unité-Québec pour siéger comme député indépendant.
  • 2 novembre 1983: L’Action des hommes d’affaires du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 2 novembre 1985: Le Parti du socialisme chrétien obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 3 novembre 1810: Le député de Northumberland, Joseph Drapeau (CAN), décède en fonction.
  • 3 novembre 1835: Le député de Montréal et de Montréal (Quartier-Ouest) et Orateur de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, Louis-Joseph Papineau (PAT), démissionne comme député de Montréal.
  • 3 novembre 1860: Élection législative dans la division d’Inkerman, remportée par John Hamilton (CON).
  • 3 novembre 1866: Le député de Dorchester et solliciteur général du Bas-Canada, Hector-Louis Langevin (CON), démissionne de ce portefeuille ministériel afin d’être nommé maître général des postes dans le ministère Belleau-Macdonald.
  • 3 novembre 1870: Ouverture de la 4e session du 1er Parlement du Québec.
  • 3 novembre 1878: Le député de St. Hyacinthe et trésorier provincial, Pierre Bachand (LIB), décède en fonction.
  • 3 novembre 1892: Élections partielles dans Matane et Trois-Rivières, remportées par Louis-Félix Pinault (LIB) et Télesphore-Eusèbe Normand (CON).
  • 3 novembre 1931: Ouverture de la 1re session du 18e Parlement du Québec.
  • 3 novembre 1975: Le député de Beauce-Sud, Fabien Roy (CS), est expulsé du Ralliement créditiste. Il siégera comme député indépendant à partir du 5 novembre 1975.
  • 3 novembre 1995: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Parizeau (PQ).

Le Québec politique un 8 mars

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 8 mars 2001: À la suite du retrait de la démission du premier ministre du Québec, ex-chef du Parti québécois et député de Jonquière, Lucien Bouchard (PQ), en tant que chef du gouvernement, le député de Verchères, Bernard Landry (PQ) est assermenté premier ministre du Québec. Bouchard ainsi que les ministres Jean-Pierre Jolivet (PQ), député de Laviolette, et Jacques Léonard (PQ), député de Labelle, démissionnent officiellement comme députés le même jour.
  • 8 mars 2001: Le député de Jonquière, premier ministre du Québec et ex-chef du Parti québécois, Lucien Bouchard (PQ), le député de Laviolette et ex-ministre, Jean-Pierre Jolivet (PQ), et le député de Labelle et ex-ministre, Jacques Léonard (PQ), démissionnent officiellement comme députés.
  • 8 mars 1991: (8 au 10 mars) 25e Congrès des membres du Parti libéral du Québec sous le thème «Un Québec libre de ses choix». Le Parti adopte le Rapport Allaire, plate-forme constitutionnelle proposant une décentralisation importante de responsabilités et de pouvoirs d’Ottawa vers Québec, à défaut de quoi est proposé un référendum sur la souveraineté du Québec assortie d’une union confédérale (un nouveau partenariat) avec le reste du Canada.
  • 8 mars 1988: Ouverture de la 2e session du 33e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1988: Prorogation de la 1re session du 33e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1977: Ouverture de la 2e session du 31e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1892: 8e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 8 mars 1882: Ouverture de la 1re session du 5e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1878: Le député de Lotbinière, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB) est assermenté premier ministre du Québec à la suite de la destitution du conseiller législatif de la division de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), du poste de premier ministre le 2 mars précédent.
  • 8 mars 1878: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (CON), joint le Parti libéral à la suite de sa nomination comme ministre dans le gouvernement Joly de Lotbinière.
  • 8 mars 1878: Le député de Rimouski, Georges-Honoré Deschênes (CON-I), joint le Parti libéral.
  • 8 mars 1869: Discours sur le budget.
  • 8 mars 1853: Élection partielle dans la ville de Sherbrooke, remportée par Alexander Tilloch Galt (ind.).
  • 8 mars 1824: Prorogation de la 4e session du 11e Parlement du Bas-Canada.
  • 8 mars 1816: Émission des brefs d’élection de la 9e élection générale à La Chambre d’assemblée du Bas-Canada, deux ans seulement après l’élection générale précédente.
  • 8 mars 1815: Élections partielles dans Richelieu, remportées par Séraphin Cherrier (CAN) et François-Xavier Malhiot (CAN).

Le Québec politique un 5 février

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 5 février 1953: Discours sur le budget.
  • 5 février 1923: 16e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 5 février 1900: Le député de Québec-Est et ministre sans portefeuille, Joseph Shehyn (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme sénateur fédéral.
  • 5 février 1883: Élection partielle dans Nicolet, remportée par Louis-Trefflé Dorais (CON-I).
  • 5 février 1873: Le député de Québec Est, Jacques-Philippe Rhéaume (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme agent de la Commission seigneuriale.
  • 5 février 1834: Élection partielle dans Orléans, remportée par Alexis Godbout (PAT).
  • 5 février 1793: Henry Caldwell (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

Le poids numérique des députés indépendants à l’Assemblée nationale

Cet article est directement inspiré d’une question qui nous a été posée hier par un de nos abonnés sur Twitter, @LPGuy1033. La question est la suivante:

Question aux archives de @Quebecpolitique , est-ce qu’une législature au Québec a déjà connu plus d’indépendant que celle-ci (9) ? #assnat

Il y a 2 manières d’aborder cette question: en tenant compte du nombre de députés indépendants, d’une part, ou en tenant compte de la proportion de députés indépendants, d’autre part.

Aux fins de cet article, sera considéré comme «député indépendant» tout député qui n’est pas membre d’un parti politique ou d’un groupe parlementaire. Cela inclut donc, en plus de ceux ayant siégé comme «indépendants», les députés ayant siégé sous des étiquettes telles que «conservateur indépendant», «libéral indépendant», «nationaliste opposition», etc.

Donc, si on s’en tient au nombre de députés indépendants, le record a bel et bien été établi hier lorsque le «regroupement» des indépendants a accueilli ses 8e et 9e membres en la personne des députés Charrette et Gauvreau. Plus précisément, le «top 4» de la présence en Chambre de députés indépendants est le suivant:

  1. 9 députés indépendants: du 21 juin 2011 à aujourd’hui, durant la 39e législature.
  2. 8 députés indépendants: de novembre 1984 à janvier 1985, durant la 32e législature.
  3. 6 députés indépendants: de juillet 1938 à septembre 1939, durant la 20e législature.
  4. 5 députés «conservateurs indépendants»: d’avril 1876 à mars 1878, durant la 3e législature.

Fait à noter, il y a 6 autres législatures où on a compté, à un moment ou à un autre, un maximum de 4 députés indépendants, soit lors des 28e, 29e, 30e, 31e, 34e et 36e législatures.

Par contre, si on tient compte de la proportion de députés indépendants en Chambre, les 9 députés actuellement indépendants ne constituent pas un record. En effet, si l’Assemblée nationale compte 125 députés de nos jours, elle n’en comptait que 65 en 1867. Dès lors, si on reprend le top 4 ci-dessus selon la proportion de députés indépendants par rapport à l’ensemble des sièges, les résultats sont:

  1. 7,69% (5 sur 65): d’avril 1876 à mars 1878, durant la 3e législature.
  2. 7,20% (9 sur 125): du 21 juin 2011 à aujourd’hui, durant la 39e législature.
  3. 6,67% (6 sur 90): de juillet 1938 à septembre 1939, durant la 20e législature.
  4. 6,56% (8 sur 122): de novembre 1984 à janvier 1985, durant la 32e législature.

Mis à part les 4 cas mentionnés ci-dessus, il n’y a pas d’autre moment dans l’histoire de l’Assemblée nationale où la proportion de députés indépendants dépassait la barre des 5% de l’ensemble des sièges.

Pour conclure, en nombre de députés, le record est de 9 députés indépendants établi hier, mais en proportion de députés, le record est de 7,69% de députés indépendants établi entre 1876 à 1878. Par contre, si un 10e député devait devenir indépendant pendant que les 9 autres le restent (c’est-à-dire avant qu’un d’entre eux ne démissionne comme député ou ne joigne un parti politique), cela constituerait un nouveau record avec 8% de députés indépendants (dans une Assemblée à 125 députés).

La politique québécoise un 21 mai

  • 21 mai 1940: Discours sur le budget.
  • 21 mai 1888: Le député de Nicolet, Louis-Trefflé Dorais (CON-I), est reconnu coupable par la Cour supérieure de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Nicolet devient vacant.
  • 21 mai 1879: Le député de Rouville, Solime Bertrand (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de «menées corruptrices» lors de l’élection générale du 1er mai 1878. Son élection est annulée et le siège de Rouville devient vacant.
  • 21 mai 1862: Démission du gouvernement Cartier-Macdonald dans la province du Canada.
  • 21 mai 1847: Le conseiller législatif Peter McGill (McCutcheon) (TOR) est nommé orateur du Conseil législatif de la Province du Canada.

La politique québécoise un 12 mai

  • 12 mai 2008: Élections partielles dans Bourget, Hull et Pointe-aux-Trembles, remportée par Maka Kotto (PQ), Maryse Gaudreault (LIB) et Nicole Léger (PQ).
  • 12 mai 2007: Le député fédéral de Laurier—Sainte-Marie et chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe (BQ), annonce le retrait de sa candidature à la direction du Parti québécois.
  • 12 mai 2005: Le Parti conscience universelle obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 12 mai 1994: Discours sur le budget.
  • 12 mai 1988: Discours sur le budget.
  • 12 mai 1970: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 29 avril 1970, le député de Mercier, Robert Bourassa (LIB), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 12 mai 1896: Le député de Montréal division No. 4, Alexander Webb Morris (CON), démissionne comme député.
  • 12 mai 1888: Le député de Chicoutimi et Saguenay, Élie Saint-Hilaire (CON-I), décède en fonction.
  • 12 mai 1863: Prorogation de la 2e session du 7e Parlement de la Province du Canada.
  • 12 mai 1856: Élection partielle dans Argenteuil, remportée par Sydney Robert Bellingham (CON).

La politique québécoise un 18 avril

  • 18 avril 1978: Discours sur le budget.
  • 18 avril 1966: Dissolution du 27e Parlement du Québec et émission des brefs d’élection de la 28e élection générale à l’Assemblée législative du Québec.
  • 18 avril 1876: Élections partielles dans Mégantic et Trois-Rivières, remportées par Andrew Kennedy (CON) et Arthur Turcotte (CON-I).
  • 18 avril 1972: Discours sur le budget.
  • 18 avril 1861: L’élection du conseiller législatif de la division de Montarville, Alexandre-Édouard Kierzkowski (ROU), est invalidée par le Conseil législatif de la province du Canada pour inadmissibilité au poste de conseiller législatif. Le siège de la division de Montarville devient vacant.
  • 18 avril 1842: Élection partielle dans Lac des deux Montagnes, remportée par Charles John Forbes (TOR).
  • 18 avril 1840: Henry Black est nommé au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 18 avril 1838: James Cuthbert est nommé président du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 18 avril 1838: Ouverture de la 1re session du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 18 avril 1803: Prorogation de la 3e session du 3e Parlement du Bas-Canada.

La politique québécoise un 2 décembre

  • 2 décembre 1985: 33e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 2 décembre 1930: Ouverture de la 4e session du 17e Parlement du Québec.
  • 2 décembre 1881: 5e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
    • Parti conservateur (Joseph-Adolphe Chapleau): 50 sièges;
    • Parti libéral (Henri-Gustave Joly de Lotbinière): 14 sièges;
    • Conservateurs indépendants: 1 siège.
  • 2 décembre 1808: Charles de Saint-Ours (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

François Gendron président

Avec les événements des dernières 36 heures, le résultat laissait peu de doute.

François Gendron (PQ) est le premier député de l‘opposition à occuper la présidence de la législature depuis Arthur Turcotte (CON-I), député de Trois-Rivières de 1876 à 1881 et de 1884 à 1890), qui avait accédé à la fonction en 1878. Il est aussi le premier député abitibien à occuper ce poste depuis Lucien Cliche (LIB), député d‘Abitibi-Est de 1960 à 1970, qui fut président de la Chambre de 1960 à 1962.