Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

9 candidats dans Argenteuil; 10 candidats dans LaFontaine

La période de mise en candidature des élections partielles dans Argenteuil et LaFontaine a pris fin à 14h samedi (le 26 mai). Le DGE a confirmé peu après que 19 candidats seront en lice le 11 juin 2012:

Argenteuil

Mario Laframboise (Coalition avenir Québec)

Georges Lapointe (Indépendant)

Jean Lecavalier (Parti conservateur du Québec)

Gérald Nicolas (Équipe autonomiste)

Lise Proulx (Parti libéral du Québec)

Roland Richer (Parti québécois)

Claude Sabourin (Parti vert du Québec)

Patrick Sabourin (Option nationale)

Yvan Zanetti (Québec solidaire)

LaFontaine

Marc-André Beauchesne (Indépendant)

Gaëtan Bérard (Parti vert du Québec)

Renaud Blais (Parti nul)

Guy Boivin (Équipe autonomiste)

Domenico Cavaliere (Coalition avenir Québec)

Patrice Raza (Parti conservateur du Québec)

Sébastien Rivard (Québec solidaire)

Frédéric St-Jean (Parti québécois)

Marc Tanguay (Parti libéral du Québec)

Paolo Zambito (Option nationale)

Le Parti nul???

Bien oui, ça existe, croyez-le ou non!

Le directeur général des élections a accordé le statut de parti politique autorisé au «Parti nul» le 9 avril dernier. Le chef du parti est un dénommé Renaud Blais. Et à moins que vous soyez intéressés à connaitre l’identité de l’agent officiel et l’adresse du siège social, c’est la totalité des renseignements que nous possédons sur ce parti politique.

Il s’agit donc du 19e parti politique autorisé au Québec. Parmi ceux-ci, 2 n’existaient pas lors de l’élection générale du 8 décembre dernier et sur les 17 autres, à peine la moitié (9!) ont présenté au moins 1 candidat lors de ce scrutin. Le Parti nul est possiblement un autre de ces partis fantômes qui n’existent que sur papier, sans jamais présenter de candidats lors d’une élection, qui poussent comme de la mauvaise herbe ces années-ci.

Comme c’est parti, on peut s’attendre à voir apparaître prochainement d’autres formations politiques telles que le «Parti zan», le «Parti culier» et le «Parti su’à brosse»! Par contre, pour le «Parti chevreuil», l’idée a déjà été prise…