Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le Québec politique du 30 septembre au 6 octobre

  • 30 septembre 1839: Jean-Baptiste Taché (ind.) est nommé au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 30 septembre 1862: Élection législative dans la division de Shawinigan, remportée par Charles-Christophe Malhiot (ROU).
  • 30 septembre 1868: Le député de Trois-Rivières, Charles Boucher de Niverville (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 30 septembre 1892: Le député de Trois-Rivières, Télesphore-Eusèbe Normand (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de «menées corruptrices» lors de l’élection générale du 8 mars 1892. Son élection est annulée et le siège de Trois-Rivières devient vacant.
  • 30 septembre 1907: Le député de Terrebonne et ministre de la Colonisation, Jean Prévost (LIB), démissionne comme ministre.
  • 30 septembre 1929: Élection partielle dans Compton, remportée par Andrew Ross McMaster (LIB), Trésorier de la Province dans le gouvernement Taschereau.
  • 30 septembre 1959: Le conseiller législatif des Laurentides, Gérald Martineau (UN), démissionne comme membre du Conseil législatif pour cette division afin d’être nommé à nouveau conseiller législatif pour la division de Lauzon. L’ex-député Antonio Auger (UN) est nommé conseiller législatif des Laurentides le même jour.
  • 30 septembre 1961: Le lieutenant-gouverneur du Québec, Onésime Gagnon, décède en fonction.
  • 30 septembre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 1er octobre 1858: Élections législatives dans les divisions de La Salle et de Repentigny, remportées par Édouard-Louis-Antoine-Charles Juchereau Duchesnay (BLE) et Pierre-Urgel Archambault (ROU).
  • 1er octobre 1863: Élection partielle dans St. Hyacinthe, remportée par Rémi Raymond (BLE).
  • 1er octobre 1903: Le député de Shefford, Tancrède Boucher de Grosbois (LIB), et le député de Maskinongé, Hector Caron (LIB), démissionnent comme députés.
  • 1er octobre 1909: Le député de St. Sauveur, Charles-Eugène Côté (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur.
  • 1er octobre 1924: Le député de Témiscamingue, Télesphore Simard (LIB), décède en fonction.
  • 1er octobre 1935: Le député de Hull, Aimé Guertin (CON), et le député de Laviolette, Joseph-Alphida Crête (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 1er octobre 1942: Le député de Bonaventure, ministre des Terres et Forêts et ministre de la Chasse et de la Pêche, Pierre-Émile Côté (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 1er octobre 2001: Élections partielles dans Blainville, Jonquière, Labelle et Laviolette, remportées respectivement par Richard Legendre (PQ), Françoise Gauthier (LIB), Sylvain Pagé (PQ) et Julie Boulet (LIB).
  • 2 octobre 1811: Le conseiller législatif Charles-Louis Tarieu de Lanaudière (BUR) décède en fonction.
  • 2 octobre 1858: Élection partielle dans Lotbinière, remportée par Lewis Thomas Drummond (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme procureur général du Bas-Canada dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 2 octobre 1862: Élection législative dans la division de Lanaudière, remportée par Alexandre Bareil dit Lajoie (n.a.).
  • 2 octobre 1910: Le conseiller législatif de Victoria, James Kewley Ward (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1915: Le député de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme membre du Conseil privé à Ottawa.
  • 2 octobre 1935: Le député de Montréal–Sainte-Anne, Joseph-Henry Dillon (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 2 octobre 1968: À la suite du décès de Daniel Johnson (père) (UN) six jours plus tôt, Jean-Jacques Bertrand (UN) est nommé chef intérimaire de l’Union nationale lors d’une réunion du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée législative. Il sera assermenté premier ministre du Québec le même jour.
  • 2 octobre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 2 octobre 1983: Le député de Mégantic-Compton, Fabien Bélanger (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1996: Robert Bourassa (LIB), premier ministre du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994, décède à l’âge de 65 ans.
  • 3 octobre 1860: Le député de Vaudreuil, Robert Unwin Harwood (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 3 octobre 1874: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée sans opposition par Henri-Gédéon Mailhiot (CON), commissaire des Terres de la Couronne dans le gouvernement Boucher de Boucherville.
  • 3 octobre 1881: Le député de Richelieu, Michel Mathieu (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1900: À la suite du décès de Félix-Gabriel Marchand (LIB) 9 jours plus tôt, le député de St. Sauveur, Simon-Napoléon Parent (LIB) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 3 octobre 1902: Élections partielles dans Soulanges et Stanstead, remportées par Arcade-Momer Bissonnette (CON) et George Henry Saint-Pierre (CON).
  • 3 octobre 1908: Hector Champagne (LIB) est nommé conseiller législatif de Mille-Isles.
  • 3 octobre 1940: Le député de Mégantic, Louis Houde (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1973: Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Ralliement créditiste après avoir retiré ses déclarations de février 1973 concernant le chef Yvon Dupuis.
  • 3 octobre 1978: Première télédiffusion des débats de l’Assemblée nationale.
  • 3 octobre 1985: À la suite de sa victoire à la course à la direction du Parti québécois le 29 septembre 1985, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 4 octobre 1836: Prorogation de la 3e session du 15e Parlement du Bas-Canada.
  • 4 octobre 1852: Élection partielle dans Bellechasse, remportée par Jean Chabot (REF), commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 4 octobre 1856: Élection partielle dans Rouville, remportée par William Henry Chaffers (ROU).
  • 4 octobre 1864: Le député de Chicoutimi et Saguenay, David Edward Price (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 4 octobre 1884: Le conseiller législatif de Lanaudière, Louis-François-Rodrigue Masson (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme lieutenant-gouverneur du Québec.
  • 4 octobre 1917: Le député de Brome, William Frederick Vilas (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Wellington.
  • 4 octobre 1929: Le député de Huntingdon, Andrew Philps (LIB), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 4 octobre 1933: À l’issue d’un congrès à la direction, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (CON), est élu chef du Parti conservateur.
  • 4 octobre 1938: Le député de Montréal–Saint-Louis, Peter Bercovitch (LIB), démissionne comme député afin d’être candidat à une élection fédérale.
  • 4 octobre 1968: (4 au 6 octobre) 14e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le défi québécois».
  • 4 octobre 1976: Le député de L’Acadie et ministre des Affaires intergouvernementales, François Cloutier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme délégué général du Québec en France. Il démissionnera comme ministre le 12 octobre 1976.
  • 4 octobre 2005: Le Parti unitaire du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 5 octobre 1805: Le député de Québec (Haute-Ville), William Grant (BUR), décède en fonction.
  • 5 octobre 1809: Émission des brefs de la 6e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, dissoute une année seulement après l’élection générale précédente.
  • 5 octobre 1840: Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.), membre du Conseil spécial du Bas-Canada et du Conseil exécutif du Bas-Canada, décède en fonction.
  • 5 octobre 1864: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON).
  • 5 octobre 1869: Le député de Richelieu, Joseph Beaudreau (CON), décède en fonction.
  • 5 octobre 1874: Élections partielles dans Montmorency et Québec, remportées sans opposition par Auguste-Réal Angers (CON), solliciteur général dans le gouvernement Boucher de Boucherville (CON), et Pierre Garneau (CON), commissaire de l’Agriculture et des Travaux publics.
  • 5 octobre 1908: Le député de Rouville, Alfred Girard (LIB), et le député de Montréal division No. 1, Georges-Albini Lacombe (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination respectivement comme protonotaire et registrateur.
  • 5 octobre 1923: Le député du comté de Québec, Aurèle Leclerc (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur conjoint de la division de Québec.
  • 5 octobre 1964: Élections partielles dans Dorchester, Matane, Montréal-Verdun et Saguenay, remportées par Francis O’Farrell (LIB), Jacques Bernier (LIB), Claude Wagner (LIB) et Pierre-Willie Maltais (LIB).
  • 5 octobre 1990: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB).
  • 5 octobre 2002: (5 et 6 octobre) 4e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont sous le thème «En santé… autrement».
  • 6 octobre 1820: Le conseiller législatif et conseiller exécutif François Baby (BUR) décède en fonction.
  • 6 octobre 1869: Le député de Huntingdon, Julius Scriver (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 6 octobre 1894: Le député de Montréal division No. 5 et trésorier provincial, John Smythe Hall (CON), démissionne comme ministre en raison d’une divergence de vues avec le premier ministre Taillon.
  • 6 octobre 1903: Le conseiller législatif de Bedford, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme trésorier provincial dans le gouvernement Parent. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), sera assermenté ministre sans portefeuille le même jour.
  • 6 octobre 1941: Élections partielles dans Huntingdon et Saint-Jean–Napierville, remportées par Dennis James O’Connor (LIB) et Jean-Paul Beaulieu (UN).
  • 6 octobre 1955: Le conseiller législatif de Sorel, Pamphile-Réal du Tremblay (LIB), décède en fonction.
  • 6 octobre 1997: Élections partielles dans Bertrand, Bourassa, Duplessis et Kamouraska-Témiscouata, remportées par Denis Chalifour (LIB), Michèle Lamquin-Éthier (LIB), Normand Duguay (PQ) et Claude Béchard (LIB).
  • 6 octobre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), démissionne officiellement comme député.

Le Québec politique un 9 et 10 mars

  • 10 mars 2006: Prorogation de la 1re session du 37e Parlement du Québec.
  • 10 mars 1994: Prorogation de la 2e session du 34e Parlement du Québec.
  • 10 mars 1994: Le député de Mille-Îles, Jean-Pierre Bélisle (LIB), démissionne comme député.
  • 10 mars 1983: Prorogation de la 3e session du 32e Parlement du Québec.
  • 10 mars 1981: Le député de Papineau, Jean Alfred (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Parti québécois.
  • 10 mars 1981: Discours sur le budget.
  • 10 mars 1949: Prorogation de la 1re session du 23e Parlement du Québec.
  • 10 mars 1910: Achille Bergevin (LIB) est nommé conseiller législatif de Repentigny.
  • 10 mars 1904: Élections partielles dans Berthier, Maskinongé, Portneuf et Shefford, remportées par Joseph Lafontaine (LIB), Georges Lafontaine (CON), Damase-Épiphane Naud (CON) et Auguste Mathieu (LIB).
  • 10 mars 1899: Prorogation de la 2e session du 9e Parlement du Québec.
  • 10 mars 1848: Le député de Saguenay, Marc-Paschal de Sales Laterrière (PAT), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme député-adjudant général de milice.
  • 10 mars 1818: Le député de Hertford, Louis Turgeon (CAN), démissionne comme député à la suite de sa nomination au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 10 mars 1804: Création de la Bibliothèque de la législature du Bas-Canada, aujourd’hui la Bibliothèque de l’Assemblée nationale.
  • 9 mars 2004: Le député de Nelligan, Russell Williams (LIB), démissionne comme député.
  • 9 mars 2001: Prorogation de la 1re session du 36e Parlement du Québec.
  • 9 mars 1999: Discours sur le budget.
  • 9 mars 1906: Prorogation de la 2e session du 11e Parlement du Québec.
  • 9 mars 1878: Prorogation de la 3e session du 3e Parlement du Québec.
  • 9 mars 1869: À la suite d’une réunion des députés de l’opposition à l’Assemblée législative du Québec, le député de Lotbinière, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB), est élu chef de l’Opposition officielle.
  • 9 mars 1850: Élection partielle dans le comté de Sherbrooke, remportée par John Sewell Sanborn (LIB).
  • 9 mars 1801: Élection partielle dans Effingham, remportée par Charles-Jean-Baptiste Bouc (CAN).

Le Québec politique un 8 mars

  • 8 mars 2001: À la suite du retrait de la démission du premier ministre du Québec, ex-chef du Parti québécois et député de Jonquière, Lucien Bouchard (PQ), en tant que chef du gouvernement, le député de Verchères, Bernard Landry (PQ) est assermenté premier ministre du Québec. Bouchard ainsi que les ministres Jean-Pierre Jolivet (PQ), député de Laviolette, et Jacques Léonard (PQ), député de Labelle, démissionnent officiellement comme députés le même jour.
  • 8 mars 2001: Le député de Jonquière, premier ministre du Québec et ex-chef du Parti québécois, Lucien Bouchard (PQ), le député de Laviolette et ex-ministre, Jean-Pierre Jolivet (PQ), et le député de Labelle et ex-ministre, Jacques Léonard (PQ), démissionnent officiellement comme députés.
  • 8 mars 1991: (8 au 10 mars) 25e Congrès des membres du Parti libéral du Québec sous le thème «Un Québec libre de ses choix». Le Parti adopte le Rapport Allaire, plate-forme constitutionnelle proposant une décentralisation importante de responsabilités et de pouvoirs d’Ottawa vers Québec, à défaut de quoi est proposé un référendum sur la souveraineté du Québec assortie d’une union confédérale (un nouveau partenariat) avec le reste du Canada.
  • 8 mars 1988: Ouverture de la 2e session du 33e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1988: Prorogation de la 1re session du 33e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1977: Ouverture de la 2e session du 31e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1892: 8e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 8 mars 1882: Ouverture de la 1re session du 5e Parlement du Québec.
  • 8 mars 1878: Le député de Lotbinière, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB) est assermenté premier ministre du Québec à la suite de la destitution du conseiller législatif de la division de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), du poste de premier ministre le 2 mars précédent.
  • 8 mars 1878: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (CON), joint le Parti libéral à la suite de sa nomination comme ministre dans le gouvernement Joly de Lotbinière.
  • 8 mars 1878: Le député de Rimouski, Georges-Honoré Deschênes (CON-I), joint le Parti libéral.
  • 8 mars 1869: Discours sur le budget.
  • 8 mars 1853: Élection partielle dans la ville de Sherbrooke, remportée par Alexander Tilloch Galt (ind.).
  • 8 mars 1824: Prorogation de la 4e session du 11e Parlement du Bas-Canada.
  • 8 mars 1816: Émission des brefs d’élection de la 9e élection générale à La Chambre d’assemblée du Bas-Canada, deux ans seulement après l’élection générale précédente.
  • 8 mars 1815: Élections partielles dans Richelieu, remportées par Séraphin Cherrier (CAN) et François-Xavier Malhiot (CAN).

Le Québec politique un 6 mars

  • 6 mars 2009: Le député de Rivière-du-Loup et chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont (ADQ), démissionne officiellement comme député et chef du Parti. La députée de Lotbinière, Sylvie Roy (ADQ), devient chef parlementaire intérimaire jusqu’à l’élection d’un successeur à la direction du Parti.
  • 6 mars 2006: La députée de Pointe-aux-Trembles et ex-ministre, Nicole Léger (PQ), annonce sa démission comme députée, laquelle entrera en vigueur le 1er juin 2006.
  • 6 mars 1979: Ouverture de la 4e session du 31e Parlement du Québec.
  • 6 mars 1989: Le député de Duplessis, Denis Perron (PQ), quitte le groupe parlementaire du Parti québécois afin de siéger comme député indépendant à la suite d’accusations de fraude et d’abus de confiance. Il sera acquitté en mai 1989 et réintègrera le groupe parlementaire du Parti québécois.
  • 6 mars 1944: Le député de Saint-Hyacinthe et ministre de la Voirie, Télesphore-Damien «T.-D.» Bouchard (LIB), démissionne comme ministre et député à la suite de sa nomination comme sénateur fédéral.
  • 6 mars 1901: Discours sur le budget.
  • 6 mars 1897: Dissolution du 8e Parlement du Québec.
  • 6 mars 1882: Élection partielle dans Pontiac, remportée par William Joseph Poupore (CON).
  • 6 mars 1837: Le secrétaire d’État au colonies, lord John Russell, présente à la Chambre des communes britannique les dix «résolutions Russell» sur les affaires du Bas-Canada. Ces résolutions, qui soulèveront de grands remous au Bas-Canada, confirment le refus de Londres de répondre aux doléances énoncées dans les Quatre-Vingt-Douze Résolutions adoptées par la Chambre d’assemblée du Bas-Canada en 1834, notamment le fait de rendre le Conseil législatif électif et de rendre le Conseil exécutif responsable devant la Chambre d’assemblée.

Le Québec politique un 2 et 3 mars

  • 3 mars 1997: Le député de Bertrand, Robert Thérien (ind.), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 12 septembre 1994. Son élection est annulée et le siège de Bertrand devient vacant.
  • 3 mars 1980: Le député de Lotbinière et chef de l’Union nationale, Rodrigue Biron (UN), démissionne comme chef et quitte le groupe parlementaire de l’Union nationale afin de siéger comme député indépendant. Il adhérera au Parti québécois quelques mois plus tard. Le député de Gaspé, Michel Le Moignan (UN), devient chef parlementaire du Parti
  • 3 mars 1969: Élection partielle dans Dorion, remportée par Mario Beaulieu (UN).
  • 3 mars 1908: Ouverture de la 4e session du 11e Parlement du Québec.
  • 3 mars 1896: Le conseiller législatif de Salaberry, Henry Starnes (LIB), décède en fonction.
  • 3 mars 1880: Élection partielle dans Rimouski, remportée par Joseph Parent (LIB).
  • 3 mars 1876: Élection partielle dans Deux-Montagnes, remportée par Charles Laplante dit Champagne (CON).
  • 3 mars 1873: Élection partielle dans Québec Est, remportée par C.-A.-Pantaléon Pelletier (LIB).
  • 3 mars 1848: L’Assemblée législative de la Province du Canada adopte une motion d’amendement à l’adresse présentée par le député de York North (Haut-Canada), Robert Baldwin (REF), et appuyée par le député de Terrebonne et de Montréal (ville), Louis-Hippolyte La Fontaine (REF), affirmant que le gouvernement ne possède plus la confiance de la Chambre. Ce vote de censure entraînera la chute du ministère Sherwood (TOR) et la mise en place du gouvernement responsable au Canada-Uni.
  • 2 mars 2001: Le député de Verchères et ministre des Finances, Bernard Landry (PQ), est élu, sans opposition, chef du Parti québécois.
  • 2 mars 1999: Ouverture de la 14e session du 36e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1998: Le député de Vaudreuil, chef du Parti libéral du Québec et chef de l’Opposition officielle, Daniel Johnson (fils) (LIB), annonce qu’il quitte la vie politique. Il restera en poste jusqu’à la nomination d’un successeur à la direction du Parti.
  • 2 mars 1994: Le député d’Iberville, Yvon Lafrance (ind.), annonce qu’il joint l’Action démocratique du Québec.
  • 2 mars 1983: Le Parti nationaliste humain du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 2 mars 1914: Le député de Témiscamingue et ministre de la Colonisation, Charles Ramsay Devlin (LIB), décède en fonction. Le même jour, le député de Trois-Rivières, Joseph-Adolphe Tessier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme ministre de la Voirie dans le gouvernement Gouin.
  • 2 mars 1909: Le député de Terrebonne et ex-ministre, Jean Prévost (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral pour siéger comme député libéral indépendant.
  • 2 mars 1909: À la suite de la défaite du chef du Parti conservateur, Pierre-Évariste Leblanc, dans la circonscription de Laval lors de l’élection générale du 8 juin 1908, le député de Joliette, Joseph-Matthias Tellier (CON), devient chef du Parti et chef de l’Opposition officielle.
  • 2 mars 1909: Ouverture de la 1re session du 12e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1905: Ouverture de la 1re session du 11e Parlement du Québec.
  • 2 mars 1887: Le ministre sans portefeuille dans le gouvernement Mercier, David Alexander Ross (LIB), est nommé conseiller législatif du Golfe.
  • 2 mars 1878: Renvoi du premier ministre du Québec, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), par le lieutenant-gouverneur du Québec, Luc Letellier de Saint-Just.
  • 2 mars 1833: Élection partielle dans Drummond, remportée par Edward Toomy (PAT).
  • 2 mars 1815: Élection partielle dans York, remportée par Jean-Baptiste Ferré (CAN).

Le Québec politique un 23 et 24 février

  • 24 février 1970: Ouverture de la 5e session du 28e Parlement du Québec.
  • 24 février 1949: Discours sur le budget.
  • 24 février 1944: Discours sur le budget.
  • 24 février 1942: Ouverture de la 3e session du 21e Parlement du Québec.
  • 24 février 1942: Le député de Lotbinière, René Chaloult (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral pour siéger comme député indépendant.
  • 24 février 1937: Ouverture de la 2e session du 20e Parlement du Québec.
  • 24 février 1910: Élection partielle dans Gaspé, remportée par Joseph-Léonide Perron (LIB).
  • 24 février 1874: Élection partielle dans Beauce, remportée par François-Xavier Bonhomme dit Dulac (CON).
  • 24 février 1868: Prorogation de la 1re session du 1er Parlement du Québec.
  • 24 février 1810: Le député de Québec, Pierre-Amable De Bonne (BUR), est expulsé de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour inéligibilité pour avoir cumulé les postes de député et de juge. Le siège de Québec devient vacant.
  • 24 février 1796: Le député d’Effingham, Jacob Jordan (père) (BUR), décède en fonction.
  • 23 février 1982: Le député de Saint-Jacques, ministre délégué aux Affaires parlementaires et leader parlementaire du gouvernement, Claude Charron (PQ), démissionne comme ministre à la suite d’une plainte portée contre lui par la maison Eaton pour vol à l’étalage.
  • 23 février 1978: Le Ralliement créditiste obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 23 février 1973: (23 au 25 février) 4e Congrès national du Parti québécois sous le thème «Québécois, le temps presse».
  • 23 février 1971: Ouverture de la 2e session du 29e Parlement du Québec.
  • 23 février 1963: Assemblée de fondation du Parti républicain du Québec, dirigé par Marcel Chaput.
  • 23 février 1956: Prorogation de la 4e session du 24e Parlement du Québec.
  • 23 février 1943: Ouverture de la 4e session du 21e Parlement du Québec.
  • 23 février 1943: Cyrille Vaillancourt (LIB) est nommé conseiller législatif de La Durantaye.
  • 23 février 1937: Louis-Arthur Giroux (UN) est nommé conseiller législatif de Wellington.
  • 23 février 1918: Le député de Montréal–St-Laurent, John Thomas Finnie (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme percepteur du revenu provincial.
  • 23 février 1875: Prorogation de la 4e session du 2e Parlement du Québec.
  • 23 février 1875: Sanction de l’«Acte électoral de Québec» (S.Q., 1874-1875 (38 Vict.), c. 7), lequel introduit notamment le scrutin secret et stipule qu’un élection générale doit se tenir durant une seule et même journée dans l’ensemble des circonscriptions.

Le Québec politique un 20 février

  • 20 février 2007: Discours sur le budget.
  • 20 février 2003: Le député de LaFontaine, Jean-Claude Gobé (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député indépendant.
  • 20 février 1985: Le Parti humaniste du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 20 février 1979: Prorogation de la 3e session du 31e Parlement du Québec.
  • 20 février 1968: Ouverture de la 3e session du 28e Parlement du Québec.
  • 20 février 1959: Discours sur le budget.
  • 20 février 1940: Le député de Lotbinière, René Chaloult (NAT-O), joint le groupe parlementaire du Parti libéral.
  • 20 février 1940: Ouverture de la 1re session du 21e Parlement du Québec.
  • 20 février 1914: Le conseiller législatif de Rigaud, Joseph Lanctôt (LIB), décède en fonction.
  • 20 février 1891: Le député d’Argenteuil, William Owens (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 20 février 1874: Élection partielle dans Drummond et Arthabaska, remportée par William John Watts (CON).
  • 20 février 1862: Le conseiller législatif Eusèbe Cartier (ind.) décède en fonction.
  • 20 février 1862: Élection partielle dans Montcalm, remportée par Joseph Dufresne (BLE).
  • 20 février 1818: Le conseiller exécutif et ex-député James Irvine (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 20 février 1808: Le député de Trois-Rivières, Ezekiel Hart (BUR), est expulsé de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour inéligibilité en raison de son appartenance à la religion juive. Le siège de Trois-Rivières devient vacant.
  • 20 février 1806: Ouverture de la 2e session du 4e Parlement du Bas-Canada.
  • 20 février 1798: Ouverture de la 2e session du 2e Parlement du Bas-Canada.

Le Québec politique un 13 février

  • 13 février 2006: Le Directeur général des élections autorise le changement de nom de l’Union des forces progressistes pour celui de Québec solidaire à la suite de la fusion du parti avec le mouvement Option citoyenne.
  • 13 février 1987: Le député de Saint-Louis, Roma Hains (LIB), quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec afin de siéger comme député indépendant à la suite d’accusations de fraude, de vol et d’abus de confiance. Il sera acquitté en mars 1989.
  • 13 février 1972: Le député de Rouyn-Noranda et chef du Ralliement créditiste, Camil Samson (CS), démissionne comme chef du Parti. Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (CS), sera nommé chef intérimaire le 21 février 1972.
  • 13 février 1952: Le député de Huntingdon, John Gillies Rennie (UN), décède en fonction.
  • 13 février 1946: Ouverture de la 2e session du 22e Parlement du Québec.
  • 13 février 1902: Ouverture de la 2e session du 10e Parlement du Québec.
  • 13 février 1902: Le député de Lotbinière, Napoléon Lemay (CON), quitte le groupe parlementaire du Parti conservateur pour joindre celui du Parti libéral.
  • 13 février 1880: Le député de Chicoutimi et Saguenay, William Evan Price (CON), démissionne comme député.
  • 13 février 1841: Nomination des membres du premier gouvernement de la Province du Canada, le ministère Draper-Ogden, dirigé par le député de Russell et procureur général du Haut-Canada, William Henry Draper (TOR), et le député de Trois-Rivières et procureur général du Bas-Canada, Richard Ogden (TOR).
  • 13 février 1837: Le député de Lachenaie, Jean-Marie Rochon (PAT), décède en fonction.
  • 13 février 1823: Le conseiller législatif Pierre-Ignace Aubert de Gaspé (BUR) décède en fonction.
  • 13 février 1805: Élection partielle dans Bedford, remportée par William Sturge Moore (BUR).

Le Québec politique un 30 janvier

  • 30 janvier 2002: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Landry (PQ).
  • 30 janvier 1997: Le parti Option nationale obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 30 janvier 1996: Le Parti pour le respect des droits et libertés individuels du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 30 janvier 1995: La ministre de la Culture et des Communications et députée de Rosemont, Rita Dionne-Marsolais (PQ), démissionne comme ministre. Le premier ministre du Québec et député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ), lui succède à ce poste.
  • 30 janvier 1981: Le député de Saint-Henri et ex-ministre, Jacques Couture (PQ), démissionne comme député.
  • 30 janvier 1919: Discours sur le budget.
  • 30 janvier 1892: Le conseiller législatif des Laurentides, Guillaume Bresse (LIB), décède en fonction.
  • 30 janvier 1892: Le député de Maskinongé, Joseph Lessard (CON), est reconnu coupable par la Cour supérieure de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 17 juin 1890. Son élection est annulée, mais le Parlement du Québec avait déjà été dissous en vue de l’élection générale du 8 mars 1892.
  • 30 janvier 1886: Élection partielle dans Lotbinière, remportée par Édouard-Hippolyte Laliberté (LIB).
  • 30 janvier 1883: Élection partielle dans Kamouraska, remportée par Charles-Antoine-Ernest Gagnon (LIB).
  • 30 janvier 1855: Élection partielle dans Kamouraska, remportée par Jean-Charles Chapais (REF).
  • 30 janvier 1843: Élection partielle dans Rimouski, remportée sans opposition par Robert Baldwin (REF), procureur général du Haut-Canada et co-premier ministre de la Province du Canada.
  • 30 janvier 1828: Mgr Charles James Stewart (BUR), évêque anglican de Québec et conseiller exécutif, est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 30 janvier 1822: Le député de Hampshire, François Huot (CAN), décède en fonction.
  • 30 janvier 1818: Le conseiller exécutif Michael Henry Perceval (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

Le Québec politique un 18 janvier

  • 18 janvier 1994: L’Action démocratique du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 18 janvier 1965: Élections partielles dans Saint-Maurice et Terrebonne, remportées par Jean-Guy Trépanier (LIB) et Denis Hardy (LIB).
  • 18 janvier 1946: Le député de Compton, William James Duffy (LIB), décède en fonction.
  • 18 janvier 1944: Ouverture de la 5e session du 21e Parlement du Québec.
  • 18 janvier 1939: Ouverture de la 4e session du 20e Parlement du Québec.
  • 18 janvier 1906: Ouverture de la 2e session du 11e Parlement du Québec.
  • 18 janvier 1900: Ouverture de la 3e session du 9e Parlement du Québec.
  • 18 janvier 1883: Le député de Lotbinière, chef du Parti libéral et chef de l’Opposition officielle, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB), démissionne comme chef de l’Opposition et chef du Parti libéral et désigne le député de St. Hyacinthe, Honoré Mercier (père) (LIB), comme successeur.
  • 18 janvier 1883: Ouverture de la 2e session du 5e Parlement du Québec.
  • 18 janvier 1855: Élection partielle dans Saguenay, remportée par Pierre-Gabriel Huot (LIB).
  • 18 janvier 1849: Ouverture de la 2e session du 3e Parlement de la Province du Canada.

La politique québécoise un 17 mai

  • 17 mai 1984: Le Parti Unité-Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 17 mai 1955: Le député de Shefford, Gaston Leroux (LIB), démissionne comme député.
  • 17 mai 1941: Prorogation de la 2e session du 21e Parlement du Québec.
  • 17 mai 1858: L’élection du député de Lotbinière, John O’Farrell (BLE), est invalidée par l’Assemblée législative de la province du Canada en raison des pratiques frauduleuses commises par ses partisans lors de l’élection générale de 1857.
  • 17 mai 1815: Décès du premier orateur (président) de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, le conseiller législatif Jean-Antoine Panet (CAN).

La politique québécoise un 21 décembre

  • 21 décembre 1990: Le député de Montmorency et ex-ministre du Revenu, Yves Séguin (LIB), démissionne comme député.
  • 21 décembre 1988: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB) à la suite de la démission de 3 ministres, soit le député de D’Arcy-McGee et ministre responsable de la Protection du consommateur, Herbert Marx (LIB), le député de Westmount et ministre des Communications, Richard French (LIB), et le député de Nelligan et ministre de l’Environnement, Clifford Lincoln (LIB), qui avaient voté contre le projet de loi 178 portant sur la langue d’affichage. Deux autres députés libéraux, la députée de Jacques-Cartier, Joan Dougherty (LIB), et le député de Notre-Dame-de-Grâce, Harold P. Thuringer (LIB), avaient également voté contre le projet de loi.
  • 21 décembre 1972: Sanction de la «Loi modifiant la Loi de la division territoriale» (L.Q., 1972, c.4), qui remanie les limites des circonscriptions électorales et fait passer leur nombre de 108 à 110.
  • 21 décembre 1917: Le député de Lotbinière, Joseph-Napoléon Francoeur (LIB) dépose à l’Assemblée législative du Québec la «motion Francoeur», proposant « la rupture du pacte fédératif de 1867-1875 si, dans les autres provinces, on croit qu’elle est un obstacle à l’union, au progrès et au développement du Canada ». Cette motion sera retirée avant le vote en janvier 1918.
  • 21 décembre 1912: Prorogation de la 1re session du 13e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1908: Élection partielle dans Montréal division No. 1, remportée sans opposition par Napoléon Séguin (LIB).
  • 21 décembre 1895: Sanction de la «Loi constituant en district électoral les Iles de la Madeleine» (S.Q., 1895 (59 Vict.), c.6), qui stipule que cet archipel formera dorénavant une circonscription électorale.
  • 21 décembre 1895: Prorogation de la 5e session du 8e Parlement du Québec.
  • 21 décembre 1894: Discours sur le budget.
  • 21 décembre 1891: À la suite du «Scandale de la baie des Chaleurs», le lieutenant-gouverneur du Québec, Auguste-Réal Angers, démet le député de Bonaventure, Honoré Mercier (père) (LIB), de ses fonctions de premier ministre du Québec et nomme le conseiller législatif de la division de Montarville, Charles-Eugène Boucher de Boucherville (CON), à ce poste.
  • 21 décembre 1838: Prorogation de la 3e session du Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 21 décembre 1811: Charles William Grant (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 25 novembre

  • 25 novembre 1994: La ministre de la Culture et des Communications et députée de Sherbrooke, Marie Malavoy (PQ), démissionne comme ministre. Rita Dionne-Marsolais (PQ) lui succède à ce poste.
  • 25 novembre 1988: (25 au 27 novembre) Congrès extraordinaire du Parti québécois sous le thème «Des idées claires du Québec». Le Parti rejette le concept d’«affirmation nationale» (au sein du Canada) adopté lors du 10e Congrès national de juin 1987.
  • 25 novembre 1976: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 15 novembre 1976, le député de Taillon, René Lévesque (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 25 novembre 1964: Le député de Terrebonne et ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche, Lionel Bertrand (LIB), démissionne comme ministre et député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif.
  • 25 novembre 1935: 19e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 25 novembre 1933: Élection partielle dans Jacques-Cartier, remportée sans opposition par J.-Théodule Rhéaume (LIB).
  • 25 novembre 1913: Discours sur le budget.
  • 25 novembre 1904: 11e élection générale à l’Assemblée législative du Québec:
  • 25 novembre 1885: Le député de Lotbinière et ex-premier ministre du Québec, Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB), démissionne comme député en raison d’un désaccord avec son parti dans l’affaire Riel.
  • 25 novembre 1844: John Neilson (ind.) est nommé au Conseil législatif de la province du Canada.
  • 25 novembre 1835: Élection partielle dans Montréal, remportée par André Jobin (PAT).
  • 25 novembre 1823: Ouverture de la 4e session du 11e Parlement du Bas-Canada.

La politique québécoise un 16 novembre

  • 16 novembre 1992: Le député de Portneuf et ex-ministre dans le Gouvernement Bourassa, Michel Pagé (LIB), démissionne comme député.
  • 16 novembre 1985: 12 partis politiques perdent le statut de parti politique autorisé, faute d’avoir présenté au moins 10 candidats en vue de l’élection générale du 2 décembre 1985 tel que le prévoit la «Loi électorale»: l’Action des hommes d’affaires du Québec, le Parti alternatif du Québec, le Parti Communiste Ouvrier (Section Québec), le Parti de la liberté de choix (Freedom of Choice Party), le Parti Démocrate Créditiste, le Parti des travailleurs du Québec, le Parti du progrès, le Parti Libertarien, le Parti marxiste-léniniste (Québec), le Parti Option populaire, le Parti républicain du Québec et le Parti Unité-Québec.
  • 16 novembre 1955: Ouverture de la 4e session du 24e Parlement du Québec.
  • 16 novembre 1916: Discours sur le budget.
  • 16 novembre 1908: Henri-Gustave Joly de Lotbinière (LIB), premier ministre du Québec en 1878 et 1879, décède à l’âge de 78 ans.
  • 16 novembre 1897: Élection partielle dans Yamaska, remportée par Victor Gladu (LIB).
  • 16 novembre 1883: Élection partielle dans Lévis, remportée par François-Xavier Lemieux (LIB).
  • 16 novembre 1832: Le député du comté de Montréal, Dominique Mondelet (BUR), est nommé au Conseil exécutif du Bas-Canada.

Histoire des transfuges à l’Assemblée nationale

On apprenait mardi soir dernier que l’ex-député péquiste François Legault aurait approché un certain nombre de députés du Parti libéral du Québec(1) afin qu’ils joignent sa nouvelle formation politique qui, selon les rumeurs, serait en cours de formation et qui est désignée, pour l’instant, sous le nom de «Force Québec».

Cette nouvelle est un prétexte pour «mettre en ondes» un projet sur lequel nous travaillons depuis quelques temps: faire la liste des députés qui ont «traversé la Chambre» depuis 1867. Nous avions déjà touché le sujet ici, mais nous avons fait une recherche plus poussée depuis.

Nous avons divisé les 19 députés recensés(2) en 2 catégories: les «transfuges directs» sont ceux qui, techniquement, sont passés directement d’un parti politique à un autre tandis que les «transfuges indirects» sont ceux qui ont fait un passage plus ou moins bref comme députés indépendants avant de joindre un autre parti politique.

Transfuges «directs»

Député Circonscription De À Date
André Riedl Iberville ADQ LIB 23 octobre 2008
Pierre Michel Auger Champlain ADQ LIB 23 octobre 2008
Camil Samson Rouyn-Noranda CS LIB 11 octobre 1980
Claude Dubois Huntingdon UN LIB 13 septembre 1979
Aurèle Lacombe(3) Montréal-Dorion OUV OUV-M 27 septembre 1921
Napoléon Lemay Lotbinière CON LIB 13 février 1902
Edmund James Flynn Gaspé LIB CON 29 octobre 1879
Étienne-Théodore Pâquet Lévis LIB CON 29 octobre 1879
Ernest Racicot Missisquoi LIB CON 29 octobre 1879
Louis-Napoléon Fortin Montmagny LIB CON 29 octobre 1879
Alexandre Chauveau Rimouski LIB CON 29 octobre 1879

Transfuges «indirects»

Député Circonscription De En passant par Date À Date
Yvon Lafrance Iberville LIB ind. 9 février 1994 ADQ 2 mars 1994
Richard B. Holden Westmount EP ind. 11 octobre 1991 PQ 11 août 1992
Rodrigue Biron Lotbinière UN ind. 3 mars 1980 PQ 11 novembre 1980
Fabien Roy Beauce-Sud CS ind. 3 novembre 1975 PNP 14 décembre 1975
Jérôme Choquette Outremont LIB ind. 26 septembre 1975 PNP 14 décembre 1975
Jérôme Proulx Saint-Jean UN ind. 11 novembre 1969 PQ 26 novembre 1969
Gaston Tremblay Montmorency UN ind. 30 octobre 1968 CS 7 octobre 1969
René Lévesque Laurier LIB ind. 14 octobre 1967 PQ 14 octobre 1968

Notes:

  1. On parle notamment du député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, du député de Marquette, François Ouimet, de députée de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, du député de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos, et du député de Vaudreuil, Yvon Marcoux. ()
  2. Cette liste inclut les députés dont nous avons la certitude qu’ils ont siégé comme député pour différents groupes parlementaires au cours d’une même législature. À titre d’exemple, le député de Québec-Est (1928-1944), Oscar Drouin, qui a siégé successivement sous la bannière du Parti libéral, de l’Action libérale nationale, de l’Union nationale et de nouveau du Parti libéral, n’est pas inclus dans cette liste, faute de preuve documentaire qu’il a effectivement traversé la Chambre, tout comme d’autres députés dans une situation similaire. ()
  3. Aurèle Lacombe, élu sous la bannière du Parti ouvrier lors de l’élection générale de 1919, fut nommé ministre sans portefeuille dans le gouvernement Taschereau (LIB) le 27 septembre 1921. Bien que siégeant avec le caucus ministériel, il fut candidat lors de l’élection générale de 1923 sous l’étiquette «ouvrier ministériel». ()

Chefferie de l’ADQ: dévoilement des règles

Il va falloir s’habituer à l’expression «course à la direction de l’ADQ 2010» (et non par 2009 comme nous l’écrivons depuis décembre dernier) car ce n’est pas avant février 2010 que les membres de l’Action démocratique du Québec choisiront leur prochain chef. La chef intérimaire de L’ADQ et députée de Lotbinière, Sylvie Roy, et le président du parti, Mario Charpentier, ont dévoilé cet après-midi le règlement encadrant le choix du prochain chef du parti, lequel sera entériné lors du prochain conseil général de l’ADQ. Le texte du règlement proprement dit n’est pas encore disponible en ligne, mais voici les grandes lignes dévoilées dans le communiqué:

Procédure de votation

  • Date du scrutin, «au début de février 2010».
  • Élection au suffrage universel des membres.
  • Selon La Presse, les membres voteront par téléphone, «comme dans l’émission Star Académie».
  • Date limite d’adhésion pour avoir le droit de vote: 25 janvier 2010.
  • Majorité absolue requise pour être déclaré élu.
  • Méthode de votation: vote préférentiel (le votant classe les candidats selon son ordre de préférence: 1er choix, 2e choix, etc. Si un candidat n’obtient pas la majorité absolue au 1er tour, le dernier candidat est éliminé et ses bulletins sont rediscribués en fonction des «2e choix», et ainsi de suite).

Conditions de mise en candidature

  • Appuis requis pour devenir candidat: 1 000 membres, dont au moins 60 dans chacune des 12 régions administratives créées au sein du parti.
  • Dépôt: 15 000 $.
  • Date limite pour le dépôt du bulletin de mise en candidature: 22 septembre 2009.

A l’attention du directeur de l’information:

Action démocratique du Québec – Le prochain chef de l’ADQ sera choisi au début de février 2010

    QUEBEC, le 23 mars /CNW Telbec/ - La chef intérimaire de l'ADQ, Mme
Sylvie Roy, et le président du parti, M. Mario Charpentier, ont dévoilé le
règlement encadrant le choix du prochain chef de l'Action démocratique du
Québec. L'ensemble des membres seront appelés à se prononcer et le prochain
chef sera choisi au début de février 2010.

    Un vote universel des membres

    La chef adéquiste a indiqué que l'exécutif national, à la suite des
recommandations du comité responsable de l'élaboration des règles, a convenu
de l'importance de permettre au plus grand nombre de membres possible de se
prononcer sur le choix du prochain chef. "Les valeurs démocratiques ont
toujours été à la base même du projet adéquiste et c'est pourquoi nous
procéderons par un vote direct des membres. A la suite de la décision de
l'exécutif national, nous évaluons actuellement les modalités techniques pour
permettre au plus grand nombre de membres de voter."

    Conditions entourant les mises en candidatures

    Mario Charpentier a fait la nomenclature des conditions que les candidats
devront respecter pour participer à la course. "Les candidats auront jusqu'au
22 septembre 2009 pour déposer leur bulletin de candidature. Ce bulletin devra
être signé par 1 000 membres dont au moins 60 dans chacune des 12 régions
administratives prévues à la Constitution du parti. Les candidats devront
aussi procéder à un dépôt de 15 000 $."

    Conditions entourant l'élection du prochain chef

    "Pour avoir le droit de vote, une personne devra être membre au plus tard
le 25 janvier 2010. Le processus d'élection prévoit que le prochain chef sera
choisi par une majorité absolue d'adéquistes. Le chef sera élu au scrutin
préférentiel. Les membres devront donc indiquer, par ordre de préférence, le
candidat qu'ils veulent voir devenir chef. Si, au terme du premier tour, aucun
candidat n'obtient une majorité absolue, celui qui aura reçu le moins de votes
sera exclu de la course et ses bulletins seront redistribués en fonction des
seconds choix faits par les membres. Ce processus se répétera jusqu'à
l'obtention d'une majorité absolue", a expliqué le président de l'ADQ.

    Enfin, Mario Charpentier a indiqué que les règles dévoilées aujourd'hui
ainsi que le choix du président d'élection seront officialisés lors du
prochain conseil général de l'ADQ par un vote des délégués présents.
Renseignements: Alex Poulin, Attaché de presse, Action démocratique du
Québec, (418) 999-7348

P’tites vites du jour

Il y a de ces jours où il y a plein de petites nouvelles, mais aucune à laquelle on a envie de consacrer un article entier. Voici donc en rafale:

  • Chefferie du PLQ: Le chef du Parti libéral du Québec, premier ministre et député de Sherbrooke,  Jean Charest (LIB), est en poste depuis plus de 10 ans et rien n’indique qu’il va quitter son poste à plus ou moins long terme. Néanmoins, Le Devoir annonce ce matin que le député fédéral et ministre Lawrence Cannon (CON) serait intéressé à devenir chef libéral advenant un éventuel départ du premier ministre. Le principal intéressé (Cannon, pas Charest), qui a d’ailleurs été député libéral dans La Peltrie pendant 9 ans (et ministre pendant son mandat), a aussitôt nié avoir l’oeil sur le poste.
  • Groupes parlementaires: Il n’y a pas encore de consensus à l’Assemblée nationale sur le statut des députés de l’Action démocratique du Québec, bien qu’on semblait se diriger vers un accord à la fin janvier. La cheffe intérimaire de l’ADQ et députée de Lotbinière, Sylvie Roy (ADQ), blâme le parti gouvernemental dans le dossier.
  • Candidat libéral dans Rivière-du-Loup: Il n’y a pas d’annonce officielle, mais tout semble indiquer que l’ex-maire de Rivière-du-Loup et candidat défait (LIB) lors des élections générales de 1994 et de 2007 dans Rivière-du-Loup, Jean D’Amour, sera candidat libéral lors de la prochaine élection partielle dans Rivière-du-Loup. Même l’autre aspitant-candidat, Jean-Pierre Roux, s’est maintenant rallié à D’Amour.

Nouvelles adéquistes de la journée

C’est confirmé, le maire d’Huntingdon, Stéphane Gendron, ne sera pas candidat à la direction de l’Action démocratique du Québec.

C’est aussi confirmé, la députée de Lotbinière, Sylvie Roy (ADQ), assurera l’intérim comme chef de l’ADQ pendant la course à la direction.

Liens du 2008-03-19

Liens du 2008-03-18

Page 1 sur 212