Le Québec politique du 30 septembre au 6 octobre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 30 septembre 1839: Jean-Baptiste Taché (ind.) est nommé au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 30 septembre 1862: Élection législative dans la division de Shawinigan, remportée par Charles-Christophe Malhiot (ROU).
  • 30 septembre 1868: Le député de Trois-Rivières, Charles Boucher de Niverville (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 30 septembre 1892: Le député de Trois-Rivières, Télesphore-Eusèbe Normand (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de «menées corruptrices» lors de l’élection générale du 8 mars 1892. Son élection est annulée et le siège de Trois-Rivières devient vacant.
  • 30 septembre 1907: Le député de Terrebonne et ministre de la Colonisation, Jean Prévost (LIB), démissionne comme ministre.
  • 30 septembre 1929: Élection partielle dans Compton, remportée par Andrew Ross McMaster (LIB), Trésorier de la Province dans le gouvernement Taschereau.
  • 30 septembre 1959: Le conseiller législatif des Laurentides, Gérald Martineau (UN), démissionne comme membre du Conseil législatif pour cette division afin d’être nommé à nouveau conseiller législatif pour la division de Lauzon. L’ex-député Antonio Auger (UN) est nommé conseiller législatif des Laurentides le même jour.
  • 30 septembre 1961: Le lieutenant-gouverneur du Québec, Onésime Gagnon, décède en fonction.
  • 30 septembre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 1er octobre 1858: Élections législatives dans les divisions de La Salle et de Repentigny, remportées par Édouard-Louis-Antoine-Charles Juchereau Duchesnay (BLE) et Pierre-Urgel Archambault (ROU).
  • 1er octobre 1863: Élection partielle dans St. Hyacinthe, remportée par Rémi Raymond (BLE).
  • 1er octobre 1903: Le député de Shefford, Tancrède Boucher de Grosbois (LIB), et le député de Maskinongé, Hector Caron (LIB), démissionnent comme députés.
  • 1er octobre 1909: Le député de St. Sauveur, Charles-Eugène Côté (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur.
  • 1er octobre 1924: Le député de Témiscamingue, Télesphore Simard (LIB), décède en fonction.
  • 1er octobre 1935: Le député de Hull, Aimé Guertin (CON), et le député de Laviolette, Joseph-Alphida Crête (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 1er octobre 1942: Le député de Bonaventure, ministre des Terres et Forêts et ministre de la Chasse et de la Pêche, Pierre-Émile Côté (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 1er octobre 2001: Élections partielles dans Blainville, Jonquière, Labelle et Laviolette, remportées respectivement par Richard Legendre (PQ), Françoise Gauthier (LIB), Sylvain Pagé (PQ) et Julie Boulet (LIB).
  • 2 octobre 1811: Le conseiller législatif Charles-Louis Tarieu de Lanaudière (BUR) décède en fonction.
  • 2 octobre 1858: Élection partielle dans Lotbinière, remportée par Lewis Thomas Drummond (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme procureur général du Bas-Canada dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 2 octobre 1862: Élection législative dans la division de Lanaudière, remportée par Alexandre Bareil dit Lajoie (n.a.).
  • 2 octobre 1910: Le conseiller législatif de Victoria, James Kewley Ward (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1915: Le député de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme membre du Conseil privé à Ottawa.
  • 2 octobre 1935: Le député de Montréal–Sainte-Anne, Joseph-Henry Dillon (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 2 octobre 1968: À la suite du décès de Daniel Johnson (père) (UN) six jours plus tôt, Jean-Jacques Bertrand (UN) est nommé chef intérimaire de l’Union nationale lors d’une réunion du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée législative. Il sera assermenté premier ministre du Québec le même jour.
  • 2 octobre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 2 octobre 1983: Le député de Mégantic-Compton, Fabien Bélanger (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1996: Robert Bourassa (LIB), premier ministre du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994, décède à l’âge de 65 ans.
  • 3 octobre 1860: Le député de Vaudreuil, Robert Unwin Harwood (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 3 octobre 1874: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée sans opposition par Henri-Gédéon Mailhiot (CON), commissaire des Terres de la Couronne dans le gouvernement Boucher de Boucherville.
  • 3 octobre 1881: Le député de Richelieu, Michel Mathieu (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1900: À la suite du décès de Félix-Gabriel Marchand (LIB) 9 jours plus tôt, le député de St. Sauveur, Simon-Napoléon Parent (LIB) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 3 octobre 1902: Élections partielles dans Soulanges et Stanstead, remportées par Arcade-Momer Bissonnette (CON) et George Henry Saint-Pierre (CON).
  • 3 octobre 1908: Hector Champagne (LIB) est nommé conseiller législatif de Mille-Isles.
  • 3 octobre 1940: Le député de Mégantic, Louis Houde (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1973: Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Ralliement créditiste après avoir retiré ses déclarations de février 1973 concernant le chef Yvon Dupuis.
  • 3 octobre 1978: Première télédiffusion des débats de l’Assemblée nationale.
  • 3 octobre 1985: À la suite de sa victoire à la course à la direction du Parti québécois le 29 septembre 1985, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 4 octobre 1836: Prorogation de la 3e session du 15e Parlement du Bas-Canada.
  • 4 octobre 1852: Élection partielle dans Bellechasse, remportée par Jean Chabot (REF), commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 4 octobre 1856: Élection partielle dans Rouville, remportée par William Henry Chaffers (ROU).
  • 4 octobre 1864: Le député de Chicoutimi et Saguenay, David Edward Price (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 4 octobre 1884: Le conseiller législatif de Lanaudière, Louis-François-Rodrigue Masson (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme lieutenant-gouverneur du Québec.
  • 4 octobre 1917: Le député de Brome, William Frederick Vilas (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Wellington.
  • 4 octobre 1929: Le député de Huntingdon, Andrew Philps (LIB), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 4 octobre 1933: À l’issue d’un congrès à la direction, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (CON), est élu chef du Parti conservateur.
  • 4 octobre 1938: Le député de Montréal–Saint-Louis, Peter Bercovitch (LIB), démissionne comme député afin d’être candidat à une élection fédérale.
  • 4 octobre 1968: (4 au 6 octobre) 14e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le défi québécois».
  • 4 octobre 1976: Le député de L’Acadie et ministre des Affaires intergouvernementales, François Cloutier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme délégué général du Québec en France. Il démissionnera comme ministre le 12 octobre 1976.
  • 4 octobre 2005: Le Parti unitaire du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 5 octobre 1805: Le député de Québec (Haute-Ville), William Grant (BUR), décède en fonction.
  • 5 octobre 1809: Émission des brefs de la 6e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, dissoute une année seulement après l’élection générale précédente.
  • 5 octobre 1840: Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.), membre du Conseil spécial du Bas-Canada et du Conseil exécutif du Bas-Canada, décède en fonction.
  • 5 octobre 1864: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON).
  • 5 octobre 1869: Le député de Richelieu, Joseph Beaudreau (CON), décède en fonction.
  • 5 octobre 1874: Élections partielles dans Montmorency et Québec, remportées sans opposition par Auguste-Réal Angers (CON), solliciteur général dans le gouvernement Boucher de Boucherville (CON), et Pierre Garneau (CON), commissaire de l’Agriculture et des Travaux publics.
  • 5 octobre 1908: Le député de Rouville, Alfred Girard (LIB), et le député de Montréal division No. 1, Georges-Albini Lacombe (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination respectivement comme protonotaire et registrateur.
  • 5 octobre 1923: Le député du comté de Québec, Aurèle Leclerc (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur conjoint de la division de Québec.
  • 5 octobre 1964: Élections partielles dans Dorchester, Matane, Montréal-Verdun et Saguenay, remportées par Francis O’Farrell (LIB), Jacques Bernier (LIB), Claude Wagner (LIB) et Pierre-Willie Maltais (LIB).
  • 5 octobre 1990: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB).
  • 5 octobre 2002: (5 et 6 octobre) 4e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont sous le thème «En santé… autrement».
  • 6 octobre 1820: Le conseiller législatif et conseiller exécutif François Baby (BUR) décède en fonction.
  • 6 octobre 1869: Le député de Huntingdon, Julius Scriver (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 6 octobre 1894: Le député de Montréal division No. 5 et trésorier provincial, John Smythe Hall (CON), démissionne comme ministre en raison d’une divergence de vues avec le premier ministre Taillon.
  • 6 octobre 1903: Le conseiller législatif de Bedford, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme trésorier provincial dans le gouvernement Parent. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), sera assermenté ministre sans portefeuille le même jour.
  • 6 octobre 1941: Élections partielles dans Huntingdon et Saint-Jean–Napierville, remportées par Dennis James O’Connor (LIB) et Jean-Paul Beaulieu (UN).
  • 6 octobre 1955: Le conseiller législatif de Sorel, Pamphile-Réal du Tremblay (LIB), décède en fonction.
  • 6 octobre 1997: Élections partielles dans Bertrand, Bourassa, Duplessis et Kamouraska-Témiscouata, remportées par Denis Chalifour (LIB), Michèle Lamquin-Éthier (LIB), Normand Duguay (PQ) et Claude Béchard (LIB).
  • 6 octobre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), démissionne officiellement comme député.

Le Québec politique du 2 au 8 septembre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 2 septembre 1830: Dissolution du 13e Parlement du Bas-Canada à la suite du décès du roi George IV le 26 juin 1830.
  • 2 septembre 1980: Le député de Rouyn-Noranda et ex-chef créditiste, Camil Samson (CS), annonce qu’il joint le groupe parlementaire du Parti libéral du Quèbec.
  • 3 septembre 1856: Le député de Rouville, Joseph-Napoléon Poulin (BLE), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif dans la division de Rougemont.
  • 3 septembre 1964: Le député de Montréal-Outremont et ministre des Affaires culturelles, Georges-Émile Lapalme (LIB), démissionne comme ministre.
  • 3 septembre 1992: Le député de Drummond, Jean-Guy St-Roch (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député indépendant.
  • 3 septembre 1992: Le premier ministre du Canada, Brian Mulroney (CON), annonce la tenue d’un référendum pancanadien sur l’Entente de Charlottetown le 26 octobre suivant. Ce référendum sera tenu au Québec sous la juridiction de la Loi québécoise sur la consultation populaire.
  • 3 septembre 2010: Le député de Kamouraska-Témiscouata, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, Claude Béchard (LIB), démissionne officiellement comme député et ministre.
  • 4 septembre 1843: Le député de Champlain, René-Joseph Kimber (PAT), et Louis Massue (PAT) sont nommés au Conseil législatif de la Province du Canada. Le siège de Champlain devient vacant.
  • 4 septembre 1885: Le député de Joliette, Vincent-Paul Lavallée (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Lanaudière.
  • 4 septembre 1990: Sanction de la «Loi instituant la Commission sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec» (L.Q., 1990, c. 34), loi constitutive de la Commission Bélanger-Campeau.
  • 5 septembre 1832: Le député de Saguenay, Marc-Pascal de Sales Laterrière (PAT), démissionne officiellement comme député à la suite de sa nomination au Conseil législatif du Bas-Canada en janvier 1832.
  • 5 septembre 1848: Élection partielle dans Saguenay, remportée par Marc-Pascal de Sales Laterrière (PAT).
  • 5 septembre 1854: Ouverture de la 1re session du 5e Parlement de la province du Canada.
  • 5 septembre 1854: Le député de St. Hyacinthe, Louis-Victor Sicotte (LIB), est nommé orateur de l’Assemblée législative de la Province du Canada.
  • 5 septembre 1863: Le député de St. Hyacinthe, Louis-Victor Sicotte (BLE), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge puîné de la Cour supérieure pour le district de Saint-Hyacinthe.
  • 5 septembre 1905: Ayant démissionné comme premier ministre du Québec à la suite d’une révolte de son propre groupe parlementaire quelques mois plus tôt, le député de St. Sauveur, Simon-Napoléon Parent (LIB), démissionne comme député.
  • 6 septembre 1816: Le conseiller exécutif et ex-député Pierre-Amable de Bonne (BUR) décède en fonction.
  • 6 septembre 1858: Élection partielle dans Iberville, remportée par Charles Laberge (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme solliciteur général du Bas-Canada dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 6 septembre 1919: Élections partielles dans Arthabaska, Bellechasse et Terrebonne, remportées sans opposition par Joseph-Édouard Perreault (LIB), ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries dans le gouvernement Gouin, Antonin Galipeault (LIB), ministre des Travaux publics et du Travail, et Athanase David (LIB), Secrétaire et Registraire de la Province.
  • 7 septembre 1841: Philip Henry Moore (TOR) est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 7 septembre 1854: Le ministère Hincks-Morin est défait lors d’un vote de l’Assemblée législative de la Province du Canada sur une motion visant à obliger le député de Bagot, Timothée Brodeur (REF), à comparaître immédiatement à la barre de la Chambre pour répondre à des questions concernant son élection. Ce vote entraînera la démission du ministère Hincks-Morin 3 jours plus tard.
  • 7 septembre 1874: Le député de Sherbrooke et trésorier de la province, Joseph Gibb Robertson (CON), et le député de Gaspé et commissaire des Terres de la couronne, Pierre Fortin (CON), démissionnent comme ministres à la suite du «scandale des Tanneries».
  • 7 septembre 1888: David Marsil (LIB) est nommé conseiller législatif de Mille-Isles.
  • 7 septembre 1920: Simon-Napoléon Parent (LIB), premier ministre du Québec de 1900 à 1905, décède à l’âge de 64 ans.
  • 7 septembre 1922: Élection partielle dans Sherbrooke, remportée sans opposition par Ludger Forest (LIB).
  • 7 septembre 1959: Le premier ministre du Québec et député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (UN), décède en fonction lors d’un voyage à Shefferville (Côte-Nord).
  • 7 septembre 1995: Présentation à l’Assemblée nationale du Québec du Projet de loi no 1 (Loi sur l’avenir du Québec) et de la question référendaire qui sera posée lors du référendum du 30 octobre 1995 par le premier ministre du Québec et député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ).
  • 7 septembre 2010: Décès de l’ex-député de Kamouraska-Témiscouata et ex-ministre, Claude Béchard (LIB), des suites d’un cancer. Il avait remis officiellement sa démission 4 jours plus tôt.
  • 8 septembre 1842: Ouverture de la 2e session du 1er Parlement de la Province du Canada.
  • 8 septembre 1848: L’ex-député et ex-membre du Conseil exécutif du Bas-Canada, Frédéric-Auguste Quesnel (LIB), est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 8 septembre 1874: Le premier ministre du Québec et député de Deux-Montagnes, Gédéon Ouimet (CON), le député de L’Assomption et commissaire de l’Agriculture et des Travaux publics, Louis Archambeault (CON), et le député de Terrebonne et solliciteur général, Joseph-Adolphe Chapleau (CON), démissionnent comme ministres à la suite du «scandale des Tanneries».
  • 8 septembre 1942: Fondation par Maxime Raymond du Bloc populaire canadien, parti politique voué à la représentation des intérêts du Québec et des Canadiens français.
  • 8 septembre 1960: Fondation par Raoul Roy de l’Action socialiste pour l’indépendance du Québec (ASIQ), premier mouvement indépendantiste de gauche.

La politique québécoise un 2 mai

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 2 mai 1997: Le député de Bourassa, Yvon Charbonneau (LIB), et la députée de Kamouraska-Témiscouata, France Dionne (LIB), démissionnent comme députés en raison de leur décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 2 mai 1991: Discours sur le budget.
  • 2 mai 1930: Le député de Maskinongé et ministre des Travaux publics et du Travail, Antonin Galipeault (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 2 mai 1898: Le député de Lévis, Nazaire-Nicolas Olivier (LIB), décède en fonction.
  • 2 mai 1884: Discours sur le budget.
  • 2 mai 1874: Élection partielle dans Chicoutimi et Saguenay, remportée sans opposition par Michel-Guillaume Baby (CON).
  • 2 mai 1852: Le conseiller législatif Amable Dionne (TOR) décède en fonction.
  • 2 mai 1828: L’ex-député Jean-Thomas Taschereau (PAT), juge de la Cour du banc du roi pour le district de Québec, est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 2 mai 1817: Le député de Québec, Pierre Bréhaut (n.a.), décède en fonction.
  • 2 mai 1804: Prorogation de la 5e session du 3e Parlement du Bas-Canada.
  • 2 mai 1797: Prorogation de la 1re session du 2e Parlement du Bas-Canada.

Évolution du vote dans Kamouraska-Témiscouata

Maintenant que les résultats officiels et finaux de l’élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata sont connus, voici l’évolution des résultats électoraux dans cette circonscription (en pourcentage des bulletins valides et en pourcentage des électeurs inscrits) depuis sa création en 1973.

Élections dans Kamouraska-Témiscouata, 1900-2010
Élections dans Kamouraska-Témiscouata, 1900-2010 (% des électeurs inscrits)

Partielle dans Kamouraska-Témiscouata: évolution des suffrages

Résultats dans Kamouraska-Témiscouata selon le DGE (159 bureaux de vote sur 159)
LIB PQ ADQ QS VRT aut.
En pourcentage des bulletins valides
Élection générale: 8 décembre 2008 53,70% 21,15% 21,56% 2,94% 0,65%
Élection partielle: 29 novembre 2010 35,85% 36,85% 23,03% 2,67% 1,60%
Différence -17,85 +15,70 +1,47 -0,27 +1,60 -0,65
En pourcentage des électeurs inscrits
Élection générale: 8 décembre 2008 32,09% 12,64% 12,89% 1,75% 0,39%
Élection partielle: 29 novembre 2010 20,36% 20,93% 13,08% 1,51% 0,91%
Différence -11,73 +8,29 +0,19 -0,24 +0,91 -0,39

Taux de participation: élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata

Voici les taux de participation lors du vote par anticipation comparés avec ceux de la dernière élection générale ainsi que les taux de participation tels que publiés par le DGE durant la journée:

Taux de participation dans Kamouraska-Témiscouata
8 décembre 2008 29 novembre 2010
Vote par anticipation 3 573 10,40% 3 031 8,80%
29 novembre, 11h30 2 314 6,73% 2 399 6,96%
15h30 8 065 23,46% 7 650 22,19%
17h30 12 414 36,11% 11 163 32,39%
Total 20 845 60,55% À venir
Électeurs inscrits 34 426 34 468

La soirée électorale dans Kamouraska-Témiscouata

Bienvenue la soirée électorale de QuébecPolitique.com sur l’élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata.

Ce billet sera alimenté directement à partir des mises à jour de notre compte Twitter. Pour mettre à jour l’affichage de ce billet, activez régulièrement la fonction «actualiser» de votre fureteur.

Bon match!

Bon, c’est pas que c’est pas le fun, mais toute bonne chose a une fin. À demain et merci à tous de votre intérêt #partielleKT
@Joanne_Marcotte @duchp En fait, le taux de participation était de 60,55% en 2008
@zonart Comparé aux dernières partielles, 57,7% de participation (et une baisse de 3% seul. depuis l’élection générale) est relativement bon
On avait prédit un taux de participation à la #partielleKT de 51,23% ce matin. À 57,65%, ça dépasse nos attentes (et notre règle de 3!)
#partielleKT: évolution des suffrages 2008-2010 http://bit.ly/eFfz7x
#partielleKT variation du % des électeurs inscrits depuis 2008 #PQ +8,29% depuis 2008 #ADQ +0,19% #QS -0,24% #PLQ -11,73%
Score de la #partielleKT en % des électeurs inscrits: #PQ 20,93% #PLQ 20,36 #ADQ 13,08% #QS 1,51% #PVQ 0,91%
Un-fuck-ing-be-lie-va-ble! Ce fut serré jusqu’à la toute fin #partielleKT
#partielleKT 159 boites sur 159: #PQ 36,85% #PLQ 35,85% #ADQ 23,03% #QS 2,67% #PVQ 1,60% maj 196 participation 57,65%
Pour une fois, on ne suit pas une soirée électorale de partielle et le Monday Night Football en même temps! #partielleKT
Mouais… Ça risque de se régler au recomptage judiciaire ce vote-là. À suivre… #partielleKT
#partielleKT 150 boites sur 159: #PQ 36,8% #PLQ 36,0% #ADQ 23,0% #QS 2,6% #PVQ 1,6% maj 161 participation 56,7%
RT @Zoufignol #PartielleKT – Graphique de l’évolution du vote aux 10 minutes (fait main) http://twitpic.com/3bhtg8
#partielleKT 140 boites sur 159: #PQ 37,1% #PLQ 35,7% #ADQ 22,9% #QS 2,6% #PVQ 1,7%
#partielleKT 122 boites sur 159: #PQ 37,3% #PLQ 35,8% #ADQ 22,5% #QS 2,7% #PVQ 1,7%
Le gagnant de la #partielleKT selon notre voxpop sans valeur scientifique: PQ 62% PLQ 17% ADQ 13% http://bit.ly/9iDJdP
Le Parti vert a déjà obtenu 7,23% dans Kamouraska-Témiscouata. C’était en 1989 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Pire score de l’ADQ dans Kamouraska-Témiscouata: 9,20% à la partielle 1997 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Meilleur score de l’ADQ dans Kamouraska-Témiscouata: 36,68 % en 2007 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Pire score du PQ dans Kamouraska-Témiscouata: 16,06% en 1973 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Meilleur score du PQ dans Kamouraska-Témiscouata: 54,95% en 1981 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Meilleur score du PLQ dans Kamouraska-Témiscouata: 55,67% en 1989 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
Le PLQ s’avance vers son pire score dans Kam-Temis depuis les années 70: 32,54% en 1976 #partielleKT http://bit.ly/g21b0T
#partielleKT 100 boites sur 159: le score du #PLQ a baissé de 18,7% depuis 2008 #PQ +16,3% #ADQ +1,7% #QS -0,4%
#partielleKT 100 boites sur 159: #PQ 37,4% #PLQ 35,0% #ADQ 23,3% #QS 2,6% #PVQ 1,7%
@cecilegladel @Pascalhenrard @gdoraisb C’est très franco-français comme abréviation ça, «gal» pour général 🙂
@Tym_Machine Ouais, c’est toujours le cas parce que ça a toujours été le cas 🙂
La réponse sur le BVA RT @duchp @GaetanParent Ces résultats comprennent les votes par anticipation dépouillés en même temps.
@soleildujour Nous ne connaissons pas la raison pour laquelle le vote par anticipation est dépouillé à la fin #partielleKT
#partielleKT 80 boites sur 159: le score du #PQ a augmenté de 16,6% depuis 2008. #PLQ -19,3% #ADQ +2,0% #QS -0,4%
@daige On ne connait pas aussi bien la loi fédérale, mais on va trouver du temps pour chercher
@Mac4ever_qc Généralement, le vote par anticipation est comptabliisé à la fin du dépouillement #partielleKT
#partielleKT 71 boites sur 159: #PQ 37,7% #PLQ 34,4% #ADQ 23,4% #QS 2,7% #PVQ 1,8%
@yanpower Les résultats des nouvelles boîtes dépouillées sont ajoutées de minute en minute sur le site du DGE, d’où les variations
#partielleKT 50 boites sur 159: #PQ +15,3% depuis 2008 #PLQ -18,3% #ADQ +2,7% #QS -0,5% #PVQ +1,5%
#partielleKT 50 boites sur 159: #PQ 36,4% #PLQ 35,4% #ADQ 24,2% #QS 2,4% #PVQ 1,5%
En cas d’égalité à la #partielleKT, l’art 394 de la Loi électorale dit que «En cas d’égalité des voix, une nouvelle élection a lieu.» @daige
#partielleKT 42 boites sur 159: #PQ 37,3% #PLQ 34,9% #ADQ 23,7% #QS 2,5% #PVQ 1,5%
#partielleKT 30 boites sur 159: #PQ 36,2% #PLQ 36,2% #ADQ 23,8% #QS 2,1% #PVQ 1,2% Majorité: 0 votes!
Taux de participation: élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata http://bit.ly/gv4EhE #partielleKT
#partielleKT 22 boites sur 159: #PQ 37,0% #PLQ 35,9% #ADQ 23,7% #QS 1,9% #PVQ 1,5%
@mcgilles Avez-vous pris l’Extra avec ça? #partiellekt
@daige À notre connaissance, ça n’a pas changé depuis la dernière égalité en 2003, mais on va vérifier ça #partiellekt
@ac_leblanc Aucune idée sur l’identité du directeur de scrutin #partiellekt
#partielleKT 10 boites sur 159: #PLQ 39,4% #PQ 39,3% #ADQ 18,3% #PVQ 1,6% #QS 1,4%
@daige Depuis quand? C’est arrivé dans St-Jean en 1994 et dans Champlain en 2003 et les 2 fois, on avait repris le scrutin #partielleKT
@Tym_Machine Il y a surtout le match Cards-49ers qui commence dans 5 minutes #partielleKT #vraiesaffaires
Woohoo! Ça commence #partielleKT
@punditsguide @308dotcom Par contre, on avait prédit ce matin un taux de participation de 51,23%. On verra bien.
On attend les premiers résultats de #partiellekt avec impatience!
@308dotcom Non, pas de prédictions. C’est trop serré et les sondages publics datent d’il y a trop longtemps #partielleKT
Nous sommes prêts pour le dépouillement de la #partielleKT !

Accédez directement à notre profil Twitter

Kamouraska-Témiscouata: on se revoit à 20h

Aujourd’hui est jour de vote tant attendu par les observateurs dans la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata. Comme toujours, nous serons fidèles au poste et couvrirons en direct le dépouillement des suffrages de cette élection partielle:

La votation prendra fin autour de 20h. Le dépouillement des bulletins de vote devrait débuter à peu près à cette heure là.

La politique québécoise un 29 novembre

  • 29 novembre 2010: Élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata, remportée par André Simard (PQ).
  • 29 novembre 1994: Ouverture de la 1re session du 35e Parlement du Québec.
  • 29 novembre 1983: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 29 novembre 1968: L’Assemblée législative du Québec adopte la «Loi concernant le Conseil législatif», qui prévoit l’abolition de la chambre haute du Parlement québécois.
  • 29 novembre 1909: Élection partielle dans L’Islet, remportée sans opposition par Joseph-Édouard Caron (LIB), ministre de l’Agriculture dans le gouvernement Gouin.
  • 29 novembre 1908: La Cour supérieure du Québec annule l’élection de Joseph-Wenceslas Lévesque (LIB) dans la circonscription de Laval en raison d’irrégularités survenues lors de l’élection générale du 8 juin de la même année. Il sera réélu lors d’une élection partielle le 28 décembre 1908.
  • 29 novembre 1890: L’élection partielle tenue dans Maskinongé le 28 avril 1888 est annulée par les tribunaux pour des motifs qui ne sont pas mentionnés. Le député déchu, Hormisdas Legris (NAT), avait déjà été battu lors de l’élection générale du 17 juin 1890.
  • 29 novembre 1872: Discours sur le budget.
  • 29 novembre 1870: Discours sur le budget. Pour la première fois dans l’histoire du gouvernement du Québec, l’exercice financier s’étend du 1er juillet au 30 juin. Cette convention restera en vigueur jusque dans les années 1940.
  • 29 novembre 1854: L’élection du député de Kamouraska, Jean-Charles Chapais (REF), et du député d’Argenteuil, Sydney Robert Bellingham (REF), est invalidée par l’Assemblée législative de la province du Canada en raison des pratiques frauduleuses commises durant les deux scrutins.
  • 29 novembre 1836: Élection partielle dans Drummond en vue de combler le siège nouvellement attribué à cette circonscription à la suite du recensement de 1836, remportée par Henry Menut (BUR).
  • 29 novembre 1829: Samuel Hatt (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

Sondage CROP dans Kamouraska-Témiscouata

La Presse et Le Soleil ont dévoilé ce matin les résultats d’un sondage CROP réalisé dans la circonscription électorale de Kamouraska-Témiscouata à l’occasion de l’élection partielle qui aura lieu le 29 novembre prochain. Il s’agit, à notre connaissance, du premier sondage «public» réalisé dans le cadre de la présente campagne électorale, bien que des infos parcellaires sur les sondages internes des partis politiques circulent de temps à autre dans les médias.

Ce n’est pas pratique courante, mais il arrive parfois que des sondages portant spécifiquement sur une circonscription soient réalisés lors de campagnes électorales. En supposant que ces sondages sont réalisés dans les règles de l’art (et nous n’avons pas de raisons d’en douter), divers facteurs méthodologiques (échantillon de petite taille, délai entre la période de cueillette et le jour du scrutin, etc.) font en sorte que ces sondages de circonscription ne donnent pas toujours un indice entièrement fiable du résultat du scrutin, surtout si les résultats du sondage et/ou du scrutin sont serrés. Néanmoins, ils peuvent fournir un éclairage intéressant dans une campagne électorale.

Or, donc, après répartition proportionnelle des 13% d’indécis, les intentions de vote dans Kamouraska-Témiscouata sont les suivantes:

  • France Dionne (LIB): 34%
  • André Simard (PQ): 32%
  • Gérald Beaulieu (ADQ): 25%
  • Serge Proulx (QS): 6%
  • Frédéric Brophy Nolan (VRT): 3%
  • Autres(1): 1%

Les sondeurs ont testé la volonté des répondants d’exercer leur droit de vote le 29 novembre prochain ce qui, croisé avec les intentions de vote, donne un éclairage intéressant. Logiquement, une «intention de vote» de quelqu’un qui «n’a pas l’intention d’aller voter» n’a aucun effet, ultimement, sur le résultat du scrutin. En répartissant les intentions de vote en fonction des intention de voter (!!!), ça donne les résultats suivants:

  • Taux de participation: 59% des répondants affirment qu’ils iront voter lors de cette élection partielle. On présume que ce chiffre combine les gens qui iraient «certainement» et «probablement» voter, mais malheureusement, c’est impossible à vérifier.
  • «Irait certainement voter»: LIB 37%, PQ 31%, ADQ 22%, QS 8%, VRT 2%, autres 0%.
  • «Irait probablement voter»: ADQ 33%, PQ 31%, LIB 27%, VRT 5%, QS 3%, autres 1%.
  • «N’a pas l’intention d’aller voter»: PQ 40%, LIB 31%, ADQ 22%, QS 4%, VRT 3%, autres 0%.

Il y aura une mise à jour à cet article si le rapport d’analyse de la firme CROP est mis en ligne.

Le sondage téléphonique a été réalisé du 18 au 20 novembre 2010 auprès de 400 répondants. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte de la circonscription de Kamouraska-Témiscouata selon le sexe, l’âge, la région de résidence. Un échantillon probabiliste de cette taille (n=400) comporte une marge d’erreur maximale de 4,9 points de pourcentage.

Notes:

  1. Étrangement, bien qu’il n’y ait aucun candidat indépendant ou d’un autre parti en lice lors de cette élection partielle, il y a 1% des répondants qui affirment qu’ils voteraient pour un autre candidat que ceux qui ont bel et bien déposé un bulletin de mise en candidature. Erreur du questionnaire ou gens qui ont choisi cette option en dépit d’un choix de réponse fermé? Puisque le rapport d’analyse et le questionnaire ne sont pas rendus publics, impossible de répondre à cette question. ()

Liste officielle des candidats dans Kamouraska-Témiscouata

La période de mise en candidature de l’élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata a pris fin à 14h cet après-midi. Le DGE a confirmé peu après que 5 candidats seront en lice le 29 novembre 2010:

Kamouraska-Témiscouata

Beaulieu, Gérald (Action démocratique du Québec)

Brophy Nolan, Frédéric (Parti vert du Québec)

Dionne, France (Parti libéral du Québec)

Proulx, Serge (Québec solidaire)

Simard, André (Parti québécois)

France Dionne, candidate du PLQ dans Kamouraska-Témiscouata

L’ex-députée de Kamouraska-Témiscouata (1985-1997), France Dionne (LIB), est passée du statut de candidate potentielle qui refusait de présenter sa candidature à candidate (presque) officielle du Parti libéral du Québec lors de la prochaine élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata.

Tout ça en moins d’une semaine.

L’annonce officielle aurait lieu jeudi prochain, selon CIMT-TV.

Retour sur la candidature libérale dans Kamouraska-Témiscouata

La station CIMT-TV de Rivière-du-Loup, affiliée au réseau TVA, brossait la semaine dernière un tableau des discussions entourant le choix du prochain candidat du Parti libéral du Québec en vue de l’élection partielle qui doit avoir lieu dans Kamouraska-Témiscouata d’ici au printemps prochain. Ainsi, selon TVA (et selon LePlacoteux.com qui consacrait un article là-dessus précédemment), 3 candidates seraient présentement «en réflexion» quand à la possibilité de se présenter sous la bannière du Parti libéral du Québec:

  • Mme Josiane Bérubé, attachée politique de la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau (LIB).
  • Mme France Dionne, ex-députée de Kamouraska-Témiscouata (LIB) (1985-1997) (selon la journaliste Stéphanie Gendron de CIEL-FM Rivière-du-Loup. À CIMT-TV, on la compte parmi les candidats potentiels qui se seraient retirés de la course.)
  • Mme Émilie Nadeau, avocate.
  • Mme Béatrice Pelletier, ex-attachée politique de l’ex-député de Kamouraska-Témiscouata, Claude Béchard (LIB).

Par ailleurs, un certain nombre de candidats potentiels auraient déjà indiqué qu’ils ne seraient pas de la course en vue de la prochaine élection partielle. Parmi les noms qui ont circulé, mentionnons:

  • M. Serge Fortin, préfet de la MRC de Témiscouata.
  • M. Simon Laboissonnière, conseiller municipal à la Ville de Saint-Pascal.
  • M. Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska.

André Simard, candidat du PQ dans Kamouraska-Témiscouata

Le Parti québécois a annoncé aujourd’hui la tenue d’une assemblée d’investiture dans Kamouraska-Témiscouata en vue de l’élection partielle qui doit y avoir lieu d’ici avril 2011. Or, plus tard en soirée, on apprenait via Radio-Canada que M. André Simard, ex-directeur général de l’Institut de technologie agroalimentaire maintenant à la retraite, sera candidat «à l’élection partielle», ce qui laisse croire qu’il sera seul candidat à l’investiture.

M. Simard est le premier candidat déclaré à cette élection partielle.

Élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata – Le Parti Québécois tiendra son assemblée d’investiture le 13 novembre

QUÉBEC, le 30 sept. /CNW Telbec/ – En vue de l’élection partielle qui doit se tenir dans la circonscription de Kamouraska-Témiscouata, le conseil exécutif national du Parti Québécois annonce la tenue de l’assemblée d’investiture qui désignera le candidat ou la candidate du parti. Cette assemblée se déroulera à 14 h 30 le 13 novembre prochain au Complexe municipal de Saint-Alexandre de Kamouraska.

AIDE-MÉMOIRE

DATE : Le 13 novembre 2010

LIEU : Complexe municipal de Saint-Alexandre
Salle Univers
629, Route 289
Saint-Alexandre de Kamouraska

HEURE : 14 h 30

Source : Parti Québécois

Renseignements : Manuel Dionne
Parti Québécois
514 207-8303

Claude Béchard, 1969-2010

Claude Béchard

Biographie

Né à Saint-Philippe-de-Néri (Bas-Saint-Laurent) le 29 juin 1969

Formation

  • Baccalauréat en science politique, Université Laval, Québec (1991)
  • Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional, Université Laval, Québec (1994)
  • Études doctorales en administration publique, Université Laval, Québec (1999)

Expérience professionnelle

  • Agent de recherche, ministère du Conseil exécutif, Secrétariat de la capitale (1991-1993)
  • Auxiliaire d’enseignement, Département d’aménagement, Université Laval (1993)
  • Conseiller politique au cabinet du premier ministre du Québec (1993-1994)
  • Conseiller politique au cabinet du chef de l’opposition officielle (1994-1996)
  • Conseiller, firme d’affaires publiques, Québec (1996-1997)

Engagement communautaire et politique

  • Membre de la Commission politique du Parti libéral du Québec (depuis 1993)
  • Membre de l’Association canadienne des diplômés en science politique (depuis 1994)
  • Vice-président du Parti libéral du Québec (1997)

Fonctions parlementaires et ministérielles

  • Député de Kamouraska-Témiscouata (1997-2010)
  • Ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille (2003-2005)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Côte-Nord (2003-2007)
  • Ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (2005-2006)
  • Ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (2006-2007)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la région de la Côte-Nord (2007-2008)
  • Ministre des Ressources naturelles et de la Faune (2007-2009)
  • Ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Réforme des institutions démocratiques (2009-2010)
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent (2008-2010)
  • Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (2009-2010)
  • Ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne (2010)

Source: Assemblée nationale du Québec et QuébecPolitique.com

À propos des candidats indépendants

C’est un autre classique de campagne électorale sur QuébecPolitique.com: on fouille les moindre recoins du Web pour trouver des informations sur ces grands oubliés des campagnes que sont les candidats indépendants. Il y a 30 d’entre eux cette année:

  • Beauce-Nord: Benoît Roy (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans Beauce-Nord, M. Roy se présentait à l’époque sous une plate-forme électorale prônant l‘abolition du poste de député .
  • Beauce-Sud: Léo Doyon (ind.), acériculteur. Il a un site Web à l’adresse www.leodoyonbeaucesud.com.
  • Beauharnois: Christian Grenon (ind.), employé pour Diageo Canada (ex-Distilleries Schenley), une entreprise spécialisée dans le domaine de l’alcool et des spiritueux (selon Le Soleil de Valleyfield)
  • Brome-Missisquoi: Jacques-Antoine Normandin (ind.), briqueteur-maçon et ex-président de l’Association des payeurs de taxes du Québec (selon le portail Cowansville en région)
  • Champlain: Jean-Pierre Grenier (ind.), agent de sécurité et candidat défait (ADQ) lors de l’élection partielle de 2001 dans Laviolette (voir aussi L’Hebdo Mékinac des Chenaux)
  • Chapleau: Michel Soucy (ind.), ingénieur. Il a aussi un site de campagne au michelsoucy.org.
  • Jean-Lesage: José Breton (ind.), candidat défait lors des élections générales de 1985 dans Montmorency, de 1998 dans Shefford et de 2007 dans Jean-Lesage. Nous avons déjà traité de son édifiante plate-forme de campagne ici, et son site de campagne est là.
  • Joliette: Pablo Lugo-Herrera (ind.), étudiant au collégial (voir M103,5FM)
  • Kamouraska-Témiscouata: Alexie Plourde (ind.), étudiante au collegial (source: Le Placoteux)
  • La Prairie: Martin McNeil (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans La Prairie.
  • Laurier-Dorion: Michel Prairie (ind.), candidat défait lors de l’élection partielle de 1994 dans Westmount-Saint-Louis, lors de l’élection partielle de 2001 dans Mercier, lors de l’élection partielle de 1992 dans Anjou. Il est secrétaire général de la Ligue communiste (voir Bibliothèque et Archives nationales du Canada)
  • Maskinongé: Michel Thibeault (ind.), président-fondateur de la Fondation pour Hommes. Voir également son site de campagne au www.thibeault2008.com.
  • Mille-Îles: Régent Millette (ind.), candidat défait (ind.) lors de lors de l’élection partielle de 2008 dans Pointe-aux-Trembles, lors de l’élection générale de 2007 dans Mille-Îles et lors de 14 autres élections générales, partielles et fédérales depuis 1966 (et encore, nous n’incluons pas le municipal dans le décompte).
  • Notre-Dame-de-Grâce: David Sommer Rovins (ind.), candidat défait lors des élections fédérales de 1997 dans Laurentides (NDP) et de 2008 dans Westmount—Ville-Marie (ind.). Il y a également un «David Rovins» qui a été candidat défait (ind./s.d.) lors des élections générales de 1998 et de 2003 dans Bertrand.
  • Pointe-aux-Trembles: Gérald Briand (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection partielle de 2008 dans Pointe-aux-Trembles. Selon des sources bien informées dans Pointe-aux-Trembles, il aurait été un membre de longue date du Parti québécois jusqu’au printemps dernier.
  • Rivière-du-Loup: Victor-Lévy Beaulieu (ind.), écrivain, il n’a plus besoin de présentation, mais vous pouvez toujours aller au www.vlbcandidat.org.
  • Saint-François: Francois Mailly (ind.), militaire à la retraite (selon Le journal de sherbrooke).
  • Saint-Jean: Guillaume Tremblay (ind.), candidat défait lors des élections générales de 1998 (PDS) dans Charlevoix, de 2003 (UFP) dans Iberville et de 2007 dans Saint-Jean (QS).
  • Saint-Maurice: Yves Demers (ind.), ex-attaché politique du depute Robert Deschamps (ADQ) (plus de détails dans Le Nouvelliste)
  • Shefford: Lucie Piédalue (ind.), infirmière clinicienne (selon le portail Granby en région).
  • Sherbrooke: Hubert Richard (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans Sherbrooke. Il fut également candidat à la mairie de la Ville de Sherbrooke en 2005.
  • Ungava: Gilbert Hamel (ind.), candidat défait (QS) lors de l’élection générale de 2007 dans Ungava.
  • Vaudreuil: Kevin Côté (ind.), qui se présente comme un «candidat indépendent pro-hockey».
  • Verdun: Sylvie R. Tremblay (ind.), candidate défaite (ADQ) lors de l’élection générale de 2007 dans Verdun, elle s’était fait connaître pour sa démission fracassante de l’exécutif national de l’ADQ au printemps dernier. Elle est également «chef» du Parti Jeanne du lys, parti politique en cours d’autorisation auprès du DGE.
  • Verdun: Robert Lindblad (ind.), candidat défait lors des élections générales de 2003 et de 2007 (ind) dans Verdun et lors de l’élection fédérale de 2000 (NPD) dans Châteauguay, il est est voyant spécialisé dans la résolution des disparitions d’enfants.

Malgré nos recherches intensives, nous n’avons pas été en mesure, jusqu’à présent, de recueillir des informations sur les candidats suivants:

  • Charlevoix: Jean-Michel Harvey (ind.)
  • Dubuc: Fernand Bouchard (ind.)
  • Jeanne-Mance–Viger: Katia Proulx (ind.)
  • Laval-des-Rapides: Jacques Frigon (ind.)
  • Mille-Îles: Isabelle Gérin-Lajoie (ind.)

Si vous avez des renseignements additionnels, nous vous invitons à nous les communiquer par courriel ou dans la section commentaires ci-dessous.

Candidatures: 28-29 octobre 2008

Avec les élections qui s‘en viennent (probablement) et l‘avalanche de nouvelles sur les candidatures que nous avons reçues ces derniers jours, nous ressuscitons notre chronique quotidienne sur les candidats des principaux partis politiques en vue de la prochaine élection générale:

Candidats officiels

Aspirants-candidats

  • Bellechasse (LIB) : Dominique Vien (LIB), ex-députée de Bellechasse (2003-2007) (source: La Presse)
  • Berthier (PQ) : André Villeneuve, maire de Lanoraie (source: La Presse)
  • Brome-Missisquoi (ADQ): Jean L‘Écuyer, vice-président de l‘ADQ et candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Brome-Missisquoi (source: La voix de l‘est)
  • Brome-Missisquoi (LIB): Pierre Paradis (LIB), député de Brome-Missisquoi et ex-ministre (source: La voix de l‘est)
  • Charlesbourg (LIB) : Michel Pigeon, ex-recteur de l‘Université Laval (source: Le Soleil)
  • Charlevoix (LIB) : Jean-Luc Simard, maire de La Malbaie (source: Le Soleil)
  • Chauveau (LIB) : Sarah Perreault (LIB), ex-députée de Chauveau (2003-2007) (source: La Presse)
  • Drummond (PQ) : Yves-François Blanchet, imprésario du chanteur Éric Lapointe, tel que nous l‘avions annoncé mardi matin (source: La Presse)
  • Hull (QS) : Bill Clennett, candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 et l‘élection partielle de 2008 dans Hull (source: Québec solidaire)
  • Kamouraska-Témiscouata (LIB) : Claude Béchard (LIB), député de Kamouraska-Témiscouata et ministre des Ressources naturelles et de la Faune (source: La Presse)
  • Lac-Saint-Jean (LIB) : Pierre Simard, président du Syndicat des employés d‘Énergie électrique Québec (SEEQ) (source : Le Quotidien)
  • La Peltrie (LIB) : France Hamel (LIB), ex-députée de La Peltrie (2003-2007) (source: Le Soleil)
  • L‘Assomption (PQ) : Jean-Claude St-André (PQ), ex-député de L‘Assomption (1996-2007) (source: La Presse)
  • Louis-Hébert (ADQ) : Jean Nobert, candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Louis-Hébert (source: Le Soleil)
  • Louis-Hébert (PQ) : André Joli-Cœur, candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Louis-Hébert (source: Le Soleil)
  • Maskinongé (LIB) : Jean-Paul Diamond, maire de Saint-Alexis-des-Monts et préfet de la MRC de Maskinongé (source: La Presse)
  • Maskinongé (PQ) : Rémy Désilets (PQ), ex-député de Maskinongé (1994-2003) (source: Le Nouvelliste)
  • Masson (LIB) : David Grégoire, candidat défait (LIB) lors de l‘élection fédérale de 2008 dans Montcalm (source: Le trait d‘Union)
  • Montmagny-L‘Islet (LIB) : Norbert Morin (LIB), ex-député de Montmagny-L‘Islet (2003-2007) (source: La Presse)
  • Montmorency (LIB) : Raymond Bernier (LIB), ex-député de Montmorency (2003-2007) (source: La Presse)
  • Nicolet-Yamaska (LIB) : Mario Landry, directeur du CSSS Bécancour-Nicolet-Yamaska (source: Le Nouvelliste)
  • Nicolet-Yamaska (PQ) : Mohammed Settouche, candidat défait à l‘investiture péquiste en 2007 (source: Le Nouvelliste)
  • Rimouski (PQ) : Irvin Pelletier (PQ), député de Rimouski (source: L‘Avantage)
  • Saint-François (LIB) : Monique Gagnon-Tremblay (LIB), députée de Saint-François (1985-____) et ministre des Relations internationales (source: La Presse)
  • Saint-Jean (LIB) : Jean-Pierre Paquin (LIB), ex-député de Saint-Jean (2003-2007) (source: La Presse)
  • Saint-Maurice (LIB) : Céline Trépanier, présidente du PLQ-Mauricie (source: Le Nouvelliste)
  • Shefford (ADQ): François Bonnardel (ADQ), député de Shefford (2007-____) (source: La voix de l‘est)
  • Taschereau (LIB) : il y aurait 2 aspirant-candidats au PLQ: Clermont Perreault et Hubert Dufour (source: Le Soleil)
  • Vanier (LIB) : il y aurait 2 aspirant-candidats au PLQ: Patrick Huot, conseiller municipal pour le district de Duberger à la Ville de Québec, et Monique Lachance, fille de l‘ex-maire de Vanier Robert Cardinal (source: Le Soleil)

Rumeurs

  • Beauharnois: Denis Lapointe, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, aurait été approché par le PQ et les libéraux pour être candidat dans Beauharnois, mais il aurait décliné les 2 offres (source: Le Soleil de Valleyfield)
  • Beauce-Nord (LIB) : Richard Lehoux, maire de Saint-Elzéar et préfet de la MRC de la Nouvelle-Beauce, est actuellement en réflexion (source : Beauce-Média)
  • Bertrand (LIB) : Isabelle Lord, attachée politique du député d‘Argenteuil, David Whissell (LIB), pourrait être candidate dans Bertrand (source : Journal La Vallée)
  • Bertrand (ADQ) : Sylvain Charron, candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Bertrand, serait sur la liste des candidats potentiels dans Bertrand (source : Journal La Vallée)
  • Chambly (PQ) : l‘ex-députée de Chambly, Louise Beaudoin (PQ), tâterait le terrain pour un retour en politique active dans Chambly (source : Le Journal de Chambly)
  • Chauveau: l‘ex-journaliste Gérard Deltell serait sollicité par plusieurs partis pour porter leurs couleurs dans Chauveau (source: Le Soleil)
  • Chauveau (ADQ) : Gilles Taillon (ADQ), député de Chauveau, envisagerait la possibilité de se présenter dans une autre circonscription (source: Le Soleil)
  • Champlain (PQ) : l‘ex-députée de Champlain, Noëlla Champagne (PQ), serait en réflexion pour se porter à nouveau candidate (source: Le Nouvelliste)
  • Laviolette (PQ) : Patrick Lahaie, candidat défait (PQ) lors des élections générales de 2003 et 2007 dans Laviolette, pourrait être à nouveau sur les rangs (source: Le Nouvelliste)
  • Saint-Maurice (PQ) : Claude Pinard (PQ), ex-député de Saint-Maurice (1994-2007), pourrait être à nouveau candidat, mais le principal intéressé n‘aurait pas confirmé la nouvelle (source: Le Nouvelliste)

Désistements

  • Arthabaska (QS) : Bill Ninacs, candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 dans Arthabaska (source: La Nouvelle)
  • Beauharnois (PQ) : Daniel Mallette, président du Conseil régional de la FTQ du Suroît (source: La Presse)
  • Drummond (PQ) : Normand Jutras (PQ), ex-député de Drummond (1994-2007) et ex-ministre (source: L‘Express)
  • Lévis (LIB) : Danielle Roy-Marinelli, mairesse de Lévis (source: La Presse)
  • Matapédia (ADQ) : Rémy Villeneuve, ex-président de l‘ADQ-Matapédia et candidat défait (ADQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Matapédia, (source: L‘Avantage)
  • Shefford (LIB) : Bernard Brodeur (LIB), ex-député de Shefford (1994-2007) (source: La Presse)
  • Shefford (PQ): Paul Sarazin, maire de Sainte-Cécile-de-Milton, préfet de la MRC de la Haute-Yamaska et candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Shefford (source: La voix de l‘est)

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

Refonte de la carte électorale: job de bras

La Commission de la représentation électorale a dévoilé sa proposition de refonte de la carte électorale cet après-midi. Le rapport est disponible à l‘adresse www.lacartechange.qc.ca.

Nous reviendrons sur le rapport au cours des prochains jours avec des statistiques et des comparaisons avec les refontes antérieures, mais voici quelques commentaires à chaud:

  • Un mot pour décrire la carte électorale projetée: job de bras. À part les Îles-de-la-Madeleine et Ungava, il n‘y a aucune circonscription dont la population électorale s‘écarte de +/- 20% de la moyenne québécoise (l‘écart maximal «légal» est de +/- 25%. Le 26 mars 2007, il y avait 34 circonscriptions dont la population électorale s‘écartait de +/- 20% de la moyenne québécoise, dont 17 qui dépassaient l‘écart légal).
  • 3 circonscriptions disparaissent dans le Bas-Saint-Laurent (Kamouraska-Témiscouata, partagé entre les circonscriptions actuelles de Montmagny-L‘Islet et de Rivière-du-Loup), dans Chaudière-Appalaches (Frontenac qui est fusionnée à une partie de l‘actuelle circonscription de Beauce-Nord) et dans la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (Gaspé, partagé entre Matane et Bonaventure).
  • 3 circonscriptions s‘ajoutent à Laval (Marc-Aurèle-Fortin, créée à partir de Fabre et de Vimont), dans Laurentides-Lanaudière (La Plaine, créée à partir de Blainville, Masson et Rousseau) et en Montérégie (Rousillon, créée à partir de Châteauguay et de La Prairie).
  • C‘est peut-être un hasard mathématique, mais les 3 circonscriptions retranchées sont situées dans 3 régions différentes. C‘est assez astucieux et ça risque d‘empêcher que la CRE recule en fin de processus en multipliant les «exceptions», comme on avait fait en Gaspésie en 2001. Si on accorde une exception dans 1 région pour sauver 1 siège, ça va créer de la grogne ailleurs et si on accorde une exception dans les 3 régions, on va se retrouver avec au moins une dizaine de circonscriptions hors-normes coulées dans le béton pour 8 ans.
  • Même si les autres régions ne sont pas affectées en termes de nombre de sièges, il y a de nombreux chamboulements dans les limites des circonscriptions électorales afin de rééquilibrer les écarts infrarégionaux, notamment dans la Capitale-Nationale, au Centre-du-Québec et en Estrie.
  • À voir absolument lors de la prochaine élection générale: le duel Mario Dumont (ADQ)/Claude Béchard (LIB) dans Rivière-du-Loup–Témiscouata, à moins que le ministre libéral ne jette son dévolu sur la nouvelle circonscription de la Côte-du-Sud à la suite de la disparition de Kamouraska-Témiscouata. Le duel Janvier Grondin (ADQ, Beauce-Nord)/Laurent Lessard (LIB, Frontenac) dans Beauce-Amiante ne donnera pas sa place non plus.
  • En fin de compte, il n‘y aura pas d‘affrontement entre Danielle Doyer (PQ, Matapédia) et Pascal Bérubé (PQ, Matane) lors d‘une investiture résultant de la disparition de la circonscription de Matane. Pascal Bérubé devra plutôt lutter contre Guy Lelièvre (PQ, Gaspé) dans la nouvelle circonscription de Matane-Gaspé.

Carte électorale: les circonscriptions hors-normes

Il y avait, en date du 26 mars dernier, 17 circonscriptions* dont la population électorale (en d‘autres termes, le nombre d‘électeurs) excédait de +/- 25% la moyenne québécoise. Or, la Loi électorale prévoit que lors des refontes de la carte électorale, aucune circonscription ne peut déroger de la règle du 25%. Oui, il y a des exceptions, mais pourquoi les répéter alors que nous avons déjà expliqué tout cela dans cet article.

*18 si on inclut la circonscription des Îles-de-la-Madeleine.

Écarts positifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007
Écarts négatifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007

Si on situe ces circonscriptions sur une carte géographique, ça donne ceci (cliquez pour agrandir):

Carte des circonscriptions hors-normes, 2007

Vous aurez probablement remarqué vous aussi que les circonscriptions des 2 chefs des partis d‘opposition, Charlevoix (Pauline Marois) et Rivière-du-Loup (Mario Dumont), sont en-deça de la limite de 25% et que leurs frontières devront impérativement être révisées.

N.B.: Ces graphiques ont été réalisés sur la base de la population électorale des 125 circonscriptions lors de l‘élection générale du 26 mars dernier. Il n‘est pas impossible qu‘entre-temps, d‘autres circonscriptions aient excédé la limite de +/- 25%.

Candidatures: 27 février 2007

À la suite de l’annonce des dernières candidatures de Québec solidaire cet après-midi, il ne reste que 2 candidatures sur 125 à dévoiler pour cette formation politique. Quant à l’Action démocratique du Québec, l’identité de son dernier candidat dans Gaspé a également été dévoilée aujourd’hui.

Candidatures officielles:

  • Abitibi-Est (QS): Mme France-Claude Goyette (27 février 2007);
  • Abitibi-Ouest (QS): Mme Caroline Sigouin (27 février 2007);
  • Argenteuil (QS): M. Guy Dufresne (27 février 2007);
  • Arthabaska (LIB): M. Claude Bachand, député d’Arthabaska (2003-____) (27 février 2007);
  • Beauharnois (QS): M. Normand Perry (27 février 2007);
  • Bertrand (QS): Mme Jocelyne Lavoie (27 février 2007);
  • Blainville (QS): M. Francis Gagnon Bergmann (27 février 2007);
  • Bonaventure (QS): Mme Hélène Morin (24 février 2007);
  • Borduas (QS): Mme Julie Raby (27 février 2007);
  • Bourassa-Sauvé (QS): Mme Marie-Noëlle Doucet-Paquin (27 février 2007);
  • Brome-Missisquoi (QS): Mme Lorraine Lasnier (27 février 2007);
  • Chambly (LIB): M. Marc Tanguay (27 février 2007);
  • Champlain (QS): M. Alex Noël (27 février 2007);
  • Charlesbourg (LIB): M. Éric R. Mercier, député de Charlesbourg (2003-____) (27 février 2007);
  • Châteauguay (QS): Mme Véronique Pronovost (27 février 2007);
  • Chomedey (QS): Mme Francine Bellerose (27 février 2007);
  • Crémazie (LIB): Mme Michèle Lamquin-Éthier, députée de Bourassa (1997-2003) et de Crémazie (2003-____) (27 février 2007);
  • Fabre (QS): M. Jean-François Croteau (27 février 2007);
  • Gaspé (ADQ): M. Bruno Cloutier (27 février 2007);
  • Gaspé (QS): Mme Annie Chouinard (27 février 2007);
  • Groulx (LIB): M. Pierre Descôteaux, député de Groulx (2003-____) (27 février 2007);
  • Groulx (QS): M. Adam Veilleux (27 février 2007);
  • Huntingdon (QS): M. Marc Pronovost (27 février 2007);
  • Iberville (QS): Mme Danielle Desmarais (27 février 2007);
  • Jacques-Cartier (PQ): Mme Sophia Caporicci (27 février 2007);
  • Kamouraska-Témiscouata (QS): Mme Céline Tremblay (27 février 2007);
  • Labelle (QS): M. Luc Boisjoli (27 février 2007);
  • Lac-Saint-Jean (QS): M. Denis Plamondon (27 février 2007);
  • La Pinière (PQ): Mme Saloua Hassoun (27 février 2007);
  • La Pinière (QS): M. Jean-Claude Bernheim (27 février 2007);
  • Laporte (QS): Mme Michèle St-Denis (27 février 2007);
  • La Prairie (QS): M. Antoine Phirun Pich (27 février 2007);
  • Laval-des-Rapides (QS): Mme Nicole Caron (27 février 2007);
  • Laviolette (QS): Mme Pierrette Doucet (27 février 2007);
  • Marguerite-D’Youville (QS): M. Daniel Michelin (27 février 2007);
  • Marie-Victorin (LIB): M. Nic Leblanc, ex-député fédéral de Longueuil (1984-1997) (CON/BQ) (27 février 2007);
  • Matane (QS): Mme Brigitte Michaud (27 février 2007);
  • Matapédia (QS): M. Dominic Fortin (27 février 2007);
  • Mégantic-Compton (QS): M. Ludovick Nadeau (27 février 2007);
  • Mille-Îles (QS): Mme Nicole Bellerose (27 février 2007);
  • Mirabel (QS): M. Jocelyn Parent (27 février 2007);
  • Mont-Royal (LIB): M. Pierre Arcand (27 février 2007);
  • Nelligan (PQ): Mme Dorothée Morin (27 février 2007);
  • Notre-Dame-de-Grâce (QS): M. David Mandel (27 février 2007);
  • Prévost (QS): Mme Mylène Jaccoud (27 février 2007);
  • René-Lévesque (QS): Mme Mylène Lapierre (27 février 2007);
  • Richmond (QS): Mme Danielle Maire (27 février 2007);
  • Robert-Baldwin (PQ): M. Alexandre Pagé-Chassé (27 février 2007);
  • Rousseau (QS): M. Dominic Néron (27 février 2007);
  • Saint-Hyacinthe (QS): M. Richard Gingras (27 février 2007);
  • Saint-Jean (PQ): M. Dave Turcotte (27 février 2007);
  • Saint-Jean (QS): M. Guillaume Tremblay (27 février 2007);
  • Saint-Laurent (QS): M. Alain Pérusse (27 février 2007);
  • Saint-Maurice (QS): Mme Marianne Mathis (27 février 2007);
  • Soulanges (QS): Mme Marielle Rodrigue (27 février 2007);
  • Terrebonne (QS): M. Jean Baril (27 février 2007);
  • Trois-Rivières (QS): M. André Lemay (27 février 2007);
  • Ungava (QS): M. Gilbert Hamel (27 février 2007);
  • Vachon (QS): M. Richard St-Onge (27 février 2007);
  • Vaudreuil (QS): Mme Micheline Déry (27 février 2007);
  • Verchères (QS): Mme Michelle Hudon-David (27 février 2007);
  • Verdun (QS): M. David Fennario (27 février 2007);
  • Vimont (QS): M. Mickael Labrie (27 février 2007).