Le Québec politique du 23 au 29 septembre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 23 septembre 1836: La Chambre d’assemblée du Bas-Canada adopte une adresse au gouverneur Gosford lui demandant l’élection d’un député additionnel pour chacune des circonscriptions de Drummond et de Montmorency, ces deux circonscriptions ayant obtenu le droit à un député supplémentaire à la suite du recensement de 1836. Les deux élections partielles auront lieu à l’automne 1836.
  • 23 septembre 1844: Dissolution du 1er Parlement de la province du Canada.
  • 23 septembre 1844: Le député d’Outaouais, Denis-Benjamin Papineau (TOR), et James Smith (TOR) sont nommés respectivement commissaire des Terres de la couronne et procureur général du Bas-Canada dans le ministère Draper-Viger.
  • 23 septembre 1852: Le député de Bellechasse, Jean Chabot (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 23 septembre 1882: Le député de Deux-Montagnes, Charles Champagne (Deux-Montagnes) (CON), démissionne comme député.
  • 23 septembre 1889: Le député de Joliette, Louis Basinet (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Joliette devient vacant.
  • 23 septembre 1897: Le député de Yamaska, Albéric Archie Mondou (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 11 mai 1897. Son élection est annulée et le siège de Yamaska devient vacant.
  • 23 septembre 1939: Dissolution du 20e Parlement du Québec et émission des brefs de la 21e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 25 octobre 1939.
  • 23 septembre 1939: Le conseiller législatif de La Salle, Louis-Alfred Létourneau (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif. Le même jour, le député de Huntingdon, Martin Beattie Fisher (UN), et le député de Saint-Sauveur, Pierre Bertrand (UN), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme conseillers législatifs d’Inkerman et de La Salle respectivement.
  • 23 septembre 1952: Le député de Matapédia, Philippe Cossette (UN), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 23 septembre 1958: Le conseiller législatif de Bedford, Jacob Nicol (LIB), décède en fonction.
  • 23 septembre 1960: Le conseiller législatif d’Inkerman, Robert R. Ness (LIB), est démis de son siège au Conseil législatif pour absentéisme.
  • 23 septembre 1961: À l’issue d’un Congrès à la direction, le député de Bagot, Daniel Johnson (père) (UN), est élu chef de l’Union nationale.
  • 23 septembre 1992: Avec un groupe de militants du Parti libéral du Québec, Jean Allaire et Mario Dumont forment «Le réseau des Libéraux pour le non» qui fera campagne contre l’Entented de Charlottetown.
  • 23 septembre 1998: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bouchard (PQ).
  • 24 septembre 1842: Le député de Portneuf, Thomas Cushing Aylwin (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme solliciteur général du Bas-Canada dans le ministère Baldwin-La Fontaine.
  • 24 septembre 1844: Émission des brefs de la 2e élection générale à l’Assemblée législative de la Province du Canada.
  • 24 septembre 1860: Le député de Shefford, Asa Belknap Foster (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 24 septembre 1885: Élection partielle dans Joliette, remportée par Joseph-Norbert-Alfred McConville (CON).
  • 24 septembre 1923: Édouard Ouellette (LIB) est nommé conseiller législatif de Rigaud.
  • 24 septembre 1987: Le parti La Belle Province de Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 24 septembre 2007: Élection partielle dans Charlevoix, remportée par Pauline Marois (PQ), chef du Parti québécois (plus…).
  • 24 septembre 2008: Le député de Jeanne-Mance–Viger et ex-président de l’Assemblée nationale, Michel Bissonnet (LIB), démissionne officiellement comme député à la suite de son élection comme maire de l’arrondissement Saint-Léonard à la Ville de Montréal.
  • 25 septembre 1829: Le conseiller législatif William Burns (BUR) décède en fonction.
  • 25 septembre 1843: Élection partielle dans Rouville, remportée par Timothée Franchère (PAT).
  • 25 septembre 1849: Élection partielle dans Chambly, remportée par Louis Lacoste (PAT).
  • 25 septembre 1900: Le premier ministre du Québec et député de St-Jean, Félix-Gabriel Marchand (LIB), décède en fonction à l’âge de 68 ans.
  • 25 septembre 1935: Le député de Pontiac, Wallace R. McDonald (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 25 septembre 1963: Élection partielle dans Montréal-Notre-Dame-de-Grâce, remportée par Eric W. Kierans (LIB).
  • 25 septembre 1973: Le député de Rimouski et ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement, Maurice Tessier (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge à la Cour provinciale.
  • 25 septembre 1973: Dissolution du 29e Parlement du Québec et émission des brefs de la 30e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 29 octobre 1973.
  • 25 septembre 1989: 34e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 25 septembre 1984: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 25 septembre 1996: La députée de La Prairie, Monique Simard (ind.), joint à nouveau le groupe parlementaire du Parti québécois.
  • 25 septembre 2004: (25-26 septembre) 5e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec–/ Équipe Mario Dumont sous le thème «10 ans : voir grand pour le Québec».
  • 26 septembre 1827: Le conseiller législatif Louis Turgeon (PAT) décède en fonction.
  • 26 septembre 1883: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par le premier ministre du Québec, Joseph-Alfred Mousseau (CON).
  • 26 septembre 1902: Élection partielle dans L’Islet, remportée sans opposition par Joseph-Édouard Caron (LIB).
  • 26 septembre 1968: Le premier ministre du Québec et député de Bagot, Daniel Johnson (père) (UN), décède en fonction lors de l’inauguration du barrage hydroélectrique Manic 5 (Côte-Nord), à l’âge de 53 ans.
  • 26 septembre 1975: Le député d’Outremont et ministre de l’Éducation, Jérôme Choquette (LIB), démissionne comme ministre et quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec pour siéger comme député indépendant.
  • 26 septembre 1994: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 12 septembre 1994, le député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 27 septembre 1829: Le conseiller législatif James Irvine (BUR) décède en fonction.
  • 27 septembre 1843: Pierre-Amable Boucher de Boucherville (ind.) est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 27 septembre 1861: Élection partielle dans Laval, remportée par Louis-Siméon Morin (BLE).
  • 27 septembre 1921: Le député de Trois-Rivières et ministre de la Voirie, Joseph-Adolphe Tessier (LIB), et le député de Montréal–Sainte-Marie et ministre sans portefeuille, Napoléon Séguin (LIB), démissionnent comme députés et ministres à la suite de leur nomination respectivement comme président de la Commission des eaux courantes et gouverneur de la Prison de Bordeaux.
  • 27 septembre 1921: Le député de Montréal-Dorion, Aurèle Lacombe (OUV), quitte le Parti ouvrier pour siéger comme député «ouvrier ministériel» à la suite de sa nomination comme ministre sans portefeuille dans le gouvernement Taschereau (LIB).
  • 27 septembre 1923: Le député d’Abitibi et d’Arthabaska, Joseph-Édouard Perrault (LIB), démissionne comme député d’Abitibi. Il avait été élu simultanément dans les 2 circonscriptions lors de l’élection générale du 5 février 1923.
  • 27 septembre 1964: Fondation du Regroupement national par cinq dissidents du Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) sous la direction de René Jutras. Le parti fusionnera avec le Ralliement créditiste provincial en mars 1966 pour former le Ralliement national (RN).
  • 28 septembre 1843: Prorogation de la 3e session du 1er Parlement de la province du Canada.
  • 28 septembre 1860: Le conseiller législatif Peter McGill (McCutcheon) (TOR) décède en fonction.
  • 28 septembre 1860: Élection législative dans la division de Stadacona, remportée par Pierre-Gabriel Huot (ROU).
  • 28 septembre 1864: Élection législative dans la division de Mille Isles, remportée par Léandre Dumouchel (BLE).
  • 28 septembre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), annonce sa démission comme député et ministre, laquelle entrera en vigueur le 6 octobre suivant.
  • 29 septembre 1856: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée sans opposition par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON). Il est le premier conseiller législatif élu après l’entrée en vigueur de la loi rendant le Conseil législatif électif plutôt que nominatif.
  • 29 septembre 1887: Le député de Maskinongé, Édouard Caron (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Maskinongé devient vacant.
  • 29 septembre 1898: Référendum pancanadien sur la prohibition: le projet de loi interdisant la vente de boissons alcoolisées proposé par le gouvernement fédéral est rejeté par 81,10 % des Québécois, tandis que 18,90 % se prononcent en faveur. Au Canada, au contraire, 51,3 % sont en faveur et 48,7 % sont contre.
  • 29 septembre 1905: Blaise-Ferdinand Letellier (LIB) est nommé conseiller législatif de Lauzon.
  • 29 septembre 1985: À l’issue d’un vote au suffrage universel des adhérents, le premier du genre au Québec, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est élu chef du Parti québécois.
  • 29 septembre 1985: Le député de Taillon et premier ministre du Québec, René Lévesque (PQ), démissionne comme député. Il démissionnera officiellement comme premier ministre le 3 octobre 1985.
  • 29 septembre 2008: Élection partielle dans Jean-Talon, remportée par Yves Bolduc (LIB), ministre de la Santé et des Services sociaux. (plus…)

Le Québec politique du 26 août au 1er septembre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 26 août 1837: Prorogation de la 4e session du 15e Parlement du Bas-Canada. C’est la dernière session parlementaire sous le régime de l’Acte constitutionnel.
  • 26 août 1843: Le député de Rouville, William Walker (TOR), et le député de la cité de Québec, David Burnet (ind.), démissionnent comme députés.
  • 26 août 1853: Le député de St. Hyacinthe et commissaire des Terres de la Couronne dans le ministère Hincks-Morin, Louis-Victor Sicotte (REF), démissionne comme ministre.
  • 26 août 1864: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par Guillaume Gamelin Gaucher (BLE).
  • 26 août 1870: Le député de Napierville, Pierre Benoît (LIB), décède en fonction.
  • 26 août 1882: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par Joseph-Alfred Mousseau (CON), premier ministre du Québec.
  • 26 août 1919: Le conseiller législatif de Lanaudière et ex-ministre, Jules Allard (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif.
  • 26 août 1936: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 17 août 1936, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (UN), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 26 août 1977: Sanction de la «Loi régissant le financement des partis politiques et modifiant la Loi électorale» (L.Q., 1977, c. 11), dont l’objectif est de mettre fin aux caisses électorales occultes et de réduire l’influence des groupes d’intérêt sur les partis politiques. La «Charte de la langue française» (Loi 101) est adoptée le même jour par l’Assemblée nationale.
  • 27 août 1985: Le Parti Option populaire obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 27 août 1994: 8 partis politiques perdent le statut de parti politique autorisé, faute d’avoir présenté au moins 10 candidats en vue de l’élection générale du 12 septembre 1994 tel que le prévoit la «Loi électorale»: le Parti chevreuil du Québec, le Parti Crédit social uni (Québec), le Parti des régions, le Parti des travailleurs du Québec, le Parti l’étoile d’or social démocratique, le Parti populaire du Québec, le Parti réforme Québec et le parti Renaissance.
  • 28 août 1824: Retour des brefs d’élection de la 12e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada:
    • Parti canadien et Canadiens modérés: 41 sièges;
    • Parti bureaucrate: 5 sièges;
    • Indépendants et affiliation inconnue: 4 sièges.
  • 28 août 1831: Le député de Montréal, Joseph Perrault (PAT), décède en fonction.
  • 28 août 1858: Élection partielle dans Lévis, remportée par François-Xavier Lemieux (oncle) (LIB), qui avait démissionné lors de sa nomination comme receveur général dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 28 août 1936: Alphonse Raymond (UN) est nommé conseiller législatif de Lorimier.
  • 28 août 1863: Le conseiller législatif Paul Holland Knowlton (TOR) décède en fonction.
  • 28 août 1952: Le député de Témiscouata, André Pelletier (UN), décède en fonction.
  • 28 août 1969: Le député de Louis-Hébert et chef du Parti libéral du Québec, Jean Lesage (LIB), annonce sa démission comme chef de l’Opposition, chef du Parti et député. Sa démission deviendra effective lors de l’élection d’un successeur à la tête du Parti libéral du Québec en janvier 1970.
  • 28 août 1974: Élection partielle dans Johnson, remportée par Maurice Bellemarre, chef de l’Union nationale.
  • 29 août 1911: Le député de Lévis, Jean-Cléophas Blouin (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif du district de Québec.
  • 29 août 1980: Le député de Papineau, Jean Alfred (PQ), quitte le groupe parlementaire du Parti québécois pour siéger comme député indépendant. Il réintégrera le groupe parlementaire du PQ en mars 1981.
  • 29 août 1990: En protestation contre l’attitude du Gouvernement Bourassa dans la crise autochtone (crise d’Oka), le député d’Anjou, René-Serge Larouche (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député indépendant.
  • 30 août 1944: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 8 août 1944, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (UN), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 30 août 1954: Le député de Montréal-Laurier, Paul Provençal (UN), décède en fonction.
  • 31 août 1812: Le conseiller législatif René-Amable Boucher de Boucherville (BUR) décède en fonction.
  • 31 août 1853: Le député de Bellechasse et secrétaire provincial du Canada, Augustin-Norbert Morin (REF), et le député de la cité de Québec et solliciteur général du Bas-Canada, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (REF), démissionnent de leur portefeuille ministériel pour être nommés respectivement commissaire des Terres de la Couronne et secrétaire provincial du Canada. Le même jour, Dunbar Ross (REF) est nommé solliciteur général du Bas-Canada, sans toutefois siéger au Conseil exécutif.
  • 31 août 1888: Le conseiller législatif de Mille-Isles, Charles Champagne (Deux-Montagnes) (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme juge.
  • 31 août 1906: Le député de Brome et trésorier de la province, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), démissionne comme député le même jour à la suite de sa nomination comme ministre des Travaux publics et du Travail dans le gouvernement Gouin.
  • 31 août 1987: Daniel Jacoby est désigné à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protecteur du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 1er septembre 1864: Ouverture de la confèrence de Charlottetown, où des délégations du Canada, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse acceptent le principe d’union fédérale des colonies britanniques d’Amérique du Nord.
  • Septembre 1861: Le député de Laval, Pierre Labelle (BLE), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme surintendant des Travaux publics.
  • Septembre 1830: Le conseiller législatif, conseiller exécutif et juge en chef du Bas-Canada, Jonathan Sewell (BUR), démissionne comme membre du Conseil exécutif.

Le Québec politique du 5 au 11 août

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 5 août 1864: Le conseiller législatif de la division de Stadacona, Charles-François-Xavier Baby (CON), décède en fonction.
  • 5 août 1874: Le conseiller législatif de Shawinigan et orateur du Conseil législatif, John Jones Ross (CON), démissionne comme orateur (et donc comme ministre) à la suite du «scandale des Tanneries».
  • 5 août 1882: Le député de Beauce, Jean Blanchet (Beauce) (CON), et le député de Laval, Louis-Onésime Loranger (CON), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme secrétaire et registraire de la Province dans le gouvernement Mousseau et juge respectivement.
  • 5 août 1897: Richard Turner (LIB) est nommé conseiller législatif du Golfe.
  • 5 août 1940: Le député de Montréal–Sainte-Marie et maire de Montréal, Camillien Houde (ind.), est arrêté en raison de son opposition à l’enregistrement obligatoire. Il sera emprisonné jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
  • 5 août 2005: L’ex-député de Gouin et ex-ministre, André Boisclair (PQ), devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois.
  • 6 août 1804: Retour des brefs d’élection de la 4e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada:
    • Parti canadien: 29 sièges;
    • Parti bureaucrate: 19 sièges;
    • Indépendants: 1 siège;
    • Vacants: 1 siège.
  • 6 août 1858: Formation du ministère Cartier-Macdonald dans la Province du Canada, dirigé par le député de Verchères et inspecteur général, George-Étienne Cartier (BLE), et le député de Kingston et maître général des postes, John Alexander Macdonald (L-CON). Par le fait même, le député de Sherbrooke et inspecteur général, Alexander Tilloch Galt (L-CON), démissionne comme député afin d’avaliser sa nomination lors d’une élection partielle.
  • 6 août 1965: Sanction de la «Loi modifiant la Loi de la division territoriale» (S.Q., 1965 (13-14 Eliz. II), c.10), qui concrétise la première refonte majeure des circonscriptions électorales depuis 1853. Le nombre de circonscriptions électorales passe de 95 à 108.
  • 6 août 1965: Prorogation de la 4e session du 27e Parlement du Québec.
  • 6 août 1965: Le député de Chicoutimi, Antonio Talbot (UN), démissionne comme député.
  • 7 août 1812: Élection partielle dans Québec, remportée par James McCallum (BUR).
  • 7 août 1812: Le conseiller légilatif Jacques-Nicolas Perrault (CAN) décède en fonction.
  • 7 août 1855: Élection partielle dans Québec, remportée par François Évanturel (BLE).
  • 7 août 1865: Formation du ministère Belleau-Macdonald dans la province du Canada, dirigé par le conseiller législatif et Receveur général, Narcisse-Fortunat Belleau (BLE), et le député de Kingston et procureur général du Haut-Canada, John Alexander Macdonald (L-CON).
  • 7 août 1911: Le député de Sherbrooke et orateur de l’Assemblée législative du Québec, Pantaléon Pelletier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme agent général du Québec à Londres.
  • 8 août 1832: Élection partielle dans Richelieu, remportée par Clément-Charles Sabrevois de Bleury (PAT).
  • 8 août 1842: Élection partielle dans Leinster, remportée par Jacob De Witt (PAT).
  • 8 août 1865: Ouverture de la 4e session du 8e Parlement de la province du Canada.
  • 8 août 1867: Émission des brefs d’élection de la 1re élection générale à l’Assemblée législative du Québec. Après que le scrutin ait été complété à la fin de septembre, les résultats sont les suivants:
    • Parti conservateur (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau): 51 sièges;
    • Parti libéral (Antoine-Aimé Dorion): 12 sièges;
    • Indépendants: 1 siège.
    • 1 siège est demeuré vacant.
  • 8 août 1944: 22e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 8 août 1979: Le député de Maisonneuve et ministre d’État à la Réforme électorale et parlementaire, Robert Burns (PQ), démissionne comme ministre et député.
  • 9 août 1826: Le député de Trois-Rivières, Étienne Ranvoyzé (PAT), décède en fonction.
  • 9 août 1961: Le député de Jacques-Cartier et ministre d’État, Charles-Aimé Kirkland (LIB), décède en fonction.
  • 9 août 1917: Le député d’Ottawa, Ferdinand-Ambroise Gendron (LIB), décède en fonction.
  • 9 août 1906: Le député de Montréal division No. 5, Christopher Benfield Carter (ind.), décède en fonction.
  • 9 août 1989: Émission des brefs de la 34e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 25 septembre 1989.
  • 9 août 1935: Le député de Témiscamingue, Joseph-Édouard Piché (LIB), démissionne comme député. Le député de Bagot, Joseph-Émery Phaneuf (LIB), décède en fonction le même jour.
  • 9 août 2010: Le député de Saint-Laurent, ministre de la Sécurité publique et leader parlementaire du gouvernement, Jacques Dupuis (LIB), démissionne comme député et ministre.
  • 10 août 1850: Prorogation de la 3e session du 3e Parlement de la Province du Canada.
  • 10 août 1854: Retour des brefs d’élection de la 5e élection générale à l’Assemblée législative de la Province du Canada.
  • 10 août 1864: Le député de Jacques Cartier, François-Zéphirin Tassé (BLE), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme inspecteur des prisons.
  • 10 août 1980: Le Parti Communiste Ouvrier (Section Québec) obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 10 août 1982: Le député d’Argenteuil, Claude Ryan (LIB), démissionne comme chef du Parti libéral du Québec et chef de l’Opposition officielle. Le député de Bonaventure, Gérard D. Lévesque (LIB), est nommé chef intérimaire.
  • 10 août 1983: Le Parti alternatif du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 11 août 1803: Prorogation de la 4e session du 3e Parlement du Bas-Canada.
  • 11 août 1814: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Paul-Roch de Saint-Ours (BUR) décède en fonction.
  • 11 août 1854: Sanction royale d’un projet de loi du Parlement britannique qui donne au Parlement de la province du Canada le pouvoir de modifier la constitution de son Conseil législatif.
  • 11 août 1926: Le député de Témiscouata, Jules Langlais (CON), décède en fonction.
  • 11 août 1972: Le député de Rouyn-Noranda, Camil Samson (ind.), le député de Mégantic, Bernard Dumont (ind.), et le député d’Abitibi-Ouest, Aurèle Audet (ind.), réintègrent le groupe parlementaire du Ralliement créditiste.
  • 11 août 1989: Le Parti 51 obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 11 août 1992: Le député de Westmount, Richard Holden (ind.), joint le groupe parlementaire du Parti québécois après avoir quitte les rangs du Parti égalité un an plus tôt.
  • 11 août 2010: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Charest (LIB).

Le Québec politique un 16 et 17 février

  • 17 février 2003: Le parti Équipe options obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 17 février 1857: Élection partielle dans Rimouski, remportée par Michel-Guillaume Baby (BLE).
  • 17 février 1847: L’ex-député et ex-premier ministre Denis-Benjamin Viger (TOR) est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 17 février 1834: Début du débat à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada sur les Quatre-Vingt-Douze Résolutions, lesquelles sont présentées par le député de Montmorency, Elzéar Bédard (PAT). Les Quatre-Vingt-Douze Résolutions, qui portent notamment sur des griefs contre le pouvoir colonial, le Conseil législatif, le contrôle des subsides par la Chambre d’assemblée ainsi que l’administration de la justice, seront adoptées le 21 février.
  • 17 février 1825: Le conseiller législatif Antoine-Louis Juchereau Duchesnay (ind.) décède en fonction.
  • 17 février 1824: Le conseiller législatif William Osgoode (BUR) décède en fonction.
  • 16 février 1970: Le député de Verdun et ex-ministre, Claude Wagner (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 16 février 1949: Élection partielle dans Lévis, remportée par Joseph-A.-Albert Samson (UN).
  • 16 février 1940: François-Philippe Brais (LIB) est nommé conseiller législatif de Grandville.
  • 16 février 1938: Élection partielle dans Bagot, remportée par Philippe Adam (UN).
  • 16 février 1915: Le député de Joliette, Joseph-Matthias Tellier (CON), démissionne comme chef du Parti conservateur et chef de l’Opposition officielle. Il désigne comme successeur le député de Jacques-Cartier, Philémon Cousineau (CON).
  • 16 février 1883: Discours sur le budget.
  • 16 février 1810: Le député de Québec (Haute-Ville) et de Surrey et chef du Parti canadien, Pierre-Stanislas Bédard (CAN), démissionne comme député de Surrey. Il avait été élu simultanément dans les 2 circonscriptions lors de l’élection générale d’octobre-novembre 1809

Le Québec politique un 22 janvier

  • 22 janvier 1884: À la suite d’une démotion fomentée par l’aile ultramontaine de son parti, déguisée en nomination comme juge à la Cour supérieure, le député de Jacques-Cartier et premier ministre du Québec, Joseph-Alfred Mousseau (CON), démissionne comme député et premier ministre.
  • 22 janvier 1833: Le député de Vaudreuil, Alexis Demers (n.a.), décède en fonction.
  • 22 janvier 1830: Le député de Gaspé, Robert Christie (BUR), est expulsé pour une deuxième fois de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour avoir provoqué, en 1827, le non-renouvellement de la commission de magistrat de plusieurs députés opposés au gouverneur George Ramsay. Le siège de Gaspé devient vacant.
  • 22 janvier 1830: Ouverture de la 3e session du 13e Parlement du Bas-Canada.

La politique québécoise un 11 juillet

  • 11 juillet 2005: Le député de Blainville et ex-ministre, Richard Legendre (PQ), devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois.
  • 11 juillet 1930: Le député de Deux-Montagnes et ex-chef du Parti conservateur, Arthur Sauvé (CON), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 11 juillet 1902: Élection partielle dans Québec-Centre, remportée sans opposition par Amédée Robitaille (LIB), secrétaire et registraire de la Province dans le gouvernement Parent.
  • 11 juillet 1882: Le député de Jacques Cartier, Narcisse Lecavallier (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur.
  • 11 juillet 1848: Élection partielle dans Dorchester, remportée par Lewis Thomas Drummond (PAT), solliciteur général du Bas-Canada dans le gouvernement La Fontaine-Baldwin.

La politique québécoise un 7 mai

  • 7 mai 1936: Début des séances du Comité parlementaire des comptes publics, convoqué par le député de Trois-Rivières et chef de l’Opposition officielle, Maurice Duplessis (CON), afin d’enquêter sur l’administration gouvernementale. Les travaux du Comité entraîneront la perte du gouvernement Taschereau (LIB).
  • 7 mai 1914: Élection partielle dans Bonaventure, remportée sans opposition par Joseph-Fabien Bugeaud (LIB).
  • 7 mai 1886: Discours sur le budget.
  • 7 mai 1883: Le député de Jacques Cartier et premier ministre du Québec, Joseph-Alfred Mousseau (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection partielle du 26 août 1882. Son élection est annulée et le siège de Jacques Cartier devient vacant.
  • 7 mai 1860: Élections partielles dans Québec Centre et Québec Ouest, remportées par George-Honoré Simard (BLE) et Charles Joseph Alleyn (BLE).
  • 7 mai 1837: Assemblée du comté de Richelieu, dite «Assemblée de Saint-Ours», où les chefs du Parti patriote présentent et font adopter des résolutions dénonçant lord Rusell et la politique du gouvernement britannique tout en lançant un boycott des produits importés de Grande-Bretagne et soumis à des droits de douane.
  • 7 mai 1796: Prorogation de la 4e session du 1er Parlement du Bas-Canada.
  • 7 mai 1795: Prorogation de la 3e session du 1er Parlement du Bas-Canada.
  • 7 mai 1792: Les 27 circonscriptions électorales en vigueur en vue de la 1re élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada sont créées par une proclamation du gouverneur Dorchester.

La politique québécoise un 15 avril

  • 15 avril 2002: Élections partielles dans Anjou, Saguenay et Viger, remportées par Lise Thériault (LIB), François Corriveau (ADQ) et Anna Mancuso (LIB).
  • 15 avril 1978: À l’issue d’un congrès à la direction, Claude Ryan est élu chef du Parti libéral du Québec.
  • 15 avril 1932: Le député de Jacques-Cartier, Victor Marchand (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 15 avril 1912: Dissolution du 12e Parlement du Québec et émission des brefs d’élection de la 13e élection générale à l’Assemblée législative du Québec.
  • 15 avril 1818: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Thomas Dunn (BUR) décède en fonction.
  • 15 avril 1795: Le conseiller législatif John Collins (BUR) décède en fonction.

La politique québécoise un 26 mars

  • 26 mars 2007: 38e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 26 mars 2007: Le Parti république du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 26 mars 1998: Le député fédéral de Sherbrooke et chef du Parti progressiste-conservateur du Canada, Jean Charest (CON), annonce sa candidature à la direction du Parti libéral du Québec.
  • 26 mars 1944: Sanction de la «Loi concernant les districts électoraux de la province» (S.Q., 1944 (8 Geo. VI), c.6), qui remanie les limites des circonscriptions électorales en faisant passer leur nombre de 86 à 91.
  • 26 mars 1921: Le député de Verchères, Adrien Beaudry (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme président de la Commission des services publics.
  • 26 mars 1920: Le député de St-Maurice, Georges-Isidore Delisle (LIB), décède en fonction.
  • 26 mars 1903: Discours sur le budget.
  • 26 mars 1902: Prorogation de la 2e session du 10e Parlement du Québec.
  • 26 mars 1884: Élections partielles dans Châteauguay, Deux-Montagnes, Jacques Cartier et Trois-Rivières, remportées par Joseph-Emery Robidoux (LIB), Benjamin Beauchamp (CON), Arthur Boyer (LIB) et Arthur Turcotte (LIB).
  • 26 mars 1836: Élection partielle dans Québec (Haute-Ville), remportée par Andrew Stuart (BUR).
  • 26 mars 1832: Le député de Montréal (Quartier-Ouest), John Fisher (BUR), démissionne comme député.
  • 26 mars 1830: Prorogation de la 3e session du 13e Parlement du Bas-Canada.

La politique québécoise un 21 décembre

  • 21 décembre 1990: Le député de Montmorency et ex-ministre du Revenu, Yves Séguin (LIB), démissionne comme député.
  • 21 décembre 1988: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB) à la suite de la démission de 3 ministres, soit le député de D’Arcy-McGee et ministre responsable de la Protection du consommateur, Herbert Marx (LIB), le député de Westmount et ministre des Communications, Richard French (LIB), et le député de Nelligan et ministre de l’Environnement, Clifford Lincoln (LIB), qui avaient voté contre le projet de loi 178 portant sur la langue d’affichage. Deux autres députés libéraux, la députée de Jacques-Cartier, Joan Dougherty (LIB), et le député de Notre-Dame-de-Grâce, Harold P. Thuringer (LIB), avaient également voté contre le projet de loi.
  • 21 décembre 1972: Sanction de la «Loi modifiant la Loi de la division territoriale» (L.Q., 1972, c.4), qui remanie les limites des circonscriptions électorales et fait passer leur nombre de 108 à 110.
  • 21 décembre 1917: Le député de Lotbinière, Joseph-Napoléon Francoeur (LIB) dépose à l’Assemblée législative du Québec la «motion Francoeur», proposant « la rupture du pacte fédératif de 1867-1875 si, dans les autres provinces, on croit qu’elle est un obstacle à l’union, au progrès et au développement du Canada ». Cette motion sera retirée avant le vote en janvier 1918.
  • 21 décembre 1912: Prorogation de la 1re session du 13e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1908: Élection partielle dans Montréal division No. 1, remportée sans opposition par Napoléon Séguin (LIB).
  • 21 décembre 1895: Sanction de la «Loi constituant en district électoral les Iles de la Madeleine» (S.Q., 1895 (59 Vict.), c.6), qui stipule que cet archipel formera dorénavant une circonscription électorale.
  • 21 décembre 1895: Prorogation de la 5e session du 8e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1894: Discours sur le budget.
  • 21 décembre 1891: À la suite du «Scandale de la baie des Chaleurs», le lieutenant-gouverneur du Québec, Auguste-Réal Angers, démet le député de Bonaventure, Honoré Mercier (père) (LIB), de ses fonctions de premier ministre du Québec et nomme le conseiller législatif de la division de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), à ce poste.
  • 21 décembre 1838: Prorogation de la 3e session du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 21 décembre 1811: Charles William Grant (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 20 décembre

  • 20 décembre 2000: Pauline Champoux-Lesage est désignée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protectrice du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 20 décembre 1984: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 20 décembre 1979: Le premier ministre du Québec et député de Taillon, René Lévesque (PQ), dépose à l’Assemblée nationale le libellé de la question qui sera posée lors du référendum sur la souveraineté-association devant avoir lieu le 20 mai 1980.
  • 20 décembre 1978: Le député de Jean-Talon et ex-ministre dans le gouvernement Bourassa, Raymond Garneau (LIB), démissionne comme député.
  • 20 décembre 1895: Le député de Jacques-Cartier, Joseph-Adélard Descarries (CON), démissionne comme député.
  • 20 décembre 1887: Le député de Missisquoi, Elijah Edmund Spencer (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Missisquoi devient vacant.
  • 20 décembre 1864: Le député de Trois-Rivières, Joseph-Édouard Turcotte (BLE), décède en fonction.
  • 20 décembre 1832: Élection partielle dans Rouville, remportée par Théophile LeMay (n.a.).
  • 20 décembre 1831: Élection partielle dans Lac des deux Montagnes, remportée par Jean-Joseph Girouard (PAT).
  • 20 décembre 1830: Louis Guy (n.a.) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 20 décembre 1804: Le député de Montréal (quartier ouest), John Richardson (BUR) est nommé au Conseil exécutif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 14 décembre

  • 14 décembre 1993: À l’issue d’une course à la direction, le député de Vaudreuil-Soulanges et président du Conseil du trésor, Daniel Johnson (fils) (LIB), est proclamé élu, sans opposition, chef du Parti libéral du Québec par le conseil exécutif du Parti.
  • 14 décembre 1976: Ouverture de la 1re session du 31e Parlement du Québec.
  • 14 décembre 1975: Le député de Beauce-Sud, Fabien Roy (ind.), et le député d’Outremont, Jérôme Choquette (ind.), annoncent la fondation du Parti national populaire. Jérôme Choquette sera le chef du parti.
  • 14 décembre 1963: Le député de Saguenay, Rodrigue Thibault (LIB), décède en fonction.
  • 14 décembre 1961: Élections partielles dans Chambly et Jacques-Cartier, remportées par Pierre Laporte (LIB) et Marie-Claire Kirkland (LIB). Pour la première fois, une femme est élue à l’Assemblée législative du Québec.
  • 14 décembre 1936: Le député de Beauce, Raoul Poulin (UN), démissionne comme député.
  • 14 décembre 1905: Élection partielle dans Napierville, remportée par Cyprien Dorris (LIB).
  • 14 décembre 1897: Discours sur le budget.
  • 14 décembre 1869: Discours sur le budget.
  • 14 décembre 1858: Élection partielle dans Maskinongé, remportée par George Caron (BLE).
  • 14 décembre 1820: Ouverture de la 1re session du 11e Parlement du Bas-Canada.
  • 14 décembre 1818: Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 5 décembre

  • 5 décembre 1962: La députée de Jacques-Cartier, Marie-Claire Kirkland (LIB) devient la première femme à accéder au Conseil des ministres.
  • 5 décembre 1905: Le député des Iles de la Madeleine, Robert Jamieson Leslie (LIB), décède en fonction lors du naufrage du «Lunenburg».
  • 5 décembre 1893: Discours sur le budget.
  • 5 décembre 1890: Discours sur le budget.
  • 5 décembre 1832: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée par René-Joseph Kimber (PAT).
  • 5 décembre 1831: Élection partielle dans Vaudreuil, remportée par Paul-Timothée Masson (PAT).
  • 5 décembre 1821: Le député de Leinster, Jacques Trullier dit Lacombe (CAN), décède en fonction.
  • 5 décembre 1811: Élection partielle dans Montréal, remportée par James Stuart (CAN).
  • 5 décembre 1795: Le conseiller législatif John Fraser (BUR) décède en fonction.

La politique québécoise un 30 novembre

  • 30 novembre 1998: 36e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 30 novembre 1925: Élections partielles dans Argenteuil, Berthier, Champlain et Jacques-Cartier, remportées par Joseph-Léon Saint-Jacques (CON), Amédée Sylvestre (LIB), William Pierre Grant (LIB) et Victor Marchand (LIB).
  • 30 novembre 1888: Le député de L’Assomption, Ludger Forest (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de L’Assomption devient vacant.
  • 30 novembre 1880: Le député de Berthier, Joseph Robillard (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 1er mai 1878. Son élection est annulée et le siège de Berthier devient vacant.
  • 30 novembre 1876: Élection partielle dans Montmagny, remportée par Louis-Napoléon Fortin (LIB).
  • 30 novembre 1860: Retour du rapport de l’officier-rapporteur sur l’élection partielle dans Shefford, lequel fait état d’une égalité entre les candidats à l’issue de la période de votation. Cette élection fera l’objet d’une enquête de l’Assemblée législative de la province du Canada lors de la session parlementaire suivante.
  • 30 novembre 1857: Le conseiller législatif Pierre-Amable Boucher de Boucherville (ind.) décède en fonction.
  • 30 novembre 1829: Denis-Benjamin Viger (PAT) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 30 novembre 1817: Le conseiller législatif Jean-Baptiste Melchior Hertel de Rouville (n.a.) décède en fonction.

La politique québécoise un 25 novembre

  • 25 novembre 1994: La ministre de la Culture et des Communications et députée de Sherbrooke, Marie Malavoy (PQ), démissionne comme ministre. Rita Dionne-Marsolais (PQ) lui succède à ce poste.
  • 25 novembre 1988: (25 au 27 novembre) Congrès extraordinaire du Parti québécois sous le thème «Des idées claires du Québec». Le Parti rejette le concept d’«affirmation nationale» (au sein du Canada) adopté lors du 10e Congrès national de juin 1987.
  • 25 novembre 1976: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 15 novembre 1976, le député de Taillon, René Lévesque (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 25 novembre 1964: Le député de Terrebonne et ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche, Lionel Bertrand (LIB), démissionne comme ministre et député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 25 novembre 1935: 19e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 25 novembre 1933: Élection partielle dans Jacques-Cartier, remportée sans opposition par J.-Théodule Rhéaume (LIB).
  • 25 novembre 1913: Discours sur le budget.
  • 25 novembre 1904: 11e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 25 novembre 1885: Le député de Lotbinière et ex-premier ministre du Québec, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB), démissionne comme député en raison d’un désaccord avec son parti dans l’affaire Riel.
  • 25 novembre 1844: John Neilson (ind.) est nommé au Conseil législatif de la province du Canada.
  • 25 novembre 1835: Élection partielle dans Montréal, remportée par André Jobin (PAT).
  • 25 novembre 1823: Ouverture de la 4e session du 11e Parlement du Bas-Canada.

Reality check: les chefs de partis qui ne sont pas députés

Étant donné la controverse qui fait rage actuellement concernant la présence ou non d‘un candidat de l‘Action démocratique du Québec dans Charlevoix, nous avons vérifié dans nos archives le sort qui est généralement réservé aux chefs de partis qui tentent de se faire élire comme députés à l‘Assemblée nationale. Pour les besoins de la démonstration, nous nous en sommes tenus aux chefs qui correspondent aux critères suivants:

  1. Être chef d‘un parti qui est représenté à l‘Assemblée nationale (seule exception: Maurice Bellemare, dont le parti n‘avait pas de député lors de sa nomination comme chef, mais qui a tout de même réussi à faire son entrée en Chambre).
  2. Ne pas être un député au moment de devenir chef de parti (ce qui élimine à peu près tous les chefs avant 1950).
  3. Tenter de se faire élire une première fois lors d‘une élection partielle (depuis les années 30, tout chef d‘un parti représenté en Chambre affronte des adversaires des autres partis).

Partis politiques actuels

Parti libéral du Québec

  • Georges-Émile Lapalme (devenu chef en 1950): battu lors de l‘élection générale de 1952 dans Joliette, élu lors de l‘élection partielle du 9 juillet 1953 dans Outremont (3 adversaires, dont UN).
  • Claude Ryan (devenu chef en 1978): élu lors de l‘élection partielle du 30 avril 1979 dans Argenteuil (3 adversaires, dont PQ et UN).
  • Robert Bourassa (redevenu chef en 1983): élu lors de l‘élection partielle du 3 juin 1985 dans Bertrand (6 adversaires, dont PQ), battu lors de l‘élection générale de 1985, puis réélu lors de l‘élection partielle du 20 janvier 1986 dans Saint-Laurent (9 adversaires).

Action démocratique du Québec

  • Ne s‘applique pas car aucun de ses chefs n‘a tenté de faire son entrée en Chambre lors d‘une élection partielle.

Parti québécois

  • Lucien Bouchard (devenu chef en 1996): élu lors de l‘élection partielle du 19 février 1996 dans Jonquière (6 adversaires).
  • André Boisclair (devenu chef en 2005): élu lors de l‘élection partielle du 14 août 2006 dans Pointe-aux-Trembles (7 adversaires).
  • Pauline Marois (devenue chef en 2007): à venir.

Parti égalité

  • Ne s‘applique pas car aucun de ses chefs n‘a tenté de faire son entrée en Chambre lors d‘une élection partielle.

Partis politiques qui sont maintenant disparus

Union nationale

  • Maurice Bellemare (devenu chef en 1974): élu lors de l‘élection partielle du 28 août 1974 dans Johnson (3 adversaires, dont LIB et PQ). L‘Union nationale n‘avait aucun siège à l‘Assemblée nationale à ce moment-là .

Parti conservateur

  • Joseph-Alfred Mousseau (devenu chef en 1882): élu lors de l‘élection partielle du 26 août 1882 dans Jacques Cartier (1 adversaire de son propre parti!). Fait cocasse: l‘élection a été annulée par les tribunaux et il a dû se faire réélire lors d‘une autre élection partielle le 26 septembre 1883.

Action libérale nationale, Bloc populaire canadien, Ralliement créditiste

  • Ne s‘applique pas car aucun de leurs chefs n‘a tenté de faire son entrée en Chambre lors d‘une élection partielle.

Chefs qui ont tenté de faire leur entrée en Chambre lors d‘une élection générale

Nous les mentionnons ici à titre informatif.

  • Adélard Godbout (LIB): devenu chef en 1936; député sortant défait en 1936, a refait son entrée en Chambre en 1939.
  • Jean Lesage (LIB): devenu chef en 1958; élu une première fois en 1960.
  • René Lévesque (PQ): devenu chef en 1968; député sortant défait en 1970, a refait son entrée en Chambre en 1976.
  • Rodrigue Biron (UN): devenu chef en 1976; élu une première fois la même année.
  • Jacques Parizeau (PQ): devenu chef en 1988; réélu en 1989.
  • Mario Dumont (ADQ): devenu chef en 1994; élu une première fois la même année.
  • Jean Charest (LIB): devenu chef en 1998; élu une première fois la même année.

Les candidats indépendants: qui sont-ils, d‘où viennent-ils?

29 candidats « indépendants » et « sans désignation » * brigueront les suffrages le 26 mars prochain. Voici une brève présentation de chacun d‘entre eux. Si vous avez des renseignements additionnels, nous vous invitons à nous les communiquer par courriel ou dans la section commentaires:

  • M. Benoît Roy (ind., Beauce-Nord): selon cet article paru la semaine dernière dans Beauce Média, M. Roy se présenterait une plate-forme électorale prônant l‘abolition du poste de député;
  • M. Super Cauchon (ind., Borduas): de son vrai nom Luc Cauchon, il est animateur à la station de radio CKOI à Montréal;
  • Mme Jocelyne Leduc (ind., Gouin): candidate indépendante lors des élections partielles de 2006 dans Sainte-Marie–Saint-Jacques et Pointe-aux-Trembles ainsi que lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Laurier–Sainte-Marie, Mme Leduc prône l‘abolition de la monarchie au Canada. Si elle devait être élue, elle compte créer un précédent en refusant de prêter serment à la Reine et soulever ainsi un débat sur la monarchie;
  • M. Daniel Laforest (ind., Hochelaga-Maisonneuve): M. Laforest est président du chapitre québécois de Fathers 4 Justice Canada. Fait à noter, cet organisme a donné son appui à Québec solidaire dans les autres circonscriptions en vue du 26 mars prochain;
  • M. Andy Srougi (ind., Jacques-Cartier): membre de la section québécoise de Fathers 4 Justice, M. Srougi s‘est fait connaître du grand public en septembre 2005 en escaladant le pont Jacques-Cartier déguisé en Batman afin d‘attirer l‘attention du public sur l‘organisme dont il fait partie;
  • M. José Breton (ind., Jean-Lesage): candidat défait lors des élections générales de 1985 dans Montmorency et de 1998 dans Shefford, fait campagne afin de « dénoncer la lutte contre la malbouffe »;
  • M. Pierre Laliberté (s.d., Jonquière): il fut candidat pour le Bloc pot en 2003 dans Louis-Hébert, puis candidat du Nouveau Parti démocratique lors des élections fédérales de 2004 et 2006 dans Hull-Aylmer;
  • M. Mostafa Ben Kiriane (s.d., Laurier-Dorion): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 1998 dans Laurier-Dorion;
  • M. Régent Millette (ind., Mille-Îles): éternel candidat à tous les ordres de gouvernement, nous en avons déjà parlé dans cet article;
  • M. François Martin (ind., Montmorency): M. Martin a déjà été vice-président de la Commission des jeunes de l‘Action démocratique du Québec, parti qu‘il a quitté depuis. Il se présente sous une plate-forme pro-jeunes;
  • Mme Suzanne Lizotte (ind., Nicolet-Yamaska): commissaire scolaire à la Commission scolaire de la Riveraine, sont elle a été suspendue en décembre dernier (pour les détails sur cette histoire, voir ici), elle fut candidate à plusieurs scrutin dans la région de Nicolet, notamment lors de l‘élection générale de 2003 dans Nicolet-Yamaska;
  • M. Normand Philibert (ind., Richelieu): M. Philibert est commissaire scolaire. Il avait tenté en vain d‘être candidat indépendant lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Bas-Richelieu–Nicolet–Bécancour;
  • M. Claude Bergeron (ind., Richmond): candidat défait à l‘investiture du PQ dans Arthabaska en septembre 2006, il avait été écarté de la course à l‘investiture du PQ dans Richmond en février dernier pour une histoire de transport de danseuses. Il est néanmoins demeuré membre du PQ;
  • M. Jean Robert (ind., Saint-Jean): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 2003 dans Saint-Jean, il était alors appuyé par le Parti de la sagesse, une organisation catholique conservatrice qui n‘avait pas à l‘époque le statut de parti politique autorisé;
  • M. Francis Mondou (ind., Saint-Maurice): directeur général d‘un concessionnaire automobile de la Mauricie, M. Mondou défendra un programme axé sur une réforme en profondeur du système d‘éducation, proposant notamment l‘abolition des cégeps;
  • M. Hubert Richard (ind., Sherbrooke): candidat indépendant à la mairie de Sherbrooke lors de la dernière élection municipale, M. Richard défend une plate-forme électorale environnementaliste, prônant notamment la gratuité du transport en commun;
  • M. Gilles Paquette (ind., Soulanges): candidat infructueux à la chefferie du PQ en 2005 (il n‘était pas parvenu à recueillir suffisamment d‘appuis à la fin de la période de mise en candidature), il a fondé en février dernier le Parti république du Québec, qui n‘a pas encore obtenu le statut de parti politique autorisé par le DGE;
  • M. Luc Schulz (ind., Taschereau): étudiant en science politique à l‘Université Laval, M. Schulz défend une plate-forme électorale axée sur l‘éducation et l‘environnement;
  • M. Stéphan Vincent (ind., Trois-Rivières): M. Vincent est président de la section locale 6055 (Mauricie/Centre-du-Québec) des TCA (syndicat des travailleurs canadiens de l‘automobile). Il défendra vraisemblablement la survie de l‘usine Norsk Hydro à Bécancour;
  • M. Robert Lindblad (ind., Verdun): candidat indépendant en 2003 dans Verdun, M. Lindblad est voyant spécialisé dans la résolution des disparitions d‘enfants;

Notons enfin que nous n‘avons pas été en mesure, jusqu‘à présent, de recueillir des informations sur les candidats suivants:

* Quelle est la différence entre un « indépendant » et un « sans désignation », demanderez-vous? d‘après le DGE,

les candidats indépendants et les candidats sans désignation ont ceci en commun qu‘ils n‘appartiennent à aucune formation politique. Ce qui distingue toutefois ces deux catégories de candidats, c‘est que, sur le bulletin de vote, le nom des premiers est suivi de la mention « indépendant » tandis que celui des candidats sans désignation n‘est suivi d‘aucune mention.

Candidatures: 4 mars 2007

Candidatures officielles:

  • Beauharnois (VRT): M. Éric Desormeaux (2 mars 2007);
  • Blainville (VRT): M. Geoffroy Chartrand (2 mars 2007);
  • Bourassa-Sauvé (VRT): Mme Marie-Ange Germain (2 mars 2007);
  • Chambly (VRT): Mme Marie-Mars Adam (2 mars 2007);
  • Dubuc (VRT): M. Michel Marecat (2 mars 2007);
  • Frontenac (VRT): M. Pierre Richard (2 mars 2007);
  • Groulx (VRT): M. Robert Harenclak (2 mars 2007);
  • Hull (VRT): Mme Mélanie Perreault (2 mars 2007);
  • Jacques-Cartier (LIB): M. Geoffrey Kelley, député de Jacques-Cartier (1994-____) et ministre délégué aux Affaires autochtones (4 mars 2007).
  • Jean-Lesage (LIB): M. Michel Després, député de Limoilou (1985-1994 et 1998-2003) et de Jean-Lesage (2003-____) et ministre des Transports (4 mars 2007).
  • LaFontaine (VRT): M. Luc Côté (2 mars 2007);
  • Marie-Victorin (VRT): M. Réal Langelier (2 mars 2007);
  • Mégantic-Compton (VRT): M. Sébastien Lanctôt (2 mars 2007);
  • Pointe-aux-Trembles (DC): M. Julien Ferron, candidat défait (DC) lors de l‘élection générale de 2003 dans Pointe-aux-Trembles (4 mars 2007);
  • Prévost (VRT): Mme Jennyfer Prévost (2 mars 2007);
  • Rimouski (VRT): Mme Stéphanie Théorêt (2 mars 2007);
  • Rivière-du-Loup (VRT): M. Martin Poirier (2 mars 2007);
  • Roberval (VRT): M. Charles Salesse (2 mars 2007);
  • Trois-Rivières (VRT): M. Louis Lacroix (2 mars 2007);
  • Vachon (VRT): M. Denis Durand (2 mars 2007);
  • Viau (VRT): M. Simon Bernier (2 mars 2007).

Le lourd passé des verts et des solidaires

Alors que la performance « réelle » des plus importants des tiers partis (ou des plus petits des grands partis, c‘est selon) le jour du vote demeure encore une inconnue, voici quelques statistiques que nous vous jetons en pâture sur les performances passées du Parti vert ainsi que de Québec solidaire et ses prédécesseurs (UFP et NPD-Québec). Comme vous allez le voir, si les performances passées des 2 partis à l‘échelle québécoise peuvent sembler modestes à première vue, il leur est arrivé tous deux d‘obtenir des résultats intéressants dans certaines circonscriptions.

Québec solidaire*

Dernière élection (2003) Meilleure élection (1985)
% 1,06% 2,42%
Candidats 73/125 90/122
% (dans les circonscriptions où le parti a présenté un candidat) 1,74% 3,22%
10 meilleurs résultats
  1. Mercier 17,92%
  2. Outremont 6,86%
  3. Sainte-Marie–Saint-Jacques 6,48%
  4. Gouin 4,69%
  5. Taschereau 3,54%
  6. Joliette 3,46%
  7. Hochelaga-Maisonneuve 3,34%
  8. Westmount–Saint-Louis 3,14%
  9. Rosemont 3,07%
  10. Laurier-Dorion 3,05%
  1. Notre-Dame-de-Grâce 8,64%
  2. Louis-Hébert 8,59%
  3. Westmount 7,95%
  4. Saint-Louis 6,87%
  5. Taschereau 5,65%
  6. La Peltrie 5,55%
  7. Vanier 5,50%
  8. Jean-Talon 5,48%
  9. Outremont 5,44%
  10. Jonquière 5,28%

* Nouveau Parti démocratique du Québec en 1985, Union des forces progressistes en 2003.

Parti vert du Québec

Dernière élection (2003) Meilleure élection (1989)
% 0,44% 1,99%
Candidats 36/125 46/125
% (dans les circonscriptions où le parti a présenté un candidat) 1,54% 5,52%
10 meilleurs résultats
  1. Notre-Dame-de-Grâce 4,28%
  2. Bonaventure 2,72%
  3. Sainte-Marie–Saint-Jacques 2,63%
  4. Verdun 2,28%
  5. Taschereau 2,20%
  6. Jacques-Cartier 2,10%
  7. Argenteuil 2,09%
  8. Laurier-Dorion 1,97%
  9. Gouin 1,96%
  10. Bertrand 1,96%
  1. Saguenay 15,45%
  2. Beauce-Sud 10,28%
  3. Joliette 9,32%
  4. Chambly 8,81%
  5. Mercier 8,38%
  6. Chauveau 8,37%
  7. Saint-Louis 8,10%
  8. Outremont 8,02%
  9. Notre-Dame-de-Grâce 7,48%
  10. Westmount 7,48%

Candidatures: 27 février 2007

À la suite de l’annonce des dernières candidatures de Québec solidaire cet après-midi, il ne reste que 2 candidatures sur 125 à dévoiler pour cette formation politique. Quant à l’Action démocratique du Québec, l’identité de son dernier candidat dans Gaspé a également été dévoilée aujourd’hui.

Candidatures officielles:

  • Abitibi-Est (QS): Mme France-Claude Goyette (27 février 2007);
  • Abitibi-Ouest (QS): Mme Caroline Sigouin (27 février 2007);
  • Argenteuil (QS): M. Guy Dufresne (27 février 2007);
  • Arthabaska (LIB): M. Claude Bachand, député d’Arthabaska (2003-____) (27 février 2007);
  • Beauharnois (QS): M. Normand Perry (27 février 2007);
  • Bertrand (QS): Mme Jocelyne Lavoie (27 février 2007);
  • Blainville (QS): M. Francis Gagnon Bergmann (27 février 2007);
  • Bonaventure (QS): Mme Hélène Morin (24 février 2007);
  • Borduas (QS): Mme Julie Raby (27 février 2007);
  • Bourassa-Sauvé (QS): Mme Marie-Noëlle Doucet-Paquin (27 février 2007);
  • Brome-Missisquoi (QS): Mme Lorraine Lasnier (27 février 2007);
  • Chambly (LIB): M. Marc Tanguay (27 février 2007);
  • Champlain (QS): M. Alex Noël (27 février 2007);
  • Charlesbourg (LIB): M. Éric R. Mercier, député de Charlesbourg (2003-____) (27 février 2007);
  • Châteauguay (QS): Mme Véronique Pronovost (27 février 2007);
  • Chomedey (QS): Mme Francine Bellerose (27 février 2007);
  • Crémazie (LIB): Mme Michèle Lamquin-Éthier, députée de Bourassa (1997-2003) et de Crémazie (2003-____) (27 février 2007);
  • Fabre (QS): M. Jean-François Croteau (27 février 2007);
  • Gaspé (ADQ): M. Bruno Cloutier (27 février 2007);
  • Gaspé (QS): Mme Annie Chouinard (27 février 2007);
  • Groulx (LIB): M. Pierre Descôteaux, député de Groulx (2003-____) (27 février 2007);
  • Groulx (QS): M. Adam Veilleux (27 février 2007);
  • Huntingdon (QS): M. Marc Pronovost (27 février 2007);
  • Iberville (QS): Mme Danielle Desmarais (27 février 2007);
  • Jacques-Cartier (PQ): Mme Sophia Caporicci (27 février 2007);
  • Kamouraska-Témiscouata (QS): Mme Céline Tremblay (27 février 2007);
  • Labelle (QS): M. Luc Boisjoli (27 février 2007);
  • Lac-Saint-Jean (QS): M. Denis Plamondon (27 février 2007);
  • La Pinière (PQ): Mme Saloua Hassoun (27 février 2007);
  • La Pinière (QS): M. Jean-Claude Bernheim (27 février 2007);
  • Laporte (QS): Mme Michèle St-Denis (27 février 2007);
  • La Prairie (QS): M. Antoine Phirun Pich (27 février 2007);
  • Laval-des-Rapides (QS): Mme Nicole Caron (27 février 2007);
  • Laviolette (QS): Mme Pierrette Doucet (27 février 2007);
  • Marguerite-D’Youville (QS): M. Daniel Michelin (27 février 2007);
  • Marie-Victorin (LIB): M. Nic Leblanc, ex-député fédéral de Longueuil (1984-1997) (CON/BQ) (27 février 2007);
  • Matane (QS): Mme Brigitte Michaud (27 février 2007);
  • Matapédia (QS): M. Dominic Fortin (27 février 2007);
  • Mégantic-Compton (QS): M. Ludovick Nadeau (27 février 2007);
  • Mille-Îles (QS): Mme Nicole Bellerose (27 février 2007);
  • Mirabel (QS): M. Jocelyn Parent (27 février 2007);
  • Mont-Royal (LIB): M. Pierre Arcand (27 février 2007);
  • Nelligan (PQ): Mme Dorothée Morin (27 février 2007);
  • Notre-Dame-de-Grâce (QS): M. David Mandel (27 février 2007);
  • Prévost (QS): Mme Mylène Jaccoud (27 février 2007);
  • René-Lévesque (QS): Mme Mylène Lapierre (27 février 2007);
  • Richmond (QS): Mme Danielle Maire (27 février 2007);
  • Robert-Baldwin (PQ): M. Alexandre Pagé-Chassé (27 février 2007);
  • Rousseau (QS): M. Dominic Néron (27 février 2007);
  • Saint-Hyacinthe (QS): M. Richard Gingras (27 février 2007);
  • Saint-Jean (PQ): M. Dave Turcotte (27 février 2007);
  • Saint-Jean (QS): M. Guillaume Tremblay (27 février 2007);
  • Saint-Laurent (QS): M. Alain Pérusse (27 février 2007);
  • Saint-Maurice (QS): Mme Marianne Mathis (27 février 2007);
  • Soulanges (QS): Mme Marielle Rodrigue (27 février 2007);
  • Terrebonne (QS): M. Jean Baril (27 février 2007);
  • Trois-Rivières (QS): M. André Lemay (27 février 2007);
  • Ungava (QS): M. Gilbert Hamel (27 février 2007);
  • Vachon (QS): M. Richard St-Onge (27 février 2007);
  • Vaudreuil (QS): Mme Micheline Déry (27 février 2007);
  • Verchères (QS): Mme Michelle Hudon-David (27 février 2007);
  • Verdun (QS): M. David Fennario (27 février 2007);
  • Vimont (QS): M. Mickael Labrie (27 février 2007).