Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le Québec politique du 9 au 15 septembre

  • 9 septembre 1858: Élection partielle dans la cité de Montréal, remportée par Antoine-Aimé Dorion (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme commissaire des Terres de la couronne dans le gouvernement Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 9 septembre 1886: Dissolution du 5e Parlement du Québec et émission des brefs de la 6e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 14 octobre 1886.
  • 9 septembre 1918: Le député de Matane, Donat Caron (LIB), décède en fonction.
  • 9 septembre 1921: Le conseiller législatif de Kennebec, François-Théodore Savoie (LIB), décède en fonction.
  • 9 septembre 1982: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 9 septembre 1989: 4 partis politiques perdent le statut de parti politique autorisé, faute d’avoir présenté au moins 10 candidats en vue de l’élection générale du 25 septembre 1989 tel que le prévoit la «Loi électorale»: l’Action Québec, La Belle Province de Québec, le Parti humaniste du Québec et le Parti j’en arrache.
  • 9 septembre 1992: Dépôt à l’Assemblée nationale par le premier ministre du Québec et député de Saint-Laurent, Robert Bourassa (LIB), de la question référendaire qui sera posée lors du référendum du 26 octobre 1992 portant sur l’Entente constitutionnelle de Charlottetown.
  • 9 septembre 2005: Pierre Dubuc (PQ) devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois .
  • 9 septembre 2009: Le député d’Argenteuil et ministre du Travail, David Whissell (LIB), démissionne comme ministre.
  • 10 septembre 1854: Démission du ministère Hincks-Morin dans la Province du Canada.
  • 10 septembre 1906: Élections partielles dans Argenteuil et Brome, remportées sans opposition par William Alexander Weir (LIB), ministre des Travaux publics et du Travail dans le gouvernement Gouin, et William Frederick Vilas (LIB).
  • 10 septembre 1915: Le conseiller législatif de Montarville et ex-premier ministre du Québec (1874-1878 et 1891-1892), Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), décède en fonction à l’âge de 93 ans.
  • 10 septembre 1959: Lors d’une réunion du groupe parlementaire de l’Union nationale, le député de Deux-Montagnes, Paul Sauvé, est élu chef du Parti. Il sera assermenté premier ministre du Québec le lendemain.
  • 10 septembre 1960: Fondation du Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) par Marcel Chaput et André D’Allemagne.
  • 10 septembre 2003: La députée de Laviolette et ex-ministre, Julie Boulet (LIB), qui avait dû démissionner comme ministre le 30 mai 2003, est nommée à nouveau ministre dans le Gouvernement Charest.
  • 11 septembre 1854: Formation du ministère MacNab-Morin dans la province du Canada, dirigé par le député de Hamilton, président du Conseil exécutif et ministre de l’Agriculture, Allan Napier MacNab (L-CON), et par le député de Bellechasse et commissaire des Terres de la couronne, Augustin-Norbert Morin (REF). Les 6 ministres du Bas-Canada siégeant dans le ministère précédent, incluant Morin, sont nommés dans le nouveau ministère et conservent le même portefeuille ministériel.
  • 11 septembre 1858: Élection partielle dans Portneuf, remportée par Joseph-Élie Thibaudeau (LIB), qui avait démissionné lors de sa nomination comme président du Conseil exécutif et ministre de l’Agriculture dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 11 septembre 1862: Élection législative dans la division de Victoria, remportée par Luther Hamilton Holton (ROU).
  • 11 septembre 1959: À la suite du décès du député de Trois-Rivières et premier ministre, Maurice Duplessis (UN), 4 jours auparavant, le député de Deux-Montagnes, Paul Sauvé (UN) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 11 septembre 1970: (11 au 13 septembre) 15e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le Parti libéral du Québec et l’action politique».
  • 11 septembre 1985: Le Parti du progrès obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 11 septembre 1990: Le Directeur général des élections confirme la fusion du Parti égalité et du Parti unité, tous deux fondés en 1989, sous le nom de Parti égalité.
  • 12 septembre 1990: Le député de Montmorency et ministre du Revenu, Yves Séguin (LIB), démissionne comme ministre en protestation contre l’adoption d’une taxe de vente sur les produits et services, la TVQ (Taxe de vente du Québec).
  • 12 septembre 1994: 35e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 12 septembre 2005: L’ex-député de Rosemont et ex-ministre, Gilbert Paquette (PQ), devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois.
  • 13 septembre 1826: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée par Charles Richard Ogden (BUR).
  • 13 septembre 1830: Émission des brefs d’élection de la 14e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, après 3 ans de mandat seulement, en raison du décès du roi George IV.
  • 13 septembre 1842: Dans la province du Canada, le ministère Draper-Ogden est démis par le gouverneur Bagot. Un nouveau ministère dirigé par Robert Baldwin et Louis-Hippolyte La Fontaine sera nommé le 16 septembre.
  • 13 septembre 1854: L’élection du député de Bagot, Timothée Brodeur (REF), est invalidée par l’Assemblée législative de la province du Canada pour avoir agi comme officier-rapporteur durant ladite élection.
  • 13 septembre 1892: Thomas-Philippe Pelletier (CON) est nommé conseiller législatif de Grandville.
  • 13 septembre 1979: Le Crédit social uni (Québec) obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 13 septembre 1979: Le député de Huntingdon, Claude Dubois (UN), quitte le groupe parlementaire de l’Union nationale pour joindre celui du Parti libéral du Québec.
  • 13 septembre 2010: Élection partielle dans Saint-Laurent, remportée par Jean-Marc Fournier (LIB), ministre de la Justice dans le gouvernement Charest (LIB).
  • 14 septembre 1819: L’ex-député et conseiller exécutif John Young (Basse-Ville de Québec) (BUR) décède en fonction.
  • 14 septembre 1858: Élection partielle dans Shefford, remportée par Asa Belknap Foster (CON).
  • 14 septembre 1887: Élection partielle dans Ottawa (Outaouais), remportée par Alfred Rochon (LIB).
  • 14 septembre 1908: Le député de Lac St-Jean, Théodore Broët (LIB), décède en fonction lors d’un accident de chemin de fer.
  • 14 septembre 1987: Élection partielle dans Notre-Dame-de-Grâce, remportée par Harold Peter Thuringer (LIB).
  • 14 septembre 1993: Le premier ministre du Québec et député de Saint-Laurent, Robert Bourassa (LIB), annonce son retrait de la vie politique. Il demeurera en poste jusqu’à la nomination d’un successeur à la tête du Parti libéral du Québec.
  • 14 septembre 2005: Le député de Sainte-Marie–Saint-Jacques et ex-ministre dans le gouvernement Landry, André Boulerice (PQ), démissionne comme député.
  • 15 septembre 1845: Élection partielle dans Dorchester, remportée par Joseph-André Taschereau (TOR), solliciteur général du Bas-Canada dans le ministère Draper-Viger.
  • 15 septembre 1862: Le député de Napierville, Jacques-Olivier Bureau (ROU), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 15 septembre 1862: Élection législative dans la division de La Durantaye, remportée sans opposition par François-Xavier Lemieux (oncle) (ROU).
  • 15 septembre 1954: Élection partielle dans Compton, remportée par John William French (UN).
  • 15 septembre 1960: À la suite de la défaite de son parti lors de l’élection générale du 22 juin 1960, le chef de l’Union nationale et député de Joliette, Antonio Barrette (UN), démissionne comme député et chef du parti.
  • 15 septembre 1993: Le Parti réforme Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 15 septembre 2005: Jean Ouimet (PQ) devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois.

Le Québec politique du 26 août au 1er septembre

  • 26 août 1837: Prorogation de la 4e session du 15e Parlement du Bas-Canada. C’est la dernière session parlementaire sous le régime de l’Acte constitutionnel.
  • 26 août 1843: Le député de Rouville, William Walker (TOR), et le député de la cité de Québec, David Burnet (ind.), démissionnent comme députés.
  • 26 août 1853: Le député de St. Hyacinthe et commissaire des Terres de la Couronne dans le ministère Hincks-Morin, Louis-Victor Sicotte (REF), démissionne comme ministre.
  • 26 août 1864: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par Guillaume Gamelin Gaucher (BLE).
  • 26 août 1870: Le député de Napierville, Pierre Benoît (LIB), décède en fonction.
  • 26 août 1882: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par Joseph-Alfred Mousseau (CON), premier ministre du Québec.
  • 26 août 1919: Le conseiller législatif de Lanaudière et ex-ministre, Jules Allard (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif.
  • 26 août 1936: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 17 août 1936, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (UN), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 26 août 1977: Sanction de la «Loi régissant le financement des partis politiques et modifiant la Loi électorale» (L.Q., 1977, c. 11), dont l’objectif est de mettre fin aux caisses électorales occultes et de réduire l’influence des groupes d’intérêt sur les partis politiques. La «Charte de la langue française» (Loi 101) est adoptée le même jour par l’Assemblée nationale.
  • 27 août 1985: Le Parti Option populaire obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 27 août 1994: 8 partis politiques perdent le statut de parti politique autorisé, faute d’avoir présenté au moins 10 candidats en vue de l’élection générale du 12 septembre 1994 tel que le prévoit la «Loi électorale»: le Parti chevreuil du Québec, le Parti Crédit social uni (Québec), le Parti des régions, le Parti des travailleurs du Québec, le Parti l’étoile d’or social démocratique, le Parti populaire du Québec, le Parti réforme Québec et le parti Renaissance.
  • 28 août 1824: Retour des brefs d’élection de la 12e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada:
    • Parti canadien et Canadiens modérés: 41 sièges;
    • Parti bureaucrate: 5 sièges;
    • Indépendants et affiliation inconnue: 4 sièges.
  • 28 août 1831: Le député de Montréal, Joseph Perrault (PAT), décède en fonction.
  • 28 août 1858: Élection partielle dans Lévis, remportée par François-Xavier Lemieux (oncle) (LIB), qui avait démissionné lors de sa nomination comme receveur général dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 28 août 1936: Alphonse Raymond (UN) est nommé conseiller législatif de Lorimier.
  • 28 août 1863: Le conseiller législatif Paul Holland Knowlton (TOR) décède en fonction.
  • 28 août 1952: Le député de Témiscouata, André Pelletier (UN), décède en fonction.
  • 28 août 1969: Le député de Louis-Hébert et chef du Parti libéral du Québec, Jean Lesage (LIB), annonce sa démission comme chef de l’Opposition, chef du Parti et député. Sa démission deviendra effective lors de l’élection d’un successeur à la tête du Parti libéral du Québec en janvier 1970.
  • 28 août 1974: Élection partielle dans Johnson, remportée par Maurice Bellemarre, chef de l’Union nationale.
  • 29 août 1911: Le député de Lévis, Jean-Cléophas Blouin (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif du district de Québec.
  • 29 août 1980: Le député de Papineau, Jean Alfred (PQ), quitte le groupe parlementaire du Parti québécois pour siéger comme député indépendant. Il réintégrera le groupe parlementaire du PQ en mars 1981.
  • 29 août 1990: En protestation contre l’attitude du Gouvernement Bourassa dans la crise autochtone (crise d’Oka), le député d’Anjou, René-Serge Larouche (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député indépendant.
  • 30 août 1944: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 8 août 1944, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (UN), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 30 août 1954: Le député de Montréal-Laurier, Paul Provençal (UN), décède en fonction.
  • 31 août 1812: Le conseiller législatif René-Amable Boucher de Boucherville (BUR) décède en fonction.
  • 31 août 1853: Le député de Bellechasse et secrétaire provincial du Canada, Augustin-Norbert Morin (REF), et le député de la cité de Québec et solliciteur général du Bas-Canada, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (REF), démissionnent de leur portefeuille ministériel pour être nommés respectivement commissaire des Terres de la Couronne et secrétaire provincial du Canada. Le même jour, Dunbar Ross (REF) est nommé solliciteur général du Bas-Canada, sans toutefois siéger au Conseil exécutif.
  • 31 août 1888: Le conseiller législatif de Mille-Isles, Charles Champagne (Deux-Montagnes) (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme juge.
  • 31 août 1906: Le député de Brome et trésorier de la province, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), démissionne comme député le même jour à la suite de sa nomination comme ministre des Travaux publics et du Travail dans le gouvernement Gouin.
  • 31 août 1987: Daniel Jacoby est désigné à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protecteur du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 1er septembre 1864: Ouverture de la confèrence de Charlottetown, où des délégations du Canada, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse acceptent le principe d’union fédérale des colonies britanniques d’Amérique du Nord.
  • Septembre 1861: Le député de Laval, Pierre Labelle (BLE), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme surintendant des Travaux publics.
  • Septembre 1830: Le conseiller législatif, conseiller exécutif et juge en chef du Bas-Canada, Jonathan Sewell (BUR), démissionne comme membre du Conseil exécutif.

Le Québec politique un 21 février

  • 21 février 2007: Dissolution du 37e Parlement du québec et émission des brefs d’élection de la 38e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 26 mars 2007.
  • 21 février 1996: Le député de Bertrand, Robert Thérien (LIB), est reconnu coupable par la Cour du Québec de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 12 septembre 1994. Son élection est annulée, mais M. Thérien portera la cause en appel.
  • 21 février 1994: Élection partielle dans Bonaventure, remportée par Marcel Landry (PQ).
  • 21 février 1978: Ouverture de la 3e session du 31e Parlement du Québec.
  • 21 février 1973: Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (CS), est expulsé du Ralliement créditiste après avoir déclaré que des membres de la pègre montréalaise ont été aperçus dans l’entourage du nouveau chef Yvon Dupuis (CS). M. Bois siégera comme député indépendant jusqu’en octobre 1973.
  • 21 février 1966: Décès en fonction du lieutenant-gouverneur du Québec, Paul Comtois, au cours de l’incendie de sa résidence du Bois-de-Coulonge.
  • 21 février 1958: Prorogation de la 2e session du 25e Parlement du Québec.
  • 21 février 1957: Prorogation de la 1re session du 25e Parlement du Québec.
  • 21 février 1890: Discours sur le budget.
  • 21 février 1860: Élection partielle dans Terrebonne, remportée par Louis-Siméon Morin (BLE), solliciteur général du Bas-Canada dans le ministère Cartier-Macdonald.
  • 21 février 1835: Ouverture de la 1re session du 15e Parlement du Bas-Canada. La Chambre d’assemblée siège pour la première fois dans la salle des séances du nouvel Hôtel du Parlement.
  • 21 février 1834: La Chambre d’assemblée du Bas-Canada adopte, par 56 voix contre 21, les Quatre-Vingt-Douze résolutions, rédigées par le député de Montréal (quartier ouest) et orateur de la Chambre d’assemblée, Louis-Joseph Papineau (PAT), le député de Montmorency, Elzéar Bédard (PAT), et le député de Bellechasse, Augustin-Norbert Morin (PAT). On y demande entre autres l’élection des membres du Conseil législatif et du Conseil exécutif, jusque là nommés par le gouverneur, et l’application du principe de la responsabilité ministérielle.
  • 21 février 1812: Ouverture de la 2e session du 7e Parlement du Bas-Canada.

Débat des chefs 2007: le lobby commence

Il fallait bien que ça arrive un jour ou l‘autre: Québec solidaire demande de pouvoir participer au débat des chefs qui aura lieu pendant la prochaine campagne électorale:

Débat des chefs : Françoise David doit être de la partie

MONTREAL, le 8 fév. /CNW Telbec/ – Québec solidaire exige que sa porte-parole Françoise David soit présente au débat des chefs. En effet, les deux porte-parole de Québec solidaire ont fait parvenir une lettre aux directeurs de l‘information de Radio-Canada et de TVA pour leur signaler leur volonté d‘y participer.

“La démocratie serait mieux servie si nous pouvions participer au débat des chefs. Pour permettre à la population québécoise de faire un choix éclairé, il faut donner la possibilité à tous les partis de présenter leur plate-forme”, affirme Françoise David, porte-parole nationale de Québec solidaire.

Québec solidaire existe depuis un an et jouit déjà d‘une notoriété appréciable. Ce parti est enraciné dans toutes les régions du Québec et compte près de 6000 membres. Il présentera des candidates et candidats dans toutes les circonscriptions.

“On nous demande d‘avoir au moins un candidat élu pour participer au débat, mais paradoxalement on nous prive de cette vitrine pour nous faire connaître. En l‘absence d‘un scrutin proportionnel, la présence au débat serait indispensable pour faire entendre notre voix”, lance Amir Khadir, porte-parole national de Québec-solidaire.

Québec solidaire est un parti politique qui se consacre à la promotion et à la défense du bien commun, de la justice sociale et de l‘égalité entre les femmes et les hommes. Il est écologiste et souverainiste.

Renseignements: Nika Deslauriers-Paquette, Responsable aux relations
médias, Québec Solidaire

Les débats des chefs ont lieu sur une base régulière depuis l‘élection générale de 1994. Il convient de rappeler que généralement, seuls les chefs des partis politiques ayant élu des députés à l‘Assemblée nationale sont de la partie. C‘est ainsi qu‘en 1994, seuls les chefs du Parti libéral du Québec (Daniel Johnson (fils)) et du Parti québécois (Jacques Parizeau) avaient participé au débat. L‘Action démocratique du Québec, qui n‘avait pas encore élu de député à l‘Assemblée nationale (bien que le député d‘Iberville, Yvon Lafrance, ait quitté le Parti libéral pour joindre l‘ADQ, mais il siégeait en chambre comme député indépendant), avait déposé en vain une demande d‘injonction afin de permettre à son chef, Mario Dumont, d‘y participer également. Par contre, les chefs des trois partis furent invités en 1998 et 2003.

Rappelons également que l‘organisation du débat n‘est pas encadrée par la Loi électorale. C‘est un consortium de télédiffuseurs (généralement la SRC et TVA) qui organise l‘évènement et en fixe les règles.

Mirabel: la femme du maire chez les libéraux

Selon Le Journal de Montréal, une membre fondatrice de l‘Action démocratique du Québec et ex-présidente du parti (lors du référendum de 1995), Mme Ritha Cossette-Meilleur, briguera l‘investiture du Parti libéral du Québec dans la circonscription électorale de Mirabel en vue de la prochaine élection générale.

Professeure de philosophie au collège André-Laurendeau, Mme Cossette-Meilleur est la conjointe de M. Hubert Meilleur, maire de Mirabel depuis 1987 et candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 1994 dans Argenteuil (la circonscription de Mirabel n‘existait pas encore à l‘époque) ainsi que lors de l‘élection générale de 2003 dans Mirabel.

L‘assemblée de mise en candidature aura lieu le 28 janvier prochain.

Élection générale 2007: circonscription électorale de Mirabel

Réjean Thomas fera-t-il le saut sur la scène électorale?

Il y a quelques semaines, un article du Devoir mentionnait le Dr. Réjean Thomas, président de la clinique L‘Actuel et candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 1994 dans Saint-Henri–Sainte-Anne, parmi les candidats potentiels du Parti québécois lors de la prochaine élection générale.

Or, un communiqué de presse paru ce matin annonce que Réjean Thomas quitte la présidence de la section canadienne de Médecins du monde, organisation non gouvernementale internationale sans but lucratif consacrée à l‘aide humanitaire. M. Thomas siégeait sur le conseil d‘administration de l‘organisme depuis 10 ans.

Réjean Thomas ayant partagé la vedette avec André Boisclair lors de l‘émission radio L‘autre midi à la table d‘à côté… diffusée sur la première chaîne de Radio-Canada samedi dernier, on peut penser qu‘un retour de Réjean Thomas sur la scène électorale n‘est qu‘une question de jours, voire de semaines.