Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le Québec politique du 28 octobre au 3 novembre

  • 28 octobre 1851: Formation du ministère Hincks-Morin dans la province du Canada, dirigé par le député d’Oxford et inspecteur général, Francis Hincks (REF), et le député de Bellechasse et secrétaire provincial du Canada, Augustin-Norbert Morin (REF).
  • 28 octobre 1852: Le député de Stanstead, Hazard Bailey Terrill (MOD), décède en fonction.
  • 28 octobre 1858: Élection législative dans la division de Sorel, remportée par Jean-Baptiste Guévremont (LIB).
  • 28 octobre 1929: Élection partielle dans Richelieu, remportée par Joseph-Célestin-Avila Turcotte (LIB).
  • 28 octobre 1998: Dissolution du 35e Parlement du Québec et émission des brefs de la 36e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 30 novembre 1998.
  • 28 octobre 2002: Le député de Louis-Hébert, ministre de la Justice et procureur général, Paul Bégin (PQ), démissionne comme ministre et quitte le groupe parlementaire du Parti québécois afin de siéger comme député indépendant.
  • 29 octobre 1829: Élection partielle dans York, remportée par William Henry Scott (PAT).
  • 29 octobre 1858: Élection législative dans la division d’Alma, remportée par Joseph-Flavien Armand (CON).
  • 29 octobre 1860: Élection législative dans la division de Bedford, remportée par Asa Belknap Foster (CON).
  • 29 octobre 1869: Élection partielle dans Richelieu, remportée par Pierre Gélinas (CON).
  • 29 octobre 1879: Cinq députés, soit le député de Gaspé, Edmund James Flynn (LIB), le député de Lévis, Étienne-Théodore Pâquet (LIB), le député de Missisquoi, Ernest Racicot (LIB), le député de Montmagny, Louis-Napoléon Fortin (LIB), et le député de Rimouski, Alexandre Chauveau (LIB), quittent le groupe parlementaire du Parti libéral pour joindre celui du Parti conservateur, causant ainsi la chute du gouvernement Joly de Lotbinière (LIB) lors d’un vote de non-confiance le même jour. Le député de Sherbrooke et ex-ministre, Joseph Gibb Robertson (CON-I), joint également le Parti conservateur le même jour.
  • 29 octobre 1884: Élection partielle dans Mégantic, remportée par John White (LIB).
  • 29 octobre 1903: Élection partielle dans Brome, remportée par John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), trésorier de la Province dans le gouvernement Parent.
  • 29 octobre 1906: Élection partielle dans L’Assomption, remportée sans opposition par Louis-Joseph Gauthier (LIB).
  • 29 octobre 1958: John Pozer Rowat (UN) et Joseph-Henri-Albiny Paquette (UN) sont nommés conseillers législatifs de Lorimier et de Rougemont respectivement.
  • 29 octobre 1973: 30e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 29 octobre 2009: À la suite de l’élection de Gilles Taillon (ADQ) comme chef de l’Action démocratique du Québec le 18 octobre précédent, le député de Shefford, François Bonnardel (ADQ), est nommé chef du deuxième groupe d’opposition.
  • 30 octobre 1819: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Jenkin Williams (BUR) décède en fonction.
  • 30 octobre 1832: Élection partielle dans Saguenay, remportée par André Cimon (PAT).
  • 30 octobre 1843: Le député de la cité de Montréal, George Moffatt (TOR), démissionne comme député.
  • 30 octobre 1858: Le député de Maskinongé, Louis-Honoré Gauvreau (BLE), décède en fonction.
  • 30 octobre 1877: Joseph Gaudet (CON), Pierre Boucher de la Bruère (CON) et John Hearn (CON) sont nommés conseillers législatifs de Kennebec, de Rougemont et de Stadacona respectivement.
  • 30 octobre 1882: Élections partielles dans Vaudreuil et Laval, remportées par François-Xavier Archambault (CON) et Pierre-Évariste Leblanc (CON).
  • 30 octobre 1894: Le député de Bonaventure et ex-premier ministre du Québec (1887-1891), Honoré Mercier (père) (LIB), décède en fonction à l’âge de 54 ans.
  • 30 octobre 1895: Ouverture de la 5e session du 8e Parlement du Québec.
  • 30 octobre 1904: Le député de Hochelaga, Daniel-Jérémie Décarie (LIB), décède en fonction.
  • 30 octobre 1929: Le député de Montcalm, Joseph-Ferdinand Daniel (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 30 octobre 1935: Dissolution du 18e Parlement du Québec et émission des brefs de la 19e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 25 novembre 1935.
  • 30 octobre 1964: Le député de Saint-Maurice et procureur général, René Hamel (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 30 octobre 1968: Le député de Montmorency, Gaston Tremblay (UN), quitte le groupe parlementaire de l’Union nationale pour siéger comme député indépendant «nationaliste-chrétien».
  • 30 octobre 1995: Référendum sur la souveraineté-partenariat. À la question «Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ?», les résultats sont les suivants:
    • Oui: 49,42 %;
    • Non: 50,58 %.
  • 30 octobre 2012: Ouverture de la 1re session de la 40e législature du Parlement du Québec.
  • 31 octobre 1792: Le député de Leinster, François-Antoine La Rocque (n.a.), décède en fonction.
  • 31 octobre 1832: Le député de Trois-Rivières, Pierre-Benjamin Dumoulin (n.a.), démissionne comme député.
  • 31 octobre 1856: Élection législative dans la division des Mille-Isles, remportée par Édouard Masson (ind.).
  • 31 octobre 1860: Élection législative dans la division de Grandville, remportée par Luc Letellier de Saint-Just (LIB).
  • 31 octobre 1879: Prorogation de la 2e session du 4e Parlement du Québec.
  • 31 octobre 1879: À la suite d’un vote de non-confiance de l’Assemblée législative du Québec contre le gouvernement Joly de Lotbinière (LIB) 2 jours plus tôt, Joseph-Adolphe Chapleau (CON) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 31 octobre 1879: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (LIB), joint à nouveau le Parti conservateur.
  • 31 octobre 1879: Le député de Brome, William Warren Lynch (CON), le député de Gaspé, George Barnard Baker (CON), le député de Laval, Louis-Onésime Loranger (CON), le député de Lévis, Étienne-Théodore Pâquet (CON), le député de Sherbrooke, Joseph Gibb Robertson (CON), et le député de Terrebonne, Joseph-Adolphe Chapleau (CON), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme ministres dans le gouvernement Chapleau.
  • 31 octobre 1882: Élection partielle dans Bonaventure, remportée sans opposition par Henri-Josué Martin (CON).
  • 31 octobre 1882: Le conseiller législatif de Sorel, Pierre-Euclide Roy (CON), décède en fonction.
  • 31 octobre 1887: Le député d’Hochelaga, Joseph-Octave Villeneuve (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège d’Hochelaga devient vacant.
  • 31 octobre 1890: Le député de Vaudreuil, Émery Lalonde (fils) (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 17 juin 1890. Son élection est annulée et le siège de Vaudreuil devient vacant.
  • 31 octobre 1901: Élections partielles dans Drummond, Québec et Vaudreuil, remportées par Joseph Laferté (LIB), Cyrille-Fraser Delâge (LIB) et Hormisdas Pilon (LIB).
  • 31 octobre 1927: Élections partielles dans Kamouraska et Portneuf, remportées par Pierre Gagnon (LIB) et Pierre Gauthier (LIB).
  • 31 octobre 1967: Le conseiller législatif de Repentigny, Édouard Masson (UN), et le conseiller législatif de Rougemont, Joseph-Henri-Albiny Paquette (UN), démissionnent comme membres du Conseil législatif. Le même jour, Marcel Faribault (UN) et Jean-Guy Cardinal (UN) sont nommés conseillers législatifs de Repentigny et de Rougemont respectivement.
  • 31 octobre 1969: Le député de Gouin, Yves Michaud (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député libéral indépendant en protestation contre la position de son parti dans le dossier de la Loi 63.
  • 31 octobre 1985: Le Parti vert du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 31 octobre 1995: À la suite de la défaite du Comité du Oui qu’il présidait lors du référendum sur la souveraineté-partenariat tenu la veille, le premier ministre du Québec et député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ), annonce sa démission comme premier ministre et président du Parti québécois, démission qui deviendra effective après la nomination d’un successeur.
  • Novembre 1838: George Moffatt (BUR), Peter McGill (McCutcheon) (BUR), Toussaint Pothier (BUR) et Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.) sont nommés au Conseil exécutif du Bas-Canada.
  • 1er novembre 1830: Sanction de l’«Acte pour continuer l’existence du Parlement provincial dans le cas du décès ou de la démission de Sa Majesté, de ses héritiers et successeurs», adopté par les deux Chambres en 1829, qui abolit l’obligation de tenir une élection générale lors du décès du souverain.
  • 1er novembre 1866: Le député de Drummond et Arthabaska, Jean-Baptiste-Éric Dorion (ROU), décède en fonction.
  • 1er novembre 1914: Le député de Richmond et trésorier de la Province, Peter Samuel George Mackenzie (LIB), décède en fonction.
  • 1er novembre 1958: (1er au 2 novembre) 4e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Agriculture, travail, éducation».
  • 1er novembre 1979: Le gouvernement Lévesque (PQ) dépose à l’Assemblée nationale du Québec son livre blanc sur le projet de souveraineté-association: «La Nouvelle entente Québec-Canada».
  • 1er novembre 1987: René Lévesque (PQ), premier ministre du Québec de 1976 à 1985, décède à l’âge de 65 ans.
  • 1er novembre 2001: Discours sur le budget.
  • 1er novembre 2002: Le Parti de la démocratie socialiste perd le statut de parti politique autorisé à la suite de sa fusion au sein de l’Union des forces progressistes.
  • 2 novembre 1838: James Cuthbert, Toussaint Pothier, Charles-Étienne Chaussegros de Léry, Peter McGill (McCutcheon), Marc-Pascal de Sales Laterrière, Barthélémy Joliette, Pierre de Rastel de Rocheblave, John Neilson, Amable Dionne, Samuel Gerrard, Jules Quesnel, William Plenderleath Christie, Charles-Eusèbe Casgrain, William Walker (conseiller), Joseph-Édouard Faribault, John Molson (fils), Étienne Mayrand, Paul Holland Knowlton, Turton Penn, Joseph Dionne, Thomas Austin, George Moffat et Dominique Mondelet sont nommés au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 2 novembre 1858: Élection législative dans la division de Montarville, remportée par Alexandre-Édouard Kierzkowski (ROU).
  • 2 novembre 1867: Nomination par le lieutenant-gouverneur du Québec des 24 premiers membres du Conseil législatif. 21 d’entre eux proviennent du Parti conservateur et 3 du Parti libéral.
  • 2 novembre 1867: Le député de Champlain, John Jones Ross (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Shawinigan.
  • 2 novembre 1934: Le député de Montcalm, Médéric Duval (LIB), décède en fonction.
  • 2 novembre 1938: Élections partielles dans Stanstead et Montréal–Saint-Louis, remportées par Henri Gérin (UN) et Louis Fitch (UN).
  • 2 novembre 1971: Le député de Montcalm et ex-ministre, Marcel Masse (UN), quitte le groupe parlementaire du Parti Unité-Québec pour siéger comme député indépendant.
  • 2 novembre 1983: L’Action des hommes d’affaires du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 2 novembre 1985: Le Parti du socialisme chrétien obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 3 novembre 1810: Le député de Northumberland, Joseph Drapeau (CAN), décède en fonction.
  • 3 novembre 1835: Le député de Montréal et de Montréal (Quartier-Ouest) et Orateur de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, Louis-Joseph Papineau (PAT), démissionne comme député de Montréal.
  • 3 novembre 1860: Élection législative dans la division d’Inkerman, remportée par John Hamilton (CON).
  • 3 novembre 1866: Le député de Dorchester et solliciteur général du Bas-Canada, Hector-Louis Langevin (CON), démissionne de ce portefeuille ministériel afin d’être nommé maître général des postes dans le ministère Belleau-Macdonald.
  • 3 novembre 1870: Ouverture de la 4e session du 1er Parlement du Québec.
  • 3 novembre 1878: Le député de St. Hyacinthe et trésorier provincial, Pierre Bachand (LIB), décède en fonction.
  • 3 novembre 1892: Élections partielles dans Matane et Trois-Rivières, remportées par Louis-Félix Pinault (LIB) et Télesphore-Eusèbe Normand (CON).
  • 3 novembre 1931: Ouverture de la 1re session du 18e Parlement du Québec.
  • 3 novembre 1975: Le député de Beauce-Sud, Fabien Roy (CS), est expulsé du Ralliement créditiste. Il siégera comme député indépendant à partir du 5 novembre 1975.
  • 3 novembre 1995: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Parizeau (PQ).

Le Québec politique du 16 au 22 septembre

  • 16 septembre 1791: Nomination des premiers membres du Conseil législatif du Bas-Canada, qui sont au nombre de 15: William Smith (BUR), Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry (BUR), Hugh Finlay (BUR), François-Marie Picoté de Belestre (BUR), Thomas Dunn (BUR), Paul-Roch de Saint-Ours (BUR), Edward Harrison (BUR), François Baby (BUR), John Collins (BUR), Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil (BUR), Adam Mabane (BUR), Charles-Louis Tarieu de Lanaudière (BUR), George Pownall (BUR), René-Amable Boucher de Boucherville (BUR) et John Fraser (BUR).
  • 16 septembre 1791: Nomination des premiers membres du Conseil exécutif du Bas-Canada, qui sont au nombre de 9: William Smith (BUR), Paul-Roch de Saint-Ours (BUR), Hugh Finlay (BUR), François Baby (BUR), Thomas Dunn (BUR), Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil (BUR), Adam Mabane (BUR), Pierre Panet (BUR) et Adam Lymburner (BUR).
  • 16 septembre 1833: Le député de Rouville, François Rainville (PAT), décède en fonction.
  • 16 septembre 1842: Formation du ministère Baldwin-La Fontaine dans la Province du Canada, dirigé par le député de Hastings et procureur général du Haut-Canada, Robert Baldwin (REF), et le député de la 4e division d’York et procureur général du Bas-Canada, Louis-Hippolyte La Fontaine (REF). Pour la première fois, des Canadiens français sont appelés à diriger un ministère. Par le fait même, La Fontaine démissionne comme député à la suite de sa nomination au Conseil exécutif.
  • 16 septembre 1869: Le député de Trois-Rivières, Sévère Dumoulin (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 16 septembre 1910: Le député de St-Jean, Gabriel Marchand (petit-fils) (LIB), décède en fonction.
  • 16 septembre 1929: Le député de Compton et ex-trésorier provincial, Jacob Nicol (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Bedford.
  • 16 septembre 1959: Élections partielles dans Labelle et Lac-Saint-Jean, remportées par Fernand-J. Lafontaine (UN) et Jean-Paul Levasseur (UN).
  • 16 septembre 1960: À la suite de la démission d’Antonio Barrette comme chef de l’Union nationale, le député de Montmorency, Yves Prévost (UN), devient chef intérimaire du Parti.
  • 16 septembre 1992: Le Parti l’étoile d’or social démocratique obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 16 septembre 2001: Le député de Saguenay, Gabriel-Yvan Gagnon (PQ), démissionne comme député.
  • 17 septembre 1908: Le conseiller législatif de Repentigny, Horace Archambeault (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme juge.
  • 17 septembre 1982: (17 au 19 septembre) 22e Congrès d’orientation du Parti libéral du Québec sous le thème «Prendre les devants».
  • 18 septembre 1809: Le conseiller législatif Gabriel-Elzéar Taschereau (BUR) décède en fonction.
  • 18 septembre 1841: Sanction de l’«Acte pour obliger les candidats dans toute Élection future des Membres de l’Assemblée Législative à faire et souscrire une déclaration détaillée des propriétés qu’ils possèdent, et en vertu desquelles ils prétendent se qualifier» (S.P.C., 1841 (4-5 Vict.), c. 52).
  • 18 septembre 1841: Prorogation de la 1re session du 1er Parlement de la province du Canada.
  • 18 septembre 1843: Élection partielle dans la cité de Québec, remportée par Jean Chabot (PAT).
  • 18 septembre 1865: Prorogation de la 4e session du 8e Parlement de la province du Canada.
  • 18 septembre 1956: Joseph-Adélard Godbout (LIB), premier ministre du Québec en 1936 et de 1939 à 1944, décède à l’âge de 63 ans.
  • 18 septembre 1957: Élections partielles dans Châteauguay, Compton, Mégantic et Vaudreuil-Soulanges, remportées par J.-Maurice Laberge (UN), Claude-G. Gosselin (UN), Joseph-Émile Fortin (UN) et Loyola Schmidt (UN).
  • 18 septembre 1964: (18 au 20 septembre) 10e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «La jeunesse».
  • 18 septembre 2001: Alberto Berardinucci est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse dans la circonscription électorale d’Anjou lors de l’élection générale du 30 novembre 1998. Bien que l’on n’ait pas prouvé qu’il ait été impliqué dans cette affaire, le député d’Anjou, Jean-Sébastien Lamoureux (LIB), démissionnera comme député le lendemain.
  • 19 septembre 1839: John Wainwright et Edward Hale (Sherbrooke) sont nommés au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 19 septembre 1864: Élections législatives dans les divisions de Stadacona, Rougemont et De Salaberry, remportées par Jean-Élie Gingras (BLE), William Henry Chaffers (LIB) et Louis Renaud (CON).
  • 19 septembre 1869: Le député de Trois-Rivières, Sévère Dumoulin (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 19 septembre 1887: Le député de Shefford, Thomas Brassard (LIB), décède en fonction.
  • 19 septembre 1891: Le député de Beauce et chef de l’Opposition officielle, Jean Blanchet (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 19 septembre 1923: Le député de Yamaska, Édouard Ouellette (LIB), démissionne comme député en raison de sa nomination prochaine comme conseiller législatif.
  • 19 septembre 1932: Le député de Montréal–Sainte-Marie et chef du Parti conservateur, Camillien Houde (CON), démissionne comme chef du parti, démission qui deviendra effective après l’élection d’un successeur.
  • 19 septembre 1960: Le député de Rouville et ex-ministre, Laurent Barré (UN), démissionne comme député.
  • 19 septembre 1962: Dissolution du 26e Parlement du Québec et émission des brefs de la 27e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 14 novembre 1962.
  • 19 septembre 1973: Le député de Bourassa et ministre d’État responsable de l’Office des autoroutes du Québec, Georges-Émery Tremblay (LIB), et le député de Drummond et ministre des Transports, Bernard Pinard (LIB), démissionnent comme députés et ministres à la suite de leur nomination respectivement comme président de l’Office des autoroutes du Québec et juge à la Cour provinciale.
  • 19 septembre 2001: Le député d’Anjou, Jean-Sébastien Lamoureux (LIB), démissionne comme député après qu’un de ses organisateurs politiques, Alberto Berardinucci, ait été reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse dans cette circonscription électorale lors de l’élection générale du 30 novembre 1998.
  • 20 septembre 1856: Le député de la cité de Québec, Jean Chabot (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge à la Cour supérieure.
  • 20 septembre 1960: Ouverture de la 1re session du 26e Parlement du Québec.
  • 20 septembre 2004: Élections partielles dans Gouin, Laurier-Dorion, Nelligan et Vanier, remportées par Nicolas Girard (PQ), Elsie Lefebvre (PQ), Yolande James (LIB) et Sylvain Légaré (ADQ).
  • 21 septembre 1831: Élection partielle dans Sherbrooke, remportée par Bartholomew Conrad Augustus Gugy (n.a.).
  • 21 septembre 1841: Élection partielle dans York (Canada-Ouest), remportée par Louis-Hippolyte La Fontaine (PAT), ex-chef de file du Parti patriote.
  • 21 septembre 1910: Élection partielle dans Lévis, remportée par Laetare Roy (LIB).
  • 21 septembre 1918: Le député de Napierville, Cyprien Dorris (LIB), décède en fonction.
  • 21 septembre 1979: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 21 septembre 1979: Le député de Gouin et ex-ministre dans le gouvernement Lévesque, Rodrigue Tremblay (PQ), quitte le groupe parlementaire du Parti québécois pour siéger comme député indépendant.
  • 21 septembre 2009: Élection partielle dans Rousseau, remportée par Nicolas Marceau (PQ).
  • 22 septembre 1832: Élection partielle dans Québec (Basse-Ville), remportée par George Vanfelson (PAT).
  • 22 septembre 1836: Ouverture de la 3e session du 15e Parlement du Bas-Canada.
  • 22 septembre 1843: Élection partielle dans Champlain, remportée par Henry Judah (LIB).
  • 22 septembre 1843: Le député de Chambly, John Yule (TOR), démissionne comme député.
  • 22 septembre 1852: Le député de la cité de Montréal et commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin, John Young (Cité de Montréal) (REF), démissionne comme ministre.
  • 22 septembre 1854: Le député de Bellechasse et de la cité de Québec et commissaire des Travaux publics, Jean Chabot (REF), démissionne comme député de Bellechasse. Il avait été élu simultanément dans les 2 circonscriptions lors de l’élection générale de juillet-août 1854.
  • 22 septembre 1874: À la suite de la démission de Gédéon Ouimet (CON) comme premier ministre le 8 septembre 1874 en raison de son implication dans le «scandale des Tanneries», le conseiller législatif de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 22 septembre 1874: Le député de Montmorency, Auguste-Réal Angers (CON), le député de Québec, Pierre Garneau (CON), et le député de Trois-Rivières, Henri-Gédéon Mailhiot (CON), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme ministres dans le gouvernement Boucher de Boucherville.
  • 22 septembre 1954: Le député de Saint-Hyacinthe, Ernest-Joseph-Irénée Chartier (UN), décède en fonction.
  • 22 septembre 1960: Prorogation de la 1re session du 26e Parlement du Québec.

Le Québec politique un 5 mars

  • 5 mars 2003: Le député de Matane et ex-ministre, Matthias Rioux (PQ), démissionne comme député.
  • 5 mars 2001: Le député de Labelle et président du Conseil du trésor, Jacques Léonard (PQ), et le député de Laviolette et ministre des Régions, Jean-Pierre Jolivet (PQ), annoncent leur démission comme députés et ministres, laquelle deviendra effective le 8 mars 2001.
  • 5 mars 1994: (5 et 6 mars) Congrès de fondation de l’Action démocratique du Québec sous le thème «Un Québec responsable». Jean Allaire est élu chef du parti.
  • 5 mars 1984: Le député de Sauvé et ministre des Affaires intergouvernementales, Jacques-Yvan Morin (PQ), démissionne comme député et ministre, causant ainsi un remaniement ministériel dans le gouvernement Lévesque (PQ).
  • 5 mars 1959: Prorogation de la 3e session du 25e Parlement du Québec.
  • 5 mars 1954: Sanction de la «Loi constituant le district électoral de Jonquière-Kénogami» (S.Q., 1953-1954 (2-3 Eliz. II), c.42), qui augmente le nombre de circonscriptions de 92 à 93.
  • 5 mars 1954: Prorogation de la 2e session du 24e Parlement du Québec.
  • 5 mars 1915: Prorogation de la 3e session du 13e Parlement du Québec.
  • 5 mars 1910: Élections partielles dans Argenteuil et Drummond, remportées par John Hay (LIB) et Jules Allard (LIB).
  • 5 mars 1885: Ouverture de la 4e session du 5e Parlement du Québec.
  • 5 mars 1859: Le conseiller législatif et ex-ministre Joseph Bourret (REF) décède en fonction.
  • 5 mars 1800: Ouverture de la 4e session du 2e Parlement du Bas-Canada.

Le Québec politique un 2 et 3 mars

  • 3 mars 1997: Le député de Bertrand, Robert Thérien (ind.), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 12 septembre 1994. Son élection est annulée et le siège de Bertrand devient vacant.
  • 3 mars 1980: Le député de Lotbinière et chef de l’Union nationale, Rodrigue Biron (UN), démissionne comme chef et quitte le groupe parlementaire de l’Union nationale afin de siéger comme député indépendant. Il adhérera au Parti québécois quelques mois plus tard. Le député de Gaspé, Michel Le Moignan (UN), devient chef parlementaire du Parti
  • 3 mars 1969: Élection partielle dans Dorion, remportée par Mario Beaulieu (UN).
  • 3 mars 1908: Ouverture de la 4e session du 11e Parlement du Québec.
  • 3 mars 1896: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (LIB), décède en fonction.
  • 3 mars 1880: Élection partielle dans Rimouski, remportée par Joseph Parent (LIB).
  • 3 mars 1876: Élection partielle dans Deux-Montagnes, remportée par Charles Laplante dit Champagne (CON).
  • 3 mars 1873: Élection partielle dans Québec Est, remportée par C.-A.-Pantaléon Pelletier (LIB).
  • 3 mars 1848: L’Assemblée législative de la Province du Canada adopte une motion d’amendement à l’adresse présentée par le député de York North (Haut-Canada), Robert Baldwin (REF), et appuyée par le député de Terrebonne et de Montréal (ville), Louis-Hippolyte La Fontaine (REF), affirmant que le gouvernement ne possède plus la confiance de la Chambre. Ce vote de censure entraînera la chute du ministère Sherwood (TOR) et la mise en place du gouvernement responsable au Canada-Uni.
  • 2 mars 2001: Le député de Verchères et ministre des Finances, Bernard Landry (PQ), est élu, sans opposition, chef du Parti québécois.
  • 2 mars 1999: Ouverture de la 14e session du 36e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1998: Le député de Vaudreuil, chef du Parti libéral du Québec et chef de l’Opposition officielle, Daniel Johnson (fils) (LIB), annonce qu’il quitte la vie politique. Il restera en poste jusqu’à la nomination d’un successeur à la direction du Parti.
  • 2 mars 1994: Le député d’Iberville, Yvon Lafrance (ind.), annonce qu’il joint l’Action démocratique du Québec.
  • 2 mars 1983: Le Parti nationaliste humain du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 2 mars 1914: Le député de Témiscamingue et ministre de la Colonisation, Charles Ramsay Devlin (LIB), décède en fonction. Le même jour, le député de Trois-Rivières, Joseph-Adolphe Tessier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme ministre de la Voirie dans le gouvernement Gouin.
  • 2 mars 1909: Le député de Terrebonne et ex-ministre, Jean Prévost (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral pour siéger comme député libéral indépendant.
  • 2 mars 1909: À la suite de la défaite du chef du Parti conservateur, Pierre-Évariste Leblanc, dans la circonscription de Laval lors de l’élection générale du 8 juin 1908, le député de Joliette, Joseph-Matthias Tellier (CON), devient chef du Parti et chef de l’Opposition officielle.
  • 2 mars 1909: Ouverture de la 1re session du 12e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1905: Ouverture de la 1re session du 11e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1887: Le ministre sans portefeuille dans le gouvernement Mercier, David Alexander Ross (LIB), est nommé conseiller législatif du Golfe.
  • 2 mars 1878: Renvoi du premier ministre du Québec, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), par le lieutenant-gouverneur du Québec, Luc Letellier de Saint-Just.
  • 2 mars 1833: Élection partielle dans Drummond, remportée par Edward Toomy (PAT).
  • 2 mars 1815: Élection partielle dans York, remportée par Jean-Baptiste Ferré (CAN).

Le Québec politique un 31 janvier

  • 31 janvier 1994: Le député de Jean-Talon et ex-ministre, Gil Rémillard (LIB), et le député de La Peltrie et ex-ministre, Lawrence Cannon (LIB), démissionnent comme députés.
  • 31 janvier 1985: Le député de Trois-Rivières et ex-ministre, Denis Vaugeois (PQ), démissionne comme député.
  • 31 janvier 1928: Discours sur le budget.
  • 31 janvier 1927: Le député de Beauharnois, Arthur Plante (CON), décède en fonction.
  • 31 janvier 1926: Le conseiller législatif de Kennebec, Paul Tourigny (LIB), décède en fonction.
  • 31 janvier 1907: Discours sur le budget.
  • 31 janvier 1906: Discours sur le budget.
  • 31 janvier 1902: Élection partielle dans Beauce, remportée par J.-Arthur Godbout (LIB).
  • 31 janvier 1893: Discours sur le budget.
  • 31 janvier 1887: Le conseiller législatif de La Durantaye, Édouard Rémillard (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif. Le commissaire des Terres de la couronne dans le gouvernement Mercier, Pierre Garneau (LIB), est nommé conseiller législatif de La Durantaye le même jour.
  • 31 janvier 1878: Discours sur le budget.
  • 31 janvier 1833: Le député de Drummond, Frederick George Heriot (BUR), démissionne comme député.
  • 31 janvier 1831: Le député de Gaspé, Robert Christie (BUR), est expulsé pour une troisième fois de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour avoir provoqué, en 1827, le non-renouvellement de la commission de magistrat de plusieurs députés opposés au gouverneur George Ramsay. Le siège de Gaspé devient vacant.

Le Québec politique un 26 et 27 janvier

  • 26 janvier 1938: Les cinq députés dissidents de l’Union nationale (dont Chaloult, Drouin et Hamel) demandent à être reconnus comme formant un groupe parlementaire sous le nom de «Parti national», ce qui leur est refusé.
  • 26 janvier 1938: Ouverture de la 3e session du 20e Parlement du Québec.
  • 26 janvier 1910: Le conseiller législatif de Lanaudière, Jules Allard (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif afin d’être candidat à une élection partielle dans la circonscription de Drummond.
  • 26 janvier 1855: Le député de Chicoutimi et Tadoussac, co-premier ministre de la Province du Canada et commissaire des Terres de la couronne, Augustin-Norbert Morin (REF), le député de Québec et secrétaire provincial du Canada, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (REF), et le député de la cité de Québec et commissaire en chef des Travaux publics, Jean Chabot (REF), démissionnent comme ministres. Ces 3 démissions entraînent la fin du ministère MacNab-Morin.
  • 26 janvier 1834: Élection partielle dans Bellechasse, remportée par Augustin-Norbert Morin (PAT).
  • 26 janvier 1816: Ouverture de la 2e session du 8e Parlement du Bas-Canada.
  • 27 janvier 1996: À l’issue d’une course à la direction dont il est le seul candidat, Lucien Bouchard (PQ) est élu sans opposition chef du Parti québécois.
  • 27 janvier 1926: Discours sur le budget.
  • 27 janvier 1921: Discours sur le budget.
  • 27 janvier 1910: Élection partielle dans Richmond, remportée sans opposition par Peter Samuel George Mackenzie (LIB), trésorier dans le gouvernement Gouin.
  • 27 janvier 1887: Le député de Montcalm, premier ministre du Québec et procureur général, Louis-Olivier Taillon (CON), assermenté 2 jours plus tôt, est défait en Chambre dès le premier vote sur l’élection de l’orateur de l’Assemblée législative. Incapable d’obtenir la confiance de la Chambre, il est forcé de démissionner.
  • 27 janvier 1887: Ouverture de la 1re session du 6e Parlement du Québec.
  • 27 janvier 1884: Le conseiller législatif de La Vallière, Jean-Baptiste-Georges Proulx (LIB), décède en fonction.
  • 27 janvier 1882: Le député de Yamaska, Jonathan Saxton Campbell Würtele (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme trésorier dans le gouvernement Chapleau.
  • 27 janvier 1863: Le député d’Hochelaga et secrétaire provincial du Canada dans le ministère Macdonald-Sicotte, Antoine-Aimé Dorion (ROU), démissionne comme ministre en raison d’un désaccord avec les autres membres du Cabinet concernant la construction du chemin de fer intercolonial.
  • 27 janvier 1855: Formation du ministère MacNab-Taché dans la Province du Canada, dirigé par le député de Hamilton, Allan Napier MacNab (L-CON), et par le conseiller législatif et receveur général, Étienne-Paschal Taché (REF). 3 ministres nouvellement nommés, soit le député de Lévis et commissaire en chef des Travaux publics, François-Xavier Lemieux (oncle) (REF), le député de Montmorency et commissaire des Terres de la couronne, Joseph-Édouard Cauchon (BLE), et le député de Verchères et secrétaire provincial du Canada, George-Étienne Cartier (BLE), démissionnent comme députés afin d’avaliser leur nomination lors d’élections partielles.
  • 27 janvier 1855: Le député de Chicoutimi et Tadoussac et ex-ministre, Augustin-Norbert Morin (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge de la Cour supérieure du Bas-Canada.
  • 27 janvier 1855: Le conseiller législatif René-Édouard Caron (ind.) est nommé juge de la Cour du banc de la reine.
  • 27 janvier 1813: Élection partielle dans Surrey, remportée par Pierre Amiot (BUR).

La politique québécoise un 25 juillet

  • 25 juillet 1974: Le député de Johnson, Jean-Claude Boutin (LIB), démissionne comme député après qu’une commission de l’Assemblée nationale du Québec ait enquêté sur des allégations voulant qu’il aurait agi comme avocat au nom du procureur général après son élection, ce qui est interdit par la «Loi de la législature».
  • 25 juillet 1934: Le député de Drummond et ministre de la Colonisation, de la Chasse et des Pêcheries, Hector Laferté (LIB), démissionne comme député et ministre en raison de sa nomination prochaine comme conseiller législatif.
  • 25 juillet 1845: Le député de Dorchester, Pierre-Elzéar Taschereau (PAT), décède en fonction.
  • 25 juillet 1832: Élection partielle dans Saint Hyacinthe, remportée par Louis Poulin (PAT).
  • 25 juillet 1820: Retour des brefs d’élection de la 11e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada:
    • Parti canadien et Canadiens modérés: 36 sièges;
    • Parti bureaucrate: 8 sièges;
    • Indépendants et affiliation inconnue: 6 sièges.

La politique québécoise un 25 avril

  • 25 avril 1978: Le député de Notre-Dame-de-Grâce, Bryce Mackasey (LIB), démissionne comme député.
  • 25 avril 1956: Dissolution du 24e Parlement du Québec et émission des brefs d’élection de la 25e élection générale à l’Assemblée législative du Québec.
  • 25 avril 1940: Sanction de la «Loi accordant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité» (S.Q., 1940 (4 Geo. VI), c. 7), après avoir été adoptée par les deux chambres du Parlement du Québec.
  • 25 avril 1923: Louis-Olivier Taillon (CON), premier ministre du Québec en 1887 et de 1892 à 1896, décède à l’âge de 82 ans.
  • 25 avril 1922: Le député de Sherbrooke, Joseph-Henri Lemay (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 25 avril 1914: Le député de Bonaventure, John Hall Kelly (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination prochaine comme conseiller législatif.
  • 25 avril 1908: Prorogation de la 4e session du 11e Parlement du Québec.
  • 25 avril 1905: Discours sur le budget.
  • 25 avril 1905: Le groupe parlementaire du Parti conservateur à l’Assemblée législative du Québec élit le député de Laval, Pierre-Évariste Leblanc (CON), comme chef du Parti et chef de l’Opposition officielle.
  • 25 avril 1902: Prorogation de la 3e session du 10e Parlement du Québec.
  • 25 avril 1901: Le député de Vaudreuil, Émery Lalonde (fils) (LIB), et le député de Drummond, William John Watts (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme registrateurs.
  • 25 avril 1849: Incendie du Parlement de la Province du Canada à Montréal, causé par des émeutiers anglophones protestant contre l’adoption d’une loi d’indemnisation des victimes de la Révolte des Patriotes de 1837-38 au Bas-Canada.
  • 25 avril 1816: Retour des brefs d’élection de la 9e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada:
    • Parti canadien et Canadiens modérés: 30 sièges;
    • Parti bureaucrate: 12 sièges.
    • Indépendants et affiliation inconnue: 8 sièges.

La politique québécoise un 13 avril

  • 13 avril 2006: Raymonde Saint-Germain est désignée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protectrice du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 13 avril 1981: 32e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 13 avril 1938: Le député de Chicoutimi, Arthur Larouche (UN), démissionne comme député.
  • 13 avril 1933: Prorogation de la 2e session du 18e Parlement du Québec.
  • 13 avril 1922: Le député de Napierville, Amédée Monet (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 13 avril 1916: Le député de Drummond et ministre des Terres et Forêts, Jules Allard (LIB), et le député de Verchères, Joseph-Léonide Perron (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme conseillers législatifs. Le même jour, le député de Québec et orateur de l’Assemblée législative, Cyrille-Fraser Delâge (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme surintendant de l’Instruction publique.
  • 13 avril 1839: Prorogation de la 4e session du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 13 avril 1820: Le député de Kent, Pierre Bruneau (CAN), décède en fonction.

La politique québécoise un 31 décembre

  • 31 décembre 1992: Le Mouvement socialiste perd le statut de parti politique autorisé.
  • 31 décembre 1983: Le Parti national populaire perd le statut de parti politique autorisé.
  • 31 décembre 1968: En vertu de la «Loi concernant le Conseil législatif» (L.Q., 1968, c.9), la chambre haute du Parlement, le Conseil législatif, est abolie.
  • 31 décembre 1909: Le député de Drummond, Joseph Laferté (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 8 juin 1908. Son élection est annulée et le siège de Drummond devient vacant.
  • 31 décembre 1892: Élection partielle dans Chambly, remportée sans opposition par Louis-Olivier Taillon (CON), premier ministre du Québec.
  • 31 décembre 1821: L’élection du député de Bedford, John Jones (n.a.), est invalidée par la Chambre d’assemblée du Bas-Canada en raison des nombreuses illégalités survenues lors du scrutin. Le siège de Bedford devient vacant.

La politique québécoise un 29 novembre

  • 29 novembre 2010: Élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata, remportée par André Simard (PQ).
  • 29 novembre 1994: Ouverture de la 1re session du 35e Parlement du Québec.
  • 29 novembre 1983: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 29 novembre 1968: L’Assemblée législative du Québec adopte la «Loi concernant le Conseil législatif», qui prévoit l’abolition de la chambre haute du Parlement québécois.
  • 29 novembre 1909: Élection partielle dans L’Islet, remportée sans opposition par Joseph-Édouard Caron (LIB), ministre de l’Agriculture dans le gouvernement Gouin.
  • 29 novembre 1908: La Cour supérieure du Québec annule l’élection de Joseph-Wenceslas Lévesque (LIB) dans la circonscription de Laval en raison d’irrégularités survenues lors de l’élection générale du 8 juin de la même année. Il sera réélu lors d’une élection partielle le 28 décembre 1908.
  • 29 novembre 1890: L’élection partielle tenue dans Maskinongé le 28 avril 1888 est annulée par les tribunaux pour des motifs qui ne sont pas mentionnés. Le député déchu, Hormisdas Legris (NAT), avait déjà été battu lors de l’élection générale du 17 juin 1890.
  • 29 novembre 1872: Discours sur le budget.
  • 29 novembre 1870: Discours sur le budget. Pour la première fois dans l’histoire du gouvernement du Québec, l’exercice financier s’étend du 1er juillet au 30 juin. Cette convention restera en vigueur jusque dans les années 1940.
  • 29 novembre 1854: L’élection du député de Kamouraska, Jean-Charles Chapais (REF), et du député d’Argenteuil, Sydney Robert Bellingham (REF), est invalidée par l’Assemblée législative de la province du Canada en raison des pratiques frauduleuses commises durant les deux scrutins.
  • 29 novembre 1836: Élection partielle dans Drummond en vue de combler le siège nouvellement attribué à cette circonscription à la suite du recensement de 1836, remportée par Henry Menut (BUR).
  • 29 novembre 1829: Samuel Hatt (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 7 novembre

  • 7 novembre 1951: Ouverture de la 4e session du 23e Parlement du Québec.
  • 7 novembre 1935: Le Parti conservateur (Maurice Duplessis) et l’Action libérale nationale (Paul Gouin) forment une alliance électorale, l’Union nationale, dans le but de renverser le Parti libéral de Louis-Alexandre Taschereau à l’occasion de l’élection générale du 25 novembre 1935.
  • 7 novembre 1933: Élection partielle dans Nicolet, remportée sans opposition par Alexandre Gaudet (LIB).
  • 7 novembre 1932: Le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (CON), est nommé chef de l’Opposition officielle lors d’une réunion du groupe parlementaire du Parti conservateur à l’Assemblée législative du Québec.
  • 7 novembre 1916: Le député de Deux-Montagnes, Arthur Sauvé (CON), est nommé chef de l’Opposition officielle lors d’une réunion du groupe parlementaire du Parti conservateur à l’Assemblée législative du Québec.
  • 7 novembre 1916: Ouverture de la 1re session du 14e Parlement du Québec.
  • 7 novembre 1829: Élection partielle dans Drummond, circonscription nouvellement créée par loi en août 1829, remportée par Frederick George Heriot (BUR).
  • 7 novembre 1881: Dissolution du 4e Parlement du Québec.
  • 7 novembre 1872: Ouverture de la 2e session du 2e Parlement du Québec.
  • 7 novembre 1871: Ouverture de la 1re session du 2e Parlement du Québec.

Candidatures: 28-29 octobre 2008

Avec les élections qui s‘en viennent (probablement) et l‘avalanche de nouvelles sur les candidatures que nous avons reçues ces derniers jours, nous ressuscitons notre chronique quotidienne sur les candidats des principaux partis politiques en vue de la prochaine élection générale:

Candidats officiels

Aspirants-candidats

  • Bellechasse (LIB) : Dominique Vien (LIB), ex-députée de Bellechasse (2003-2007) (source: La Presse)
  • Berthier (PQ) : André Villeneuve, maire de Lanoraie (source: La Presse)
  • Brome-Missisquoi (ADQ): Jean L‘Écuyer, vice-président de l‘ADQ et candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Brome-Missisquoi (source: La voix de l‘est)
  • Brome-Missisquoi (LIB): Pierre Paradis (LIB), député de Brome-Missisquoi et ex-ministre (source: La voix de l‘est)
  • Charlesbourg (LIB) : Michel Pigeon, ex-recteur de l‘Université Laval (source: Le Soleil)
  • Charlevoix (LIB) : Jean-Luc Simard, maire de La Malbaie (source: Le Soleil)
  • Chauveau (LIB) : Sarah Perreault (LIB), ex-députée de Chauveau (2003-2007) (source: La Presse)
  • Drummond (PQ) : Yves-François Blanchet, imprésario du chanteur Éric Lapointe, tel que nous l‘avions annoncé mardi matin (source: La Presse)
  • Hull (QS) : Bill Clennett, candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 et l‘élection partielle de 2008 dans Hull (source: Québec solidaire)
  • Kamouraska-Témiscouata (LIB) : Claude Béchard (LIB), député de Kamouraska-Témiscouata et ministre des Ressources naturelles et de la Faune (source: La Presse)
  • Lac-Saint-Jean (LIB) : Pierre Simard, président du Syndicat des employés d‘Énergie électrique Québec (SEEQ) (source : Le Quotidien)
  • La Peltrie (LIB) : France Hamel (LIB), ex-députée de La Peltrie (2003-2007) (source: Le Soleil)
  • L‘Assomption (PQ) : Jean-Claude St-André (PQ), ex-député de L‘Assomption (1996-2007) (source: La Presse)
  • Louis-Hébert (ADQ) : Jean Nobert, candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Louis-Hébert (source: Le Soleil)
  • Louis-Hébert (PQ) : André Joli-Cœur, candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Louis-Hébert (source: Le Soleil)
  • Maskinongé (LIB) : Jean-Paul Diamond, maire de Saint-Alexis-des-Monts et préfet de la MRC de Maskinongé (source: La Presse)
  • Maskinongé (PQ) : Rémy Désilets (PQ), ex-député de Maskinongé (1994-2003) (source: Le Nouvelliste)
  • Masson (LIB) : David Grégoire, candidat défait (LIB) lors de l‘élection fédérale de 2008 dans Montcalm (source: Le trait d‘Union)
  • Montmagny-L‘Islet (LIB) : Norbert Morin (LIB), ex-député de Montmagny-L‘Islet (2003-2007) (source: La Presse)
  • Montmorency (LIB) : Raymond Bernier (LIB), ex-député de Montmorency (2003-2007) (source: La Presse)
  • Nicolet-Yamaska (LIB) : Mario Landry, directeur du CSSS Bécancour-Nicolet-Yamaska (source: Le Nouvelliste)
  • Nicolet-Yamaska (PQ) : Mohammed Settouche, candidat défait à l‘investiture péquiste en 2007 (source: Le Nouvelliste)
  • Rimouski (PQ) : Irvin Pelletier (PQ), député de Rimouski (source: L‘Avantage)
  • Saint-François (LIB) : Monique Gagnon-Tremblay (LIB), députée de Saint-François (1985-____) et ministre des Relations internationales (source: La Presse)
  • Saint-Jean (LIB) : Jean-Pierre Paquin (LIB), ex-député de Saint-Jean (2003-2007) (source: La Presse)
  • Saint-Maurice (LIB) : Céline Trépanier, présidente du PLQ-Mauricie (source: Le Nouvelliste)
  • Shefford (ADQ): François Bonnardel (ADQ), député de Shefford (2007-____) (source: La voix de l‘est)
  • Taschereau (LIB) : il y aurait 2 aspirant-candidats au PLQ: Clermont Perreault et Hubert Dufour (source: Le Soleil)
  • Vanier (LIB) : il y aurait 2 aspirant-candidats au PLQ: Patrick Huot, conseiller municipal pour le district de Duberger à la Ville de Québec, et Monique Lachance, fille de l‘ex-maire de Vanier Robert Cardinal (source: Le Soleil)

Rumeurs

  • Beauharnois: Denis Lapointe, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, aurait été approché par le PQ et les libéraux pour être candidat dans Beauharnois, mais il aurait décliné les 2 offres (source: Le Soleil de Valleyfield)
  • Beauce-Nord (LIB) : Richard Lehoux, maire de Saint-Elzéar et préfet de la MRC de la Nouvelle-Beauce, est actuellement en réflexion (source : Beauce-Média)
  • Bertrand (LIB) : Isabelle Lord, attachée politique du député d‘Argenteuil, David Whissell (LIB), pourrait être candidate dans Bertrand (source : Journal La Vallée)
  • Bertrand (ADQ) : Sylvain Charron, candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Bertrand, serait sur la liste des candidats potentiels dans Bertrand (source : Journal La Vallée)
  • Chambly (PQ) : l‘ex-députée de Chambly, Louise Beaudoin (PQ), tâterait le terrain pour un retour en politique active dans Chambly (source : Le Journal de Chambly)
  • Chauveau: l‘ex-journaliste Gérard Deltell serait sollicité par plusieurs partis pour porter leurs couleurs dans Chauveau (source: Le Soleil)
  • Chauveau (ADQ) : Gilles Taillon (ADQ), député de Chauveau, envisagerait la possibilité de se présenter dans une autre circonscription (source: Le Soleil)
  • Champlain (PQ) : l‘ex-députée de Champlain, Noëlla Champagne (PQ), serait en réflexion pour se porter à nouveau candidate (source: Le Nouvelliste)
  • Laviolette (PQ) : Patrick Lahaie, candidat défait (PQ) lors des élections générales de 2003 et 2007 dans Laviolette, pourrait être à nouveau sur les rangs (source: Le Nouvelliste)
  • Saint-Maurice (PQ) : Claude Pinard (PQ), ex-député de Saint-Maurice (1994-2007), pourrait être à nouveau candidat, mais le principal intéressé n‘aurait pas confirmé la nouvelle (source: Le Nouvelliste)

Désistements

  • Arthabaska (QS) : Bill Ninacs, candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 dans Arthabaska (source: La Nouvelle)
  • Beauharnois (PQ) : Daniel Mallette, président du Conseil régional de la FTQ du Suroît (source: La Presse)
  • Drummond (PQ) : Normand Jutras (PQ), ex-député de Drummond (1994-2007) et ex-ministre (source: L‘Express)
  • Lévis (LIB) : Danielle Roy-Marinelli, mairesse de Lévis (source: La Presse)
  • Matapédia (ADQ) : Rémy Villeneuve, ex-président de l‘ADQ-Matapédia et candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Matapédia, (source: L‘Avantage)
  • Shefford (LIB) : Bernard Brodeur (LIB), ex-député de Shefford (1994-2007) (source: La Presse)
  • Shefford (PQ): Paul Sarazin, maire de Sainte-Cécile-de-Milton, préfet de la MRC de la Haute-Yamaska et candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Shefford (source: La voix de l‘est)

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

Yves-François Blanchet au PQ?

Selon des sources au sein du Parti québécois, le président de l‘ADISQ, Yves-François Blanchet, serait pressenti pour être candidat péquiste dans Drummond lors de la prochaine élection générale.

M. Blanchet est également agent de plusieurs artistes, dont le chanteur Éric Lapointe.

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

Liens du 2008-04-11

Liens du 2008-03-20

Carte électorale: les circonscriptions hors-normes

Il y avait, en date du 26 mars dernier, 17 circonscriptions* dont la population électorale (en d‘autres termes, le nombre d‘électeurs) excédait de +/- 25% la moyenne québécoise. Or, la Loi électorale prévoit que lors des refontes de la carte électorale, aucune circonscription ne peut déroger de la règle du 25%. Oui, il y a des exceptions, mais pourquoi les répéter alors que nous avons déjà expliqué tout cela dans cet article.

*18 si on inclut la circonscription des Îles-de-la-Madeleine.

Écarts positifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007
Écarts négatifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007

Si on situe ces circonscriptions sur une carte géographique, ça donne ceci (cliquez pour agrandir):

Carte des circonscriptions hors-normes, 2007

Vous aurez probablement remarqué vous aussi que les circonscriptions des 2 chefs des partis d‘opposition, Charlevoix (Pauline Marois) et Rivière-du-Loup (Mario Dumont), sont en-deça de la limite de 25% et que leurs frontières devront impérativement être révisées.

N.B.: Ces graphiques ont été réalisés sur la base de la population électorale des 125 circonscriptions lors de l‘élection générale du 26 mars dernier. Il n‘est pas impossible qu‘entre-temps, d‘autres circonscriptions aient excédé la limite de +/- 25%.

Ex-ministres en réflexion

Plusieurs ex-ministres du Parti québécois ont connu la défaite lors de la dernière élection générale. Malgré ce revers de fortune, certains d‘entre-eux sont présentement “en réflexion” (selon l‘expression consacrée) concernant l‘opportunité de revenir dans l‘arène politique lors de la prochaine élection générale:

  • Drummond: c‘est sous d‘autres cieux, plus précisément en Inde, que se trouvera l‘ex-député de Drummond (1994-2007) et ex-ministre, Normand Jutras (PQ), au cours des prochains mois. Embauché à titre de directeur de projet pour CVTech-IBC, une entreprise de la région des Bois-Francs, il sera chargé d‘y superviser l‘implantation d‘une usine. Officiellement, M. Jutras n‘a pas encore “réussi à faire un deuil complet de la vie politique”, mais planifier un éventuel retour en politique active à partir de New Delhi n‘est certainement pas une mince affaire (source: L‘Express).
  • Terrebonne: au début de l‘été, l‘ex-députée de Terrebonne (1994-2007) et ex-ministre, Jocelyne Caron (PQ), se disait “en réflexion” quant à son avenir à la suite de sa défaite du 26 mars. Officiellement, sa réflexion tient toujours, mais quand on fait campagne pour le nouveau chef lors d‘une élection partielle et qu‘on affirme que «Sans Pauline, ma décision était prise définitivement», ça ressemble drôlement à quelqu‘un qui place ses pions pour être de retour lors de la prochaine élection générale (source: Le Trait d‘Union).

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

    Les indépendants: qui sont-ils? d‘où viennent-ils? (2e partie)

    La semaine dernière, nous vous présentions brièvement les 29 candidats indépendants et sans désignation – ceux pour lesquels nous avions trouvé des informations à tout le moins – qui tentent de se faire élire le 26 mars prochain. Depuis, nous avons réussi à mettre la main sur de plus amples informations sur les candidats suivants:

    • M. Mario G. Bergeron (ind., Drummond): selon L‘Express de Drummondville, M. Mario G. Bergeron (allez voir sa photo ici. Un seul mot: spécial) est un militant de gauche qui a déjà oeuvré au sein de l‘Union des forces progressistes. Il est parmi les animateurs de Solidarisme social, un parti politique en cours de formation dont le nom est réservé auprès du Directeur général des élections.
    • M. Russell Wood (ind., Marquette): selon l‘hebdo Le Messager Lachine Dorval, M. Wood est sociologue de formation et scénariste pigiste.
    • M. Romain Angeles (ind., Outremont): M. Angeles s‘était manifesté dans nos pages la semaine dernière, Philippe Schnobb de Radio-Canada en parle ce matin; voici son site Internet au contenu élaboré dans lequel il prône, entre autres, l‘abolition des partis politiques.

    Par ailleurs, si quelqu‘un a une information quelconque sur un des candidats suivants, il ou elle serait bien aimable de nous la transmettre:

    Les candidats indépendants: qui sont-ils, d‘où viennent-ils?

    29 candidats “indépendants” et “sans désignation” * brigueront les suffrages le 26 mars prochain. Voici une brève présentation de chacun d‘entre eux. Si vous avez des renseignements additionnels, nous vous invitons à nous les communiquer par courriel ou dans la section commentaires:

    • M. Benoît Roy (ind., Beauce-Nord): selon cet article paru la semaine dernière dans Beauce Média, M. Roy se présenterait une plate-forme électorale prônant l‘abolition du poste de député;
    • M. Super Cauchon (ind., Borduas): de son vrai nom Luc Cauchon, il est animateur à la station de radio CKOI à Montréal;
    • Mme Jocelyne Leduc (ind., Gouin): candidate indépendante lors des élections partielles de 2006 dans Sainte-Marie–Saint-Jacques et Pointe-aux-Trembles ainsi que lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Laurier–Sainte-Marie, Mme Leduc prône l‘abolition de la monarchie au Canada. Si elle devait être élue, elle compte créer un précédent en refusant de prêter serment à la Reine et soulever ainsi un débat sur la monarchie;
    • M. Daniel Laforest (ind., Hochelaga-Maisonneuve): M. Laforest est président du chapitre québécois de Fathers 4 Justice Canada. Fait à noter, cet organisme a donné son appui à Québec solidaire dans les autres circonscriptions en vue du 26 mars prochain;
    • M. Andy Srougi (ind., Jacques-Cartier): membre de la section québécoise de Fathers 4 Justice, M. Srougi s‘est fait connaître du grand public en septembre 2005 en escaladant le pont Jacques-Cartier déguisé en Batman afin d‘attirer l‘attention du public sur l‘organisme dont il fait partie;
    • M. José Breton (ind., Jean-Lesage): candidat défait lors des élections générales de 1985 dans Montmorency et de 1998 dans Shefford, fait campagne afin de “dénoncer la lutte contre la malbouffe”;
    • M. Pierre Laliberté (s.d., Jonquière): il fut candidat pour le Bloc pot en 2003 dans Louis-Hébert, puis candidat du Nouveau Parti démocratique lors des élections fédérales de 2004 et 2006 dans Hull-Aylmer;
    • M. Mostafa Ben Kiriane (s.d., Laurier-Dorion): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 1998 dans Laurier-Dorion;
    • M. Régent Millette (ind., Mille-Îles): éternel candidat à tous les ordres de gouvernement, nous en avons déjà parlé dans cet article;
    • M. François Martin (ind., Montmorency): M. Martin a déjà été vice-président de la Commission des jeunes de l‘Action démocratique du Québec, parti qu‘il a quitté depuis. Il se présente sous une plate-forme pro-jeunes;
    • Mme Suzanne Lizotte (ind., Nicolet-Yamaska): commissaire scolaire à la Commission scolaire de la Riveraine, sont elle a été suspendue en décembre dernier (pour les détails sur cette histoire, voir ici), elle fut candidate à plusieurs scrutin dans la région de Nicolet, notamment lors de l‘élection générale de 2003 dans Nicolet-Yamaska;
    • M. Normand Philibert (ind., Richelieu): M. Philibert est commissaire scolaire. Il avait tenté en vain d‘être candidat indépendant lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Bas-Richelieu–Nicolet–Bécancour;
    • M. Claude Bergeron (ind., Richmond): candidat défait à l‘investiture du PQ dans Arthabaska en septembre 2006, il avait été écarté de la course à l‘investiture du PQ dans Richmond en février dernier pour une histoire de transport de danseuses. Il est néanmoins demeuré membre du PQ;
    • M. Jean Robert (ind., Saint-Jean): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 2003 dans Saint-Jean, il était alors appuyé par le Parti de la sagesse, une organisation catholique conservatrice qui n‘avait pas à l‘époque le statut de parti politique autorisé;
    • M. Francis Mondou (ind., Saint-Maurice): directeur général d‘un concessionnaire automobile de la Mauricie, M. Mondou défendra un programme axé sur une réforme en profondeur du système d‘éducation, proposant notamment l‘abolition des cégeps;
    • M. Hubert Richard (ind., Sherbrooke): candidat indépendant à la mairie de Sherbrooke lors de la dernière élection municipale, M. Richard défend une plate-forme électorale environnementaliste, prônant notamment la gratuité du transport en commun;
    • M. Gilles Paquette (ind., Soulanges): candidat infructueux à la chefferie du PQ en 2005 (il n‘était pas parvenu à recueillir suffisamment d‘appuis à la fin de la période de mise en candidature), il a fondé en février dernier le Parti république du Québec, qui n‘a pas encore obtenu le statut de parti politique autorisé par le DGE;
    • M. Luc Schulz (ind., Taschereau): étudiant en science politique à l‘Université Laval, M. Schulz défend une plate-forme électorale axée sur l‘éducation et l‘environnement;
    • M. Stéphan Vincent (ind., Trois-Rivières): M. Vincent est président de la section locale 6055 (Mauricie/Centre-du-Québec) des TCA (syndicat des travailleurs canadiens de l‘automobile). Il défendra vraisemblablement la survie de l‘usine Norsk Hydro à Bécancour;
    • M. Robert Lindblad (ind., Verdun): candidat indépendant en 2003 dans Verdun, M. Lindblad est voyant spécialisé dans la résolution des disparitions d‘enfants;

    Notons enfin que nous n‘avons pas été en mesure, jusqu‘à présent, de recueillir des informations sur les candidats suivants:

    * Quelle est la différence entre un “indépendant” et un “sans désignation”, demanderez-vous? d‘après le DGE,

    les candidats indépendants et les candidats sans désignation ont ceci en commun qu‘ils n‘appartiennent à aucune formation politique. Ce qui distingue toutefois ces deux catégories de candidats, c‘est que, sur le bulletin de vote, le nom des premiers est suivi de la mention « indépendant » tandis que celui des candidats sans désignation n‘est suivi d‘aucune mention.

    Page 1 sur 212