Le Québec politique du 30 septembre au 6 octobre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 30 septembre 1839: Jean-Baptiste Taché (ind.) est nommé au Conseil spécial du Bas-Canada.
  • 30 septembre 1862: Élection législative dans la division de Shawinigan, remportée par Charles-Christophe Malhiot (ROU).
  • 30 septembre 1868: Le député de Trois-Rivières, Charles Boucher de Niverville (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme shérif.
  • 30 septembre 1892: Le député de Trois-Rivières, Télesphore-Eusèbe Normand (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de «menées corruptrices» lors de l’élection générale du 8 mars 1892. Son élection est annulée et le siège de Trois-Rivières devient vacant.
  • 30 septembre 1907: Le député de Terrebonne et ministre de la Colonisation, Jean Prévost (LIB), démissionne comme ministre.
  • 30 septembre 1929: Élection partielle dans Compton, remportée par Andrew Ross McMaster (LIB), Trésorier de la Province dans le gouvernement Taschereau.
  • 30 septembre 1959: Le conseiller législatif des Laurentides, Gérald Martineau (UN), démissionne comme membre du Conseil législatif pour cette division afin d’être nommé à nouveau conseiller législatif pour la division de Lauzon. L’ex-député Antonio Auger (UN) est nommé conseiller législatif des Laurentides le même jour.
  • 30 septembre 1961: Le lieutenant-gouverneur du Québec, Onésime Gagnon, décède en fonction.
  • 30 septembre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 1er octobre 1858: Élections législatives dans les divisions de La Salle et de Repentigny, remportées par Édouard-Louis-Antoine-Charles Juchereau Duchesnay (BLE) et Pierre-Urgel Archambault (ROU).
  • 1er octobre 1863: Élection partielle dans St. Hyacinthe, remportée par Rémi Raymond (BLE).
  • 1er octobre 1903: Le député de Shefford, Tancrède Boucher de Grosbois (LIB), et le député de Maskinongé, Hector Caron (LIB), démissionnent comme députés.
  • 1er octobre 1909: Le député de St. Sauveur, Charles-Eugène Côté (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur.
  • 1er octobre 1924: Le député de Témiscamingue, Télesphore Simard (LIB), décède en fonction.
  • 1er octobre 1935: Le député de Hull, Aimé Guertin (CON), et le député de Laviolette, Joseph-Alphida Crête (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 1er octobre 1942: Le député de Bonaventure, ministre des Terres et Forêts et ministre de la Chasse et de la Pêche, Pierre-Émile Côté (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge.
  • 1er octobre 2001: Élections partielles dans Blainville, Jonquière, Labelle et Laviolette, remportées respectivement par Richard Legendre (PQ), Françoise Gauthier (LIB), Sylvain Pagé (PQ) et Julie Boulet (LIB).
  • 2 octobre 1811: Le conseiller législatif Charles-Louis Tarieu de Lanaudière (BUR) décède en fonction.
  • 2 octobre 1858: Élection partielle dans Lotbinière, remportée par Lewis Thomas Drummond (ROU), qui avait démissionné lors de sa nomination comme procureur général du Bas-Canada dans le ministère Brown-Dorion le 2 août 1858.
  • 2 octobre 1862: Élection législative dans la division de Lanaudière, remportée par Alexandre Bareil dit Lajoie (n.a.).
  • 2 octobre 1910: Le conseiller législatif de Victoria, James Kewley Ward (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1915: Le député de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme membre du Conseil privé à Ottawa.
  • 2 octobre 1935: Le député de Montréal–Sainte-Anne, Joseph-Henry Dillon (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 2 octobre 1968: À la suite du décès de Daniel Johnson (père) (UN) six jours plus tôt, Jean-Jacques Bertrand (UN) est nommé chef intérimaire de l’Union nationale lors d’une réunion du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée législative. Il sera assermenté premier ministre du Québec le même jour.
  • 2 octobre 1981: Prorogation de la 2e session du 32e Parlement du Québec.
  • 2 octobre 1983: Le député de Mégantic-Compton, Fabien Bélanger (LIB), décède en fonction.
  • 2 octobre 1996: Robert Bourassa (LIB), premier ministre du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994, décède à l’âge de 65 ans.
  • 3 octobre 1860: Le député de Vaudreuil, Robert Unwin Harwood (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 3 octobre 1874: Élection partielle dans Trois-Rivières, remportée sans opposition par Henri-Gédéon Mailhiot (CON), commissaire des Terres de la Couronne dans le gouvernement Boucher de Boucherville.
  • 3 octobre 1881: Le député de Richelieu, Michel Mathieu (CON), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1900: À la suite du décès de Félix-Gabriel Marchand (LIB) 9 jours plus tôt, le député de St. Sauveur, Simon-Napoléon Parent (LIB) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 3 octobre 1902: Élections partielles dans Soulanges et Stanstead, remportées par Arcade-Momer Bissonnette (CON) et George Henry Saint-Pierre (CON).
  • 3 octobre 1908: Hector Champagne (LIB) est nommé conseiller législatif de Mille-Isles.
  • 3 octobre 1940: Le député de Mégantic, Louis Houde (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 3 octobre 1973: Le député de Saint-Sauveur, Armand Bois (ind.), réintègre le groupe parlementaire du Ralliement créditiste après avoir retiré ses déclarations de février 1973 concernant le chef Yvon Dupuis.
  • 3 octobre 1978: Première télédiffusion des débats de l’Assemblée nationale.
  • 3 octobre 1985: À la suite de sa victoire à la course à la direction du Parti québécois le 29 septembre 1985, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 4 octobre 1836: Prorogation de la 3e session du 15e Parlement du Bas-Canada.
  • 4 octobre 1852: Élection partielle dans Bellechasse, remportée par Jean Chabot (REF), commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 4 octobre 1856: Élection partielle dans Rouville, remportée par William Henry Chaffers (ROU).
  • 4 octobre 1864: Le député de Chicoutimi et Saguenay, David Edward Price (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 4 octobre 1884: Le conseiller législatif de Lanaudière, Louis-François-Rodrigue Masson (CON), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme lieutenant-gouverneur du Québec.
  • 4 octobre 1917: Le député de Brome, William Frederick Vilas (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Wellington.
  • 4 octobre 1929: Le député de Huntingdon, Andrew Philps (LIB), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 4 octobre 1933: À l’issue d’un congrès à la direction, le député de Trois-Rivières, Maurice Duplessis (CON), est élu chef du Parti conservateur.
  • 4 octobre 1938: Le député de Montréal–Saint-Louis, Peter Bercovitch (LIB), démissionne comme député afin d’être candidat à une élection fédérale.
  • 4 octobre 1968: (4 au 6 octobre) 14e Congrès annuel de la Fédération libérale du Québec (Parti libéral du Québec) sous le thème «Le défi québécois».
  • 4 octobre 1976: Le député de L’Acadie et ministre des Affaires intergouvernementales, François Cloutier (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme délégué général du Québec en France. Il démissionnera comme ministre le 12 octobre 1976.
  • 4 octobre 2005: Le Parti unitaire du Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 5 octobre 1805: Le député de Québec (Haute-Ville), William Grant (BUR), décède en fonction.
  • 5 octobre 1809: Émission des brefs de la 6e élection générale à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, dissoute une année seulement après l’élection générale précédente.
  • 5 octobre 1840: Pierre de Rastel de Rocheblave (ind.), membre du Conseil spécial du Bas-Canada et du Conseil exécutif du Bas-Canada, décède en fonction.
  • 5 octobre 1864: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON).
  • 5 octobre 1869: Le député de Richelieu, Joseph Beaudreau (CON), décède en fonction.
  • 5 octobre 1874: Élections partielles dans Montmorency et Québec, remportées sans opposition par Auguste-Réal Angers (CON), solliciteur général dans le gouvernement Boucher de Boucherville (CON), et Pierre Garneau (CON), commissaire de l’Agriculture et des Travaux publics.
  • 5 octobre 1908: Le député de Rouville, Alfred Girard (LIB), et le député de Montréal division No. 1, Georges-Albini Lacombe (LIB), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination respectivement comme protonotaire et registrateur.
  • 5 octobre 1923: Le député du comté de Québec, Aurèle Leclerc (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme registrateur conjoint de la division de Québec.
  • 5 octobre 1964: Élections partielles dans Dorchester, Matane, Montréal-Verdun et Saguenay, remportées par Francis O’Farrell (LIB), Jacques Bernier (LIB), Claude Wagner (LIB) et Pierre-Willie Maltais (LIB).
  • 5 octobre 1990: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bourassa (LIB).
  • 5 octobre 2002: (5 et 6 octobre) 4e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont sous le thème «En santé… autrement».
  • 6 octobre 1820: Le conseiller législatif et conseiller exécutif François Baby (BUR) décède en fonction.
  • 6 octobre 1869: Le député de Huntingdon, Julius Scriver (CON), démissionne comme député en raison de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 6 octobre 1894: Le député de Montréal division No. 5 et trésorier provincial, John Smythe Hall (CON), démissionne comme ministre en raison d’une divergence de vues avec le premier ministre Taillon.
  • 6 octobre 1903: Le conseiller législatif de Bedford, John Charles James Sarsfield McCorkill (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif à la suite de sa nomination comme trésorier provincial dans le gouvernement Parent. Le député d’Argenteuil, William Alexander Weir (LIB), sera assermenté ministre sans portefeuille le même jour.
  • 6 octobre 1941: Élections partielles dans Huntingdon et Saint-Jean–Napierville, remportées par Dennis James O’Connor (LIB) et Jean-Paul Beaulieu (UN).
  • 6 octobre 1955: Le conseiller législatif de Sorel, Pamphile-Réal du Tremblay (LIB), décède en fonction.
  • 6 octobre 1997: Élections partielles dans Bertrand, Bourassa, Duplessis et Kamouraska-Témiscouata, remportées par Denis Chalifour (LIB), Michèle Lamquin-Éthier (LIB), Normand Duguay (PQ) et Claude Béchard (LIB).
  • 6 octobre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), démissionne officiellement comme député.

Le Québec politique du 23 au 29 septembre

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 23 septembre 1836: La Chambre d’assemblée du Bas-Canada adopte une adresse au gouverneur Gosford lui demandant l’élection d’un député additionnel pour chacune des circonscriptions de Drummond et de Montmorency, ces deux circonscriptions ayant obtenu le droit à un député supplémentaire à la suite du recensement de 1836. Les deux élections partielles auront lieu à l’automne 1836.
  • 23 septembre 1844: Dissolution du 1er Parlement de la province du Canada.
  • 23 septembre 1844: Le député d’Outaouais, Denis-Benjamin Papineau (TOR), et James Smith (TOR) sont nommés respectivement commissaire des Terres de la couronne et procureur général du Bas-Canada dans le ministère Draper-Viger.
  • 23 septembre 1852: Le député de Bellechasse, Jean Chabot (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme commissaire en chef des Travaux publics dans le ministère Hincks-Morin.
  • 23 septembre 1882: Le député de Deux-Montagnes, Charles Champagne (Deux-Montagnes) (CON), démissionne comme député.
  • 23 septembre 1889: Le député de Joliette, Louis Basinet (LIB), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Joliette devient vacant.
  • 23 septembre 1897: Le député de Yamaska, Albéric Archie Mondou (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 11 mai 1897. Son élection est annulée et le siège de Yamaska devient vacant.
  • 23 septembre 1939: Dissolution du 20e Parlement du Québec et émission des brefs de la 21e élection générale à l’Assemblée législative du Québec, laquelle aura lieu le 25 octobre 1939.
  • 23 septembre 1939: Le conseiller législatif de La Salle, Louis-Alfred Létourneau (LIB), démissionne comme membre du Conseil législatif. Le même jour, le député de Huntingdon, Martin Beattie Fisher (UN), et le député de Saint-Sauveur, Pierre Bertrand (UN), démissionnent comme députés à la suite de leur nomination comme conseillers législatifs d’Inkerman et de La Salle respectivement.
  • 23 septembre 1952: Le député de Matapédia, Philippe Cossette (UN), décède en fonction lors d’un accident d’automobile.
  • 23 septembre 1958: Le conseiller législatif de Bedford, Jacob Nicol (LIB), décède en fonction.
  • 23 septembre 1960: Le conseiller législatif d’Inkerman, Robert R. Ness (LIB), est démis de son siège au Conseil législatif pour absentéisme.
  • 23 septembre 1961: À l’issue d’un Congrès à la direction, le député de Bagot, Daniel Johnson (père) (UN), est élu chef de l’Union nationale.
  • 23 septembre 1992: Avec un groupe de militants du Parti libéral du Québec, Jean Allaire et Mario Dumont forment «Le réseau des Libéraux pour le non» qui fera campagne contre l’Entented de Charlottetown.
  • 23 septembre 1998: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Bouchard (PQ).
  • 24 septembre 1842: Le député de Portneuf, Thomas Cushing Aylwin (REF), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme solliciteur général du Bas-Canada dans le ministère Baldwin-La Fontaine.
  • 24 septembre 1844: Émission des brefs de la 2e élection générale à l’Assemblée législative de la Province du Canada.
  • 24 septembre 1860: Le député de Shefford, Asa Belknap Foster (CON), démissionne comme député afin de présenter sa candidature comme conseiller législatif.
  • 24 septembre 1885: Élection partielle dans Joliette, remportée par Joseph-Norbert-Alfred McConville (CON).
  • 24 septembre 1923: Édouard Ouellette (LIB) est nommé conseiller législatif de Rigaud.
  • 24 septembre 1987: Le parti La Belle Province de Québec obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 24 septembre 2007: Élection partielle dans Charlevoix, remportée par Pauline Marois (PQ), chef du Parti québécois (plus…).
  • 24 septembre 2008: Le député de Jeanne-Mance–Viger et ex-président de l’Assemblée nationale, Michel Bissonnet (LIB), démissionne officiellement comme député à la suite de son élection comme maire de l’arrondissement Saint-Léonard à la Ville de Montréal.
  • 25 septembre 1829: Le conseiller législatif William Burns (BUR) décède en fonction.
  • 25 septembre 1843: Élection partielle dans Rouville, remportée par Timothée Franchère (PAT).
  • 25 septembre 1849: Élection partielle dans Chambly, remportée par Louis Lacoste (PAT).
  • 25 septembre 1900: Le premier ministre du Québec et député de St-Jean, Félix-Gabriel Marchand (LIB), décède en fonction à l’âge de 68 ans.
  • 25 septembre 1935: Le député de Pontiac, Wallace R. McDonald (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 25 septembre 1963: Élection partielle dans Montréal-Notre-Dame-de-Grâce, remportée par Eric W. Kierans (LIB).
  • 25 septembre 1973: Le député de Rimouski et ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement, Maurice Tessier (LIB), démissionne comme député et ministre à la suite de sa nomination comme juge à la Cour provinciale.
  • 25 septembre 1973: Dissolution du 29e Parlement du Québec et émission des brefs de la 30e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec, laquelle aura lieu le 29 octobre 1973.
  • 25 septembre 1989: 34e élection générale à l’Assemblée nationale du Québec:
  • 25 septembre 1984: Remaniement ministériel au sein du gouvernement Lévesque (PQ).
  • 25 septembre 1996: La députée de La Prairie, Monique Simard (ind.), joint à nouveau le groupe parlementaire du Parti québécois.
  • 25 septembre 2004: (25-26 septembre) 5e Congrès des membres de l’Action démocratique du Québec–/ Équipe Mario Dumont sous le thème «10 ans : voir grand pour le Québec».
  • 26 septembre 1827: Le conseiller législatif Louis Turgeon (PAT) décède en fonction.
  • 26 septembre 1883: Élection partielle dans Jacques Cartier, remportée par le premier ministre du Québec, Joseph-Alfred Mousseau (CON).
  • 26 septembre 1902: Élection partielle dans L’Islet, remportée sans opposition par Joseph-Édouard Caron (LIB).
  • 26 septembre 1968: Le premier ministre du Québec et député de Bagot, Daniel Johnson (père) (UN), décède en fonction lors de l’inauguration du barrage hydroélectrique Manic 5 (Côte-Nord), à l’âge de 53 ans.
  • 26 septembre 1975: Le député d’Outremont et ministre de l’Éducation, Jérôme Choquette (LIB), démissionne comme ministre et quitte le groupe parlementaire du Parti libéral du Québec pour siéger comme député indépendant.
  • 26 septembre 1994: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 12 septembre 1994, le député de L’Assomption, Jacques Parizeau (PQ) est assermenté premier ministre du Québec.
  • 27 septembre 1829: Le conseiller législatif James Irvine (BUR) décède en fonction.
  • 27 septembre 1843: Pierre-Amable Boucher de Boucherville (ind.) est nommé au Conseil législatif de la Province du Canada.
  • 27 septembre 1861: Élection partielle dans Laval, remportée par Louis-Siméon Morin (BLE).
  • 27 septembre 1921: Le député de Trois-Rivières et ministre de la Voirie, Joseph-Adolphe Tessier (LIB), et le député de Montréal–Sainte-Marie et ministre sans portefeuille, Napoléon Séguin (LIB), démissionnent comme députés et ministres à la suite de leur nomination respectivement comme président de la Commission des eaux courantes et gouverneur de la Prison de Bordeaux.
  • 27 septembre 1921: Le député de Montréal-Dorion, Aurèle Lacombe (OUV), quitte le Parti ouvrier pour siéger comme député «ouvrier ministériel» à la suite de sa nomination comme ministre sans portefeuille dans le gouvernement Taschereau (LIB).
  • 27 septembre 1923: Le député d’Abitibi et d’Arthabaska, Joseph-Édouard Perrault (LIB), démissionne comme député d’Abitibi. Il avait été élu simultanément dans les 2 circonscriptions lors de l’élection générale du 5 février 1923.
  • 27 septembre 1964: Fondation du Regroupement national par cinq dissidents du Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) sous la direction de René Jutras. Le parti fusionnera avec le Ralliement créditiste provincial en mars 1966 pour former le Ralliement national (RN).
  • 28 septembre 1843: Prorogation de la 3e session du 1er Parlement de la province du Canada.
  • 28 septembre 1860: Le conseiller législatif Peter McGill (McCutcheon) (TOR) décède en fonction.
  • 28 septembre 1860: Élection législative dans la division de Stadacona, remportée par Pierre-Gabriel Huot (ROU).
  • 28 septembre 1864: Élection législative dans la division de Mille Isles, remportée par Léandre Dumouchel (BLE).
  • 28 septembre 2000: Le député de Mercier et ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration, Robert Perreault (PQ), annonce sa démission comme député et ministre, laquelle entrera en vigueur le 6 octobre suivant.
  • 29 septembre 1856: Élection législative dans la division de Lauzon, remportée sans opposition par Elzéar-Henri Juchereau Duchesnay (CON). Il est le premier conseiller législatif élu après l’entrée en vigueur de la loi rendant le Conseil législatif électif plutôt que nominatif.
  • 29 septembre 1887: Le député de Maskinongé, Édouard Caron (CON), est reconnu coupable par les tribunaux de manœuvre électorale frauduleuse lors de l’élection générale du 14 octobre 1886. Son élection est annulée et le siège de Maskinongé devient vacant.
  • 29 septembre 1898: Référendum pancanadien sur la prohibition: le projet de loi interdisant la vente de boissons alcoolisées proposé par le gouvernement fédéral est rejeté par 81,10 % des Québécois, tandis que 18,90 % se prononcent en faveur. Au Canada, au contraire, 51,3 % sont en faveur et 48,7 % sont contre.
  • 29 septembre 1905: Blaise-Ferdinand Letellier (LIB) est nommé conseiller législatif de Lauzon.
  • 29 septembre 1985: À l’issue d’un vote au suffrage universel des adhérents, le premier du genre au Québec, le député d’Anjou, Pierre Marc Johnson (PQ), est élu chef du Parti québécois.
  • 29 septembre 1985: Le député de Taillon et premier ministre du Québec, René Lévesque (PQ), démissionne comme député. Il démissionnera officiellement comme premier ministre le 3 octobre 1985.
  • 29 septembre 2008: Élection partielle dans Jean-Talon, remportée par Yves Bolduc (LIB), ministre de la Santé et des Services sociaux. (plus…)

Le Québec politique un 17 janvier

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • 17 janvier 1970: À l’issue d’un congrès à la direction, le député de Mercier, Robert Bourassa (LIB), est élu chef du Parti libéral du Québec.
  • 17 janvier 1917: Le député de Dorchester, Lucien Cannon (LIB), démissionne comme député à la suite de sa décision de faire le saut en politique fédérale.
  • 17 janvier 1906: Le député d’Iberville, François Gosselin (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme conseiller législatif de Rougemont.
  • 17 janvier 1874: Le député de Chicoutimi et Saguenay, Pierre-Alexis Tremblay (LIB), et le député de Beauce, Christian Henry Pozer (LIB), démissionnent comme députés à la suite de l’abolition du double mandat.
  • 17 janvier 1824: Le conseiller législatif William Osgoode (BUR) décède en fonction.
  • 17 janvier 1823: Le conseiller exécutif et ex-député John Mure (BUR) décède en fonction.
  • 17 janvier 1814: Le député de Kent, Pierre Dominique Debartzch (CAN), démissionne comme député à la suite de sa nomination au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 12 mai

  • 12 mai 2008: Élections partielles dans Bourget, Hull et Pointe-aux-Trembles, remportée par Maka Kotto (PQ), Maryse Gaudreault (LIB) et Nicole Léger (PQ).
  • 12 mai 2007: Le député fédéral de Laurier—Sainte-Marie et chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe (BQ), annonce le retrait de sa candidature à la direction du Parti québécois.
  • 12 mai 2005: Le Parti conscience universelle obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 12 mai 1994: Discours sur le budget.
  • 12 mai 1988: Discours sur le budget.
  • 12 mai 1970: À la suite de la victoire de son parti lors de l’élection générale du 29 avril 1970, le député de Mercier, Robert Bourassa (LIB), est assermenté premier ministre du Québec.
  • 12 mai 1896: Le député de Montréal division No. 4, Alexander Webb Morris (CON), démissionne comme député.
  • 12 mai 1888: Le député de Chicoutimi et Saguenay, Élie Saint-Hilaire (CON-I), décède en fonction.
  • 12 mai 1863: Prorogation de la 2e session du 7e Parlement de la Province du Canada.
  • 12 mai 1856: Élection partielle dans Argenteuil, remportée par Sydney Robert Bellingham (CON).

La politique québécoise un 9 avril

  • 9 avril 2009: Le Parti nul obtient officiellement le statut de parti politique autorisé.
  • 9 avril 2008: Le député de Hull, Roch Cholette (LIB), démissionne officiellement comme député.
  • 9 avril 2001: Élection partielle dans Mercier, remportée par Nathalie Rochefort (LIB).
  • 9 avril 1982: Yves Labonté est désigné à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec au poste de protecteur du citoyen pour un mandat de 5 ans.
  • 9 avril 1906: Le député de Montréal division No. 5, Christopher Benfield Carter (ind.), décède en fonction.
  • 9 avril 1862: L’Assemblée législative de la Province du Canada adopte une résolution condamnant toute offre d’argent (ou de tout autre avantage) à un député dans le but de faciliter l’adoption d’une mesure par le Parlement. Cette tradition sera reprise au début de chaque session parlementaire.
  • 9 avril 1813: L’ex-député John Blackwood (BUR) est nommé au Conseil législatif du Bas-Canada.

La politique québécoise un 15 décembre

  • 15 décembre 2009: L’Union du centre perd le statut de parti politique autorisé.
  • 15 décembre 1998: Assermentation du nouveau gouvernement Bouchard (PQ) à la suite de l’élection générale du 30 novembre 1998.
  • 15 décembre 1978: Le député d’Argenteuil, Zoel Saindon (LIB), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1968: Antonio Barrette (UN), premier ministre du Québec de janvier à juin 1960, décède à l’âge de 69 ans.
  • 15 décembre 1965: Le député de Montréal-Mercier, Jean-Baptiste Crépeau (LIB), démissionne comme député à la suite de sa nomination comme juge.
  • 15 décembre 1955: Le député de Hull et orateur de l’Assemblée législative du Québec, Alexandre Taché (UN), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1921: Élections partielles dans Beauce, Richmond, Trois-Rivières et Wolfe, remportées sans opposition par Joseph-Hugues Fortier (LIB), Jacob Nicol (LIB), ministre des Affaires municipales dans le gouvernement Taschereau, Louis-Philippe Mercier (LIB) et Joseph-Pierre-Cyrénus Lemieux (LIB).
  • 15 décembre 1917: Élections partielles dans Dorchester, Labelle, Nicolet et Ottawa, remportées sans opposition par Joseph-Charles-Ernest Ouellet (LIB), J.-Honoré Achim (LIB), Joseph-Alcide Savoie (LIB) et Joseph Caron (LIB).
  • 15 décembre 1842: Le député de Rimouski, Michel Borne (PAT), démissionne comme député.
  • 15 décembre 1811: Le député de Dorchester, John Caldwell (BUR), démissionne comme député à la suite de sa nomination au Conseil législatif du Bas-Canada.
  • 15 décembre 1805: Élection partielle dans Québec (Haute-Ville), remportée par John Blackwood (n.a.).

Les premiers ministres dans la carte électorale

La Commission de l’Assemblée nationale siège ces jours-ci afin d’étudier le rapport préliminaire de la Commission de la représentation électorale sur la prochaine refonte de la carte électorale québécoise (pour plus de détails sur le processus de refonte, voir notre section spéciale). Tandis qu’on envisage la possibilité de baptiser une circonscription en l’honneur de Robert Bourassa (ce serait les actuelles circonscriptions de Mercier ou d’Ungava, c’est selon), nous avons un prétexte idéal pour faire un peu d’histoire politique et de faire un topo sur l’importance des anciens premiers ministres dans notre géographie électorale. En effet, sur les 29 personnes ayant occupé le poste de premier ministre du Québec depuis la Confédération, 12 ont été honorés en baptisant une des 125 circonscriptions électorales à leur nom (ça fait tout de même 10% des circonscriptions baptisées en l’honneur d’un premier ministre). En voici la liste:

  • Bertrand: Jean-Jacques Bertrand (UN), premier ministre de 1968 à 1970(1)
  • Bourassa-Sauvé: Joseph-Mignault-Paul Sauvé (UN), premier ministre de 1959 à 1960(2)
  • Chapleau: Joseph-Adolphe Chapleau (CON), premier ministre de 1879 à 1882
  • Chauveau: Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (CON), premier ministre de 1867 à 1873(3)
  • Duplessis: Maurice Le Noblet Duplessis (UN), premier ministre de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959
  • Gouin: Lomer Gouin (LIB), premier ministre de 1905 à 1920
  • Jean-Lesage: Jean Lesage (LIB), premier ministre de 1960 à 1966
  • Johnson: Daniel Johnson (père) (UN), premier ministre de 1966 à 1968(4)
  • Mercier: Honoré Mercier (père) (LIB), premier ministre de 1887 à 1891
  • René-Lévesque: René Lévesque (PQ), premier ministre de 1976 à 1985
  • Taillon: Louis-Olivier Taillon (CON), premier ministre en 1887 et de 1892 à 1896(5)
  • Taschereau: Louis-Alexandre Taschereau (LIB), premier ministre de 1920 à 1935

Quant à la circonscription de Lobtinière, elle n’a pas été rebaptisée en l’honneur de Henri-Gustave Joly de Lotbiniere (LIB), premier ministre de 1878 à 1879.Elle portait déjà ce nom lorsque M. Joly de Lotbiniere, qui était également seigneur de cette seigneurie, fut député de cette circonscription.

Notes:

  1. Fait à noter, 2 circonscriptions portèrent le nom de «Bertrand». La 1re, située en Montérégie, fut rebaptisée Marguerite-D’Youville lors de la refonte de 1992. Lors de cette même refonte, une 2e circonscription de Bertrand fut créée dans les Laurentides. ()
  2. Selon la Commission de toponymie, le «Bourassa» honoré dans le nom de cette circonscription est Henri Bourassa, politicien et journaliste de la fin du 19e et du début du 20e siècle, et non Robert Bourassa (LIB), premier ministre de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994. Merci à nos nombreux abonnés sur Twitter (@QuebecPolitique) de nous l’avoir souligné. Notons qu’avant 2001, Bourassa et Sauvé étaient 2 circonscriptions distinctes. ()
  3. M. Chauveau était député de Chauveau (qui s’appelait Québec-Comté à l’époque) durant sa carrière politique. ()
  4. M. Johnson était député de Johnson (qui s’appelait Bagot à l’époque) durant sa carrière politique. ()
  5. M. Taillon était député de Chambly durant une partie de sa carrière politique (le territoire de l’actuelle circonscription de Taillon était inclus dans Chambly à l’époque). ()

39e élection générale: une 1re assemblée d‘investiture

Oui, vraiment, ça vaut la peine d‘essayer de couvrir la désignation des candidats des principaux partis politiques, de se taper les mille et un articles annonçant en « primeur » le retour de Nicole Léger dans Pointe-aux-Trembles ou de suivre les luttes fratricides qui s‘annoncent dans certaines circonscriptions, tout ça pour manquer la première assemblée d‘investiture tenue par un parti politique en vue de la prochaine élection générale.

L‘assemblée d‘investiture de Québec solidaire dans Mercier avait lieu le 11 octobre dernier. Le co-porte-parole national du parti et candidat défait (QS) lors de l‘élection générale de 2007 dans Mercier, Amir Khadir, a été à nouveau désigné pour porter les couleurs du parti dans Mercier. Ce dernier a vraisemblablement été désigné sans opposant.

Puisque cette nouvelle date de près de deux semaines, nous n‘irons pas prétendre que vous l‘aurez lu ici en premier, sauf que vérification faite, on n‘en parle pas dans Le Plateau, l‘hebdo de quartier où est située la circonscription de Mercier.

QuébecPolitique.com: 39e élection générale

21 comtés passent au scan

Dans la foulée du sondage sur la circonscription de Saint-Jean dévoilé hier après-midi sur Cyberpresse, La Presse et les journaux de la chaîne Gesca ont dévoilé ce matin les résultats de 21 sondages (incluant Saint-Jean) réalisés dans autant de circonscriptions dites « serrées ».

Après répartition proportionnelle des indécis (mode de répartition qui a tendance à sous-évaluer l’appui au Parti libéral), les intentions de vote seraient les suivantes (le pourcentage à côté du nom de la circonscription indique le taux d’indécis):

Circonscription LIB PQ ADQ VRT QS Autres
Abitibi-Est (19%) 24 40 21 5 1
Chauveau (15%) 27 18 47 5 2 0
Lévis (10%) 29 22 42 3 4 0
Taschereau (10%) 13 48 17 8 14 0
Chambly (11%) 28 27 32 8 5 0
Crémazie (12%) 27 39 15 10 9 0
Fabre (11%) 36 23 30 6 4 0
Mercier (8%) 16 40 7 9 27 0
Vachon (15%) 23 43 27 5 2 1
Berthier (14%) 17 42 31 4 6 0
Chapleau (17%) 40 30 21 7 2 0
Marguerite-D’Youville (13%) 26 33 36 4 1
Sherbrooke (12%) 38 27 19 9 7 0
Saint-Jean (17%) 25 33 36 3 3
Trois-Rivières (19%) 28 31 31 4 4 2
Saint-Maurice (25%) 23 38 30 4 5
Jonquière (25%) 36 37 19 4 3 1
Roberval (27%) 42 39 17 2 0
Chicoutimi (22%) 33 40 19 5 3 0
Lac-Saint-Jean (22%) 33 45 18 3 1 0
Dubuc (21%) 19 40 33 4 4 0

Si on compare la répartition des sièges dans les 21 circonscriptions en 2003 avec le possible résultat du scrutin de lundi prochain on peut constater que les pertes risquent d’être grandes pour le Parti libéral, mais, dans le cas des 21 circonscriptions à l’étude, que le PQ et l’ADQ pourraient se partager les bénéfices à peu près également.

LIB PQ ADQ VRT QS « Trop serré »
(- de 5% d’écart)
2003 13 8 0 0 0  
2007 ? 3 10 2 0 0 6

Dans les six circonscriptions où l’écart entre les 2 premiers candidats est en-deçà de la marge d’erreur, les libéraux et l’ADQ sont en avance deux fois, le PQ une fois et il y a égalité entre le PQ et l’ADQ dans le sixième cas.

Fait intéressant, CROP et UniMarketing ont -pour une fois dans le cas de CROP – rendu public les rapports présentant les données détaillées de l’étude (.pdf):

Les sondages réalisés par CROP l’ont été du 14 au 18 mars 2007 auprès de 400 à 401 personnes (selon les circonscriptions). La marge d’erreur est de 5%, 19 fois sur 20. Quant aux sondages réalisés par UniMarketing, il l’ont été réalisés du 18 au 20 mars 2007 en Mauricie et du 17 au 21 mars 2007 au Saguenay–Lac-Saint-Jean auprès de 390 à 395 personnes (selon les circonscriptions). La marge d’erreur est de 4,9%, 19 fois sur 20.

Candidatures: 7 mars 2007

Candidatures officielles:

  • Beauce-Sud (QS): Mme Marie-Claude Bisson (en remplacement de M. Jonathan Poulin-Caron le 1er mars 2007).
  • Bellechasse (VRT): M. Ghyslain Gaulin (7 mars 2007).
  • Chomedey (s.d.): Mme Noemia Onofre de Lima (7 mars 2007).
  • Gatineau (ML): Mme Lisa Leblanc (7 mars 2007).
  • Mercier (BP): Mme Nicky Tanguay, candidate défaite lors de l‘élection générale de 2003 dans Saint-Henri–Sainte-Anne (BP) et lors des élections fédérales de 2004 et 2006 dans Laurier–Sainte-Marie (MAR) (7 mars 2007);
  • Mille-Îles (ind.): M. Régent Millette, candidat défait (ind.) lors de l‘élection partielle de 2006 dans Pointe-aux-Trembles et lors de neuf autres élections générales et partielles depuis 1966 (7 mars 2007).

Le lourd passé des verts et des solidaires

Alors que la performance « réelle » des plus importants des tiers partis (ou des plus petits des grands partis, c‘est selon) le jour du vote demeure encore une inconnue, voici quelques statistiques que nous vous jetons en pâture sur les performances passées du Parti vert ainsi que de Québec solidaire et ses prédécesseurs (UFP et NPD-Québec). Comme vous allez le voir, si les performances passées des 2 partis à l‘échelle québécoise peuvent sembler modestes à première vue, il leur est arrivé tous deux d‘obtenir des résultats intéressants dans certaines circonscriptions.

Québec solidaire*

Dernière élection (2003) Meilleure élection (1985)
% 1,06% 2,42%
Candidats 73/125 90/122
% (dans les circonscriptions où le parti a présenté un candidat) 1,74% 3,22%
10 meilleurs résultats
  1. Mercier 17,92%
  2. Outremont 6,86%
  3. Sainte-Marie–Saint-Jacques 6,48%
  4. Gouin 4,69%
  5. Taschereau 3,54%
  6. Joliette 3,46%
  7. Hochelaga-Maisonneuve 3,34%
  8. Westmount–Saint-Louis 3,14%
  9. Rosemont 3,07%
  10. Laurier-Dorion 3,05%
  1. Notre-Dame-de-Grâce 8,64%
  2. Louis-Hébert 8,59%
  3. Westmount 7,95%
  4. Saint-Louis 6,87%
  5. Taschereau 5,65%
  6. La Peltrie 5,55%
  7. Vanier 5,50%
  8. Jean-Talon 5,48%
  9. Outremont 5,44%
  10. Jonquière 5,28%

* Nouveau Parti démocratique du Québec en 1985, Union des forces progressistes en 2003.

Parti vert du Québec

Dernière élection (2003) Meilleure élection (1989)
% 0,44% 1,99%
Candidats 36/125 46/125
% (dans les circonscriptions où le parti a présenté un candidat) 1,54% 5,52%
10 meilleurs résultats
  1. Notre-Dame-de-Grâce 4,28%
  2. Bonaventure 2,72%
  3. Sainte-Marie–Saint-Jacques 2,63%
  4. Verdun 2,28%
  5. Taschereau 2,20%
  6. Jacques-Cartier 2,10%
  7. Argenteuil 2,09%
  8. Laurier-Dorion 1,97%
  9. Gouin 1,96%
  10. Bertrand 1,96%
  1. Saguenay 15,45%
  2. Beauce-Sud 10,28%
  3. Joliette 9,32%
  4. Chambly 8,81%
  5. Mercier 8,38%
  6. Chauveau 8,37%
  7. Saint-Louis 8,10%
  8. Outremont 8,02%
  9. Notre-Dame-de-Grâce 7,48%
  10. Westmount 7,48%

80 candidats au Parti vert

Loin de nous l‘idée de faire les choses à moitié, mais à 80 candidats de la shot, vous nous pardonnerez sûrement de nous contenter de faire un copier-coller direct, sans formatage.

Vous remarquerez que le chef du Parti vert du Québec, M. Scott McKay, est présenté comme candidat dans Bourget, conformément à l‘annonce originale de novembre dernier et annulée la semaine dernière:

From: (Expéditeur)
Date: Feb 20, 2007 2:18 PM
Subject: (PARTI VERT DU QUÉBEC) Communiqué : Déjà 80 candidats verts
To: (Destinataires)

20 février 2007 – Déjà 80 candidats verts

En vue de la campagne électorale qui sera déclenchée sous peu, le Parti vert du Québec (PVQ) annonce aujourd‘hui la nomination prochaine de ses 80 premiers candidats.

Les verts entendent présenter un candidat dans chacune des 125 circonscriptions du Québec. Selon Scott McKay, chef du PVQ: «Les démarches vont bon train, le momentum est excellent pour les verts et notre parti vit une croissance exceptionnelle. Les citoyens veulent plus que jamais s‘impliquer pour leur région, pour le Québec et pour la planète. »

La nomination officielle des candidats sélectionnés à ce jour se fera dimanche prochain, dans le cadre d‘une assemblée exceptionnelle du conseil national du PVQ. Suite à cette assemblée, Scott McKay tiendra une conférence de presse. M. McKay sera aussi disponible pour accorder des entrevues individuelles aux médias qui en feront la demande.

Plus d‘information sur chaque candidat vert sera disponible sous peu.

Liste des candidats sélectionnés

Capitale-Nationale (10 candidats à ce jour)
Charlesbourg : Rama Borne Macdonald
Charlevoix : David Turcotte
Jean-Lesage : Lucien Rodrigue
Jean-Talon : Mathilde Lavoie-Morency
La Peltrie : Louis Guilbault
Louis-Hébert : Paul Pelletier
Montmorency : Julien Rodrigue
Portneuf : Simon Sauvageau
Taschereau : Yonnel Bonaventure
Vanier : Lucien Gravelle

Mauricie (1 candidate à ce jour)
Saint-Maurice : Nathalie Gratton

Estrie (3 candidats à ce jour)
Mégantic-Compton : Steve Dubois
Orford : Louis Hamel
Saint-François : Anick Proulx

Montréal (25 candidats à ce jour)
Acadie : Nicolas Rémillard-Tessier
Anjou : Alain Bissonnette
Bourassa-Sauvé : Simon Bernier
Bourget : Scott McKay
Crémazie : Nathalie Gingras
D‘Arcy-McGee : Robert Leibner
Gouin : Yohan Tremblay
Hochelaga-Maisonneuve : Geneviève Guérin
Jacques-Cartier : Bruno Tremblay
Jeanne-Mance-Viger : Riccardo Bini
Laurier-Dorion : Sébastien Chagnon-Jean
Marguerite-Bourgeois : Serge Bellemare
Marquette : Réjean Malette
Mercier : Sylvain Valiquette
Mont-Royal : Boris-Antoine Legault
Nelligan : Jonathan Théorêt
Notre-Dame-de-Grâce : Peter McQueen
Outremont : Jean-François Vincent
Pointe-aux-Trembles : Xavier Daxhelet
Robert-Baldwin : Shawn Katz
Rosemont : Marc-André Gadoury
Saint-Laurent : Stephen Marchant
Sainte-Marie-Saint-Jacques : Corine Ardon
Verdun : Brian Sawer Forner
Westmount-Saint-Louis : Patrick Daoust

Outaouais (3 candidats à ce jour)
Gatineau : Sarah Crowe
Papineau : Patrick Mailloux
Pontiac : Brian Gibb

Côte-Nord (2 candidats à ce jour)
Duplessis : Jacques Gélineau
René-Lévesque : Styves Griffith

Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine (1 candidat à ce jour)
Matane : François Vincent

Chaudières-Appalaches (4 candidats à ce jour)
Bellechasse : Renald Chabot
Chûtes-de-la-Chaudière : Jean-Luc Bugnon
Lévis : Jean-Denis Marois
Lotbinière : Bernard Rhéaume

Laval (4 candidats à ce jour)
Chomedey : Jean Martin
Fabre : Julien Boisseau
Mille-Iles : Christian Lajoie
Vimont : Catherine Ouellet-Cummings

Lanaudière (6 candidats à ce jour)
Berthier : André Chauvette
Joliette : David Laflèche
L‘Assomption : Michel Ménard
Masson : Pierre-Marc Doucet
Rousseau : Richard Chatagneau
Terrebonne : Normand Michaud

Laurentides (5 candidats à ce jour)
Argenteuil : Claude Sabourin
Bertrand : Richard Savignac
Deux-Montagnes : Guy Rainville
Mirabel : Sylvain Castonguay
Prévost : Guy Guénette

Montérégie (14 candidats à ce jour)
Borduas : Olivier Adam
Brome-Missisquoi : Vanessa Thibodeau
Johnson : Benoit Lapierre
La Pinière : Jonathan Mortreux
Laporte : Yvon Rudolphe
Marie-Victorin : Brigitte Mortreux
Richelieu : François Desmarais
Saint-Hyacinthe : Catherine Desrochers
Saint-Jean : Chantal Beauregard
Shefford : Jean-François Arsenault
Soulanges : Alain Brazeau
Taillon : Jean-Christophe Mortreux
Vaudreuil : Jean-Yves Massenet
Verchères : Geneviève Ménard

Centre du Québec (1 candidat à ce jour)
Arthabaska : François Fillion

-30-

QS et la compétition électorale

La Presse canadienne rapporte aujourd‘hui les propos du co-porte-parole national de Québec solidaire, M. Amir Khadir, qui affirme que son parti pourrait être en mesure de « livrer une chaude lutte aux partis traditionnels dans dix à 15 circonscriptions » lors de l‘élection générale de 2007 tout en réitérant leur intention de présenter des candidats dans les 125 circonscriptions du Québec.

Le dimanche 21 janvier 2007

AUX PROCHAINES ÉLECTIONS

Québec solidaire ciblera une dizaine de comtés

Presse Canadienne
Montréal

Le nouveau parti de gauche Québec solidaire entend présenter des candidats dans tous les comtés du Québec lors des prochaines élections générales, mais ciblera particulièrement une dizaine d‘entre eux.

Dans une récente entrevue à NTR, le porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, admet qu‘il est difficile pour une formation politique qui n‘a qu‘une année d‘existence de posséder les mêmes ressources que les trois grands partis représentés à l‘Assemblée nationale. Toutefois, il prétend que Québec solidaire pourrait livrer une chaude lutte aux partis traditionnels dans dix à 15 circonscriptions.

Amir Khadir a bon espoir de se faire élire dans Mercier; il estime que l‘autre porte-parole du parti, Françoise David, pourrait gagner dans Gouin, tout comme François Saillant dans Rosemont. Dans la région de Québec, celui de Tachereau, où se présentera le syndicaliste Serge Roy est aussi dans la mire de Québec solidaire, entre autres.

M. Khadir soutient que l‘opposition actuelle à Québec ne fait pas son travail, et que la «gauche» est la véritable alternative aux libéraux de Jean Charest.

C‘est sans grande surprise qu‘on observe que toutes les circonscriptions mentionnées dans cet article sont présentement détenues par le Parti québécois.

Investitures libérales des 10 et 11 décembre

Nous avions déjà parlé il y a quelques jours de l‘investiture libérale tenue le 10 novembre dernier dans Nicolet-Yamaska. Voici les résultats des 4 autres assemblées de mise en candidature libérales qui ont eu lieu les 10 et 11 novembre:

  • L‘Assomption: le 11 décembre, le maire de L‘Épiphanie (2002-____), M. Benoît Verstraete a été désigné candidat lors d‘une assemblée de mise en candidature où il était le seul en lice;
  • Marquette: le député de Marquette, M. François Ouimet (LIB), a remporté par acclamation l‘investiture libérale dans Marquette. M. Ouimet siège à l‘Assemblée nationale depuis 1994;
  • Mercier: l‘ex-députée de Mercier (2001-2003), Mme Nathalie Rochefort (LIB), portera à nouveau les couleurs du Parti libéral lors de la prochaine élection générale;
  • Verdun: le député de Verdun et ministre des Services gouvernementaux, M. Henri-François Gautrin (LIB), a été désigné à nouveau candidat libéral dans la circonscription. M. Gautrin est député depuis 1989.

Nouveau au Parti libéral du Québec

Emboitant le pas au Parti québécois, le Parti libéral du Québec vient de lancer sur son site web un Calendrier des mises en candidatures à venir. Ce sont donc une vingtaine d‘assemblées qui sont prévues d‘ici la fin de janvier, dont certaines avaient déjà été annoncées précédemment, dans les circonscriptions électorales suivantes:

La tenue de 20 assemblées de mise en candidature d‘ici la fin de janvier alimentera certainement les dernières rumeurs d‘élections générales (relayées notamment par Gilbert Lavoie dans Le Soleil), lesquelles font état d‘un possible déclenchement d‘une campagne électorale vers la fin de février en vue d‘un scrutin au début d‘avril 2007.

Amir Khadir confirmé dans Mercier

Le co-porte-parole national de Québec solidaire, M. Amir Khadir (QS), a été nommé hier candidat du parti dans Mercier lors d‘une assemblée d‘investiture où il était le seul candidat.

M. Khadir avait déjà été candidat dans Mercier lors de l‘élection générale de 2003 sous l‘étiquette de la défunte Union des forces progressistes (UFP). Il avait alors accompli la meilleure performance du parti lors de ce scrutin, recueillant 17,92% des suffrages. Il fut également candidat défait (BQ) lors de l‘élection fédérale de 2000 dans Outremont.

Élection générale 2007: circonscription électorale de Mercier

Nouvelles du dernier Conseil national de QS

Voici quelques nouvelles de Québec solidaire à la suite de son conseil national qui avait lieu cette fin de semaine à Magog:

Le message est très simple. Nous n‘avons pas de chef, nous avons deux porte-parole, mais il y en aura une que le public verra davantage

Élection générale 2007: circonscription électorale de Mercier

Élection générale 2007: circonscription électorale de Rosemont

Assemblée d’investiture de QS dans Mercier

Le comité de coordination de Québec solidaire Mercier convoque les membres du parti dans la circonscription à une assemblée d‘investiture le 12 octobre prochain.

Au moment d‘écrire ces lignes, aucune personne n‘a confirmé son intention de présenter sa candidature à cette assemblée.

Élection générale 2007: circonscription électorale de Mercier

Récentes candidatures pour le PQ

La plus récente édition de La Lettre, bulletin d‘information du Parti québécois, fait état de la tenue récente de plusieurs assemblées d‘investiture en vue de l‘élection générale de 2006-2007. Bien que certaines d‘entre elles aient déjà fait l‘objet d‘un article dans ce carnet, en voici la liste complète:

Daniel Turp candidat du PQ dans Mercier

Le député de Mercier, Daniel Turp (PQ), a été à nouveau nommé candidat du Parti québécois dans la circonscription de Mercier, qu‘il représente depuis 2003, lors d‘une assemblée d‘investiture le 27 août dernier.

M. Turp avait auparavant été député bloquiste de Beauharnois–Salaberry à la Chambre des communes de 1997 à 2000.

Élection générale 2007: circonscription électorale de Mercier