Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le Québec politique du 7 au 13 octobre

  • 7 octobre 1833: Élection partielle dans Québec, remportée par Louis-Théodore Besserer (PAT).
  • 7 octobre 1862: Élection législative dans la division De Lorimier, remportée par Jacques-Olivier Bureau (ROU).
  • 7 octobre 1873: William Hoste Webb (CON) est nommé conseiller législatif de Wellington.
  • 7 octobre 1905: Élection partielle dans Montréal Division No. 4, remportée sans opposition par George Washington Stephens Jr. (LIB).
  • 7 octobre 1936: Ouverture de la 1re session du 20e Parlement du Québec.
  • 7 octobre 1936: Le député de Saint-Hyacinthe, Télesphore-Damien «T.-D.» Bouchard (LIB), devient chef de l’Opposition officielle à l’Assemblée législative du Québec en raison de la défaite du chef du Parti libéral, Joseph-Adélard Godbout (LIB), dans sa propre circonscription lors de l’élection générale de 1936.
  • 7 octobre 1969: Le député de Montmorency, Gaston Tremblay (ind.), joint le Ralliement créditiste.
  • 7 octobre 1995: Dans l’éventualité d’une victoire du «Oui» lors du référendum du 30 octobre suivant, le député fédéral Lucien Bouchard est nommé négociateur en chef du Québec (avec le Canada) par le député de L’Assomption et premier ministre du Québec, Jacques Parizeau (PQ).
  • 8 octobre 1826: Le conseiller législatif Thomas-Pierre-Joseph Taschereau (BUR) décède en fonction.
  • 8 octobre 1842: Le député de Beauharnois, John William Dunscomb (TOR), démissionne comme député.
  • 8 octobre 1842: Élection partielle dans York (Canada-Ouest), remportée par Louis-Hippolyte La Fontaine (PAT), procureur général du Bas-Canada et co-premier ministre dans le gouvernement Baldwin-La Fontaine.
  • 8 octobre 1874: Le député de Pontiac, John Poupore (CON), démissionne comme député.
  • 8 octobre 1900: Le député de Châteauguay et ex-ministre, Joseph-Émery Robidoux (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 8 octobre 1925: Le député de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 8 octobre 1952: Joseph Boulanger (UN) est nommé conseiller législatif de La Durantaye.
  • 8 octobre 1954: Le conseiller législatif de La Salle, Joseph-Théophile Larochelle (UN), décède en fonction.
  • 8 octobre 1960: (8 au 9 octobre) 6e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le gouvernement et la démocratie».
  • 8 octobre 1969: Élections partielles dans Sainte-Marie, Saint-Jacques, Trois-Rivières et Vaudreuil-Soulanges, remportées par Jean-Jacques Croteau (UN), Jean Cournoyer (UN), Gilles Gauthier (UN) et François-Édouard Belliveau (UN).
  • 8 octobre 2002: L’Union des forces progressistes obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 9 octobre 1834: Dissolution du 14e Parlement du Bas-Canada.
  • 9 octobre 1838: Lord Durham abandonne ses fonctions de gouverneur du Bas-Canada.
  • 9 octobre 1862: Élection législative dans la division de Kennebec, remportée par Charles Cormier (ROU).
  • 10 octobre 1930: Inauguration du tableau intitulé «Le conseil souverain», œuvre de Charles Huot représentant le conseil siégeant sous le Régime français, que l’on peut toujours admirer à la salle du Conseil législatif (salon rouge) de l’Hôtel du Parlement à Québec.
  • 10 octobre 1970: Le député de Chambly et ministre de l’Immigration, ministre du Travail et de la Main-d’oeuvre, Pierre Laporte (LIB), est enlevé par le Front de libération du Québec (FLQ).
  • 10 octobre 1985: Prorogation de la 5e session du 32e Parlement du Québec.
  • 11 octobre 1834: Émission des brefs de la 15e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada.
  • 11 octobre 1856: Élection législative dans la division de Wellington, remportée par Hollis Smith (LIB).
  • 11 octobre 1870: Élection partielle dans Napierville, remportée sans opposition par Laurent-David Lafontaine (LIB).
  • 11 octobre 1920: Élection partielle dans Portneuf, remportée sans opposition par Édouard Hamel (LIB).
  • 11 octobre 1934: Le député de Papineau, Désiré Lahaie (LIB), décède en fonction.
  • 11 octobre 1946: Le député de Bagot, Cyrille Dumaine (LIB), décède en fonction.
  • 11 octobre 1948: Le député de Brome et ministre des Mines, Jonathan Robinson (UN), décède en fonction au cours d’un voyage en Abitibi.
  • 11 octobre 1956: Le conseiller législatif de Rougemont, Wilfrid Bovey (LIB), décède en fonction.
  • 11 octobre 1961: Le député de Chambly, Robert Théberge (LIB), décède en fonction.
  • 11 octobre 1968: (11 au 14 octobre) Congrès de fondation du Parti québécois, issu de la fusion du Mouvement souveraineté-association (MSA) et du Ralliement national (RN), sous le thème «Ce pays qu’on peut bâtir». René Lévesque devient le premier président du Parti. Le Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) rejoindra le PQ quelques jours plus tard.
  • 11 octobre 1972: Élection partielle dans Duplessis, remportée par Donald Gallienne (LIB). Une autre élection partielle, tenue le même jour dans Gatineau, a été annulée et reportée au 15 novembre 1972.
  • 11 octobre 1989: Assermentation du nouveau gouvernement Bourassa (LIB) à la suite de l’élection générale du 25 septembre 1989.
  • 12 octobre 1829: Le conseiller législatif et conseiller exécutif Michael Henry Perceval (BUR) décède en fonction.
  • 12 octobre 1910: Le conseiller législatif de Lauzon, Blaise-Ferdinand Letellier (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme juge.
  • 12 octobre 1842: Prorogation de la 2e session du 1er Parlement de la Province du Canada.
  • 12 octobre 1842: Sanction de la «Loi sur la liberté des élections» (S.P.C., 1842 (6 Vict.), c. 1), qui stipule notamment qu’un «poll» (bureau de votation) devra être installé dans chaque paroisse, et qu’une élection ne durera que 2 jours.
  • 12 octobre 1976: Le ministre des Affaires intergouvernementales et ex-député de L’Acadie, François Cloutier (LIB), démissionne comme ministre.
  • 13 octobre 1831: Élection partielle dans Montréal, remportée par Dominique Mondelet (PAT).
  • 13 octobre 1921: Le député de Labelle, Honoré Achim (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme magistrat du district de Hull et Pontiac.
  • 13 octobre 1967: (13 au 15 octobre) 13e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Québec après l’Expo. Le Parti libéral du Québec et les espoirs de la société québécoise». Le congrès rejette le principe d’un Québec souverain associé au reste du Canada. Le promoteur de cette proposition, le député de Laurier, René Lévesque (LIB), quitte alors le congrès, suivi de quelques dizaines de délégués.
  • 13 octobre 1988: Le député de Hull et ministre des Approvisionnements et Services, Gilles Rocheleau (LIB), démissionne comme député et ministre en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 13 octobre 2000: (13 au 15 octobre) 28e Congrès des membres du Parti libéral du Québec sous le thème «Un Québec pour tout le monde».

Le Québec politique du 30 septembre au 6 octobre

  • 30 septembre 1839: Jean-Baptiste Taché (ind.) est nommé au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 30 septembre 1862: Élection législative dans la division de Shawinigan, remportée par Charles-Christophe Malhiot (ROU).
  • 30 septembre 1868: Le député de Trois-Rivières, Charles Boucher de Niverville (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 30 septembre 1892: Le député de Trois-Rivières, Télesphore-Eusèbe Normand (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de «menées corruptrices» lors de l’élection générale du 8 mars 1892. Son élection est annulée et le siège de Trois-Rivières devient vacant.
  • 30 septembre 1907: Le député de Terrebonne et ministre de la Colonisation, Jean Prévost (LIB), démissionne comme ministre.
  • 30 septembre 1929: Élection partielle dans Compton, remportée par Andrew Ross McMaster (LIB), Trésorier de la Province dans le gouvernement Taschereau.
  • 30 septembre 1959: Le conseiller législatif des Laurentides, Gérald Martineau (UN), démissionne comme membre du Conseil législatif pour cette division afin d’être nommé à nouveau conseiller législatif pour la division de Lauzon. L’ex-député Antonio Auger (UN) est nommé conseiller législatif des Laurentides le même jour.
  • 30 septembre 1961: Le lieutenant-gouverneur du Québec, Onésime Gagnon, décède en fonction.
  • 30 septembre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 1er octobre 1858: Élections législatives dans les divisions de La Salle et de Repentigny, remportées par Édouard-Louis-Antoine-Charles Juchereau Duchesnay (BLE) et Pierre-Urgel Archambault (ROU).
  • 1er octobre 1863: Élection partielle dans St. Hyacinthe, remportée par Rémi Raymond (BLE).
  • 1er octobre 1903: Le député de Shefford, Tancrède Boucher de Grosbois (LIB), et le député de Maskinongé, Hector Caron (LIB), démissionnent comme députés.
  • 1er octobre 1909: Le député de St. Sauveur, Charles-Eugène Côté (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur.
  • 1er octobre 1924: Le député de Témiscamingue, Télesphore Simard (LIB), décède en fonction.
  • 1er octobre 1935: Le député de Hull, Aimé Guertin (CON), et le député de Laviolette, Joseph-Alphida Crête (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 1er octobre 1942: Le député de Bonaventure, ministre des Terres et Forêts et ministre de la Chasse et de la Pêche, Pierre-Émile Côté (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 1er octobre 2001: Élections partielles dans Blainville, Jonquière, Labelle et Laviolette, remportées respectivement par Richard Legendre (PQ), Françoise Gauthier (LIB), Sylvain Pagé (PQ) et Julie Boulet (LIB).
  • 2 octobre 1811: Le conseiller législatif Charles-Louis Tarieu de Lanaudière (BUR) décède en fonction.
  • 2 octobre 1858: Élection partielle dans Lotbinière, remportée par Lewis Thomas Drummond (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme procureur général du Bas-Canada dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 2 octobre 1862: Élection législative dans la division de Lanaudière, remportée par Alexandre Bareil dit Lajoie (n.a.).
  • 2 octobre 1910: Le conseiller législatif de Victoria, James Kewley Ward (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1915: Le député de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme membre du Conseil privé à Ottawa.
  • 2 octobre 1935: Le député de Montréal–Sainte-Anne, Joseph-Henry Dillon (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 2 octobre 1968: À la suite du décès de Daniel Johnson (père) (UN) six jours plus tôt, Jean-Jacques Bertrand (UN) est nommé chef intérimaire de l’Union nationale lors d’une réunion du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée législative. Il sera assermenté premier ministre du Québec le même jour.
  • 2 octobre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 2 octobre 1983: Le député de Mégantic-Compton, Fabien Bélanger (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1996: Robert Bourassa (LIB), premier ministre du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994, décède à l’âge de 65 ans.
  • 3 octobre 1860: Le député de Vaudreuil, Robert Unwin Harwood (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 3 octobre 1874: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée sans opposition par Henri-Gédéon Mailhiot (CON), commissaire des Terres de la Couronne dans le gouvernement Boucher de Boucherville.
  • 3 octobre 1881: Le député de Richelieu, Michel Mathieu (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1900: À la suite du décès de Félix-Gabriel Marchand (LIB) 9 jours plus tôt, le député de St. Sauveur, Simon-Napoléon Parent (LIB) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 3 octobre 1902: Élections partielles dans Soulanges et Stanstead, remportées par Arcade-Momer Bissonnette (CON) et George Henry Saint-Pierre (CON).
  • 3 octobre 1908: Hector Champagne (LIB) est nommé conseiller législatif de Mille-Isles.
  • 3 octobre 1940: Le député de Mégantic, Louis Houde (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1973: Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Ralliement créditiste après avoir retiré ses déclarations de février 1973 concernant le chef Yvon Dupuis.
  • 3 octobre 1978: Première télédiffusion des débats de l’Assemblée nationale.
  • 3 octobre 1985: À la suite de sa victoire à la course à la direction du Parti québécois le 29 septembre 1985, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 4 octobre 1836: Prorogation de la 3e session du 15e Parlement du Bas-Canada.
  • 4 octobre 1852: Élection partielle dans Bellechasse, remportée par Jean Chabot (REF), commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 4 octobre 1856: Élection partielle dans Rouville, remportée par William Henry Chaffers (ROU).
  • 4 octobre 1864: Le député de Chicoutimi et Saguenay, David Edward Price (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 4 octobre 1884: Le conseiller législatif de Lanaudière, Louis-François-Rodrigue Masson (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme lieutenant-gouverneur du Québec.
  • 4 octobre 1917: Le député de Brome, William Frederick Vilas (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Wellington.
  • 4 octobre 1929: Le député de Huntingdon, Andrew Philps (LIB), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 4 octobre 1933: À l’issue d’un congrès à la direction, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (CON), est élu chef du Parti conservateur.
  • 4 octobre 1938: Le député de Montréal–Saint-Louis, Peter Bercovitch (LIB), démissionne comme député afin d’être candidat à une élection fédérale.
  • 4 octobre 1968: (4 au 6 octobre) 14e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le défi québécois».
  • 4 octobre 1976: Le député de L’Acadie et ministre des Affaires intergouvernementales, François Cloutier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme délégué général du Québec en France. Il démissionnera comme ministre le 12 octobre 1976.
  • 4 octobre 2005: Le Parti unitaire du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 5 octobre 1805: Le député de Québec (Haute-Ville), William Grant (BUR), décède en fonction.
  • 5 octobre 1809: Émission des brefs de la 6e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, dissoute une année seulement après l’élection générale précédente.
  • 5 octobre 1840: Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.), membre du Conseil spécial du Bas-Canada et du Conseil exécutif du Bas-Canada, décède en fonction.
  • 5 octobre 1864: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON).
  • 5 octobre 1869: Le député de Richelieu, Joseph Beaudreau (CON), décède en fonction.
  • 5 octobre 1874: Élections partielles dans Montmorency et Québec, remportées sans opposition par Auguste-Réal Angers (CON), solliciteur général dans le gouvernement Boucher de Boucherville (CON), et Pierre Garneau (CON), commissaire de l’Agriculture et des Travaux publics.
  • 5 octobre 1908: Le député de Rouville, Alfred Girard (LIB), et le député de Montréal division No. 1, Georges-Albini Lacombe (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination respectivement comme protonotaire et registrateur.
  • 5 octobre 1923: Le député du comté de Québec, Aurèle Leclerc (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur conjoint de la division de Québec.
  • 5 octobre 1964: Élections partielles dans Dorchester, Matane, Montréal-Verdun et Saguenay, remportées par Francis O’Farrell (LIB), Jacques Bernier (LIB), Claude Wagner (LIB) et Pierre-Willie Maltais (LIB).
  • 5 octobre 1990: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB).
  • 5 octobre 2002: (5 et 6 octobre) 4e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont sous le thème «En santé… autrement».
  • 6 octobre 1820: Le conseiller législatif et conseiller exécutif François Baby (BUR) décède en fonction.
  • 6 octobre 1869: Le député de Huntingdon, Julius Scriver (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 6 octobre 1894: Le député de Montréal division No. 5 et trésorier provincial, John Smythe Hall (CON), démissionne comme ministre en raison d’une divergence de vues avec le premier ministre Taillon.
  • 6 octobre 1903: Le conseiller législatif de Bedford, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme trésorier provincial dans le gouvernement Parent. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), sera assermenté ministre sans portefeuille le même jour.
  • 6 octobre 1941: Élections partielles dans Huntingdon et Saint-Jean–Napierville, remportées par Dennis James O’Connor (LIB) et Jean-Paul Beaulieu (UN).
  • 6 octobre 1955: Le conseiller législatif de Sorel, Pamphile-Réal du Tremblay (LIB), décède en fonction.
  • 6 octobre 1997: Élections partielles dans Bertrand, Bourassa, Duplessis et Kamouraska-Témiscouata, remportées par Denis Chalifour (LIB), Michèle Lamquin-Éthier (LIB), Normand Duguay (PQ) et Claude Béchard (LIB).
  • 6 octobre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), démissionne officiellement comme député.

Le Québec politique un 5 avril

  • 5 avril 1998: La députée de La Prairie, Monique Simard (PQ), annonce sa démission comme députée, laquelle deviendra effective le 1er mai 1998.
  • 5 avril 1982: Élections partielles dans Louis-Hébert et Saint-Laurent, remportées par Réjean Doyon (LIB) et Germain Leduc (LIB).
  • 5 avril 1979: Le député de Beauce-Sud et chef du Parti national populaire, Fabien Roy (PNP), démissionne comme député et chef du Parti à la suite de son élection comme chef du Crédit social sur la scène fédérale.
  • 5 avril 1963: Discours sur le budget.
  • 5 avril 1950: Prorogation de la 2e session du 23e Parlement du Québec.
  • 5 avril 1945: Discours sur le budget.
  • 5 avril 1921: Le député de Wolfe, Joseph-Eugène Rhéault (LIB), décède en fonction.
  • 5 avril 1910: Discours sur le budget.
  • 5 avril 1906: Le député de L’Assomption, Joseph-Édouard Duhamel (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme inspecteur des bureaux d’enregistrement.
  • 5 avril 1895: Le conseiller législatif de Rougemont, Pierre Boucher de la Bruère (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif.
  • 5 avril 1869: Prorogation de la 2e session du 1er Parlement du Québec.
  • 5 avril 1802: Sanction de l’«Acte privant Charles Bouc du droit d’éligibilité à l’Assemblée, Bas-Canada» (S.P.B.C., 1802 (42 Geo. III), c.7) déclarant l’ex-député d’Effingham, Charles-Jean-Baptiste Bouc (CAN), «inhabile et incapable d’être élu, de siéger ou de voter comme Membre de la Chambre d’Assemblée». M. Bouc avait été expulsé de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada à 4 reprises entre 1800 et 1802 à la suite d’une condamnation criminelle pour fraude en 1799.
  • 5 avril 1802: Prorogation de la 2e session du 3e Parlement du Bas-Canada.

Le Québec politique un 1er avril

  • Avril 1802: Élection partielle dans Effingham, remportée par Angus Shaw (BUR).
  • Avril 1802: Élection partielle dans Surrey, remportée par Alexis Caron (n.a.).
  • 1er avril 2000: (1er-2 avril) 3e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont sous le thème «Objectif 2002».
  • 1er avril 1948: Prorogation de la 4e session du 22e Parlement du Québec.
  • 1er avril 1942: Discours sur le budget.
  • 1er avril 1927: Sanction de la «Loi modifiant la Loi électorale de Québec relativement au scrutin» (S.Q., 1927 (17 Geo. V), c. 15), qui dispense un ministre qui vient tout juste d’être nommé au Cabinet de l’obligation d’être réélu lors d’une élection partielle.
  • 1er avril 1927: Prorogation de la 4e session du 16e Parlement du Québec.
  • 1er avril 1923: Le conseiller législatif de Stadacona, John Charles Kaine (LIB), décède en fonction.
  • 1er avril 1863: Élection partielle dans Laprairie, remportée par Alfred Pinsonneault (BLE).
  • 1er avril 1818: Prorogation de la 2e session du 9e Parlement du Bas-Canada.

Le Québec politique un 19 février

  • 19 février 2001: Le Rassemblement pour l’alternative progressiste obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 19 février 1996: Élections partielles dans Jonquière et La Prairie, remportées par Lucien Bouchard (PQ), premier ministre du Québec, et Monique Simard (PQ).
  • 19 février 1932: Prorogation de la 1re session du 18e Parlement du Québec.
  • 19 février 1914: Prorogation de la 2e session du 13e Parlement du Québec.
  • 19 février 1892: Le conseiller législatif de Stadacona, John Hearn (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 19 février 1864: Ouverture de la 2e session du 8e Parlement de la Province du Canada.
  • 19 février 1841: Émission des brefs d’élection de la 1re élection générale à l’Assemblée législative de la Province du Canada.

Le Québec politique un 8 janvier

  • 8 janvier 2008: L’Union du centre obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 8 janvier 1996: Le député de La Prairie, Denis Lazure (PQ), démissionne comme député.
  • 8 janvier 1990: Gilles Rhéaume démissionne comme chef du Parti indépendantiste.
  • 8 janvier 1987: Le Parti citron obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 8 janvier 1982: Le ministre des Affaires intergouvernementales et ex-député de Louis-Hébert, Claude Morin (PQ), démissionne comme ministre.
  • 8 janvier 1960: À la suite du décès de J.-M.-Paul Sauvé (UN) six jours plus tôt, une réunion conjointe du groupe parlementaire de l’Union nationale à l’Assemblée législative et au Conseil législatif élit le député de Joliette, Antonio Barrette (UN), comme chef du Parti. Il sera assermenté premier ministre du Québec le même jour.
  • 8 janvier 1935: Ouverture de la 4e session du 18e Parlement du Québec.
  • 8 janvier 1929: Ouverture de la 2e session du 17e Parlement du Québec.
  • 8 janvier 1912: Georges-Élie Amyot (LIB) et Eugène Roberge (LIB) sont nommés conseillers législatifs de La Durantaye et de Lauzon respectivement.
  • 8 janvier 1894: Prorogation de la 3e session du 8e Parlement du Québec.
  • 8 janvier 1864: Élection législative partielle dans la division de Rougemont, remportée par William Henry Chaffers (LIB).
  • 8 janvier 1832: Le député d’Assomption [L’Assomption], Barthélémy Joliette (n.a.), est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada. Il démissionnera officiellement comme député en juin 1832.
  • 8 janvier 1825: Le député de Montréal (quartier ouest), Louis-Joseph Papineau (CAN), est élu orateur de la Chambre d’assemblée pour la 2e fois.
  • 8 janvier 1825: Ouverture de la 1re session du 12e Parlement du Bas-Canada.
  • 8 janvier 1812: James Kerr (BUR), juge puîné de la Cour du banc du roi du district de Québec, est nommé au Conseil exécutif du Bas-Canada.
  • 8 janvier 1801: Ouverture de la 1re session du 3e Parlement du Bas-Canada.
  • 8 janvier 1793: Le député de Québec et de Dorchester, Ignace-Michel-Louis-Antoine d’Irumberry de Salaberry (CAN), démissionne comme député de Dorchester.

Le Québec politique un 3 janvier

  • 3 janvier 1925: Pamphile-Réal du Tremblay (LIB) est nommé conseiller législatif de Sorel.
  • 3 janvier 1913: Le député de Stanstead, Prosper-Alfred Bissonnette (LIB), et le député de Bagot, Frédéric-Hector Daigneault (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination respectivement comme percepteur du revenu et inspecteur des asiles et prisons de la province.
  • 3 janvier 1889: Le député de Laprairie, Odilon Goyette (NAT), est reconnu coupable par la Cour supérieure de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection partielle du 30 juillet 1887. Son élection est annulée et le siège de Laprairie devient vacant.
  • 3 janvier 1865: Élection partielle dans Chicoutimi et Saguenay, remportée par Pierre-Alexis Tremblay (LIB).
  • 3 janvier 1832: Peter McGill (McCutcheon) (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 3 janvier 1792: Le conseiller législatif, conseiller exécutif, et juge, Adam Mabane (BUR), décède en fonction.

La politique québécoise un 30 juillet

  • 30 juillet 2005: Louis Bernard devient officiellement candidat à la direction du Parti québécois.
  • 30 juillet 1887: Élection partielle dans Laprairie, remportée par Odilon Goyette (NAT).
  • 30 juillet 1874: Le député de Mégantic et procureur général, George Irvine (CON), démissionne comme ministre à la suite du «scandale des Tanneries».
  • 30 juillet 1865: Le conseiller législatif, co-premier ministre de la province du Canada et receveur général, Étienne-Paschal Taché (BLE), décède en fonction.

La politique québécoise un 12 avril

  • 12 avril 1996: La députée de La Prairie, Monique Simard (PQ), quitte le groupe parlementaire du Parti québécois pour siéger comme députée indépendante après avoir reçu un constat d’infraction de la part du Directeur général des élections.
  • 12 avril 1977: Discours sur le budget.
  • 12 avril 1965: Lors d’une allocution prononcée devant le corps consulaire de Montréal, le député de Vaudreuil-Soulanges et ministre de l’Éducation, Paul Gérin-Lajoie (LIB), expose la volonté du gouvernement du Québec d’exercer lui-même sur la scène internationale les pouvoirs constitutionnels qui lui sont dévolus, en vertu du principe du «prolongement externe des compétences internes». Cette déclaration deviendra connue sous le nom de «doctrine Gérin-Lajoie».
  • 12 avril 1962: Discours sur le budget.
  • 12 avril 1938: Prorogation de la 3e session du 20e Parlement du Québec.
  • 12 avril 1887: Discours sur le budget.
  • 12 avril 1863: Le conseiller législatif de la division de Rigaud, Robert Unwin Harwood (CON), décède en fonction.
  • 12 avril 1832: Sanction de l’«Acte pour déclarer que les personnes qui professent le judaïsme ont le bénéfice de tous les droits et privilèges des autres sujets de Sa Majesté en cette province», adoptée par la Chambre d’assemblée du Bas-Canada. Pour la première fois dans tout l’Empire britannique, une telle loi est adoptée.

À propos des candidats indépendants

C’est un autre classique de campagne électorale sur QuébecPolitique.com: on fouille les moindre recoins du Web pour trouver des informations sur ces grands oubliés des campagnes que sont les candidats indépendants. Il y a 30 d’entre eux cette année:

  • Beauce-Nord: Benoît Roy (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans Beauce-Nord, M. Roy se présentait à l’époque sous une plate-forme électorale prônant l‘abolition du poste de député .
  • Beauce-Sud: Léo Doyon (ind.), acériculteur. Il a un site Web à l’adresse www.leodoyonbeaucesud.com.
  • Beauharnois: Christian Grenon (ind.), employé pour Diageo Canada (ex-Distilleries Schenley), une entreprise spécialisée dans le domaine de l’alcool et des spiritueux (selon Le Soleil de Valleyfield)
  • Brome-Missisquoi: Jacques-Antoine Normandin (ind.), briqueteur-maçon et ex-président de l’Association des payeurs de taxes du Québec (selon le portail Cowansville en région)
  • Champlain: Jean-Pierre Grenier (ind.), agent de sécurité et candidat défait (ADQ) lors de l’élection partielle de 2001 dans Laviolette (voir aussi L’Hebdo Mékinac des Chenaux)
  • Chapleau: Michel Soucy (ind.), ingénieur. Il a aussi un site de campagne au michelsoucy.org.
  • Jean-Lesage: José Breton (ind.), candidat défait lors des élections générales de 1985 dans Montmorency, de 1998 dans Shefford et de 2007 dans Jean-Lesage. Nous avons déjà traité de son édifiante plate-forme de campagne ici, et son site de campagne est là.
  • Joliette: Pablo Lugo-Herrera (ind.), étudiant au collégial (voir M103,5FM)
  • Kamouraska-Témiscouata: Alexie Plourde (ind.), étudiante au collegial (source: Le Placoteux)
  • La Prairie: Martin McNeil (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans La Prairie.
  • Laurier-Dorion: Michel Prairie (ind.), candidat défait lors de l’élection partielle de 1994 dans Westmount-Saint-Louis, lors de l’élection partielle de 2001 dans Mercier, lors de l’élection partielle de 1992 dans Anjou. Il est secrétaire général de la Ligue communiste (voir Bibliothèque et Archives nationales du Canada)
  • Maskinongé: Michel Thibeault (ind.), président-fondateur de la Fondation pour Hommes. Voir également son site de campagne au www.thibeault2008.com.
  • Mille-Îles: Régent Millette (ind.), candidat défait (ind.) lors de lors de l’élection partielle de 2008 dans Pointe-aux-Trembles, lors de l’élection générale de 2007 dans Mille-Îles et lors de 14 autres élections générales, partielles et fédérales depuis 1966 (et encore, nous n’incluons pas le municipal dans le décompte).
  • Notre-Dame-de-Grâce: David Sommer Rovins (ind.), candidat défait lors des élections fédérales de 1997 dans Laurentides (NDP) et de 2008 dans Westmount—Ville-Marie (ind.). Il y a également un «David Rovins» qui a été candidat défait (ind./s.d.) lors des élections générales de 1998 et de 2003 dans Bertrand.
  • Pointe-aux-Trembles: Gérald Briand (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection partielle de 2008 dans Pointe-aux-Trembles. Selon des sources bien informées dans Pointe-aux-Trembles, il aurait été un membre de longue date du Parti québécois jusqu’au printemps dernier.
  • Rivière-du-Loup: Victor-Lévy Beaulieu (ind.), écrivain, il n’a plus besoin de présentation, mais vous pouvez toujours aller au www.vlbcandidat.org.
  • Saint-François: Francois Mailly (ind.), militaire à la retraite (selon Le journal de sherbrooke).
  • Saint-Jean: Guillaume Tremblay (ind.), candidat défait lors des élections générales de 1998 (PDS) dans Charlevoix, de 2003 (UFP) dans Iberville et de 2007 dans Saint-Jean (QS).
  • Saint-Maurice: Yves Demers (ind.), ex-attaché politique du depute Robert Deschamps (ADQ) (plus de détails dans Le Nouvelliste)
  • Shefford: Lucie Piédalue (ind.), infirmière clinicienne (selon le portail Granby en région).
  • Sherbrooke: Hubert Richard (ind.), candidat défait (ind.) lors de l’élection générale de 2007 dans Sherbrooke. Il fut également candidat à la mairie de la Ville de Sherbrooke en 2005.
  • Ungava: Gilbert Hamel (ind.), candidat défait (QS) lors de l’élection générale de 2007 dans Ungava.
  • Vaudreuil: Kevin Côté (ind.), qui se présente comme un «candidat indépendent pro-hockey».
  • Verdun: Sylvie R. Tremblay (ind.), candidate défaite (ADQ) lors de l’élection générale de 2007 dans Verdun, elle s’était fait connaître pour sa démission fracassante de l’exécutif national de l’ADQ au printemps dernier. Elle est également «chef» du Parti Jeanne du lys, parti politique en cours d’autorisation auprès du DGE.
  • Verdun: Robert Lindblad (ind.), candidat défait lors des élections générales de 2003 et de 2007 (ind) dans Verdun et lors de l’élection fédérale de 2000 (NPD) dans Châteauguay, il est est voyant spécialisé dans la résolution des disparitions d’enfants.

Malgré nos recherches intensives, nous n’avons pas été en mesure, jusqu’à présent, de recueillir des informations sur les candidats suivants:

  • Charlevoix: Jean-Michel Harvey (ind.)
  • Dubuc: Fernand Bouchard (ind.)
  • Jeanne-Mance–Viger: Katia Proulx (ind.)
  • Laval-des-Rapides: Jacques Frigon (ind.)
  • Mille-Îles: Isabelle Gérin-Lajoie (ind.)

Si vous avez des renseignements additionnels, nous vous invitons à nous les communiquer par courriel ou dans la section commentaires ci-dessous.

Refonte de la carte électorale: job de bras

La Commission de la représentation électorale a dévoilé sa proposition de refonte de la carte électorale cet après-midi. Le rapport est disponible à l‘adresse www.lacartechange.qc.ca.

Nous reviendrons sur le rapport au cours des prochains jours avec des statistiques et des comparaisons avec les refontes antérieures, mais voici quelques commentaires à chaud:

  • Un mot pour décrire la carte électorale projetée: job de bras. À part les Îles-de-la-Madeleine et Ungava, il n‘y a aucune circonscription dont la population électorale s‘écarte de +/- 20% de la moyenne québécoise (l‘écart maximal «légal» est de +/- 25%. Le 26 mars 2007, il y avait 34 circonscriptions dont la population électorale s‘écartait de +/- 20% de la moyenne québécoise, dont 17 qui dépassaient l‘écart légal).
  • 3 circonscriptions disparaissent dans le Bas-Saint-Laurent (Kamouraska-Témiscouata, partagé entre les circonscriptions actuelles de Montmagny-L‘Islet et de Rivière-du-Loup), dans Chaudière-Appalaches (Frontenac qui est fusionnée à une partie de l‘actuelle circonscription de Beauce-Nord) et dans la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (Gaspé, partagé entre Matane et Bonaventure).
  • 3 circonscriptions s‘ajoutent à Laval (Marc-Aurèle-Fortin, créée à partir de Fabre et de Vimont), dans Laurentides-Lanaudière (La Plaine, créée à partir de Blainville, Masson et Rousseau) et en Montérégie (Rousillon, créée à partir de Châteauguay et de La Prairie).
  • C‘est peut-être un hasard mathématique, mais les 3 circonscriptions retranchées sont situées dans 3 régions différentes. C‘est assez astucieux et ça risque d‘empêcher que la CRE recule en fin de processus en multipliant les «exceptions», comme on avait fait en Gaspésie en 2001. Si on accorde une exception dans 1 région pour sauver 1 siège, ça va créer de la grogne ailleurs et si on accorde une exception dans les 3 régions, on va se retrouver avec au moins une dizaine de circonscriptions hors-normes coulées dans le béton pour 8 ans.
  • Même si les autres régions ne sont pas affectées en termes de nombre de sièges, il y a de nombreux chamboulements dans les limites des circonscriptions électorales afin de rééquilibrer les écarts infrarégionaux, notamment dans la Capitale-Nationale, au Centre-du-Québec et en Estrie.
  • À voir absolument lors de la prochaine élection générale: le duel Mario Dumont (ADQ)/Claude Béchard (LIB) dans Rivière-du-Loup–Témiscouata, à moins que le ministre libéral ne jette son dévolu sur la nouvelle circonscription de la Côte-du-Sud à la suite de la disparition de Kamouraska-Témiscouata. Le duel Janvier Grondin (ADQ, Beauce-Nord)/Laurent Lessard (LIB, Frontenac) dans Beauce-Amiante ne donnera pas sa place non plus.
  • En fin de compte, il n‘y aura pas d‘affrontement entre Danielle Doyer (PQ, Matapédia) et Pascal Bérubé (PQ, Matane) lors d‘une investiture résultant de la disparition de la circonscription de Matane. Pascal Bérubé devra plutôt lutter contre Guy Lelièvre (PQ, Gaspé) dans la nouvelle circonscription de Matane-Gaspé.

Candidatures: dernières nominations

En rafale:

  • Duplessis (QS): Olivier Noël, porte-parole de QS-Duplessis et candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 dans Duplessis, a été officiellement désigné candidat le 4 février dernier (source: Québec solidaire);
  • Iberville (PQ): dans la catégorie «on-vous-l‘avait-bien-dit», Marie Bouillé, candidate défaite (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans Iberville, a confirmé son intention d‘obtenir à nouveau l‘investiture de son parti en vue de la prochaine élection générale. L‘assemblée aura lieu le 27 février prochain (source: Le journal de Chambly);
  • Joliette (QS): l‘assemblée d‘investiture de Québec solidaire dans Joliette avait lieu le 9 février dernier. L‘identité de la ou du candidat n‘était pas disponible sur le site Web de la circonscription au moment d‘écrire cet article, alors si quelqu‘un a cette information, la section commentaires est là pour ça (Mà J: la réponse ici) (source: L‘Action);
  • Labelle (PQ): le député de Labelle, Sylvain Pagé (PQ), a été désigné candidat le 26 janvier dernier (source: Parti québécois);
  • La Prairie (PQ): François Rebello, ex-pdg du Groupe investissement responsable, vice-président du Parti québécois et candidat défait (PQ) lors de l‘élection générale de 2007 dans La Prairie, est officiellement candidat dans La Prairie depuis l‘assemblée d‘investiture du 3 février dernier (source: Le Reflet);
  • Masson (PQ): la campagne à l‘investiture mettant aux prises Luc Thériault et Guillaume Tremblay bat son plein. Bien entendu, chaque candidat a le vent en poupe, chacun a de nombreux appuis, chacun est confiant de l‘emporter, mais aucun ne prend rien pour acquis, (insérez votre cliché de campagne ici), etc. (source: Le trait d‘union 1 2);
  • Rouyn-Noranda–Témiscamingue (PQ): la députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Johanne Morasse (PQ), a été désignée candidate le 26 janvier dernier (source: Parti québécois);

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

Carte électorale: les circonscriptions hors-normes

Il y avait, en date du 26 mars dernier, 17 circonscriptions* dont la population électorale (en d‘autres termes, le nombre d‘électeurs) excédait de +/- 25% la moyenne québécoise. Or, la Loi électorale prévoit que lors des refontes de la carte électorale, aucune circonscription ne peut déroger de la règle du 25%. Oui, il y a des exceptions, mais pourquoi les répéter alors que nous avons déjà expliqué tout cela dans cet article.

*18 si on inclut la circonscription des Îles-de-la-Madeleine.

Écarts positifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007
Écarts négatifs par rapport à la moyenne québécoise, 2007

Si on situe ces circonscriptions sur une carte géographique, ça donne ceci (cliquez pour agrandir):

Carte des circonscriptions hors-normes, 2007

Vous aurez probablement remarqué vous aussi que les circonscriptions des 2 chefs des partis d‘opposition, Charlevoix (Pauline Marois) et Rivière-du-Loup (Mario Dumont), sont en-deça de la limite de 25% et que leurs frontières devront impérativement être révisées.

N.B.: Ces graphiques ont été réalisés sur la base de la population électorale des 125 circonscriptions lors de l‘élection générale du 26 mars dernier. Il n‘est pas impossible qu‘entre-temps, d‘autres circonscriptions aient excédé la limite de +/- 25%.

PQ: investitures en Montérégie

Des membres du conseil exécutif national du Parti québécois oeuvreraient présentement pour être candidats dans une circonscription lors de la prochaine élection générale, et la Montérégie semble être leur point de chute de prédilection:

  • La Prairie (PQ): l’assemblée d’investiture dans La Prairie aura lieu le 3 février prochain. Pour l’instant, le seul candidat en lice est le président de la commission politique du PQ, François Rebello, consultant auprès du Groupe investissement responsable dont il fut président-directeur général jusqu’en 2007. M. Rebello fut candidat lors de l’élection générale de 2007 dans La Prairie, s’inclinant alors par 3% d’écart (1 285 voix) contre l’actuelle députée de La Prairie, Monique Roy Verville (ADQ) (source: Le Reflet);
  • Marguerite-D’Youville (PQ): la présidente de l’exécutif national du PQ, Monique Richard, envisagerait de présenter sa candidature dans Marguerite-D’Youville lors de la prochaine élection générale. Pour sa part, l’ex-président de l’association de comté et candidat défait lors de l’élection générale de 2007 dans Marguerite-D’Youville, Sébastien Gagnon, a refusé de confirmer s’il sera ou non candidat à l’investiture du PQ. La date de l’assemblée d’investiture dans Marguerite-D’Youville n’a pas encore été dévoilée par l’exécutif national du PQ (source: La Seigneurie).

Ces deux candidatures (potentielle dans le cas de Monique Richard) s’ajoutent au possible retour (nous l’avions rapporté cet été) de Marie Bouillé, conseillère et responsable du groupe d’action politique des femmes, dans Iberville, où elle fut candidate lors de l’élection générale de 2007.

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

Un ex-candidat défraie la manchette à Ottawa

Québec solidaire tenterait de soulever le spectre d‘une autre Affaire Édith Gendron qu‘il ne s‘y prendrait pas autrement. Dans un communiqué de presse publié cet après-midi, le parti dénonçait le congédiement de M. Antoine Pich par le gouvernement fédéral (le ministère de la Justice pour être plus précis) en raison, affirme-t-on, de considérations de nature partisane. M. Pich a en effet été candidat pour le parti Québec solidaire dans La Prairie lors de l‘élection générale de 2007, terminant au 5e rang avec 1,91% des voix. Or, dans une lettre ouverte parue ce matin dans le site Vigile.net, Antoine Phirun Pich présente sa version des faits et soutient que son congédiement serait motivé par sa récente candidature sous la bannière d‘un parti souverainiste et par son adhésion publique à cette idéologie.

Au moment d‘écrire ces lignes, aucun porte-parole du ministère fédéral de la Justice ou de la Commission fédérale de la fonction publique n‘avait réagi publiquement par rapport à ces allégations.

Mise à jour (11 juillet 2007): La Presse rapporte la nouvelle dans son édition de ce matin. On indique dans ce reportage que le ministère fédéral de la Justice considère cette affaire comme “une affaire privée entre l‘employeur et l‘employé” et refuse de la commenter.

Québec solidaire dénonce une sanction démesurée

MONTREAL, le 10 juillet /CNW Telbec/ – Québec solidaire considère que le congédiement de monsieur Antoine Pich par le gouvernement fédéral est injustifié. M. Pich a été candidat de Québec solidaire dans La Prairie lors de la dernière élection générale; il était alors fonctionnaire au ministère de la Justice du Canada. Ayant omis de prévenir la Commission de la fonction publique du Canada de son intention de se porter candidat pour Québec solidaire, il est maintenant congédié. Cette sanction nous paraît abusive et injustifiée. Le gouvernement fédéral se serait-il montré aussi impitoyable si Antoine Pich s‘était présenté pour un parti fédéraliste?

Québec solidaire exige donc la réintégration d‘Antoine Pich à son emploi de notaire au ministère de la justice fédéral.

Renseignements: Alexandre Warnet, Responsable temporaire des relations
avec les médias, Québec solidaire

Les indépendants: qui sont-ils? d‘où viennent-ils? (2e partie)

La semaine dernière, nous vous présentions brièvement les 29 candidats indépendants et sans désignation – ceux pour lesquels nous avions trouvé des informations à tout le moins – qui tentent de se faire élire le 26 mars prochain. Depuis, nous avons réussi à mettre la main sur de plus amples informations sur les candidats suivants:

  • M. Mario G. Bergeron (ind., Drummond): selon L‘Express de Drummondville, M. Mario G. Bergeron (allez voir sa photo ici. Un seul mot: spécial) est un militant de gauche qui a déjà oeuvré au sein de l‘Union des forces progressistes. Il est parmi les animateurs de Solidarisme social, un parti politique en cours de formation dont le nom est réservé auprès du Directeur général des élections.
  • M. Russell Wood (ind., Marquette): selon l‘hebdo Le Messager Lachine Dorval, M. Wood est sociologue de formation et scénariste pigiste.
  • M. Romain Angeles (ind., Outremont): M. Angeles s‘était manifesté dans nos pages la semaine dernière, Philippe Schnobb de Radio-Canada en parle ce matin; voici son site Internet au contenu élaboré dans lequel il prône, entre autres, l‘abolition des partis politiques.

Par ailleurs, si quelqu‘un a une information quelconque sur un des candidats suivants, il ou elle serait bien aimable de nous la transmettre:

Les candidats indépendants: qui sont-ils, d‘où viennent-ils?

29 candidats “indépendants” et “sans désignation” * brigueront les suffrages le 26 mars prochain. Voici une brève présentation de chacun d‘entre eux. Si vous avez des renseignements additionnels, nous vous invitons à nous les communiquer par courriel ou dans la section commentaires:

  • M. Benoît Roy (ind., Beauce-Nord): selon cet article paru la semaine dernière dans Beauce Média, M. Roy se présenterait une plate-forme électorale prônant l‘abolition du poste de député;
  • M. Super Cauchon (ind., Borduas): de son vrai nom Luc Cauchon, il est animateur à la station de radio CKOI à Montréal;
  • Mme Jocelyne Leduc (ind., Gouin): candidate indépendante lors des élections partielles de 2006 dans Sainte-Marie–Saint-Jacques et Pointe-aux-Trembles ainsi que lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Laurier–Sainte-Marie, Mme Leduc prône l‘abolition de la monarchie au Canada. Si elle devait être élue, elle compte créer un précédent en refusant de prêter serment à la Reine et soulever ainsi un débat sur la monarchie;
  • M. Daniel Laforest (ind., Hochelaga-Maisonneuve): M. Laforest est président du chapitre québécois de Fathers 4 Justice Canada. Fait à noter, cet organisme a donné son appui à Québec solidaire dans les autres circonscriptions en vue du 26 mars prochain;
  • M. Andy Srougi (ind., Jacques-Cartier): membre de la section québécoise de Fathers 4 Justice, M. Srougi s‘est fait connaître du grand public en septembre 2005 en escaladant le pont Jacques-Cartier déguisé en Batman afin d‘attirer l‘attention du public sur l‘organisme dont il fait partie;
  • M. José Breton (ind., Jean-Lesage): candidat défait lors des élections générales de 1985 dans Montmorency et de 1998 dans Shefford, fait campagne afin de “dénoncer la lutte contre la malbouffe”;
  • M. Pierre Laliberté (s.d., Jonquière): il fut candidat pour le Bloc pot en 2003 dans Louis-Hébert, puis candidat du Nouveau Parti démocratique lors des élections fédérales de 2004 et 2006 dans Hull-Aylmer;
  • M. Mostafa Ben Kiriane (s.d., Laurier-Dorion): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 1998 dans Laurier-Dorion;
  • M. Régent Millette (ind., Mille-Îles): éternel candidat à tous les ordres de gouvernement, nous en avons déjà parlé dans cet article;
  • M. François Martin (ind., Montmorency): M. Martin a déjà été vice-président de la Commission des jeunes de l‘Action démocratique du Québec, parti qu‘il a quitté depuis. Il se présente sous une plate-forme pro-jeunes;
  • Mme Suzanne Lizotte (ind., Nicolet-Yamaska): commissaire scolaire à la Commission scolaire de la Riveraine, sont elle a été suspendue en décembre dernier (pour les détails sur cette histoire, voir ici), elle fut candidate à plusieurs scrutin dans la région de Nicolet, notamment lors de l‘élection générale de 2003 dans Nicolet-Yamaska;
  • M. Normand Philibert (ind., Richelieu): M. Philibert est commissaire scolaire. Il avait tenté en vain d‘être candidat indépendant lors de l‘élection fédérale de 2006 dans Bas-Richelieu–Nicolet–Bécancour;
  • M. Claude Bergeron (ind., Richmond): candidat défait à l‘investiture du PQ dans Arthabaska en septembre 2006, il avait été écarté de la course à l‘investiture du PQ dans Richmond en février dernier pour une histoire de transport de danseuses. Il est néanmoins demeuré membre du PQ;
  • M. Jean Robert (ind., Saint-Jean): candidat indépendant lors de l‘élection générale de 2003 dans Saint-Jean, il était alors appuyé par le Parti de la sagesse, une organisation catholique conservatrice qui n‘avait pas à l‘époque le statut de parti politique autorisé;
  • M. Francis Mondou (ind., Saint-Maurice): directeur général d‘un concessionnaire automobile de la Mauricie, M. Mondou défendra un programme axé sur une réforme en profondeur du système d‘éducation, proposant notamment l‘abolition des cégeps;
  • M. Hubert Richard (ind., Sherbrooke): candidat indépendant à la mairie de Sherbrooke lors de la dernière élection municipale, M. Richard défend une plate-forme électorale environnementaliste, prônant notamment la gratuité du transport en commun;
  • M. Gilles Paquette (ind., Soulanges): candidat infructueux à la chefferie du PQ en 2005 (il n‘était pas parvenu à recueillir suffisamment d‘appuis à la fin de la période de mise en candidature), il a fondé en février dernier le Parti république du Québec, qui n‘a pas encore obtenu le statut de parti politique autorisé par le DGE;
  • M. Luc Schulz (ind., Taschereau): étudiant en science politique à l‘Université Laval, M. Schulz défend une plate-forme électorale axée sur l‘éducation et l‘environnement;
  • M. Stéphan Vincent (ind., Trois-Rivières): M. Vincent est président de la section locale 6055 (Mauricie/Centre-du-Québec) des TCA (syndicat des travailleurs canadiens de l‘automobile). Il défendra vraisemblablement la survie de l‘usine Norsk Hydro à Bécancour;
  • M. Robert Lindblad (ind., Verdun): candidat indépendant en 2003 dans Verdun, M. Lindblad est voyant spécialisé dans la résolution des disparitions d‘enfants;

Notons enfin que nous n‘avons pas été en mesure, jusqu‘à présent, de recueillir des informations sur les candidats suivants:

* Quelle est la différence entre un “indépendant” et un “sans désignation”, demanderez-vous? d‘après le DGE,

les candidats indépendants et les candidats sans désignation ont ceci en commun qu‘ils n‘appartiennent à aucune formation politique. Ce qui distingue toutefois ces deux catégories de candidats, c‘est que, sur le bulletin de vote, le nom des premiers est suivi de la mention « indépendant » tandis que celui des candidats sans désignation n‘est suivi d‘aucune mention.

Candidatures: 9 mars 2007

Le Parti vert et Québec solidaire réussiront-ils à présenter des candidats dans les 125 circonscriptions?

La réponse demain un peu après 14 heures.

Candidatures officielles:

  • Abitibi-Est (VRT): M. Michel Morton (9 mars 2007);
  • Chomedey (ML): M. Polyvios Tsakanikas (9 mars 2007);
  • Drummond (ind.): M. Mario G. Bergeron (9 mars 2007);
  • Gouin (BP): M. Hugô St-Onge, chef du Bloc pot (9 mars 2007);
  • Îles-de-la-Madeleine (VRT): M. Nicholas Tremblay (9 mars 2007);
  • Hochelaga-Maisonneuve (ML): Mme Christine Dandenault (9 mars 2007);
  • Hull (ML): M. Gabriel Girard-Bernier (9 mars 2007);
  • Laporte (VRT): M. Louis Corbeil (en remplacement de M. Richard Morisset le 9 mars 2007);
  • La Prairie (ML): M. Normand Chouinard (9 mars 2007);
  • La Prairie (VRT): M. Richard Morisset (en remplacement de M. Louis Corbeil le 9 mars 2007);
  • Laviolette (DC): Mme Josée Lafontaine (9 mars 2007);
  • Lévis (DC): M. Paul Biron (9 mars 2007);
  • Lévis (ML): M. Serge Patenaude (9 mars 2007);
  • Marguerite-Bourgeoys (ML): M. Yves Le Seigle (9 mars 2007);
  • Rosemont (ML): M. Garnet Colly (9 mars 2007);
  • Saint-Henri–Sainte-Anne (ML): Mme Rachel Hoffman (9 mars 2007);
  • Saint-Laurent (ML): M. Fernand Deschamps (9 mars 2007);
  • Saint-Maurice (ind.): M. Francis Mondou, homme d‘affaires (9 mars 2007);
  • Sherbrooke (ind.): M. Hubert Richard (9 mars 2007);
  • Vanier (DC): M. Louis Carignan (9 mars 2007);
  • Verdun (ind.): M. Robert Lindblad (9 mars 2007);

Les sondages et le spin

Depuis le temps que le Parti libéral du Québec tente de véhiculer l‘idée, sondages à l‘appui*, que le chef de l‘Action démocratique du Québec, M. Mario Dumont, est en difficulté dans sa circonscription de Rivière-du-Loup, nous nous demandons si le spin se poursuivra après la diffusion de cette nouvelle:

ACTUALITÉS

Sondage / Rivière-du-loup

Même Dumont sera surpris

Vincent Larouche et Annie Fernandez
Le Journal de Montréal

Alors qu‘une rumeur persistante et plusieurs médias laissaient entendre encore hier soir que Mario Dumont était en difficulté dans son comté de Rivière-du-Loup, un sondage exclusif commandé par le Journal démontre qu‘il n‘en est rien et que le chef adéquiste jouit d‘une confortable avance.Si les élections avaient eu lieu en fin de semaine, Mario Dumont aurait été élu aisément dans son comté avec 51 % des voix, tandis que Jean d‘Amour, du Parti libéral, aurait récolté 34 %, laissant derrière le péquiste Hughes (sic) Belzile avec 14 %.

Selon le sondage mené par Léger Marketing, les électeurs de Rivière-du-Loup se disent satisfaits du travail de Mario Dumont dans une proportion de 77 %. Ils estiment également, dans une proportion de 48 %, que Mario Dumont ferait le meilleur premier ministre, contre 20 % pour Jean Charest et 11 % pour André Boisclair.

(…)

Le sondage montre que contrairement à l‘ensemble de la province, où 43 % des électeurs sont encore prêts à changer d‘avis, la circonscription de Rivière-du-Loup affiche un taux de fidélité de 62 %, culminant à 69 % chez les adéquistes. Ce sont donc 35 % des électeurs qui pourraient encore changer d‘avis.

Ce sondage Léger Marketing a été effectué par enquête téléphonique auprès de 500 Québécois et Québécoises de la circonscription de Rivière-du-Loup, les 2 et 3 mars 2007. Un échantillon de cette taille présente une marge d‘erreur maximale de ± 4,4 %, 19 fois sur 20.

Fait intéressant: la firme Léger Marketing, qui a réalisé ce sondage pour le Journal de Montréal, est également celle qui avait réalisé le fameux “sondage secret” commandé par le Parti libéral dans Rivière-du-Loup l‘automne dernier.

*Les péquistes ne sont pas en reste. À preuve: le candidat du PQ dans La Prairie, M. François Rebello, s‘était empressé lors de son assemblée d‘investiture de diffuser les résultats d‘un sondage démontrant – surprise! surprise! – qu‘il avait une avance de 9% sur le député de l‘endroit, M. Jean Dubuc (LIB), dans les intentions de vote.

Candidatures: 27 février 2007

À la suite de l’annonce des dernières candidatures de Québec solidaire cet après-midi, il ne reste que 2 candidatures sur 125 à dévoiler pour cette formation politique. Quant à l’Action démocratique du Québec, l’identité de son dernier candidat dans Gaspé a également été dévoilée aujourd’hui.

Candidatures officielles:

  • Abitibi-Est (QS): Mme France-Claude Goyette (27 février 2007);
  • Abitibi-Ouest (QS): Mme Caroline Sigouin (27 février 2007);
  • Argenteuil (QS): M. Guy Dufresne (27 février 2007);
  • Arthabaska (LIB): M. Claude Bachand, député d’Arthabaska (2003-____) (27 février 2007);
  • Beauharnois (QS): M. Normand Perry (27 février 2007);
  • Bertrand (QS): Mme Jocelyne Lavoie (27 février 2007);
  • Blainville (QS): M. Francis Gagnon Bergmann (27 février 2007);
  • Bonaventure (QS): Mme Hélène Morin (24 février 2007);
  • Borduas (QS): Mme Julie Raby (27 février 2007);
  • Bourassa-Sauvé (QS): Mme Marie-Noëlle Doucet-Paquin (27 février 2007);
  • Brome-Missisquoi (QS): Mme Lorraine Lasnier (27 février 2007);
  • Chambly (LIB): M. Marc Tanguay (27 février 2007);
  • Champlain (QS): M. Alex Noël (27 février 2007);
  • Charlesbourg (LIB): M. Éric R. Mercier, député de Charlesbourg (2003-____) (27 février 2007);
  • Châteauguay (QS): Mme Véronique Pronovost (27 février 2007);
  • Chomedey (QS): Mme Francine Bellerose (27 février 2007);
  • Crémazie (LIB): Mme Michèle Lamquin-Éthier, députée de Bourassa (1997-2003) et de Crémazie (2003-____) (27 février 2007);
  • Fabre (QS): M. Jean-François Croteau (27 février 2007);
  • Gaspé (ADQ): M. Bruno Cloutier (27 février 2007);
  • Gaspé (QS): Mme Annie Chouinard (27 février 2007);
  • Groulx (LIB): M. Pierre Descôteaux, député de Groulx (2003-____) (27 février 2007);
  • Groulx (QS): M. Adam Veilleux (27 février 2007);
  • Huntingdon (QS): M. Marc Pronovost (27 février 2007);
  • Iberville (QS): Mme Danielle Desmarais (27 février 2007);
  • Jacques-Cartier (PQ): Mme Sophia Caporicci (27 février 2007);
  • Kamouraska-Témiscouata (QS): Mme Céline Tremblay (27 février 2007);
  • Labelle (QS): M. Luc Boisjoli (27 février 2007);
  • Lac-Saint-Jean (QS): M. Denis Plamondon (27 février 2007);
  • La Pinière (PQ): Mme Saloua Hassoun (27 février 2007);
  • La Pinière (QS): M. Jean-Claude Bernheim (27 février 2007);
  • Laporte (QS): Mme Michèle St-Denis (27 février 2007);
  • La Prairie (QS): M. Antoine Phirun Pich (27 février 2007);
  • Laval-des-Rapides (QS): Mme Nicole Caron (27 février 2007);
  • Laviolette (QS): Mme Pierrette Doucet (27 février 2007);
  • Marguerite-D’Youville (QS): M. Daniel Michelin (27 février 2007);
  • Marie-Victorin (LIB): M. Nic Leblanc, ex-député fédéral de Longueuil (1984-1997) (CON/BQ) (27 février 2007);
  • Matane (QS): Mme Brigitte Michaud (27 février 2007);
  • Matapédia (QS): M. Dominic Fortin (27 février 2007);
  • Mégantic-Compton (QS): M. Ludovick Nadeau (27 février 2007);
  • Mille-Îles (QS): Mme Nicole Bellerose (27 février 2007);
  • Mirabel (QS): M. Jocelyn Parent (27 février 2007);
  • Mont-Royal (LIB): M. Pierre Arcand (27 février 2007);
  • Nelligan (PQ): Mme Dorothée Morin (27 février 2007);
  • Notre-Dame-de-Grâce (QS): M. David Mandel (27 février 2007);
  • Prévost (QS): Mme Mylène Jaccoud (27 février 2007);
  • René-Lévesque (QS): Mme Mylène Lapierre (27 février 2007);
  • Richmond (QS): Mme Danielle Maire (27 février 2007);
  • Robert-Baldwin (PQ): M. Alexandre Pagé-Chassé (27 février 2007);
  • Rousseau (QS): M. Dominic Néron (27 février 2007);
  • Saint-Hyacinthe (QS): M. Richard Gingras (27 février 2007);
  • Saint-Jean (PQ): M. Dave Turcotte (27 février 2007);
  • Saint-Jean (QS): M. Guillaume Tremblay (27 février 2007);
  • Saint-Laurent (QS): M. Alain Pérusse (27 février 2007);
  • Saint-Maurice (QS): Mme Marianne Mathis (27 février 2007);
  • Soulanges (QS): Mme Marielle Rodrigue (27 février 2007);
  • Terrebonne (QS): M. Jean Baril (27 février 2007);
  • Trois-Rivières (QS): M. André Lemay (27 février 2007);
  • Ungava (QS): M. Gilbert Hamel (27 février 2007);
  • Vachon (QS): M. Richard St-Onge (27 février 2007);
  • Vaudreuil (QS): Mme Micheline Déry (27 février 2007);
  • Verchères (QS): Mme Michelle Hudon-David (27 février 2007);
  • Verdun (QS): M. David Fennario (27 février 2007);
  • Vimont (QS): M. Mickael Labrie (27 février 2007).
Page 1 sur 212