Géographie: Verchères

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

La circonscription(1)

Aperçu historique

La circonscription électorale de Verchères fut créée en 1867.

De 1939 à 1944, la circonscription de Verchères fut fusionnée avec la circonscription de Richelieu afin de former la circonscription de Richelieu-Verchères.

Origines de la désignation(2)

Ce toponyme, utilisé depuis 1829 dans la géographie électorale québécoise, est issu du nom de la seigneurie de Verchères, située dans cette circonscription, concédée en 1672 à François Jarret de Verchères (1641-1700).

Carte électorale de 2011

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2011 GOQ 2, 4631A), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 20 octobre 2011, la circonscription électorale de Verchères est décrite comme suit(3):

«La circonscription de Verchères comprend les municipalités suivantes : Calixa-Lavallée (P), Contrecoeur (V), Saint-Amable (M), Sainte-Julie (V), Varennes (V) et Verchères (M).»

Verchères
Circonscription électorale de Verchères, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de Verchères est située dans la partie nord-est de la région administrative de la Montérégie. Elle est entourée des circonscriptions de Richelieu au nord-est, de Borduas à l’est, de Chambly et de Montarville au sud ainsi que du fleuve Saint-Laurent à l’ouest et au nord.

Montérégie
Région administrative de la Montérégie, carte électorale de 2011 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 2001

Description

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (2001 GOQ 2, 8181a), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 18 décembre 2001, la circonscription électorale de Verchères est décrite comme suit:

«La circonscription de Verchères comprend les municipalités suivantes : Calixa-Lavallée (P), Contrecoeur (V), La Présentation (P), Saint-Amable (M), Saint-Antoine-sur-Richelieu (M), Saint-Charles-sur-Richelieu (M), Saint-Denis-sur-Richelieu (M), Sainte-Madeleine (VL), Saint-Marc-sur-Richelieu (M), Sainte-Marie-Madeleine (P), Saint-Roch-de-Richelieu (M), Varennes (V) et Verchères (M).»

Verchères
Circonscription électorale de Verchères, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

La circonscription électorale de Verchères est située dans la partie nord-est de la région administrative de la Montérégie. Elle est entourée des circonscriptions de Richelieu au nord-est, de Saint-Hyacinthe à l’est, de Borduas et de Marguerite-D’Youville au sud ainsi que du fleuve Saint-Laurent à l’ouest et au nord.

Montérégie
Région administrative de la Montérégie, carte électorale de 2001 (source: Commission de la représentation électorale)

Carte électorale de 1992

Description

En vertu de la «Liste des circonscriptions électorales avec leur nom et leur délimitation» (1992 GOQ 2, 4373), publiée dans la Gazette officielle du Québec le 12 juin 1992, la circonscription électorale de Verchères est décrite comme suit:

«La circonscription de Verchères comprend les municipalités suivantes: Calixa-lavallée p, Contrecoeur vl, La Présentation p, Saint-Amable sd, Saint-Antoine-sur-Richelieu sd, Saint-Charles p, Saint-Charles-sur-Richelieu vl, Saint-Denis p, Saint-Denis vl, Sainte-Madeleine vl, Saint-Marc-sur-Richelieu p, Sainte-Marie-Madeleine p, Saint-Roch-de-Richelieu p, Varennes v et Verchères vl.»

Verchères
Circonscription électorale de Verchères, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Situation géographique

Montérégie
Région administrative de la Montérégie, carte électorale de 1992 (source: Commission de la représentation électorale)

Notes:

  1. Pour alléger le texte, nous employons ici le terme «circonscription électorale», même s’il n’a pas toujours été employé dans la législation électorale et qu’il constitue, dans certains contextes, un anachronisme. ()
  2. Les informations contenues dans la rubrique «Origines de la désignation» proviennent de plusieurs sources dont les principales sont: les rapports de la Commission de la représentation électorale, le site Web de la Commission de toponymie, le Dictionnaire biographique du Canada en ligne ainsi que l’ouvrage «La toponymie électorale au fil de l’histoire de la carte électorale du Québec», publié par le Directeur général des élections. ()
  3. Les lieux géographiques mentionnés dans les descriptions des circonscriptions sont ceux existant au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle carte électorale. ()